Mohsen El Gharbi - Montréal, arts interculturels

publicité
15e anniversaire
COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate
En première mondiale
Le dernier rôle
Texte, mise en scène et interprétation
Mohsen El Gharbi (Montréal)
Du 26 février au 8 mars 2014
« […] Oublier que c’est une pièce de théâtre, qu’est-ce que je cherche ?
Le point de bascule, le point de rupture, le quelque chose dont on ne revient pas,
une blessure inguérissable, […] »
Montréal, le 10 février 2014 — Le dernier rôle est le monologue
intérieur d’un comédien qui se prépare à incarner un tueur de
masse. Il pourrait ne s’agir que d'un rôle parmi tant d'autres, mais
c'est le rôle que personne ne veut jouer. Et pour cause. Le doute
vaut pour chacun de nous : jusqu’où peut-on chercher et trouver en
soi cette violence terrible ? Un monologue aux limites de la folie
écrit, mis en scène et interprété par le comédien d’origine belgotunisienne Mohsen El Gharbi. La pièce Le dernier rôle est
présentée dans le cadre de MONTRÉAL EN LUMIÈRE.
Le dernier rôle
Le dernier rôle transpose sur scène le monologue intérieur d’un acteur qui se prépare à jouer Mark
Taylor, un tueur de masse de 17 femmes à l’A.I.T. (Anchorage Institute of Technology) dans les années
quatre-vingt. Comment incarner un tueur ? À quel point peut-on essayer de comprendre et de
s’identifier ? Déchiré entre la peur et l’introspection, tiraillé entre son insécurité et son ambition, l’acteur
en processus de création peine à se mettre dans la peau du personnage. Bras de fer avec le texte de
l’auteur, corps à corps avec le meurtrier, l’acteur plonge dans l’abîme. Supplice de Tantale, il répète
inlassablement les scènes du crime jusqu’à plus soif. Démesure du rôle ? Tâche titanesque ? L’acteur se
crucifie sur l’autel du Théâtre, aux portes de sa propre folie. Le dernier rôle pose avec justesse la
question de la représentation théâtrale.
« (…) je suis là pour que dans votre chaise de spectateur vous n’agissiez pas,
je volerai, je violerai et tuerai pour vous. »
© Danny Girouard-Taillon
Mohsen El Gharbi
Né à Anvers, d’une mère belge flamande et d’un père tunisien, Mohsen El Gharbi est issu de l’école Internationale de théâtre LASSAAD à Bruxelles. Par la suite, il peaufine sa formation auprès de maîtres
de théâtre : Ariane Mouchkine, Dario Fo et Yoshi Oida. Établi à Montréal depuis 1997, El Gharbi écrit,
deux ans plus tard, sa première pièce dramatique, Arlequin et Tyrano mis en scène par Yves Dagenais.
En 2000, il rejoint la compagnie Pol Pelletier puis part pour Bruxelles pour créer – après un an
d’improvisation – Omi Mouna, son premier monologue en néerlandais. Suivra deux ans plus tard, Omi
Mouna ou ma rencontre fantastique avec mon arrière-grand-mère une œuvre tragi-comique qu’il
écrit, interprète et mets en scène. En 2008, l’homme-orchestre présentait l’ironique Juste pour mourir –
monologue d’un kamikaze raté au Festival du Monde Arabe de Montréal. Mohsen El Gharbi obtient
les premiers rôles dans les séries télévisuelles québécoises Mon meilleur Ennemi, Watatatow, 450
chemin du Golf ainsi qu’au cinéma avec La neige cache l’ombre des figuiers un court métrage de
Samer Najiri plusieurs fois primés notamment aux Rendez-vous du cinéma québécois de 2010. Nouvel
opus créé en 2014, Le dernier rôle est le cinquième texte dramatique et la troisième mise en scène de
Mohsen El Gharbi.
Exposition du psychanalyste-sculpteur Patrick Cady
Présentée en marge du spectacle, l’exposition du psychanalyste-sculpteur Patrick Cady également
conseiller à la dramaturgie pour Le dernier rôle sera en montre au Café du MAI. Intitulée Pierres
voilées, cette exposition a pour thème le voile intégral. Faites de pierre et de résine, les sculptures de
Cady évoquent selon l’artiste un type de violence faite aux femmes et nous invitent à nous questionner.
Patrick Cady a publié plusieurs ouvrages traitant des rapports entre l’expérience du psychanalyste et
celle du sculpteur, mentionnons notamment « Le bal des humains » (éditions Les 400 coups) où les
sculptures de l’artiste font écho aux paroles de l’écrivaine Suzanne Jacob.
Rencontres avec les artistes
Après les représentations du 28 février et du 7 mars se tiendront une rencontre avec le psychanalyste et
conseiller en dramaturgie Patrick Cady. À ces discussions se joindront quelques artistes de l’équipe de
création.
Le dernier rôle
Auteur, comédien et metteur en scène : Mohsen El Gharbi
Conseillère à la mise en scène : Arianna Bardesono
Assistance à la mise en scène et directrice de production : Sophie Duchesneau
Conseiller à la dramaturgie : Patrick Cady
Compositeur et conception sonore : Michel F. Côté
Scénographie et costume : Romain Fabre
Concepteur lumière : Audrey-Anne Bouchard
Répétitrice : Alexandrine Agostini
Du 26 février au 8 mars 2014 - 20 h
Relâche : du 2 au 4 mars
Billetterie : 514 982-3386
22 $ Régulier 18 $ Réduit (Professionnels des arts – Aînés : 65 ans et plus – Carte Accès Montréal)
15 $ Étudiant 14 $ Groupe (10 personnes et plus) 12 $ Groupe Scolaire
Bande annonce :
http://ledernierrole.com/bande-annonce/
http://m-a-i.qc.ca/fr/upcoming/Mohsen-El-Gharbi-fr
- 30 -
Téléchargement
Explore flashcards