Section 1 Identification

publicité
Section 1
Identification
Titre de l’activité
Ma légende technologique
Nom de l’enseignant(e)
Nom de l’établissement,
Commission scolaire
Date de publication
27 – 03 - 2014
Ordre d’enseignement
Enseignement primaire
Âge des élèves
2e année du 3e cycle, 11-12 ans
Champs disciplinaires
Français et univers social
Type de projet
Projets thématiques et transdisciplinaires
Repères thématiques
Les légendes du Québec, culture, création Prezi,
français écriture
Objectifs d’apprentissage
Inventer une légende intégrant les éléments
caractéristiques de ce genre de texte. (Écriture)
Amener les élèves à créer une présentation Prezi d’au
moins 6 bulles. (TIC)
Amener les élèves à communiquer de façon claire
devant leurs pairs. (Oral)
Compétences
Domaine
des
langues;
français,
d’enseignement
Compétence 1 : Lire des textes variés
Compétence 2 : Écrire des textes variés
Compétence 3 : Communiquer oralement
langue
Compétences transversales
Compétence d’ordre méthodologique; exploiter les
technologies de l’information et de la communication
Compétence d’ordre intellectuel : mettre en œuvre sa
pensée créatrice
Domaines généraux de formation
Médias
Sommaire du scénario (5 lignes)
Individuellement, les élèves devront écrire une légende
à l’ordinateur, pour ensuite l’intégrer dans une
présentation Prezi. Les élèves devront compléter au
moins 6 bulles en utilisant des images ou du texte, et
présenter leur travail au reste du groupe.
Josiane Cardinal
1
Section 2
Présentation de l’activité
2.1 Ressources informationnelles ou didactiques (incluant les TIC)
(5 lignes)
L’enseignante utilisera une présentation PowerPoint afin de montrer une multitude de
photographies du village ou de la ville dans laquelle elle enseigne pour déclencher son projet.
L’enseignement des caractéristiques de la légende se fera au tableau interactif. Pour l’ensemble
du projet, les élèves auront accès au local informatique de l’école pour créer leur œuvre. Pour
faciliter la pensée créatrice des élèves, l’enseignante invitera les élèves à passer du temps sur le
site web Y parait que… au http://www.yparaitque.ca/ypq1/. Lors de la rédaction de leur légende,
les élèves utiliseront Word ainsi que le dictionnaire en ligne français au http://www.ledictionnaire.com/. Pour la présentation finale, les élèves utiliseront la plateforme Prezi, disponible
au https://prezi.com/.
2.2 Description de l’activité
a)
Mise en situation
(15 lignes)
Pour motiver l’élève à composer une légende, l’enseignante présentera des photographies
réelles de différents lieux de la ville où elle enseigne sur le tableau interactif. Les élèves seront
donc dans un contexte signifiant et motivant pour tout le reste du projet, car ils auront des images
précises en tête. Elle présentera donc les lieux photographiés comme des noms de rue, des
parcs, l’église, des personnes populaires vivant dans la ville, des lieux importants, etc. En grand
groupe, l’enseignante projettera la présentation sur le tableau interactif et elle questionnera les
élèves sur certains endroits particuliers afin de savoir s’ils n’auraient pas entendu parler de drôles
d’histoires dans leur ville. Elle profitera de cette discussion pour activer les connaissances
antérieures des élèves. Elle annoncera aux élèves qu’ils devront inventer une légende qui aurait
pu se dérouler dans un endroit de la ville présent ou non dans la présentation PowerPoint en
respectant les caractéristiques de la légende, un genre de texte particulier. L’écriture de la
légende se fera individuellement, cependant pour être en lien avec l’approche des communautés
apprenantes en réseau, les élèves mettront leur légende en commun sur le portail de la classe
afin de les présenter aux autres classes de l’école. Les élèves ont donc un but commun même
s’ils font la rédaction individuellement. À la fin de la présentation, elle prendra la peine d’expliquer
clairement ses attentes et leur mentionnera que le texte écrit sera évalué en français ainsi que la
pertinence de l’ensemble de leur présentation Prezi, de ce fait, les élèves devront comprendre les
éléments caractéristiques de la légende qu’ils verront par enseignement magistral. Ainsi, en
sachant sur quoi ils seront évalués, les élèves seront davantage centrés sur la tâche à faire.
b) Déroulement
(15 lignes)
Cette partie se fera en plusieurs étapes, car le projet de la légende en est un d’envergure.
Premièrement, une période de 45 minutes sera allouée aux élèves pour découvrir les aspects
caractéristiques d’une légende. L’enseignante animera une activité pour amener les élèves à
bien cerner les principales caractéristiques de la légende et du schéma de récit en cinq temps.
D’abord, placé en équipe de deux, les élèves iront au local informatique pour explorer le monde
des légendes sur le site web Y parait que… au http://www.yparaitque.ca/ypq1/. Ils devront remplir
un tableau portant sur le schéma de récit en cinq temps dans un document Word et l’envoyer à
l’enseignante. Ce tableau portera sur la légende Alexis le Trotteur et sur celle de la chassegalerie. Ensuite, en classe, l’enseignante fera un retour sur ce qu’ils auront découvert sur les
légendes. Elle fera un enseignement magistral portant sur les caractéristiques afin de s’assurer
de la compréhension des élèves.
Josiane Cardinal
2
Deuxièmement, l’enseignante amènera les élèves à écrire une légende, individuellement,
portant sur leur village en respectant les caractéristiques et le contenu d’une légende à l’aide d’un
traitement de texte intégrant un correcteur. Pour débuter, en classe, elle rappellera le genre de
texte à produire, fera un retour sur le schéma en cinq temps et informera les élèves du
destinataire et de l’intention. Elle affichera les caractéristiques de la légende au tableau interactif
pour rappeler les éléments à respecter et mettra à disposition des élèves un livre des légendes
pour les inspirer. Cette étape se fera individuellement, mais les élèves pourront questionner leurs
pairs s’ils manquent d’idée. Avant de se déplacer au local informatique, à l’aide du tableau
interactif, elle expliquera à ses élèves comment utiliser le correcteur automatique intégré dans le
logiciel Word ainsi que le dictionnaire en ligne. D’abord, les élèves écriront leur texte comme à
l’habitude dans un nouveau document Word. Lorsqu’une ligne rouge ou bleue apparaitra en
dessous d’un mot, l’enseignante spécifiera qu’ils devront cliquer à droite de la souris sur le mot et
une sélection se présentera à eux pour corriger le mot. Il se peut que le mot n’apparaisse pas et
qu’ils doivent vérifier dans le dictionnaire en ligne si le mot est trop loin de son écriture originale.
L’enseignante spécifiera aux élèves que le correcteur n’est pas infaillible et qu’ils devront quand
même se poser les questions de correction habituelle pour les accords du nom et de verbe.
Ensuite, elle ira sur le dictionnaire en ligne au http://www.le-dictionnaire.com/. À l’aide du tableau
interactif, elle montrera aux élèves qu’il faut entrer le mot dans la barre de recherche blanche, et
dans le menu défilant, ils doivent conserver la section « dictionnaire » et cliquer sur « OK » pour
poursuivre la recherche et trouver le mot bien orthographié. S’ils veulent chercher la manière de
conjuguer un verbe, ils devront écrire le verbe à l’infinitif dans la barre de recherche et dans le
menu défilant, ils devront cliquer sur conjugaison et finalement sur « OK ». Pour concrétiser cette
étape, les élèves pourront ensuite commencer la rédaction de leur légende au local informatique.
Étant donné que les élèves sont habitués en sixième année de travailler avec des logiciels de
traitement de texte, l’enseignante n’a pas besoin d’expliquer comment enregistrer le travail. Cette
partie durera 45 minutes.
Troisièmement, une autre période de 45 minutes sera allouée pour poursuivre l’écriture de
la légende en laboratoire informatique. À cette étape, l’enseignante incitera les élèves à se
corriger à l’aide du correcteur automatique et du dictionnaire en ligne, car le français écrit sera
évalué en français écriture. L’enseignante mentionnera que même s’ils écrivent à l’ordinateur,
des coquilles peuvent se glisser autant pour la ponctuation et les espacements que pour les
accords et l’orthographe. Individuellement, les élèves continueront la rédaction et corrigeront leur
texte à l’aide des outils technologiques dont ils disposeront dans l’ordinateur. L’enseignante se
promènera dans le laboratoire pour répondre aux questions et régler des problèmes techniques
pour l’enregistrement des fichiers Word par exemple avec ceux qui auront plus de difficulté. Le
résultat attendu après ces deux dernières étapes sera un texte suivi corrigé ayant les
caractéristiques d’une légende.
Quatrièmement, l’enseignante animera un atelier pour enseigner l’utilisation du logiciel
Prezi pour amener les élèves à créer leur présentation finale intégrant leur texte et des images.
En groupe-classe, les élèves devront écouter attentivement l’enseignement magistral au tableau
interactif donné par l’enseignante. D’abord, elle ouvrira la plateforme et leur montrera comment
s’inscrire. Elle créera, par la suite, devant eux une présentation en lien avec la légende d’Alexis le
Trotteur abordé en classe. Elle ouvrira les différents outils et montrera aux élèves certains
usages. Elle laissera ensuite les élèves explorer à l’ordinateur, car le programme scolaire
demande aux enseignants de mettre l’élève au centre de ses apprentissages. Ils exploreront, ils
s’entraideront entre eux et s’ils trouvent des trucs intéressants, ils pourront toujours les
communiquer au reste de la classe. L’enseignante devra être très disponible et patiente, car
l’usage d’une nouvelle plateforme peut être très complexe. La durée de cette étape sera
d’environ trois périodes de 45 minutes et le résultat attendu sera l’intégration de la légende et
d’images représentatives dans une présentation Prezi.
Josiane Cardinal
3
Finalement, les élèves présenteront leur résultat final au reste du groupe et sera partagé
sur le portail de la classe. Leur résultat de classe sera très impressionnant et je crois que cela
accroitra le sentiment d’appartenance au groupe. L’enseignante utilisera une fiche d’appréciation
pour évaluer la présentation Prezi finale des élèves. Tous assis à leur place, chaque élève
viendra présenter son travail au tableau interactif. La présentation se fera sur deux ou trois
périodes selon le nombre d’élèves pour maximiser l’écoute des élèves. On aura fait un calendrier
des présentations auparavant.
c) Objectivation
(10 lignes)
Les élèves de la sixième année sont habitués de travailler avec des logiciels de
traitement de texte, alors il n’y aura pas vraiment de retour à faire pour cette partie.
Cependant, ils auront appris à utiliser la fonction de correcteur automatique du logiciel
Word ainsi que l’outil du dictionnaire en ligne, donc ce sera important d’avoir leur
appréciation en ce qui a trait cette manière de corriger un texte. Finalement, ils
pourront faire des présentations beaucoup plus dynamiques avec la plateforme Prezi
au lieu de toujours utiliser PowerPoint qui est plus traditionnel. Plusieurs difficultés
auront surement surgi lors de la création de la présentation, car c’était en anglais et
plusieurs élèves ne sont pas bilingues. Il sera important de laisser les élèves
s’exprimer à tour de rôle sur les points forts et les points faibles de leur projet et les
inciter à développer un esprit critique vis-à-vis de l’utilisation des TIC en classe.
L’enseignante notera les suggestions des élèves et incitera les élèves à débattre sur
certains points. Elle demandera aussi aux élèves leur impression de Prezi. Elle pourra
utiliser les questions suivantes pour alimenter la discussion. Avez-vous eu du mal à
trouver les endroits pour intégrer les textes ou images ? Qu’avez-vous aimé? Qu’avezvous trouvé plus difficile? Si c’était à refaire que changeriez-vous? Croyez-vous qu’un
tel projet sera réalisable dans n’importe quel milieu? Comment pourrais-tu utiliser les
TICS utilisés dans le projet au quotidien ? Si j’avais décidé de faire une partie du projet
à la maison est-ce que ça aurait été équitable pour tout le monde ? Que retenez-vous
du projet? Finalement, elle demandera aux élèves de donner leur coup de cœur Prezi,
c’est-à-dire la légende la mieux présentée.
d) Évaluation
(10 lignes)
D’abord, il est important de préciser que l’enseignante sera présente tout au long du projet
et guidera les élèves dans chacune des étapes. Tout au long de la création de la légende,
l’enseignante pourra faire une évaluation formative en observant les élèves afin de bien les
encadrer. Elle notera le nom des élèves ayant pris du retard pour qu’ils aient du temps sur l’heure
du midi ou à la récréation pour avancer au même niveau que la majorité des élèves. Durant la
création Prezi, elle pourra prendre des élèves ayant plus de difficulté et leur montrer plus en
profondeur comment utiliser les diverses fonctions pour faciliter leur création. Étant donné qu’elle
aura donné beaucoup de rétroactions, l’évaluation sommative portera sur la production finale
présentée aux autres élèves. De plus, l’enseignante évaluera l’utilisation du français écrit dans la
légende, car les élèves avaient à utiliser les outils de correction lors de la rédaction. Elle aura
accès aux présentations et aux textes, car le tout aura été enregistré sur les sessions des élèves
auxquelles elle aura accès sur le portail de l’école.
e) Réinvestissement
(4 lignes)
Les élèves pourraient utiliser la plateforme Prezi pour d’autres projets de présentation par
exemple en éthique et culture religieuse avec le projet Noël autour du monde ou encore un autre
projet en univers social dans lequel ils pourraient pousser leur apprentissage plus loin et intégrer
Josiane Cardinal
4
des vidéos ou des fichiers musicaux provenant de différentes époques. Ils pourraient aussi
utiliser le correcteur automatique dans leur future rédaction dans Word.
Section 3
Mise à l’essai
(15 lignes)
Sur le plan de la pertinence et de l’efficacité pédagogique, mon scénario couvre des
savoirs essentiels en français et en technologie de l’information et de la communication, donc il
est pertinent. Cependant, j’ai eu la chance de faire mon projet dans ma classe de stage et voici
les correctifs à apporter si c’était à refaire. Dans un premier temps, ce projet était extrêmement
long. Avant d’envoyer les élèves écrire à l’ordinateur, ça a pris du temps, car le thème des
légendes du Québec doit être bien saisi. Avant tout, il faut enseigner aux élèves ce qu’est une
bonne légende et ce qui caractérise ce genre de texte. Ensuite, il faut prévoir une période
d’exploration des légendes pour favoriser la pensée créatrice. Dans mon scénario, j’aurais dû
prévoir la rédaction d’un plan avant de les envoyer à l’ordinateur faire le brouillon, car certains
élèves prenaient beaucoup de mon temps par manque d’idées et ne savaient pas comment
commencer leur histoire. Les élèves avec qui j’ai travaillé étaient très habiles avec le traitement
de texte, les enregistrements de fichier sur le portail ainsi que l’envoie de courriel, mais avec un
autre groupe d’élèves s’y connaissant moins bien, il aurait fallu que je prévoie au moins une
période de plus pour modéliser ce genre de procédures. Finalement, j’aurais dû faire un aidemémoire à suivre pour la création dans Prezi pour faciliter les étapes de création, car les élèves
avaient beaucoup de questions malgré le fait que je leur avais laissé une période d’exploration.
Bref, c’était beaucoup plus long que prévu pour faire l’ensemble du projet, j’aurais dû prévoir au
moins trois périodes de plus. Le fait de se déplacer entre le laboratoire informatique et la classe
où se situe le tableau interactif était un peu plus complexe, car je faisais mes présentations et
modélisations en classe, mais rendu au laboratoire informatique, les élèves devaient s’en
souvenir, car ils n’avaient plus le modèle devant eux.
Section 4
Cohérence du scénario
(15 lignes)
En feuilletant le Programme de formation ainsi que la Progression des apprentissages, le
thème des contes et légendes du Québec m’a interpellée et je me suis demandé comment mettre
ce thème au gout du jour avec des élèves plus ou moins motivés par l’école. Je me suis dit que
d’écrire une légende basée sur un lieu réel présent dans leur ville serait intéressant et pourrait les
allumer davantage. J’ai donc utilisé la compétence « écrire des textes variés » comme
compétence principale en français et je l’ai accordé avec les technologies de l’information et de la
communication pour favoriser les apprentissages et aussi parce que je sais que les élèves
n’aiment pas écrire. Alors, en utilisant l’ordinateur je m’assure d’un plus grand nombre de
personnes heureuses. L’objectif était d’écrire une légende et de la présenter de manière originale
à l’aide de la plateforme Prezi donc je peux évaluer la compétence en français et aussi la
compétence transversale « exploiter les technologies de l’information et de la communication ».
Bref, je crois que mon scénario est très cohérent et permet l’apprentissage de savoirs en français
tout en étant lié aux TICS. La grille d’évaluation présente dans la section 6 permet de bien saisir
les apprentissages faits et évalués.
Josiane Cardinal
5
Section 5
Retombées et perspectives
(15 lignes)
Dans un premier temps, en ce qui a trait au développement des compétences des
élèves, ils auront appris à bien orthographier leur texte et à le corriger à l’aide d’outils
électroniques. Par la suite, ils auront développé des connaissances en français sur les légendes.
Ils auront acquis des savoirs sur la manière de présenter des projets de manière dynamique.
Dans le futur, ils auront à produire des présentations au cours de leur étude, ils auront donc une
avance sur les autres en ayant une base avec la plateforme Prezi. Ils pourront impressionner
leurs pairs en utilisant autre chose que PowerPoint. L’enseignante a aussi démontré à l’enfant
que l’ordinateur n’était pas là seulement pour jouer, mais aussi pour faire des apprentissages
signifiants. De plus, en ce qui a trait à ma pratique professionnelle, je crois que je devrai utiliser le
tableau interactif de manière dynamique et pas seulement pour des enseignements magistraux. Il
est important d’utiliser les technologies de l’information et de la communication, tout en favorisant
la mise en place de l’élève au centre de ses apprentissages. En tant qu’enseignante, il me sera
important d’être informée des dernières technologies et d’essayer de les intégrer au quotidien
dans mon enseignement pour motiver les élèves comme démontré dans les vidéos. La
motivation est à la base des apprentissages, sans motivation, les élèves ne se forcent pas
vraiment à faire le travail.
Section 6
La grille d’évaluation sommative pour la présentation finale
Très
satisfaisant
1
Critères
Satisfaisant
2
1. Adaptation à
la situation
d’écriture sur le
thème de la
légende.
Les idées sont
très bien
développées et
respectent le
projet de
présentation
(sujet,
intention,
destinataire).
☐
Les idées, bien
développées
respectent le
projet de
présentation
(sujet,
intention,
destinataire). ☐
2. Cohérence
du texte dans
la présentation
Prezi
Les idées
progressent
aisément de
façon logique
ou
chronologique
dans la
présentation
Prezi. Elles
sont
habilement
groupées sur
différentes
Les idées
progressent de
façon logique
ou
chronologique
dans la
présentation
Prezi. Elles
sont groupées
en
paragraphes.
Des liens
appropriés sont
Josiane Cardinal
Acceptable
3
Les idées,
sommairement
bien
développées
respectent le
projet de
présentation
(sujet,
intention,
destinataire).
Certaines
peuvent être
peu
développées.
☐
Les idées
progressent, la
plupart du
temps, de
façon logique
ou
chronologique
dans la
présentation
Prezi. Elles
sont groupées
sur différentes
pages de
Peu acceptable
4
Inacceptable
5
Il manque une
idée importante
ou plusieurs
idées sont
imprécises ou
superflues.
☐
Les idées ne
respectent pas
le projet de
présentation ou
les idées ne
constituent pas
une
présentation
continue.
☐
Plusieurs idées
ne sont pas
ordonnées de
façon logique
ou
chronologique
dans la
présentation
Prezi. Elles ne
sont pas
groupées sur
des pages de
présentation
Plusieurs idées
ne sont pas
groupées de
façon logique
ou
chronologique
dans la
présentation
Prezi. Le texte
est difficile à
suivre dans la
présentation.
☐
6
pages. Des
liens judicieux
sont établis
entre les
phrases et
entre les pages
de la
présentation. ☐
5. Orthographe
d’usage et
grammaticale
dans la
présentation
7. Recours à
des
stratégies
appropriées
dans la
création Prezi
8. Utilisation
des marqueurs
de relation pour
faire avancer la
présentation
9. Utilisation
des
caractéristiques
d’une légende
dans sa
présentation
Dans la
présentation,
presque tous
les mots usuels
sont bien
orthographiés.
Tous les
accords dans le
groupe du nom
sont corrects.
Les accords du
verbe avec son
sujet sont bien
effectués.
☐
Utilise des
stratégies
apprises tout
au long de sa
démarche de
création Prezi.
☐
Utilise des
marqueurs
(plus de 7) de
relation pour
faire avancer le
texte dans la
présentation.
☐
Utilise tous les
éléments
caractéristiques
de la légende
et du schéma
de récit en 5
temps dans sa
présentation.
☐
10. Inclus des
éléments
Josiane Cardinal
Inclus des
éléments
établis entre les
phrases et
parfois entre
les pages de la
présentation.
☐
présentation,
parfois de
façon
malhabile.
☐
Dans la
présentation,
les mots appris
sont
généralement
bien
orthographiés.
Presque tous
les accords
dans le groupe
du nom sont
corrects. Les
accords du
verbe avec son
sujet sont
généralement
bien effectués.
☐
Dans la
présentation,
les mots appris
sont
quelquefois
bien
orthographiés.
Dans la plupart
des cas
simples, les
accords dans le
groupe du nom
et les accords
du verbe avec
son sujet sont
généralement
bien effectués.
☐
Utilise avec
aide, des
stratégies
apprises tout
au long de sa
démarche de
création Prezi.
☐
Utilise des
marqueurs (5
et plus) de
relation pour
faire avancer le
texte dans la
présentation.
☐
Utilise la
majorité des
éléments
caractéristiques
de la légende
et du schéma
de récit en 5
temps dans sa
présentation.
☐
Applique
quelques
stratégies
apprises tout
au long de sa
démarche de
création Prezi.
☐
Utilise des
marqueurs (45) de relation
pour faire
avancer le
texte dans la
présentation.
☐
Utilise
quelques
éléments
caractéristiques
de la légende
et du schéma
de récit en 5
temps dans sa
présentation.
☐
Inclus des
éléments
différentes ou le
sont de façon
inappropriée.
☐
Dans la
présentation,
les mots appris
sont rarement
bien
orthographiés.
Ces erreurs
nuisent parfois
à la
compréhension.
Plusieurs
accords dans le
groupe du nom
ou du verbe
avec son sujet
n’ont pas été
faits
correctement.
☐
Applique avec
aide, quelques
stratégies
apprises tout au
long de sa
démarche de
création Prezi.
☐
Utilise des
marqueurs
(plus de 2-4) de
relation pour
faire avancer le
texte dans la
présentation.
☐
Dans la
présentation,
les mots appris
sont très
rarement bien
orthographiés.
De fréquentes
erreurs nuisent
à la
compréhension.
La quasi-totalité
des accords
dans le groupe
du nom et du
verbe avec son
sujet n’ont pas
été faits
correctement.
☐
Utilise peu
d’éléments
caractéristiques
de la légende et
du schéma de
récit en 5 temps
dans sa
présentation.
☐
N’utilise pas
d’éléments
caractéristiques
de la légende et
du schéma de
récit en 5 temps
dans sa
présentation.
☐
N’applique pas
les stratégies
apprises tout au
long de sa
démarche de
création Prezi.
☐
Utilise des
marqueurs (01) de relation
pour faire
avancer le texte
dans la
présentation.
☐
N’inclus pas
d’éléments
7
originaux dans
sa présentation
Prezi (vidéos,
musique,
photographies,
etc.)
originaux et
différents dans
sa
présentation.
☐
originaux dans
sa
présentation.
☐
originaux dans
sa présentation.
☐
Bibliographie
1. Le dictionnaire en ligne français. En ligne. http://www.le-dictionnaire.com/. Consulté le 9
mars 2014.
2. Prezi Inc. En ligne. https://prezi.com. Consulté le 9 mars 2014.
3. Québec, Ministère de l’Éducation du Québec. 2001. Programme de formation de l’école
québécoise. Version approuvée. Éducation préscolaire. Enseignement primaire. Québec,
Gouvernement du Québec. 350p.
4. Québec, Ministère de l’Éducation. 2009. Progression des apprentissages au primaire –
section français, langue d’enseignement. Gouvernement du Québec. 93p
5. Y parait que… En ligne. http://www.yparaitque.ca/ypq1/. Consulté le 9 mars 2014.
Josiane Cardinal
8
Téléchargement
Explore flashcards