11_ars_felin_institu..

publicité
JOURNEE
« gestion des risques »
ARS / FELIN / INSTITUTS
Le Jeudi 13 Juin 13
Le Récif – St Gilles
18/06/2013
18/06/2013
FORMATION AIDE SOIGNANTE
Référence règlementaires :
-
Article R- 4311- 4 du Code de la santé publique
Arrêté du 22 octobre 2005 modifié » / Arrêté du 16 janvier 2006
Annexe I : référentiel de formation des modules 1 à 8
Annexe IV : référentiel d’activités
Les modules de formation :
–
18/06/2013
Module 1 : Accompagnement d’une personne dans les activités de la vie
quotidienne (140 heures)
Module 2 : L’état clinique d’une personne (70 heures)
Module 3 : Les soins (175 heures)
Module 4 : Ergonomie (35 heures)
Module 5 : Relation-Communication (70 heures)
Module 6 : Hygiène des locaux hospitaliers (35 heures)
Module 7 : Transmission des informations (35 heures)
Module 8 : Organisation du travail (35 heures)
3
Modalités d’enseignement
- Cours théoriques
- Cours pratiques
- Travaux de groupe , travaux
dirigés
- Jeux de rôle
- Mise en situation professionnelle
18/06/2013
4
Eléments de contenu
• Soins d’hygiène :
–
–
–
–
Lavage des mains, utilisation du SHA
Toilette au lit, accompagnement à la douche
Hygiène bucco-dentaire
Capiluve
• Sécurité patient :
–
–
–
–
–
–
–
Identification du risque vital (AFGSU niveau 2)
Mesure de paramètres vitaux
Evaluation de la douleur
Surveillance des dispositifs (perfusion, sondes…)
Prévention des chutes, manutention des patients
Guide de bonnes pratiques de la contention
Prévention des complications de décubitus (escarre, position vicieuse)
5
18/06/2013
Eléments de contenu (suite)
-
Règles d’hygiène et de conservation des repas
Aide à la prise des médicaments
Prévention des fausses routes
Prévention des maltraitances et du suicide
- Sécurité des soignants :
-
18/06/2013
Prévention des accidents dorso-lombaires
Précautions standard
Responsabilités
Gestion du stress
6
Au total
en formation AS et AP
-
18/06/2013
Interactivité des modules 1 à 8
Evaluation des 8 compétences sur chaque
période de stage
Evaluation continue de chaque module (écrite,
orale, pratique)
7
18/06/2013
8
18/06/2013
9
GESTION DES RISQUES
Concepts
18/06/2013
10
10
1ère année
• Le risque à l’hôpital est illustré par la présentation de l’enquête
ENEIS.
• Cette année présentation également du Programme National pour
la Sécurité des Patients 2013/2017
• L’accent est mis, lors de TD (travaux sur des articles), sur les
risques d’erreurs en particuliers erreurs lors d’injections
médicamenteuses (lien avec l’UE 4.4.S2 Thérapeutiques et
contribution au diagnostic médical).
• Sensibilisation à la culture sécurité (Cf. Dix dimensions de la culture
de sécurité exprimant un idéal vers lequel tendre
(www.ccecqa.asso.fr)).
18/06/2013
11
UE 2.10 S.1 « Infectiologie Hygiène »
PROJET UE
•Compétence 3 : Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins
quotidiens
•Volume horaire : 20 heures de CM et 20 heures de TD
•Pré-requis : Aucun
•Contenu : Les infections associées aux soins (Présentation du plan stratégique
national de lutte contre les infections associées aux soins 2009-2013, moyens de
prévention: hygiène des mains, les différents types d’isolement, précautions standards,
précautions complémentaires,…). Les Accidents par Exposition au Sang et aux
liquides biologiques, le traitement et de la gestion des déchets. (N.B.: contenu non
exhaustif mais plus en lien avec la gestion des risques)
Evaluation : Travail écrit individuel d’analyse d’une situation rencontrée en stage.
18/06/2013
12
UE 4.4 S.2
« Thérapeutiques et contribution au diagnostic
médical »
PROJET UE
•Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique
•Volume horaire : 7 heures de CM et 23 heures de TD
•Pré-requis : Biologie fondamentale, infectiologie, hygiène, Pharmacologie et
thérapeutiques
•Contenu : Le concept d’asepsie, les principes et règles de préparation, réalisation et
surveillance des soins, actes et activités autorisés par la législation, la préparation
d’injections avec calculs de dose
•Evaluation : Préparation d’une poche de perfusion à partir d’une prescription et après
calcul de dose ( Situation simulée 30 min)
18/06/2013
13
UE 4.5 S.2
« Soins infirmiers et gestion des risques »
PROJET UE
•Compétence 7 : Analyser la qualité et améliorer sa pratique professionnelle
•Volume horaire : 10 heures de CM et 10heures de TD
•Pré-requis : Infectiologie, Hygiène
•Contenu : Les différents concepts : risque, facteur de risque, prise de risque, sécurité
et besoin de sécurité, la notion d’accident, la notion d’acceptabilité, seuil, signal, la
démarche de gestion des risques, évènement indésirable, évènement indésirable
grave,…
Le risque professionnel : « Prévention des lombalgies chez les soignants » avec mise
en place d’ateliers de manutention.
Approfondissement du risque infectieux hospitalier : « Tenue et comportement au
bloc », « traitement de l’eau, traitement de l’air à l’hôpital », « circulation des personnes
et du matériel »
•Evaluation : Evaluation écrite de connaissances
18/06/2013
14
18/06/2013
15
UE 2.5 S3
processus inflammatoires et infectieux
Objectifs:
Acquérir des connaissances sur les pathologies
infectieuses
Expliquer les liens entre le processus
pathologiques et les moyens de prévention et
de protection
• Lien avec l’infectiovigilance
• Pré requis: UE 2.10 S1
UE = 30 H CM et 10H TD
18/06/2013
16
UE 2.5 S3
processus infectieux
Contenu: pathologies infectieuses et soins
infirmiers (Hémoculture, IDR…), examens
Complémentaires
Rappel sur les précautions standard et
complémentaires
18/06/2013
17
Unité d’enseignement 4.4.S4 :
Thérapeutiques et contribution au
diagnostic médical
Semestre : 4
Compétence : 4
CM :
TD :
TP :
6 heures (10HR) 34 heures (30HR) 10 heures
ECTS : 2
Pré-requis
UE 2.1.S1 - 2.10.S1 - 2.11.S1 - 4.4.S.2
18/06/2013
18
Éléments de contenu

2. La transfusion sanguine :

Le sang et les groupes sanguins/ Dr ROSSIGNOL responsable
hémovigilance

La sécurité dans la chaîne transfusionnelle

L’ hémovigilance

La responsabilité de l’IDE dans la sécurité
transfusionnelle et dans la gestion des risques

Le sang et l’hémostase/Dr KERKENI,

Les médicaments dérivés du sang
18/06/2013
19
LIENS AUTRES UE
« Gestion des risques »:
appliquées à la transfusion sanguine
(identitovigilance, hémovigilance,
infectiovigilance,…)
« Législation, éthique, déontologie »:
Don du sang, les principes…
18/06/2013
20
« Soins infirmiers et gestion des
risques »
Semestre 4
Compétence 7
– 10 CM / 10 TD
• Méthodes d’analyse : a priori /a posteriori
• Traitement des risques
• Vigilances dans les ETS / organisation locale,
nationale
18/06/2013
21
Ressources documentaires et
documents de supports…
- Enquête ENEIS, DRESS 2010
- Glossaire des vigilances, AFSSAPS, 2011
- Flyers semaine de la sécurité des soins, Ministère de la santé,
2012
- Programme pluriannuel de gestion du risque de La Réunion et
de Mayotte, 2010
- La culture de sécurité des soins : du concept à la pratique,
HAS
- Petit manuel de Pharmacovigilance et Pharmacologie
clinique, Revue Prescrire, 2011
- Rapport activité, Le risque des professionnels de santé,
MACSF, 2011
18/06/2013
22
Panorama des enjeux :
nationaux et locaux
 HCSP – 2012 / Politique globale et intégrée de la GDR
- 5ème préconisation : « développer la formation initiale et la recherche
en sécurité des patients notamment dans les formations initiales »
 HAS
 Certification, recommandations
 Enquête ENEIS / pratiques soignantes
- Marge de progression
 ETS : enjeux image, cout…
18/06/2013
23
Principe
 On n’a pas le droit à l’erreur!
• Injonction paradoxale, un ‘bon professionnel’ ne peut pas se
tromper
 Société de la culpabilité
≠
 Modèle REASON = pas de cause unique
• Approche systémique/erreur est humaine
• Choix méthode ALARM
18/06/2013
24
Intervenants
• Dr Marie-France ANGELINI TIBERT – ARS
– Coordonnateur Régional d'Hémovigilance
– DVSS/Coordination des vigilances et des risques liés aux soins
• M. Jean-Jacques LE BERRE – CHU Sud
– Gestionnaire des risques
• Mme Emmanuelle DAMBREVILLE – CHU Sud
– Ingénieure qualité
• M. Stéphane LE ROUZIC – CHU Sud
18/06/2013
25
Projet : 2 axes
• Initier, renforcer la culture et méthode en
GDR
– QCM
• Sensibiliser, s’approprier le vocabulaire, son
environnement professionnel
– Analyse d’un incident
• Distance méthodologique et émotionnelle
18/06/2013
26
Cas cliniques étudiés
Transfusion sanguine,
Identification des examens,
Erreur médicamenteuse,
Infection nosocomiale…
 Chronologie des faits
 Classification des causes
 Recherches des manquements/ recommandations,
bonnes pratiques, législation
18/06/2013
27
Evolutions – limites
Volume 20 heures
Compétence 7 :
– transverse VS cœur de métier
Evaluation parmi d’autres…
Projet compétence 7
1. Maitriser fondamentaux hygiène
2. Savoir traiter un EI
3. Attitude proactive GDR et qualité des soins
18/06/2013
28
18/06/2013
29
UE 4.4 S.5 « injection en chambre
implantable CCI»
PROJET UE
• Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique
•
Volume horaire : 6 heures de CM et 34 heures de TD
•
Pré-requis : Biologie fondamentale, infectiologie, hygiène, Pharmacologie et
thérapeutiques
•
Contenu : Principes et règles de préparation, réalisation et surveillance des soins,
actes et activités autorisés par la législation. Préparation de thérapeutiques
médicales. Les chambres implantables
•
Evaluation : Préparation, pose et dépose d’une perfusion sur chambre implantable (
Situation simulée 45 min avec contrôle des connaissances)
18/06/2013
30
UE 4.4 S5
Limites, Difficultés, Points forts
•
Pré-requis, hygiène/infectiologie au semestre 1 :
– « Quizz Hygiène » mobilisation des pré-requis
•
Développer les capacités des étudiants et contribuer à l’acquisition de soins et actes
complexes récurrents non rencontrés sur les parcours de stages.
– Calculs de doses complexes : préparation de perfusion et sur rampe et/ou PSE
– Soins de trachéotomie et aspiration bronchique
– Pose de sonde vésicale
– Pose de sonde naso-gastrique
– Pansement complexe et Vac-thérapie
– Initiation à la stomathérapie.
•
Injection dans les chambres implantables :
–
Savoir : Apports théoriques par des professionnels impliqués dans une EP4
–
Savoir faire : 12 h de TD en petits groupe dédiées à la manipulation de la CCI
18/06/2013
31
UE 4.4 S5
Liens avec les autres UE
UE 2.11 S.5 : Pharmacologie et thérapeutiques : Progression et
relation entre les TD de ces deux UE.
UE 4.7 S.5 et 2.9 S.5 : Soins palliatifs et processus tumoraux
UE 5.7 S.5 : Optionnelle (approfondissement des connaissances d’un
groupe d’étudiant sur les plaies et la cicatrisation)
18/06/2013
32
UE4.8.S6
Qualité des soins
Evaluation des pratiques
Compétence 7:
Analyser la qualité des soins, Améliorer sa pratique
professionnelle
• CM:30h
TD :20h
TP:25h
• Pré-requis :
– UE4.5.S2+4.5.S4
– Soins infirmiers et gestion des risques
18/06/2013
33
UE4.8.S6
Objectifs
• →Acquérir des outils d’analyse pour améliorer
sa pratique
• →Evaluer au regard des principes de qualité,
sécurité, satisfaction du soigné
• →Evaluer l’application des règles de traçabilité
(exemple: stérilisation, gestion des stocks,
circulation E/S…CH et domicile
• →Apprécier la fonctionnalité des matériels
nécessaires aux soins et à l’urgence
18/06/2013
34
UE4.8.S6
Eléments de contenu
►Indicateurs
►Critères
►Protocole
►Recommandations
►Procédures
►Démarches
►Méthodes
►Résultats
►Agences
►Politiques
►Engagements
►Chartes
18/06/2013
35
UE4.8.S6
Modalités d’évaluation
Travail écrit individuel
۞situation vécue en stage/ problématique cible
۞ analyse critique en terme EPP/dégager des
objectifs
۞ projet/proposition concrète d’amélioration
18/06/2013
36
UE4.8.S6
Thèmes récurrents
hygiène
aseptie
Traitements
techniques
intimité
dignité
confort
stocks
traçabilité
organisation
information
accueil
liaison
transmissions…………….
18/06/2013
37
18/06/2013
38
ENSEIGNEMENT DE LA GESTION DES
RISQUES AU BLOC OPERATOIRE
18/06/2013
39
GESTION DES RISQUES AU
BLOC OPERATOIRE
• Article R.4311-11 du CSP
– « L’IBODE ou l’IDE en cours de formation
préparant à ce diplôme exerce en priorité les
activités suivantes:
• Alinéa 1°: Gestion des risques liés à l’activité et à
l’environnement opératoire »
• Référentiel de compétence
18/06/2013
40
GESTION DES RISQUES AU
BLOC OPERATOIRE
Présence de toutes les vigilances au bloc
• MODULE 1 hygiène 120 H
• MODULE 2 environnement technologique 120
H
• MODULE 3 prise en charge de l’opéré 330 H
• MODULE 4 maitrise de la fonction : 300 h
– Présence continue de la prévention et gestion des
risques dans l’activité IBODE
18/06/2013
41
Objectifs du module 1
120 heures
– il identifie les risques de
contamination au bloc
opératoire et dans tous les
services nécessitant les
compétences de l’IBODE
– Il définit, justifie et applique les
règles de prophylaxie contre
l’infection nosocomiale
– Il situe son action de lutte
contre les IN dans le cadre
règlementaire
– Il utilise la méthodologie de
résolution de problème et de
gestion des risques en
hygiène
– Il participe à la formation des
membres de l’équipe
18/06/2013
Objectifs du module 2
120 heures
• Il doit maitriser le principe de
fonctionnement des dispositifs
médico-chirurgicaux et leur
utilisation lors de la pratique
des différentes interventions
dans les limites règlementaires
• Il identifie et gère les risques
liés à l’utilisation de ces
dispositifs
• Il participe au vigilances
sanitaires
42
Objectifs du module 3
330 heures
Objectifs du module 4
300 heures
• …il identifie et gère Transversalité du
module
à partir de son
champ de
• Partie III «
compétence les
développement de
risques liés à l’acte
méthodologies »
chirurgical…..
– Gestion des risque
18/06/2013
43
Compétence 1
Concevoir et mettre en œuvre des modes de prise en charge des personnes
adaptés aux situations rencontrées en bloc opératoire
•
C5 : évaluer et anticiper les
risques pour la personne opérée
et mettre en œuvre les moyens de
prévention adaptée
Compétence 2
Analyser la qualité et la sécurité en bloc opératoire et en salle d’opération et
déterminer les mesures appropriées
•
•
18/06/2013
C2-C8 : Evaluation et application des
protocoles et outils de la qualité
Analyse des points critiques (nonconformité, stérilisation,
conditionnement, DM…)
44
GESTION DES RISQUES AU BLOC
OPERATOIRE
• L’identification des risques passe par des
cours magistraux et des applications
pratiques à l’aide de TD et au bloc
opératoire lors des stages.
– Les mesures préventives doivent être préciser
pour chaque risque en fonction des patients
prises en charge et de l’acte opératoire.
18/06/2013
45
CARTOGRAPHIE DES RISQUES
Risques humains
•
•
•
•
•
Risque lié à l’accueil : perturbations
psychologiques pour l’opéré, risque de chute si le
patient est laissé seul.
Risque lié à l’erreur : erreur d’identification, de
côté à opérer.
Risque lié à l’organisation : tableau opératoire
trop chargé, pénurie de personnel.
Risque lié à la communication ou à
l’information : absence de communication du
tableau opératoire, absence de consentement, nonrespect du secret médical.
Risque lié à l’altération de l’intégrité physique :
conséquences de l’incision chirurgicale
(hypertrophie cicatricielle).
Risques techniques
•
Risque lié à la méconnaissance
technique : nouvelle technique chirurgicale
ou chirurgien inexpérimenté.
•
Risque lié à la gestion du matériel :
mauvaise préparation de la salle,
réutilisation de l’usage unique…
•
Risque lié au laser : conséquences sur la
rétine, brûlures, incendie
18/06/2013
Risques environnementaux
•
Risque lié à la table d’opération : position
du patient sur la table (compression, chute).
•
Risque lié à l’air : contrôle irrégulier des
systèmes de ventilation, panne de système.
•
Risque lié à l’eau : infection, dégât des
eaux.
•
Risque lié aux déchets : contamination,
mauvaise évacuation.
•
Risque lié aux travaux : aspergillus,
infection
Risques liés à l’utilisation de produits
chimiques
•
Risque lié à l’utilisation de produits non
médicamenteux, pour la désinfection des
instruments par exemple.
•
Risque lié à l’ionisation : l’ionisation est
produite par l’expulsion d’un ou plusieurs
électrons des couches périphériques des
atomes stables de l’air atmosphérique. Il en
résulte la création de paires d’ions de polarité
inverse. Les ions sont par nature instables et
se recombinent assez rapidement pour
donner des atomes stables.
46
GESTION DES RISQUES AU BLOC
OPERATOIRE
Risques toxiques
•
Risque lié aux explosions : mélange
anesthésique, appareils électriques (d’où
renouvellement d’air ++), électricité statique.
•
Risque lié à l’électrocution, due au choc
entre phase et terre. Les électrocutions les
plus fréquentes sont causées par le bistouri
électrique, le monitoring par cathéter
veineux, le défaut d’isolation des fils, les
prises défectueuses, etc.
•
Risque lié aux incendies : lié à
l’accumulation de matériaux ou
d’équipements représentant une charge
calorique, matériel à potentiel gazeux
toxique.
•
Risque lié à l’irradiation : les cloisons
n’arrêtent pas les rayons X, les règles de
protection et l’usage du tablier de plomb, ne
sont pas bien connues au bloc opératoire.
•
Risque lié aux gaz d’anesthésie : toxicité
des gaz anesthésiques
18/06/2013
Risques biologiques
•
Risque lié à l’exposition au sang et aux
liquides biologiques : contamination HIV,
hépatite C
•
Risque lié aux allergies : latex, certains
médicaments ou dispositifs médicaux.
47
Les IES du Sud vous remercient de
votre attention
18/06/2013
48
Téléchargement
Explore flashcards