28/03 Histoire IV) Les totalitarismes face aux démocraties Etude de

publicité
__________________________________________
28/03 Histoire
IV) Les totalitarismes face aux démocraties
Etude de cas : L’impuissance des démocraties : les accords de Munich (1938) (livre p230, Q1-2-3)
1) Qui décide du sort de la Tchécoslovaquie ? Qui n’est pas consulté ?
Mussolini, Hitler, Chamberlain et le président du Conseil français décident du sort de la
Tchécoslovaquie. Les dirigeants de ce pays ne sont pas consultés.
2) A l’aide des documents et de la carte p.237, indiquez les conséquences territoriales de ces
accords pour la Tchécoslovaquie et pour l’Allemagne.
La Tchécoslovaquie perd la région des Sudètes suite aux accords de Munich, puis quelques mois plus
tard, l’armée allemande envahit l’ouest de la Tchécoslovaquie.
A) Les ambitions totalitaires
Au début des années 1930, l’équilibre international est très fragile.
Les deux régimes totalitaires :
- L’Italie fasciste n’est pas satisfaite de cet équilibre car elle n’a pas de colonie et a été lésée après la
Seconde Guerre Mondiale, elle n’a donc pas pu récupérer tout ce qu’elle a perdu. L’objectif de
Mussolini est de recréer l’empire romain.
- Hitler lui veut venger la défaite de 1918 et se libérer des contraintes du traité de Versailles. Il veut
dès le départ construire un empire allemand, qu’il nomme « espace vital », et conquérir des
territoires.
B) Les alliances des totalitarismes face aux démocraties
Hitler emploie le chantage (réclamations de territoires), utilise la force, brandit des menaces. Le
nazisme et le fascisme vont se rapprocher à partir de 1935, notamment à partir de la guerre de
l’Ethiopie. Comparés aux autres pays qui ne soutiennent pas l’Italie, Hitler, lui, la soutient. En 1936,
les deux pays signent un pacte d’alliance appelé « l’Axe ». En 1939, ils signent le pacte d’acier (il s’agit
d’un pacte militaire offensif qui scelle de manière officielle l’union des forces de l’Axe).
C) La marche à la guerre
L’Allemagne nazie entame (à partir de la seconde moitié des années 1930) une politique d’expansion
territoriale : Hitler part à la conquête et étend son pays. En 1938, c’est l’Anschluss, l’unification de
l’Allemagne avec l’Autriche (pays d’origine d’Hitler). Ensuite, c’est les Sudètes (moitié ouest de la
Tchécoslovaquie). La France et le Royaume-Uni font preuve de passivité qui s’explique par le
traumatisme de la Première Guerre Mondiale et la volonté de ne pas s’engager dans un conflit
européen. En 1939, c’est l’alliance entre l’Allemagne et l’URSS, le pacte germano-soviétique. La
France et le Royaume-Uni perdent temporairement un allié : le moment où ces deux pays réagissent,
il est déjà trop tard car c’est l’invasion de la Pologne en septembre 1939.
~
HISTOIRE
NOUVEAU CHAP
LA FIN DES REGIMES TOTALITAIRES
Introduction : L’Allemagne nazie et l’URSS ont connu une évolution très différente lors de la Seconde
Guerre Mondiale. L’impérialisme incontrôlé d’Hitler entraîne l’anéantissement du régime nazi par les
Alliés en 1945. Le régime soviétique, au contraire, est conforté par la victoire sur l’Allemagne : il est
dominé par Staline jusqu’en 1953, et il tente de s’adapter aux changements internationaux incapable
de surmonter les défis économiques et sociaux auxquels il doit faire face, après des tentatives de
transformations inachevées, il disparait en 1991.
PROBLEMATIQUE : Dans quelle mesure la fin des régimes totalitaires éclaire-t-elle leur nature et
leurs spécificités ?
I)
La dénazification de l’Allemagne (1945-1948)
Fiche 1 : Les procès de Nuremberg et la dénazification de l’Allemagne. (Première partie : Le procès de
Nuremberg)
Extrait 1 : Le petit film destiné aux soldats alliés présente l’idéologie nazie comme une maladie qui a
contaminée toute la population. La tâche des soldats alliés sera de « guérir » les Allemands et
d’arrêter les principaux responsables du régime nazi.
Extrait 2 : Les responsables nazis jugés lors du procès de Nuremberg sont pour la plupart des hauts
responsables du régime, anciens proches d’Hitler. Ils occupaient des fonctions politiques, militaires,
et certains ont un rôle direct dans le processus d’extermination des nazis.
30/03 Extrait 3 : Les peines prononcées à l’issu du procès de Nuremberg sont variables : 11
personnes sont condamnées à mort, d’autres sont condamnées à des peines de prison plus ou moins
longues, et d’autres sont acquittés (n’ont rien).
(Deuxième partie : La dénazification)
5- L’Allemagne est dirigée par un gouvernement militaire : des puissances Alliées. Ce gouvernement
oblige tous les allemands à compléter un questionnaire pour identifier leur rôle dans le régime nazi.
6- Le questionnaire est très complet, puisqu’il passe en revue toutes les classes d’âge et de nombreux
milieux professionnels dans le but de déterminer l’implication de chacun dans le régime nazi.
7- L’auteur compare ce questionnaire à celui que les nazis faisaient remplir dans les années 1930. Il
est contre cette démarche car il pense qu’elle a pour but de culpabiliser les allemands et de les
humilier.
8-
Téléchargement
Explore flashcards