Questions QCM Rouiller

publicité
Questions QCM Rouiller
1) Type A Concernant les fibres nerveuses:
A) les plus rapides conduisent les potentiels d'action à plus de 720 km/h
B) leur seuil est en rapport avec les propriétés de canaux sodiques
C) les potentiels d'action peuvent se sommer temporellement
D) des taux de décharge de 2000 Hz peuvent être observés
E) les fibres nerveuses impliquées dans la douleur sont les plus rapides
2) Type k prim Concernant la fonction des cellules gliales:
1) elles produisent les gaines de myéline
2) elles sont responsables de la mise en place de la barrière hémato-cérébrale
3) elles remplissent une fonction nutritive pour les neurones
4) elles sont moins nombreuses que les neurones
3) Type A
Pour une cellule nerveuse au repos:
A) tous les canaux ioniques sont fermés
B) son potentiel de repos dépend principalement de la conductance au sodium
C) son potentiel de repos est moins négatif que le potentiel d'équilibre du
potassium
D) tous les ions sont en même concentration de part et d'autre de la membrane
E)elle ne peut être excitée qu'après une période réfractaire de 1 ms
4) Type A Concernant les canaux ioniques d'une cellule nerveuse:
A) si on bloque les canaux pour le sodium, on ne peut pas produire de potentiel
d'action
B) les canaux ioniques sont indifférents à une stimulation électrique
C) la conductance des canaux potassiques reste faible durant toute la durée du
potentiel d'action
D) les canaux sodiques sont en tout temps activables
E) le sodium et le potassium utilisent les mêmes canaux
5) Type K prim Quels neurotransmetteurs sont typiquement inhibiteurs
1) glutamate
2) GABA
3) noradrénaline
4) glycine
6) Type K prim Concernant une synapse, un potentiel post-synaptique
excitateur (PPSE) peut être interprété comme:
1) une sortie de K+
2) une entrée de Cl3) une sortie de Ca++
4) une entrée de Na+
7) Type A Concernant une synapse chimique entre 2 cellules nerveuses:
A) la transmission de l'information est instantanée
B) la transmission de l'information est bidirectionnelle
C) la cellule post-synaptique ne montre une réponse qu'au dessus du seuil
D) une dysfonction du métabolisme du calcium peut altérer la transmission
synaptique
E) pour un même stimulus, le potentiel post-synaptique est strictement invariant
8) Type A Concernant le champ récepteur (CR) de neurones sensoriels:
A) les cellules ganglionnaires de la rétine ont des CRs exclusivement excitateur
ou inhibiteur
B) une réponse est présente pour autant que le stimulus soit placé dans le CR
C) pour une cellule ganglionnaire de la rétine, on observe une réponse plus
marquée si l'on éclaire le CR en entier plutôt qu'une partie
D) le seuil peut varier d'un endroit à l'autre du champ récepteur
E) on ne peut pas définir de CR pour les neurones gustatifs
9) Type K prim Concernant la musculature squelettique:
1) le potentiel d'action musculaire dure 200-300 ms
2) le potentiel d'action musculaire est du à la libération du ion calcium à partir du
reticulum sarcoplasmique
3) un motoneurone contrôle une seule fibre musculaire
4) elle est pourvue de récepteurs cholinergiques dits nicotiniques
10) Type A Concernant les réflexes:
A) suite à une stimulation douloureuse au bout du pied, la réponse motrice du
réflexe d'évitement débutera moins de 10 ms après le stimulus
B) le réflexe d'évitement en réponse à une stimulation douloureuse est monosynaptique
C) le potentiel générateur produit au niveau du fuseau neuromusculaire se
propage jusqu'au corps cellulaire, où un potentiel d'action est produit
D) l'administration de curare entraîne une diminution ou une disparition des
réflexes
E) une lésion restreinte à la corne dorsale de la moelle épinière ne modifie pas
les réflexes
11) Type k prim Concernant le système moteur
1) suite à une lésion de la moelle cervicale, l'activité locomotrice (marche) de
base est maintenue
2) une lésion de la projection corticospinale altère la capacité de dextérité
manuelle fine
3) la vitesse de la locomotion (marche, course) dépend d'un centre
mésencéphalique
4) lorsqu'on imagine que l'on effectue un mouvement sans l'exécuter, il n'y a pas
d'activation des aires motrices corticales
12) Type k prim Concernant les cellules réceptrices:
1) dans un certain domaine, l'amplitude d'une stimulation tactile cutanée est
représentée par le nombre de potentiels d'action produit par le récepteur
correspondant
2) la concentration d'une molécule peut faire varier le nombre de potentiels
d'action observés dans une cellule réceptrice gustative
3) en réponse aux sons, les cellules ciliées de la cochlée sont dépolarisées
4) en réponse à la lumière, les bâtonnets sont dépolarisés
13) Type K prim Concernant la somatotopie du cortex somesthésique
primaire (S1):
1) Un aveugle lisant couramment le braille présente une augmentation de la
représentation du doigt utilisé dans S1, par rapport à un sujet normal.
2) La représentation de la face dans S1 est située plus médialement que la
représentation de l'épaule.
3) Suite à une amputation d'un doigt, sa représentation dans S1 est diminuée, au
profit de la représentation d'autres doigts.
4) Les cellules d'une même colonne corticale de S1 ont des champs récepteurs
proches les uns des autres sur la surface de la peau.
14) Type A Les thermorécepteurs cutanés:
A. ne signalent que les variations de température.
B. au chaud sont activés lors d'une augmentation de la température.
C. au froid ne signalent des changements de température que dans la direction
d'une diminution de celle-ci.
D. au chaud et au froid ont des domaines de température auxquels ils sont
sensibles qui ne se recouvrent pas.
E. ne s'adaptent pas
15) Type A Concernant les récepteurs cutanés tactiles:
A. Un neurone tactile primaire répond à une déformation de la peau par un
potentiel générateur qui est une dépolarisation.
B. Le potentiel générateur des neurones tactiles primaires est indépendant de
l'amplitude du stimulus.
C. Le potentiel générateur des neurones tactiles résulte d'une modification de la
perméabilité des ions potassium.
D. La réponse d'un neurone tactile primaire est d'amplitude constante quelle que
soit la position du stimulus dans le champ récepteur.
E. les récepteurs tactiles ont une adaptation lente
16) Type A Qu'est-ce qui caractérise les récepteurs cutanés ?
A. Les champs récepteurs cutanés ne se superposent pas
B. L'information douloureuse n'est pas transmise au cortex cérébral
C. On ne peut pas définir de champ récepteur pour les nocicepteurs
D. La transduction au niveau des récepteurs tactiles se fait par une sortie du ion
chlore
E. Il existe une relation entre la taille d'un champ récepteur et les propriétés
d'adaptation du récepteur au toucher correspondant
17) Type K prim Une diminution de la sensation de douleur peut être
obtenue par:
1) Une stimulation des prostaglandines dans la zone lésée
2) Par la libération de bradykinine dans la zone de tissu lésé.
3) Une stimulation de neurones enképhalinergiques dans la région concernée de
la corne dorsale de la moelle épinière.
4) Une stimulation électrique de la matière grise péri-acqueductale.
18) Type K prim Concernant la douleur:
1) La douleur lente et la douleur rapide sont véhiculées par les mêmes fibres
nerveuses.
2) Dans la corne dorsale, une libération d'enképhaline par des interneurones
augmentera la transmission de l'information douloureuse des neurones primaires
aux neurones secondaires.
3) Une stimulation électrique du cortex somesthésique primaire peut entraîner
une réduction de sensation de douleur.
4) On trouve des récepteurs aux opiacées au niveau des neurones nociceptifs
primaires et secondaires.
19) Type K prim Concernant la douleur:
1) Les neurones nociceptifs s'adaptent rapidement.
2) La sérotonine est impliquée dans le système efférent de contrôle de la douleur.
3) La douleur référée s'explique par la convergence de différents territoires sur le
même neurone nociceptif primaire.
4) La douleur dite «lente» est généralement mieux localisée par le sujet que la
douleur dite «rapide».
23) Type K prim Concernant les sens chimiques:
1) Les cellules réceptrices gustatives ne peuvent qu'être dépolarisées.
2) La transduction par les cellules olfactives impliques des messagers
secondaires.
3) Une cellule réceptrice du goût répond à plusieurs molécules chimiques.
4) Si le seuil est atteint, une cellule réceptrice gustative produira des potentiels
d'action.
20) Type K prim Les facteurs suivants contribuent au phénomène de
transduction des stimuli nociceptifs:
1) Les prostaglandines.
2) Le ion chlore.
3) La bradykinine.
4) La substance P.
24) Type A Durant le sommeil, la proportion de sommeil paradoxal:
A. représente environ 20% du sommeil total chez l'adulte.
B. est augmentée par l'absorption d'alcool.
C. diminue progressivement au cours de la nuit.
D. est augmentée par l'administration chronique de barbituriques.
E. représente moins de 20% du sommeil total chez le foetus.
21) Type A Concernant les cellules réceptrices gustatives, laquelle des
propositions suivantes est fausse?
A. Pour les molécules de la catégories de substances amères, la transduction
peut mettre en jeu des messagers secondaires.
B. Le calcium joue un rôle important pour la libération de neurotransmetteur.
C. Pour les molécules de la catégories des substances salées, la dépolarisation
s'effectue par entrée directe de sodium par des canaux spécifiques.
D. Une cellule réceptrice gustative peut être activée par plusieurs molécules,
mais uniquement de la même catégorie de substances (salé ou amer ou sucré
ou acide).
E. Les cellules réceptrices gustatives se régénèrent selon un cycle d'environ 2
semaines.
25) Type K prim Comparé au sommeil lent, le sommeil paradoxal est
accompagné d'une augmentation:
1) de la fréquence cardiaque.
2) de la fonction digestive.
3) de la fréquence respiratoire.
4) du tonus musculaire squelettique.
22) Type A Concernant les cellules réceptrices gustatives, laquelle des
propositions suivantes est fausse?
A. Une seule et même cellule réceptrice gustative peut être activée par une
molécule et inhibée par une autre molécule.
B. Dans le nerf gustatif, la nature des molécules est représentée par le profil
d'activité en terme de taux de décharge.
C. La transduction des molécules acides résulte d'une entrée du ion sodium à
l'intérieur des cellules réceptrices gustatives.
D. La transduction des molécules salées n'implique pas de cascade de
messagers secondaires.
E. L'information gustative transite par le thalamus.
26) Type K prim Durant le sommeil paradoxal:
1) L'activité dans les voies visuelles (thalamus et cortex) est réduite.
2) L'activité électro-encéphalographique (EEG) est dite synchronisée.
3) Des mouvements oculaires sont fréquents.
4) L'activité tonique des muscles squelettiques est augmentée par rapport au
sommeil lent.
27) Type K prim Le sommeil paradoxal:
1) est précédé d'une phase de sommeil lent.
2) est moins abondant durant la seconde moitié de la nuit que pendant la
première moitié.
3) est caractérisé par un rythme respiratoire régulier.
4) représente une proportion du sommeil total indépendant de l'âge.
28) Type A Concernant les effets d'une stimulation acoustique:
A. Les cellules ciliées de la cochlée sont hyperpolarisées.
B. On observe une entrée du ion sodium (Na+) à l'intérieur des cellules ciliées de
la cochlée.
C. Les ions qui entrent à l'intérieur des cellules ciliées de la cochlée passent par
des canaux situés pour la plupart à l'extrémité des stéréocils.
D. La libération du GABA par les cellules ciliées internes est augmentée.
E. le ion calcium (Ca2+) sort des cellules ciliées internes de la cochlée.
E. Notre oreille a la même sensibilité à toutes les fréquences du domaine audible
31) Type K prim Concernant la cochlée:
1) Les cellules ciliées externes sont principalement impliquées dans le transfert
de l'information vers le système nerveux central.
2) Le neurotransmetteur libéré par les cellules ciliées internes conduisant à la
genèse de potentiels d'action dans le nerf auditif est la noradrénaline.
3) La libération de neurotransmetteur par les cellules ciliées internes dépend de
canaux calciques influencés par le voltage.
4) Suite à une déformation de leur stéréocils, les cellules ciliées reçoivent une
entrée massive du potassium à partir de l'endolymphe.
29) Type A Intensité sonore (dB SPL)
32) Type e
a) Suite à une déformation des cils des cellules ciliées de la cochlée, le ion
sodium rentre à l'intérieur de la cellule
parce que
b) Le liquide extracellulaire "endolymphe" est particulièrement riche en ions
potassium.
Réponse: - / +
Le schéma ci-dessus représente la courbe d'accord ("tuning curve") de 2
fibres isolées (a et b) du nerf auditif. Laquelle des propositions suivantes
est juste ?
A. La courbe d'accord (a) est celle d'un neurone auditif primaire contactant une
cellule ciliée interne localisée à l'apex de la cochlée.
B. Le neurone dont la courbe d'accord est (b) joue un rôle crucial pour la
représentation de la parole.
C. Le neurone dont la courbe d'accord est (b) a un taux de décharge qui croit
linéairement de 10 à 90 dB SPL.
D. La courbe d'accord (b) se transforme en (b') suite à une lésion sélective des
cellules ciliées internes.
E. Le neurone (a) a un seuil plus bas que le neurone (b).
30) Type A Concernant l'audition:
A. Le passage des sons d'un milieu aérien à un milieu liquidien entraîne une
perte d'énergie d'environ 50%.
B. Pour le transfert des sons de l'oreille moyenne à l'oreille interne, la perte
d'énergie est compensée principalement par l'effet de levier des osselets de
l'oreille moyenne.
C. Pour le transfert des sons de l'oreille moyenne à l'oreille interne, la perte est
en partie compensée par le rapport des surfaces tympan/fenêtre ovale.
D. Le silence correspond à 0 dB SPL
33) Type A Une attaque épileptique focalisée s'est déclenchée dans la
partie la plus latérale du cortex moteur primaire (M1). Dans quelle partie du
corps peut-on s'attendre à des contractions musculaires?
A. Muscles du tronc
B. Muscles du visage et de la mastication
C. Muscles de la main et des doigts.
D. Muscles du bras
E. Muscles de la jambe.
34) Type K prim Quelles sont les conséquences d'une lésion du cervelet
sur le contrôle moteur?
1) une dysmétrie ("dysmetria")
2) un retard d'initiation des mouvements
3) un déficit d'adaptation et d'apprentissage moteur
4) un tremblement lors d'un mouvement d'approche à proximité de la cible
35) Type K prim Parmi les déficits suivants lesquels sont étroitement
associés à une lésion des ganglions de la base?
1) Comportement obsessif-compulsif
2) Réduction de l'apprentissage lié à une récompense
3) Mouvement choréiques
4) Tremblement au repos
36) Type A Lequel des énoncés suivants portant sur la maladie de
Parkinson est correct:
A. Elle apparaît généralement avant 40 ans.
B. Elle est liée à une diminution de 80% du neurotransmetteur GABA.
C. Une lésion du cortex moteur primaire explique la plupart des symptômes.
D. Elle prédomine chez le sexe féminin.
E. Une possibilité thérapeutique réside dans l'administration de L-Dopa.
37) Type A Comment les ganglions de la base contrôlent-ils le
mouvement ?
A. Par la voie dite "directe" qui exerce une action accélératrice
B. Par la voie dite "indirecte" qui implique le cervelet
C. Par la projection du pallidum sur les motoneurones de la moelle épinière
D. Par la projection dopaminergique de la substance noire sur le pallidum
E. Par la projection en retour directe du pallidum sur le cortex
38) Type K prim Des déficits suite à des lésions du cortex préfrontal chez
l’homme touchent dramatiquement les fonctions suivantes:
1) Mémoire de travail
2) Comportement social de groupe
3) Discrimination des couleurs et des formes
4) Planification du comportement
39) Type A Qu'est-ce qui caractérise le cortex préfrontal chez les primates?
A. Une lésion de la partie médiane du cortex préfrontal produit un déficit de la
mémoire de travail
B. Le cortex préfrontal contribue à la consolidation de la mémoire
C. Une lésion de la partie dorso-latérale du cortex préfrontal entraîne des
changements importants de personnalité du sujet
D. Le cortex préfrontal envoie des commandes utiles pour le mouvement
directement vers le cortex moteur primaire (M1)
E. L'activité des neurones du cortex préfrontal n'est pas influencée par des
stimuli visuels ou auditifs
40) Type K prim Quelles sont les fonctions possibles des aires corticales
associatives suivantes:
1) Le cortex pariétal postérieur est important pour les fonctions cognitives
spatiales
2) En cas de lésion unilatérale du cortex pariétal postérieur, on observe une
hémi-négligence ipsilatérale
3) La prosopagnosie est un déficit observable suite à une lésion du cortex
associatif pariétal
4) L'hippocampe contient des neurones dits de "lieu"
41) Type K prim Le cortex visuel primaire contient les types de colonnes
suivants:
1) Colonnes de dominance aurale
2) Colonnes d'orientation
3) Colonnes de champs récepteurs
4) Colonnes de couleurs
42) Type e
a) En présence de lumière, les photorécepteurs de la rétine sont dépolarisés
parce que
b) En présence de lumière, les canaux sodiques des photorécepteurs s’ouvrent
Réponse: -/ 43) Type K prim
Concernant le système nerveux autonome:
1) le système nerveux sympathique prend son origine dans la moelle sacrée
2) les fibres pré-ganglionnaires du système nerveux sympathique sont plus
longues que les fibres pré-ganglionnaires du système nerveux parasympathique
3) le coeur n'est innervé que par le système nerveux sympathique
4) en passant de la position couché à debout, le système nerveux sympathique
va favoriser une baisse de la pression sanguine
44) Type K prim Concernant le système nerveux autonome:
1) le système nerveux sympathique est activé en situation de stress
2) le système nerveux sympathique utilise le glutamate comme
neurotransmetteur
3) le système nerveux parasympathique utilise la noradrénaline comme
neurotransmetteur
4) une activation du système nerveux sympathique entraîne une broncoconstriction
Téléchargement
Explore flashcards