readaptation cardiaque - Institut Régional de Médecine Physique et

publicité
INSTITUT REGIONAL DE MEDECINE PHYSIQUE ET DE READAPTATION – NANCY
FICHES D’INFORMATION AUX PATIENTS
EXAMEN
TRAITEMENT
READAPTATION CARDIAQUE
1. DEFINITION
• La réadaptation cardiaque est une procédure réalisée en milieu spécialisé ayant pour
objectif de restaurer ou d’augmenter les capacités physiques d’un patient présentant
une maladie cardiovasculaire et de diminuer le risque cardiovasculaire. Elle repose
sur un ensemble d’éléments dont le réentraînement à l’effort est une partie
essentielle.
• Selon la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé, la réadaptation cardiaque
est « l’ensemble des activités nécessaires pour influencer favorablement le processus
évolutif de la maladie cardiovasculaire ainsi que pour assurer aux patients la
meilleure condition physique, mentale et sociale possible afin qu’ils puissent par
leurs propres efforts préserver ou reprendre une place aussi normale que possible
dans la vie de la communauté ».
2. OBJECTIFS : A QUOI ÇA SERT ?
• Les objectifs de la réadaptation cardiaque sont donc de permettre au patient ayant
présenté un accident cardiaque (un infarctus par exemple) ou ayant bénéficié d’une
opération (le remplacement d’une valve cardiaque ou des pontages coronaires par
exemple) de récupérer leurs capacités antérieures.
• Le but est d’améliorer cette capacité et de permettre aux personnes de mettre en place
une activité physique régulière, renforcant l’endurance pour préserver leur santé.
• L’éducation thérapeutique permettra la collaboration entre l’équipe médicale et le
patient lui-même afin d’obtenir une prise en charge optimale des traitements et des
facteurs de risque.
3. PRINCIPES ET DESCRIPTION : COMMENT ÇA SE PASSE EN PRATIQUE ?
• L’élément essentiel de la réadaptation cardiaque est basé sur un réentraînement
musculaire. Il s’agit à la fois d’un entraînement à type de renforcement musculaire et
surtout d’un entraînement global en endurance. En effet il a été montré que la
pratique régulière d’une activité physique en endurance améliorait très nettement le
pronostic cardiovasculaire en diminuant la progression de la maladie et le risque de
survenue d’une complication grave. Ce réentraînement est bien sûr indiqué pour des
patients venant d’être opérés d’une maladie cardiaque ou après un infarctus.
L’amélioration de la capacité physique sera d’autant plus importante que le
déconditionnement initial était important.
1/2
• La réadaptation cardiaque ne se résume toutefois pas au réentraînement mais
comporte d’autres dimensions avec notamment une prise en charge psychologique,
sociale et professionnelle. La plupart des patients bénéficieront de ce que l’on appelle
une procédure d’éducation thérapeutique dont l’objectif est de leur transmettre une
connaissance de leur maladie cardiaque, de leurs traitements et surtout la capacité de
prendre en charge leurs facteurs de risques (tabac, diabète, hypercholestérolémie,
hypertension artérielle, obésité, sédentarité, …) dont la maîtrise est essentielle. C’est
particulièrement vrai pour les patients présentant une maladie athéromateuse des
artères coronaires ou une insuffisance cardiaque.
• En fin de procédure de réadaptation, les patients qui ont une activité professionnelle
pourront bénéficier d’une évaluation spécifique permettant de juger de leur aptitude à
reprendre cette activité ou bien une activité adaptée.
4. QUI RELEVE D’UNE READAPTATION CARDIAQUE ?
• Cette procédure est proposée soit au cours d’une hospitalisation durant environ 3
semaines soit sur un mode ambulatoire pour une vingtaine de séances habituellement.
• Elle est presque systématiquement proposée aux patients présentant une maladie
coronaire et ayant fait un infarctus ou ayant bénéficié d’un pontage cardiaque mais
elle peut, en fait, être proposée à tous les patients présentant une maladie coronaire,
quel que soit le stade de découverte.
• Elle est de plus en plus souvent proposée aux patients présentant une insuffisance
cardiaque quelle qu’en soit l’origine, dans la mesure où on a montré une amélioration
de la qualité de vie, de la récidive des épisodes de dégradation et des complications
sévères.
• Elle est également fréquemment réalisée par les patients ayant bénéficié d’une
chirurgie des valves qu’il s’agisse d’une réparation ou d’un remplacement.
• Enfin elle est systématique pour les transplantés cardiaques.
2/2
Téléchargement
Explore flashcards