swot attractivite du cambodge - Le Forum Khmer

advertisement
-9
SWOT ATTRACTIVITE DU CAMBODGE
S
trengths, FORCES
• Âme khmère attachante, qui donne envie de rester, de
revenir
• Des khmers d’outre-mer qui reviennent au pays
COMMERCE…
• Angkor, site touristique de très grande envergure
surfacique, historique, architecturale, archéologique,…
• Autres temples : nombreuses découvertes de grands
temples possibles, surtout dans la moitié nord du
Cambodge
• Phnom Penh : une taille humaine, un charme et un
cachet unique pour une capitale du SEA
• Mer : un très beau et vaste littoral encore peu exploité
à l’exception de Sihanoukville
• Trecking : un Est cambodgien montagneux à fort
potentiel
• Campagne cambodgienne pittoresque, charmante
dépaysante
O
pportunities, OPPORTUNITÉS
DÉVELOPPEMENT
• Âme khmère qui s’affirme grâce à une politique
d’éducation khmère, moderne, égalitaire… Celle-ci se
met à tendre vers l’exemplaire plutot que vers le
honteux et cela favorise l’intégration des populations
non-khmères vivant au Cambodge (viets, thaïs,
chinoises, occidentales…)
• Modernisation en douceur des mentalités grâce à une
bonne intégration des khmers d’outre-mer =
métissage culturel naturel et fructueux
• Angkor ré-urbanisé : nouveaux circuits, nouvelles
attractions (musée de la conservation, …), nouveau
peuplement… On y contemple plus seulement un
passé mais aussi un avenir
• Phnom Penh, perle du SEA grâce à une politique
d’aménagement regardant loin devant elle
Et afin que viennent effectivement 3 millions de
visiteurs en 2010 et que leur séjour ressemble à
quelquechose :
• Infrastructures menant aux autres temples
désenclavés, restaurés
• Mer, trecking, campagnes : grâce à des
aménagements d’infrastructures équitables (petits
hôtels créateurs d’emploi,…) et durables (diminution
économie prédatrice,…) les visiteurs restent plus
longtemps au Cambodge et se promènent hors
d’Angkor.
+ Les autres secteurs de l’économie profitent de ces
infrastructures et en profitent pour se développer
également
W
eaknesses, FAIBLESSES
• Âme khmère non visitée par les touristes du boom :
séjours courts, disneylandisés avec peu de raisons de
rester ou de revenir au Cambodge puisque l’on a pas
véritablement vu le Cambodge
• Dilution de la culture khmère chez les khmers d’outremer, plus particulièrement chez les nouvelles
générations. Décalages économiques et culturels lors
du voyage au Cambodge
• Angkor déjà proche de la saturation (dégradation de
l’atmosphère romantique et même accélération de la
dégradation physique) dans un aménagement actuel
désuet
• Phnom Penh : concentration de toutes le inégalités,
ville réputée dangereuse
EQUITABLE?
SR et PP seuls bénéficiaires de l’essor
• Autres temples : faible mise en valeur
(infrastructures)… Etat de ruine naturelle et provoqué
(pillage)
• Mer : faible mise en valeur (infrastructures)… à
l’exception de Sihanoukville
• Trecking : faible mise en valeur (infrastructures)…
• Situation générale de très grand dénuement des
campagnes... Ravages (économiques, sociaux,
écologiques) de l’économie prédatrice
T
hreats, MENACES
DURABLE?
• Âme khmère tuée par le dollar, l’égoïsme, la loi de la
jungle, l’occidentalisation.
Celle-ci se dilue et ne résiste pas à la digestion par les
autres cultures occupant le Cambodge
• Les futures générations de khmers d’outre-mer
perdent définitivement le lien avec la culture de leurs
ancêtres
• Angkor poule aux d’or tuée par la sur-affluence (visite
sans romantisme, dégradations, …) et la
disneylandisation
• Phnom Penh tuée par l’urbanisme sauvage, et la
manillisation provoquée par l’afflux des ruraux
informels en situation économique difficile
• Autres temples définitivement détruits par la ruine et le
pillage
• Mer : bétonnage sauvage, Patayaïsation
• Trecking, campagne : pas de développement, ruine
écologique (économie prédatrice, déforestation,...) +
végétativité économique due à l’absence de politique
de développement hors de PP et SR
9
- 19
SWOT TRANSPORT AERIEN
S
trengths, FORCES
COMMERCE : un business théorique de 1,3 Milliards
de dolllars... 3 milliards prévues en 2010
Aéroports
• un important effort fourni pour doter PP et SR
de plates-formes modernes et efficaces
Compagnies aériennes :
• des services vers le Cambodge qui s’étoffent
chaque année
O
pportunities, OPPORTUNITÉS
DÉVELOPPEMENT
Aéroports :
• avènement vers 2010 du long courrier faible charge >
PP devient le point d’entrée intercontinental d’un
réseau d’aéroports cambodgien moderne et
correctement dimensionné. Les touristes font plage /
trecking au Cambodge au lieu de faire plage / trecking
chez les voisins
W
eaknesses, FAIBLESSES
EQUITABLE?
Aéroports :
• inadaptés au transport intercontinental de masse.
• SR et PP seuls bénéficiaires de l’effort de
modernisation
Compagnies aériennes :
• pas de compagnie nationale digne du nom…
= déperdition des bénéfices,
= tourisme cambodgien à la traîne et
dépendant de ses voisins qui se taillent la part du lion
T
hreats, MENACES
DURABLE?
• Stagnation des efforts en matière de transport aérien :
le Cambodge reste une courte excursion inscrite sur
les catalogues des séjours au Vietnam ou en
Thaïlande
• Les bénéfices du transport aérien 2010 (CA théorique
de base = 3 milliards de dollars) sont perçus par des
opérateurs / des nations non cambodgiennes
Compagnies aériennes :
• Une compagnie nationale cambodgienne tire
équitablement profit de cette nouvelle donne
= partenariat équitable et durable avec Bangkok
Airways, le plus brillant et le plus expérimenté (Siem
Airline, se développe et se khmérise)
Ou partenariat équitable avec un opérateur hors SEA
… Et ssociant les bonnes volontés locales
(ex : PMT, opérateur modeste mais expérimenté sur la
desserte des aéroports khmèrs, …)
19
- 35
SWOT HOTELLERIE
L’élaboration de ce SWOT découle des analyse vues dans le chapitre hôtel,
et de précieuses informations fournies par Mr Didier Lamoot (structure des
revenus d’1 hôtel cat 5 + analyse conjoncturelle / prospective de l’étude
« Hôtel Summary Report in SR, (Horwath Asia PAcific) »
•
S
trengths, FORCES
COMMERCE
•
•
•
•
•
•
•
Un parc hôtelier présentant une offre abondante, variée et
tendant continuellement vers le haut de gamme
Des marges confortables (EBE = 40%) permettant de voir
venir
De nombreux emplois crées
Des nombreux bénéfices indirects :
bâtiment, restauration, ameublement
Secteur contribuant directement et indirectement à la
fiscalité, et pouvant jouer un rôle de frein aux pratiques
fiscales informelles
Une part croissante d’investissements locaux (réinvestissements au cambodge du produit de la fiscalité
informelle?)
Urbanisme des secteurs hôtelier ayant relativement
préservé les quartiers anciens de Siem Reap
O
pportunities, OPPORTUNITÉS
DEVELOPPEMENT
•
•
•
•
Développement du business hors saison : les hôtels
optimisent mieux leur capacité sans besoin de construire
tous azimuts. Le personnel travaille dans ces hôtels sans
délaisser la terre car la basse saison est hautement
compatible avec la riziculture
Implication plus forte d’un lobby hôtelier moteur du
développement des infrastructures et de l’organisation d’une
fiscalité « civilisée »
Diversification hors de SR, pour mieux répartir les foules de
touristes : nouveau business + éviter le crash du site
d’Angkor
… Et ce ar des investissements se portant sur des
implantations de taille raisonnable et ne tendant pas trop
vers le bas de gamme, pour diminuer la déperdition
marginales des emplois ainsi crées par l’hôtellerie
W
eaknesses, FAIBLESSES
EQUITABLE?
•
Une tendance récentes aux grands programmes sans
véritables « âme khmère » marginalement destructeurs
d’emplois à cause de l’effet de taille…. Avec une tendance
nouvelle « grande taille » « bas de gamme » encore plus
dangereuse
Durabilité des emplois et compatibilités avec la « double
casquette » paysanne
Une ruée vers l’or un peu à contre-temps des investisseurs
locaux et sans vision de long terme…
Urbanisme des secteurs hôteliers de SR médiocre et sans
âme
•
•
•
T
hreats, MENACES
DURABLE?
•
Poursuite d’un développement non contrôlé vers de grandes
implantations de moins en moins khmeres et de plus en
plus bas de gamme :
• Disneylandisation, Patayaïsation,
• risque de crash Hôtelier (surcapacité de l’offre, et plus
personne ne veut revenir à Angkor saturé et sans âme)
35
- 37
CONCLUSION
SWOT contexte politique / économique / social
S
trengths, FORCES
COMMERCE
• ECONOMIE
• Une bonne dynamique économique de croissance
avec des cartes intéressantes
à jouer dans le secteur du tourisme
• POLITIQUE
• Des institution démocratiques existant à tous les
niveaux + une royauté éthique et influente sur le
peuple
• SOCIAL
• ONG + aides diverse : puissant élan de générosité
envers le Cambodge
• Un pouvoir non négligeable : le clergé bouddhique,
non colonisant, non vénal, remplissant un rôle multiséculaire significatif dans les domaines de
l’éducation et de la santé, vivant de subsides
volontaires de la population (substitut de fiscalité à
caractère également informel?)
O
pportunities, OPPORTUNITÉS
DEVELOPPEMENT
• ECONOMIE
• Politique économique pragmatique et non prédatrice
utilisant les recettes élémentaires ayant déclenché le
succès de la plupart des autres nations asiatiques
• Organisation d’une fiscalité formelle destiné à financer
l’application d’une politique économique et sociale
raisonnable, mais regardant loin devant elle
• POLITIQUE
• Fonctionnement loyal des institutions démocratiques +
décentralisation
• SOCIAL
• Toutes les ressources des ONG rassemblée et organisées
au service d’une politique équitable définie par un
gouvernement compétent et démocratiquement élu
• … relayée par le réseau de pagodes et de monastères
présents sur tout le territoire à tous les niveaux
W
eaknesses, FAIBLESSES
EQUITABLE?
• ECONOMIE
• Une économie fragilisée par les cercles funestes du
sous-développement :
• manque d’infrastructure è manque
d’investissements,
• manque de fiscalité è corruption è politique de
court terme
• Économie prédatrice injuste et destructrice de
l’environnement
• POLITIQUE
• Un pouvoir usé et tirant la démocratie vers le bas
• Une technocratie médiocre
• SOCIAL
• ONG contre-pouvoir colonisateur et désorganisé par
son atomisation, à l‘action sociale tendant vers le
saupoudrage inégalitaire
• Aide Internationale installant le pays dans une
mentalité d’assistanat
• Pouvoir royal /clérical fondamentalement non
ambitieux et disposant de pouvoirs bridés et de
ressources limitées
T
hreats, MENACES
DURABLE?
• LA LOGIQUE DU SOUS DEVELOPPEMENT
TRIOMPHE :
• Implosion économique
• Explosion sociale
• Néo-colonisations politique, religieuse, économique
• Catastrophe écologique (économie prédatrice)
è dilution, voire disparition de la nation khmère
37
Téléchargement