1. Identification de la politique

advertisement
SOCIOLOGIE ET VIE POLITIQUE
Introduction
I.
Objet de la science politique
Politique = terme ambigüe, pour certains c’est l’art de commander, pour d’autres une division inutile,
dans tous les cas ses manifestations sont aussi nombreuses que complexes.
Pendant longtemps, le politique est analysé sous un angle philosophique : quelles doivent en être ses
fins, et pour cela quel gouvernement est le meilleur ? Néanmoins, cette approche est entachée de
jugement de valeurs qu’une science ne peut se permettre.
§1. Identification de la politique
Les Anglo-Saxons utilisent trois termes plus précis :
-
Policy, soit les mesures prises dans tel ou tel sens & correspondant à « l’action publique » ;
Politics, soit la compétition politique entre acteurs désireux d’atteindre le pouvoir, dans
l’objectif de pouvoir mettre en œuvre leurs propres « policies » ;
Polity, soit le cadre global dans lequel se déploie la « politics », circonscrit dans la plupart des
régimes contemporains par une C° en sus des traditionnelles règles non écrites.
§2. Définition de la politique
Dormagen & Mouchard : « la capacité qu’ont certains individus ou certains groupes à orienter les
comportements de l’£ de la collectivité, à élaborer des règles qui s’imposent à l’£ de la société & que
nul n’est sensé ignorer ou transgresser ».
L’activité politique suppose des mesures franches qui composent un commandement visant à
maintenir un ordre dans la société : il faut gouverner pour réguler les conflits entre les différents
acteurs. Certes, aucun problème n’est intrinsèquement politique, mais sa seule prise en charge par la
collectivité suppose son implication à travers ses gouvernants.
Ces gouvernants ne sont pas seulement les dirigeants des It° publiques, puisque certains individus ou
groupes sont tout autant capables de communiquer suffisamment pour obliger les premiers à
répondre à leurs exigences.
En découle donc des rôles particulièrement spécialisés en Occident, codifiés par des procédures
strictes, afin d’en préciser correctement modalités & usages. L’absence de gouvernants n’est possible
que dans des communautés très restreintes, comme les tribus.
II.
Les principes d’une analyse sociologique du politique
§1. Di & sociologie politique
Le juriste qualifie un régime politique selon les textes C°ls et de lois, en plus de la jurisprudence.
Cette approche juridique est limitée, d’une part, à cause de l’absence de puissance intrinsèque à la
règle de Di dont l’application dépend des seuls acteurs, et d’autre part, à cause de l’ambivalence de
la signification de la règle de Di, dont les conséquences ne peuvent pas être mécaniques.
§2. La méthode d’analyse
Alors, se fait jour la nécessité d’une analyse par un sociologue pour qui la règle de Di n’est qu’une
donnée parmi d’autres, certes indispensable mais pas pour autant à l’écrasante portée face aux
conditions requises pour son application : le contexte humain, composé notamment de l’histoire, de
l’économie, de la sociologie, puisque le phénomène politique est avant tout ancré dans la société.
De fait, le politiste ancre ses analyses sur l’empirisme, à la différence de la plupart des philosophes :
sondages, enquêtes, sont ses sources d’inspiration. De plus, elles se veulent loin de toute orientation,
car elles ne se veulent pas normatives mais explicatives.
Téléchargement