Spongiaires

publicité
Les Éponges
ou
Spongiaires
Christophe Duvauchelle
Spongiaire : définition
‘‘Organisme aquatique d’affinité
animale, sans organes ni tissus
définis
et
dépourvu
de
système nerveux organisé,
formé de cellules regroupées en
deux feuillets, au squelette
constitué de spicules calcaires
ou siliceux. Les spongiaires
forment un embranchement qui
regroupe toutes les éponges.’’
Source : Le petit Larousse 2004
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
2
Plan de la présentation
Situation dans l’embranchement
Description anatomique et fonctionnelle
L’éponge de type Ascon
Les choanocytes
Types d’organisation
Reproduction
Mode de vie
Classification
Quelques spécimens
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
3
Situation dans
l’embranchement
‘‘Les éponges ou spongiaires
sont un groupe capital au plan
de l’évolution pour la
compréhension du passage
de l’état unicellulaire à
l’état pluricellulaire.’’
Source : Site Internet CNRS
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
4
Étymologie
L'éponge est un animal porifère
(criblé de petits trous)
Lat. porus (pore) ferare (porter)
Les spongiaires forment un
embranchement qui regroupe toutes
les éponges
Lat. spongia (éponge)
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
5
L’éponge de type Ascon
Dans son type d'organisation le plus simple,
type Ascon, l'éponge ressemble à une petite
outre fixée à sa base. Les parois sont
percées d'une multitude de pores et sur le
sommet s'ouvre un large orifice, l'oscule.
Les éponges se nourrissent en filtrant l'eau.
L'eau rentre par les pores inhalant, est
filtrée, puis ressort par l'oscule.
Les éponges ne possèdent pas d'organe, la
circulation de l'eau, la capture des aliments
et la digestion sont assurées par un type de
cellule, les choanocytes. Les choanocytes
tapissent la cavité gastrale de l'éponge.
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
6
Choanocyte d’une éponge
C'est le battement du flagelle
des choanocytes qui fait
circuler l'eau dans les éponges.
Les particules entraînées par
le mouvement de l'eau sont
capturées dans la collerette.
Source : Université d’Ottawa © BIODIDAC
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
7
Vue en coupe d’un choanocyte
Le flagelle par son mouvement incessant va
provoquer la circulation de l'eau dans l'éponge,
apportant nourriture et oxygène.
La collerette va capturer au passage les microorganismes, bactéries et algues unicellulaires, qui
seront digérés par la cellule.
Les vacuoles dans lesquels la nourriture a été
enclavée seront transmises à des cellules mobiles
chargées d'approvisionner en nourriture les autres
cellules.
Le noyau, commun à toutes cellules vivantes
contient l'information génétique de la cellule.
Les mitochondries également présentes dans
toutes cellules sont chargées de produire l'énergie
cellulaire.
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
8
Types d’organisation des éponges
Dans le type d'organisation le plus simple, type Ascon, les choanocytes (en
rouge) tapissent l'ensemble de la cavité gastrale.
Dans le type Sycon, les choanocytes sont rassemblés dans de petits tubes
alimentés par un réseau d'eau.
Chez les éponges siliceuses seul le type Leucon existe.
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
9
La reproduction
Les éponges peuvent se reproduire de 4 façons en fonction de l'espèce
Première façon - Le mâle libère son sperme et une femelle l'aspire. Avec ce
sperme, la femelle fécondera ses œufs. L'éponge gardera ses petits à l'intérieur d'elle
jusqu'à ce qu'ils soient bien développés et elle les rejettera ensuite dans l'eau.
Deuxième façon – L’éponge possède les 2 sexes, elle s'autoféconde. On dit qu’elle
est hermaphrodite.
Troisième façon - Si un morceau de leur corps se brise, celui-ci se développera
pour devenir une éponge complète.
Quatrième façon – Elle fabrique des petites boules, les gemmules, qu'elle
laisse au fond de l'eau à l'approche de l'hiver. Au printemps suivant, elles se
développeront pour devenir une éponge adulte.
Source : Site de la connaissance
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
10
Le mode de vie
L’alimentation
L’éponge mange des particules, des
bactéries, des algues et des animaux
microscopiques vivant dans l'eau :
zooplancton & phytoplancton.
Certaines éponges abyssales auraient
développé une stratégie de carnivores…
Les prédateurs
Pas de prédation réellement connue,
‘‘Prédation’’ pour la conquête du territoire.
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
11
Classification
Traditionnellement 3 ‘classes’ (sur des critères morphologiques) mais des données
moléculaires récentes (séquences de gènes) semblent à présent démontrer
l’existence de 4 clades
Hexactinellides : sans doute la branche la plus ancienne, avec 1 organisation cellulaire ;
spicules siliceux à 6 pointes (hexactines) => ‘éponges de verre’ ;
Démosponges : spicules siliceux présentant de 1 à 4 pointes et feutrage de fibres de
spongine (protéine de la famille des collagènes), absence de squelette parfois => ex. :
‘éponge de toilette’ (Euspongia officinalis) ;
Homoscléromorphes : récemment isolé du clade des Démosponges sur la base des
caractéristiques de la larve ;
Éponges calcaires : les plus récentes (cambrien) ; squelette calcaire (spicules composés
de carbonate de calcium).
Si les spécialistes confirment que ces clades sont pour certains issus d’ancêtres
unicellulaires différents, les Porifères cesseront de constituer un ‘véritable’
embranchement.
Source : Université de Rennes 1
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
12
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
13
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
14
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
15
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
16
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
17
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
18
Merci de votre attention
Cours bio ASER du 28.01.06
Les spongiaires
19
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire