ALLERGIE AUX POILS DE CHATS La réaction du système

publicité
ALLERGIE AUX POILS DE CHATS
La réaction du système immunitaire face à une allergie :
Fondamentalement, le système immunitaire interprète la mise en place d’une substance
particulière (étrangère), ou un allergène, comme un objet étranger qui doit être ciblée pour
la destruction.
Pour mener à bien cette mission, le système immunitaire déploie un certain nombre de
moyens, à savoir des anticorps, des phagocytes, des lymphocytes, des macrophages...
Telle une armée de petits soldats, ces cellules spécialisées dans la destruction et l’éradication
de virus et bactéries étrangère se ruent vers l’emplacement où se trouve l’allergène pour
lancer une attaque.
Malheureusement, l’inflammation, les éternuements, les larmoiements, la toux et autres
symptômes désagréables que provoque l’allergie sont la conséquence de cette offensive du
système immunitaire, d'autant plus forte qu'elle n'est plus utilisée pour combattre les
parasites.
Allergique aux poils de chat ?
Un problème moins grave qu'on ne le dit !
L'allergie aux poils de chat est en fait une allergie à la salive du chat que l'on retrouve sur
ses poils.
Que faire ?
Abandonner minou ?
Mauvaise idée qui ne résoudra pas tout car les poils des chats (comme des autres animaux)
volent partout dans l’environnement et y persistent pendant environ 7 ans, même avec une
bonne hygiène !
Sérieusement :
x Si vous le pouvez, adoptez minou AVANT la naissance de bébé, et même plutôt 2 ou
3 chats... (si, si...) car alors s'installe une "tolérance" de l'allergène par l'organisme de
l'enfant.
x Par contre éviter de l'introduire dans la maison au décours immédiat d'une
bronchiolite (ou autre problème respiratoire) !
x Aérer la chambre de l'enfant (ou l'adulte), lit "grand ouvert" 15 minutes minimum le
matin = le temps du petit-déjeuner ! (ce qu'il convient de faire pour tous de toutes
façons)
x Ne surtout pas brosser votre chat à l'intérieur de la maison
x Mais passer un gant humide sur son pelage 1 à 2 fois/jour afin de diminuer la
présence de salive.
x Eviter que le chat ne squatte la chambre et plus encore le lit de l'enfant (adulte)
allergique. (Aménager à minou plein d'autres coins douillets...)
x Laver ou passer une brosse humide sur les cheveux (des humains allergiques) avant
chaque coucher (nuit et sieste) pour éviter que les particules de poils qui s'y sont
déposées ne se retrouvent sur l'oreiller = juste sous le nez du dormeur.....
(faire de même au printemps, en été, pour diminuer la présence des pollens)
x Maintenir une bonne hygiène des lieux afin d'éviter les allergies en tous genres par
un lavage de l’habitat fréquent ainsi qu’à l’aspirateur (y compris les matelas), de
préférence avec un appareil qui utilise un filtre à particules à haute efficacité (HEPA).
Mais sachez aussi que, paradoxalement, trop d'hygiène peut être néfaste comme en atteste
Hubert Reeves : http://www.humanite-biodiversite.fr/doc/hubert-reeves-sur-lepoint-fr-tropd-hygiene-n-est-pas-bon-pour-la-sante
Si l'allergie reste gênante après un temps d'adaptation et l'application de ces conseils :
x Voir votre médecin pour un traitement de fond contre l'allergie (allopathie ou
homéopathie !)
x Et / ou consulter un allergologue pour faire le point sur d'éventuelles autres allergies
car si l'allergie au chat est isolée ou dominante une désensibilisation peut être
envisagée.
Dr HOURST Anne-Bénédicte
un autre lien qui peut être intéressant :
http://symptomes-solutions-allergies.com/allergies/allergie-aux-animaux/allergie-aux-chats
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

relation publique

2 Cartes djouad hanane

mOHA

2 Cartes Mohamed Ait Baha

Créer des cartes mémoire