pdf 4,5 M - Forêt Méditerranéenne

publicité
Les impacts du changement climatique
et l'adaptation des forêts :
Coûts et mesures d'adaptation au niveau national
Pierre Bouillon – DGPAAT/SFRC/SDFB/
Bureau des Investissements forestiers
Plan de l'intervention :
- Diagnostic climatique : des scénarios inquiétants…
- Première évaluation des conséquences pour la forêt
française, avec la réalisation d’une étude « Evaluation
du coût des impacts du changement climatique dans le
secteur forestier »
- Préparation du Plan National d’Adaptation au
changement climatique (adoption prévue en avril 2011)
Diagnostic climatique : des scénarios inquiétants…
Evolution des moyennes annuelles entre 2000 et 2100 :
Scénario optimiste
Planton (2004)‫‏‬
Scénario pessimiste
Impacts liés au changement climatique
Résultant de la tendance du climat:
 Négatif : dépérissements lorsque les espèces ne
sont plus en station ;
 Positif (hors zone méditerranéenne) : augmentation
de la productivité (moins de gelées, saison de
végétation allongée) ;
Résultant d'aléas ou d'évènements extrêmes:
 Répétition d’événements climatiques
extrêmes (tempêtes, sécheresses,...) ;
 Augmentation des risques d' incendie ;
 Augmentation des risques phytosanitaires.
Changement des aires de répartition des essences
Roman-Amat (2007)‫‏‬
CARBOFOR (2004)‫‏‬
Le risque tempête : des pertes
économiques et des coûts de
reconstitution considérables
26&27/12/1999 : Lothar et Martin, 140 Mm3 de chablis
(4 récoltes commerciales annuelles), dont 50% en
Aquitaine et Lorraine, 920M€ sur 10 ans ;
Août 2003 : sécheresse-canicule, 70 000 ha brûlés ;
24/02/2009 : Klaus, 42 Mm3, à 95% en Aquitaine (5
récoltes annuelles de pin maritime), 415 M€ sur 8 ans ;
28/02/2010 : Xynthia, dégâts importants dans la forêt
dunaire atlantique et dans certaines forêts de protection
pyrénéennes ;
Plan chablis Lothar&Martin : 90% du volet forestier
du PDRN 2000-2006…
Extension d’ici 2050 des zones sensibles aux feux de forêt
CGAAER (2010)‫‏‬
Parfois des signes avant-coureurs :
exemple de la pluviométrie et de
l’humidité des sols en août 2010…
Stratégie européenne
Paquet Energie-Climat de décembre 2008 :
Objectifs à atteindre d’ici 2020 :
-20% d’émissions de gaz à effet de serre ;
+20% d’énergies renouvelables (rôle majeur biomasse) ;
-20% dans la consommation énergétique (dvt de l’efficacité
énergétique.
Livre Vert de mars 2010 « Changement climatique et
protection des forêts, rapport « Changement climatique
et sylviculture » en cours de validation par la
Commission, doivent définir orientation communautaire
« forêt et CC » avant la réforme de la PAC post 2013
(volet forestier du développement rural).
En France, démarche d’évaluation du coût des impacts
du changement climatique dans le secteur forestier
Le ministère chargé de l’écologie a demandé aux
ministères techniques d’évaluer le coût des
impacts du CC d’ici 2050 et 2100 ;
1er objectif : chiffrer le coût de l’absence d’action
publique volontariste ;
2ème objectif : identifier les principales
vulnérabilités de la France face au changement
climatique
Méthode
Le MAAPRAT s’est appuyé sur l’institut FCBA et
l’université PARIS X Nanterre (ECONOMIX)
Réunion d’un groupes d’experts :
- Séminaire en mars 2009
- Mission interministérielle sur l’extension future des
zones à risque élevé d’incendies en forêt
Limites :
- Absence d’une grille de lecture : impacts / fonctions
des forêts / mesures d’adaptation
- Limite plus générale : « économie constante »
Méthode :
Quantification
CC   croissance des arbres   bois sur pied = recette potentielle
Taux de croissance estimés / certaines essences et « équivalences »
Surfaces constantes
Estimation de la demande (actuelle)
Limites / forêt
Beaucoup d’éléments qualitatifs (tant en termes d’impacts que sur les
mesures d’adaptation à engager)
Un seul paramètre pris en compte sur l’offre : croissance des arbres
A moyen terme (2030/2050)
Incertitudes
Spatialisation / évolution des zones (régions forestières)
Résultats généraux
VALEUR
Biens et services
commercialisés
Bois
Produits forestiers non-ligneux
Environnement –
services de régulation
Carbone
Biodiversité, Prévention érosion,
avalanches, Régul°hydrique.
Social - services
Culturels - / récréation
COUTS
IMPACTS
IMPACTS CC
Tendance moy. climat
Croissance et santé forêts
Migration espèces (vitesse),
déplacement écosyst.,
composition
+++
++
Bois :
marché (mondial
ou grandes zones)
Aléas
Incendies
Insectes, parasites
Phénomènes météo. extrêmes :
sécheresse, tempêtes
Directs
Indirects
« régions for.»
+
+
Chocs :
MESURES
ADAPTATION
Gestion forestière
S/P
Recherche/observation
P
Planification spatiale
P/S
coûts de protection/
prévention
Industrie, débouchés
S/P
Feux de forêt
P
Experts
hiérarchisation des impacts dans l’analyse
Spontanée - S
Planifiée - P
Résultats de la quantification
Impacts CC / productivité des forêts
Moyen terme
A2
B2
Long terme
2030
2100
2050
Augmentation accroisst annuel *
NO : <30%
Régions forestières
Diminution accroisst annuel
Différenciation « régionale »
très marquée des cond. clim.
NE : <30%
A2
B2
CE : ~30%
SO : <20%
SE : ~5%
Aires favorable de répartition des espèces (CARBOFOR)
Gain si mobilisation des bois
Pondéré / risques (évènements extr.)
SOLDE : 0 (?)
(* hors SE/zone méditerranéenne)
Risques (évènements extrêmes)
SOLDE : négatif
N
O
N
Q
U
A
N
T
I
F
I
E
Pistes
Evaluation
(services en particulier)
Echelle locale/station
Adaptation des essences
& génétique
Reboisement
Recherche : évaluation des coûts (impacts, mesures),
risque/incertitude, options stratégiques des acteurs, zonage des territoires
Suivi & obs. : pratiques et mesures d’adaptation à échelle des
territoires, coopération internationale (EU…)
•!Exemple du Hêtre
Grâce à ! CO2 atmosphérique " ! croissance annuelle des arbres
(entre 1900 et 2000 : +25%dans le nord-ouest, +50% dans le nord-est)
" ! bois sur pied = recette potentielle
•!Limites / changement climatique au XXIème siècle
•! Évolutions progressives ou par accidents climatiques ? Réactions
différentes en fonction des espèces (hêtre/chêne sessile etc...)
Préparation du Plan National
d’Adaptation au Changement Climatique
Lancement du chantier en décembre 2009 par
Chantal Jouanno. Constitution de groupes de
travail « Grenelliens » ayant remis leurs
travaux en juin 2010 ;
Phase de concertation de juillet à octobre 2010
(internet, réunions publiques, consultation de
l’Assemblée nationale et du Sénat)
Consolidation des contributions et lancement le
23/11/2010 de la phase finale de rédaction du
PNA, qui doit être adopté en avril 2010.
A l’issue des groupes de travail du PNA, sur
202 fiches de recommandations, tous secteurs
confondus, 10 concernent la forêt :
1) Meilleure connaissance et suivi des impacts
du CC sur les écosystèmes :
« Collecter les données écologiques, promouvoir et organiser leur
disponibilité, ainsi que le suivi des impacts sur les écosystèmes. »
« Poursuivre et intensifier la R&D sur l’adaptation des forêts au changement
climatique. »
« Appuyer les politiques nationales d’adaptation des forêts au changement
climatique sur des démarches locales et concertées. »
2) Gestion forestière adaptative :
« Favoriser l’adaptation des peuplements »
« Conserver et adapter les ressources génétiques forestières »
« Adapter la gestion à l’évolution de la productivité forestière. »
3) Prévention et gestion des risques :
« Préserver la fonction de protection des forêts vis-à-vis des
risques naturels. »
« Prévenir un risque accru d’incendies. »
« Gérer les conséquences en forêt des événements climatiques
exceptionnels. »
« Améliorer la couverture des sylviculteurs contre les aléas
climatiques, via le développement de systèmes assurantiels (en
quantité et en qualité). »
Conservation des ressources
génétiques forestières
Une Commission scientifique nationale (Commission
des Ressources Génétiques Forestières) oriente les
stratégies de conservation mises en œuvre en
France pour 10 espèces forestières indigènes
(réseaux de conservation in-situ et ex-situ).
Elle rassemble les organismes scientifiques, les
gestionnaires public et privés, les ONG et
l’administration.
Le message de la CRGF concernant le changement
climatique est le suivant…
Préserver et utiliser la diversité des ressources
génétiques pour renforcer la capacité d’adaptation
des forêts au changement climatique
Contexte climatique : un changement
continu avec de fortes variations
annuelles et régionales
Contexte génétique : un potentiel
d’adaptation à valoriser
Recommandations : apporter des
réponses graduées en fonction du
degré de dépérissement à l’échelle du
massif ou de la région
Vergers à graines de l’Etat, un investissement
sur plusieurs décennies, réparti sur 500 ha,
alliant plusieurs objectifs complémentaires :
- Amélioration de la productivité des forêts ;
- Conservation de collections nationales ;
- Sélection de génotypes d’avenir pour
l’adaptation des forêts au changement
climatique.
Adaptation à la turque : un
volontarisme sans relâche pour
développer le couvert forestier
et lutter contre l’érosion.
MERCI DE VOTRE ATTENTION
Téléchargement
Explore flashcards