Résumé Mémoire Magister SELLAM Nassima

advertisement
RESUME
L’étude de l’évolution spatiotemporelle des Rotifères et des Copépodes du barrage
GHRIB appartenant à l’étage bioclimatique semi-aride à hiver tempéré a été réalisée sur un
cycle annuel comprenant douze campagnes de prélèvements.
Six stations ont été échantillonnées, avec trois profondeurs distinctes sauf pour la sixième, qui
a fait l’objet de cinq points de prélèvements à différentes profondeurs de la colonne d’eau.
L’étude des paramètres physicochimiques, nous a révélé que les eaux du barrage GHRIB
présentent une amplitude thermique allant de 8 à 36 °C, un taux d’oxygène dissous compris
entre 3 et 9 mg/l, une faible alcalinité avec un pH compris entre 5 et 9 et une minéralisation
élevée allant de 1800 à 3500 µS/cm. Les paramètres de pollution indiquent que les eaux du
barrage GHRIB sont généralement de mauvaise qualité, concernant l’évolution des
concentrations en nitrates observées. Ainsi que des concentrations relativement élevées en
chlorures.
L’étude zooplanctonique nous a permis de recenser quinze espèces de Rotifères réparties en
huit familles et trois espèces de Copépodes réparties en deux familles. L’étude le l’évolution
spatiotemporelle des Rotifères a fait ressortir que les espèces appartenant au genre Keratella
sont les plus abondantes dans le barrage GHRIB, avec une moyenne de 500 ind/l. K.quadrata
représente 60% du peuplement suivie de K.valga avec 37%.
L’étude de l’évolution spatiotemporelle des Copépodes a fait ressortir que l’espèce dominante
est Acanthocyclops sp avec en moyenne 800 ind/l. Elle domine le peuplement de 80%.
L’analyse en composantes principales met en évidence les relations existantes entre les
paramètres physicochimiques du milieu, à savoir entre la température de l’eau et la
température de l’air, entre la transparence de l’eau et les matières en suspension et entre les
éléments azotés.
Téléchargement