Prévention des cancers de la peau : des précautions à

publicité
16 juillet 2013
Si la lumière du soleil peut avoir des effets bénéfiques sur notre organisme, une trop
forte exposition peut en effet s'avérer dangereuse : que ce soit sur la plage ou en
cabine de bronzage, il ne faut pas abuser des rayons UV, au risque de développer un
cancer de la peau. Des gestes pour protéger votre peau au dépistage…
Le plus tôt, le mieux : l’importance du dépistage précoce
En trente ans, le risque de développer un cancer de la peau a triplé. Chaque année en
France, près de 80 000 personnes en sont atteintes et 1300 en meurent. Le plus
« malin »d’entre eux du fait de son potentiel métastatique, le mélanome, est l’un des
cancers dont la fréquence augmente le plus rapidement avec 11 176 nouveaux cas et
1 672 décès estimés en 2012. "Or il est visible et peut donc être détecté et traité à un
stade précoce" commente le SNDV, Syndicat National des Dermatologues
Vénérologues. "Dans certains cas, une simple intervention chirurgicale peut suffire.
Lorsqu’un patient est atteint d’un mélanome à un stade plus avancé, le cancer a plus
de risques de se propager rapidement à d’autres organes du corps."
Dans un premier temps, il est possible de s'auto-examiner. Toute lésion cutanée qui a
l'apparence d’un grain de beauté, mais sans ressembler à vos autres grains de
beauté, est un signal d’alerte. Dès l'apparition de symptômes inhabituels –
modification d'un grain de beauté, ou apparition d’une lésion dite "ABCDE", il est
conseillé de consulter un dermatologue. Le dépistage est essentiel pour tous : personne n'est à l'abri d’un cancer de la peau,
et certains sont plus sensibles que d'autres, surtout celles et ceux qui présentent les
caractéristiques suivantes :
une peau, des cheveux ou des yeux de couleur claire ;de nombreuses tâches de
rousseurs ;de nombreux grains de beauté (+ de 40) ;des grains de beauté atypiques
comme le "nævus congénital géant" ;passé ou passent beaucoup de temps au soleil
(antécédents de brûlure solaire) ou qui font usage des cabines UV ;des antécédents
personnels ou familiaux de mélanome.
Roche contre le cancer de la peau : une lutte sur tous les fronts
Depuis plus de 50 ans, Roche poursuit son investissement en onco-dermatologie, à
tous les niveaux :
Sensibilisation : Roche a récemment publié l’enquête « EDIFICE-MELANOME », sur les
risques d’exposition aux UV dans les cabines de bronzage (marquant ainsi l’entrée du
mélanome dans les maladies passées au crible de son observatoire « EDIFICE » –
Etude sur le DépIstage des cancers et ses Facteurs de complianCE – qui s’intéresse
aux comportements des Français face au dépistage du cancer)R&D : Roche a mis sur
le marché une molécule dans le mélanome. Le laboratoire développe par ailleurs deux
molécules dans d’autres types de cancer de la peau que le mélanome.Soutien aux
projets de recherche (bourse de recherche en onco-dermatologie) et aux associations
de patients comme AMESA (Association MElanome Sans Angoisse).
DES GESTES SIMPLES POUR PROTEGER VOTRE PEAU
Le Syndicat national des dermatologues-vénérologues préconise d’adopter un
comportement raisonnable face au soleil :
éviter le soleil entre 11h et 16h ;
se couvrir avec des vêtements, un chapeau et des lunettes de soleil, en ne négligeant
aucune circonstance : certains types de rayons UV émis par le soleil traversent le
verre et constituent donc un danger dans une véranda, au volant d’une voiture,
etc. ;s’enduire de crème solaire haute protection en renouvelant l’opération toutes les
deux heures et après chaque baignade ;rechercher l’ombre le plus possible ;protéger
particulièrement les bébés et les jeunes enfants et leur apprendre à se protéger : les
coups de soleil sont dangereux, surtout pour eux ;
ne pas recourir aux cabines de bronzage (UV) : selon l’OMS, les rayons UV émis par
les lits de bronzage font partie des cancérogènes les plus dangereux, au même titre
que le tabac et l’arsenic ;
redoubler de vigilance durant les vacances d’été et d’hiver où, de fait, le temps
d’exposition au soleil risque d’être plus long que d’habitude : le sable, la neige et l’eau
peuvent réfléchir plus de la moitié des rayons du soleil sur notre peau !
Téléchargement
Explore flashcards