Saulaie buissonnante alluviale – Salicion eleagani

advertisement
Saulaie buissonnante alluviale – Salicion eleagani
Déscription
Rédaction: Mireille Schaeffer
Relecture: Raymond Delarze
L'habitat se présente sous la forme de fourrés constituant des taches denses ne dépassant pas 10 m de
hauteur. Ces fourrés sont composés de Myricaire d'Allemagne (Myricaria germanica) et de cépées de
Saules arbus tifs, Saule pourpre (Salix purpurea) et Saule drapé (Salix eleagnos ) principalement.
La strate herbacée est assez recouvrante et es t composée majoritairement de plantes pionnières .
Cet habitat se rencontre sur les bancs d'alluvions cons tituant les berges et les îlots des torrents alpins. Il
occupe des zones exondées pendant l'étiage mais inondées pendant les hautes eaux.
Il existe des variantes qui sont fonction de l'altitude, du degré de maturation de l'habitat, du s ubstrat.
Cet habitat est associé dans sa dynamique à d'autres habitats liés au cours d'eau (habitats de végétation
pionnière herbacée, habitats comportant une strate arborée). Ces habitats encadrent le Salicion eleagni sur
le profil transversal du cours d'eau ; s ur les îlots , ils sont disposés en auréoles.
Cet habitat peut également coloniser des gravières ou des carrières inexploitées , ainsi que le pied d'éboulis
humides .
Menaces
Mesures de protection poss ibles
Altération de la dynamique fluviale entraînant une
modification importante des conditions
d'alimentation en eau et des processus de
rajeunissement de l'habitat.
Eviter tout aménagement du cours d'eau ou de ses
abords (aménagements hydroélectriques,
endiguements, ouverture de gravières …).
Maintenir le régime des crues .
Disparition de la dynamique fluviale et du
fonctionnement naturel de l'hydrosystème.·
Evolution vers des stades arborés dominés par l’
Aulne blanc.
Actions s ylvicoles visant à rétablir et entretenir la
dynamique de l'habitat : interventions fréquentes
visant à rajeunir le peuplement et empêchant
l'installation d'essences arborées à bois durs .
Le pâturage peut être envisagé pour maintenir cet
habitat pionnier.
Dégradation de l'habitat : implantation d'activités
agricoles , plantation d'essences propices à la
dégradation des berges (Peupliers , Epicéas).
Eviter l'implantation d'activités humaines : la nonintervention es t à préconiser dès lors que la
dynamique fluviale naturelle est active.
Revégétalisation des berges dégradées.
Développement d'espèces exogènes banalisantes
au détriment des espèces s pontanées .
Mise en œuvre de mesures de contrôle du
développement de ces espèces exogènes.
Statut de protection
En Suisse, cet habitat est relativement bien protégé là où il occupe des surfaces plutôt importantes ; il est
alors souvent intégré à l'inventaire fédéral des zones alluviales d'importance nationale. Les zones de faible
surface sont moins bien connues et moins bien protégées.
Distribution géographique
Cet habitat occupe aujourd'hui des surfaces faibles à l'échelle nationale.
On le rencontre dans les Alpes et le Jura. Mais aux altitudes les plus basses et à l'extérieur du massif alpin,
cet habitat a subi une forte régression liée à la correction des cours d'eau ; souvent il ne s ubsiste plus que
sous la forme de fragments .
Caractéristiques et valeurs biologiques
Dynamique :
Cet habitat appartient à une série dynamique d'habitats liés à la dynamique fluviale. Les modifications
naturelles d'écoulement du cours d’eau constituent le principal facteur d'évolution du milieu car elles
influencent directement la végétation ains i que la composition du s ubstrat.
En l'absence de perturbations (crue par exemple) le Salicion eleagni aura tendance à évoluer vers des
stades arborés (développement de l'Aulne blanc).
Lorsque les perturbations sont régulières (ce qui est généralement le cas sur les cours d'eau dont le
fonctionnement hydraulique n'a pas été modifié), l'habitat peut être détruit sur une certaine zone et se
recons titue alors sur un autre espace (par exemple grâce à l'évolution d'un stade herbacé non perturbé).
Conditions climatiques :
Cet habitat se développe entre 300 et 1800 m d'altitude là où le terrain est en pente relativement forte.
Sols :
Cet habitat pionnier colonise les substrats de galets et de sables grossiers (mais pouvant parfois comporter
des éléments plus fins dans les zones abritées ), c'es t-à-dire des sols drainant.
Il marque une préférence pour les substrats plutôt alcalins voir calcaires, et dépourvus de matière
organique.
Valeurs biologiques :
Cet habitat est plutôt pauvre en espèces mais celles qu'il abrite s ont très spécialisées ; plusieurs d'entre
elles s ont rares, notamment la myricaire d'Allemagne et le saule faux-daphné (qui est protégé en France).
Il joue un rôle écologique important vis-à-vis du cours d'eau : il contribue à l'ancrage des rives et des îlots
(g râce à l'enracinement dense des arbustes et notamment de l'Aulne) ; il enrichit le sol en éléments
nutritifs car il abrite plusieurs espèces fixatrices d'azote (l'Aulne blanc, l'Argousier) ; il contribue à
l'épuration de l'eau (grâce à la filtration assurée par les Saules ).
Les jeunes branches des Saules constituent l'osier, utilisé pour les activités de vannerie.
Cet habitat est très intéressant pour la faune. Il joue le rôle de lisière entre la végétation herbacée du bord
immédiat du cours d'eau et celle, arborée, de la forêt riveraine ; les lisières constituent en effet un abri et
une source de nourriture pour des espèces très variées. La présence des Saules est également très
favorable à la faune : ce sont les plantes-hôtes de plus ieurs papillons ; ce sont des plantes mellifères ; ils
constituent la base de l'alimentation du Castor. D'autre part, la présence de certains insectes rares est
directement liée à celle de l'Argousier qui es t leur plante-hôte.
Enfin, cet habitat occupe des surfaces limitées , ce qui contribue à lui conférer une importante valeur
biologique.
Plantes caractéristiques :
Salix eleagnos, Myricaria germanica, Hippophae rhamnoides ss p./fluviatilis, Salix daphnoides, Salix
purpurea, Salix triandra var. elliptica, Alnus incana, Eruc astrum nasturtiifolium, Artemis ia vulgaris
Insectes :
Lestes viridis , Hyles hippophaes , Smerinthus ocellata
Oiseaux:
Actitis hypoleucos, Luscinia megarhynchos
Dans quels sites Emeraude trouve-t-on cet habitat ?
On trouve des saulaies ripicoles (Salicion eleagni ou bien Salicion albae) dans les sites Emeraude se
trouvant dans les cantons du Valais , Tessin, Grisons et Zurich.
Bibliographie
Delarze et al. 1998. Guide des milieux naturels de Suisse. Delachaux et Niestlé SA, Lausanne.
Delarze et al. 2001. Evaluation de la distribution en Suisse des habitats inscrits à l'annexe 1 de la
résolution n°4 (1996) du Comité Permanent de la Convention de Berne – Projet Emeraude. Aigle et
Neuchâtel.
France Nature Environnement. 2003. Pour une protection des forêts riveraines – Restauration et gestion
multifonctionnelle d'un milieu riche et trop s ouvent altéré.Paris , France.
J.C. Rameau, D. Mansion, G. Dumé. 1993. Flore forestière française – Guide écologique illustré – Tome 2 :
Montagnes . Institut pour le Développement Forestier – Ministère de l'agriculture et de la pêche - Ecole
Nationale du Génie Rural, des Eaux et des Forêts – Office National des Forêts , France.
J.C. Rameau. 1997. Référentiel français des habitats concernés par la directive Habitats (habitats
forestiers et associés à la forêt). Ecole Nationale du Génie Rural, des Eaux et des Forêts - Ministère de
l'agriculture et de la pêche, France.
J.C. Rameau, C. Gauberville, N. Drapier. 2000. Gestion fores tière et diversité biologique - Identification et
gestion intégrée des habitats et espèces d'intérêt communautaire. Ecole Nationale du Génie Rural, des
Eaux et des Forêts – Office National des Forêts – Ins titut pour le Développement Forestier. F rance.
WWF Suisse
Chemin de Poussy 14
1214 Vernier
Tél: +41 22 939 39 90
Fax +41 22 939 39 91
service-info@wwf.ch
www.wwf.ch
© WWF Suisse 2006 © 1986 P anda symbol WWF – World Wide F und for Nature ® “WWF” and “living planet” are Registered Trademarks
Le WWF a pour objectif de stopper la dégradation de la nature et de
construire un avenir dans lequel les êtres humains pourront vivre en
harmonie avec la nature.
Partout dans le monde, le WWF s’engage pour:
la conservation de la diversité biologique,
l’exploitation durable des ressources naturelles,
la diminution de la pollution et des habitudes de consommation
néfastes pour l’environnement.
Téléchargement