Recommandation importante pour la femme enceinte - CNRS

publicité
De plus, certains agents pathogènes sont associés
(ou soupçonnés d’être associés) à la survenue de
certains cancers. Ces agents ont été classés par
le Centre international de recherche sur le cancer
(CIRC) en fonction de leur effet cancérogène chez
l’homme (tableau 7).
En cas de suspicion de contamination ou de
maladie professionnelle, l’ensemble du personnel
susceptible d’avoir été exposé au même risque
devra prendre contact avec le médecin de
prévention.
Recommandation
importante pour
la femme enceinte
Bien que la réglementation n’impose une
interdiction absolue d’exposition que pour
le virus de la rubéole et Toxoplasma gondii, il
existe de nombreux autres agents biologiques
pouvant avoir des effets néfastes sur la
grossesse ou pour l’enfant à naître.
En conséquence, il est important pour la femme
enceinte de déclarer sa grossesse au plus tôt
au médecin de prévention, afin d’évaluer, le
cas échéant, les mesures d’éviction ou les
aménagements de poste à mettre en place.
Groupe 1
cancérogène
pour l’homme
Mélanges naturels d’aflatoxines
Helicobacter pylori (infection à)
Papillomavirus humain types 16, 18, 31, 33, 35, 39, 45, 51, 52, 56, 58, 59, 66
VIH de type 1 (infection par le)
Virus d’Epstein-Barr
Virus humain de la leucémie à cellules T, type 1 (HTLV1)
Virus de l’hépatite B (infection chronique par)
Virus de l’hépatite C (infection chronique par)
Opisthorchis viverrini (infestation à)
Schistosoma haematobium (infestation à)
Groupe 2A
probablement
cancérogène
pour l’homme
Clonorchis sinensis (infestation à)
Herpesvirus humain n° 8 (sarcome de Kaposi)
Groupe 2B
peut être cancérogène
pour l’homme
Aflatoxine M1
Toxines dérivées du Fusarium moniliforme (fumonisine B1 et B2, fusarine C)
Schistosoma japonicum (infestation à)
VIH de type 2 (infection par)
Papillomavirus humain des types 6, 11
Papillomavirus humain genre β (quelques types)
Ochratoxine A
Stérigmatocystine
Groupe 3
inclassable quant à
sa cancérogénicité
pour l’homme
Extraits de Microcystis (cyanobactérie)
Opisthorchis felineus (infection à)
Schistosoma mansoni (infestation à)
Toxines des Fusarium graminearum, F. culmorum et F. crookwellense :
zéaralénone, déoxynivalénol, nivalénol, et fusarénone X
Toxines du Fusarium sporotrichioides : toxine T-2
Virus de l’hépatite D
Virus humain de la leucémie à cellules T, type 2 (HTLV2)
Tableau 7
Liste du CIRC des agents biologiques et toxines en fonction de leur effet cancérogène chez l’homme
21
Téléchargement
Explore flashcards