ornement

advertisement
Chapitre I – Connaissance et utilisations des végétaux
3.1 Les différents milieux et biotopes
Les plantes des jardins vivent rarement en mono-culture, elles font
souvent partie d’un ensemble de végétaux vivant en association dans
un environnement distinct. La connaissance, qui englobe l’ensemble
de ces associations dans leur environnement s’appelle la «sociologie»
des plantes.
Il est courant de classer les plantes, plus particulièrement les vivaces
dans les environnements suivants.
Bosquet
G
Bordure de bosquet
GR
N
G 1 Sol sec
G 2 Sol frais
Ensoleillé et chaud
GR1 Sol sec
G 3 Sol humide
Sous un léger ombrage ou à mi-ombre, particulièrement au pied des
arbres clairsemés, c’est l’endroit idéal pour de nombreuses plantes
vivaces de la forêt. Elles entretiennent une étroite relation avec les
arbres et animent ce milieu grâce à leur formes et à leurs fleurs.
Les feuilles fanées des arbres, en se décomposant, enrichissent le
sol en humus et ne doivent donc pas être ramassées.
Selon l’endroit de plantation des bosquets, on distingue les plantes
vivaces pour les sols secs (G1), des plantes vivaces pour les sols
frais (G 2 ) et des plantes vivaces pour les sols humides (G 3 ).
Bordure de l’eau
•
WR
GR2 Sol frais
Indirectement
ensoleillé et frais
GR3 Sol humide
En bordure d’un groupe d’arbres ou d’arbustes, souvent dans un
bon sol riche en humus, c’est le lieu de prédilection de nombreuses
plantes vivaces. Il faut cependant prendre en considération le fait
que certaines espèces préfèrent la bordure ouverte, ensoleillée,
chaude, exposée au sud pendant que d’autres croissent mieux dans
la bordure du bosquet plus fraîche, mi-ombragée, exposée au nord
ou à ombre variable.
Selon l’endroit de plantation des bosquets, on distingue les plantes
vivaces pour sol sec (GR1), des plantes vivaces pour sol frais et des
plantes vivaces pour sols humides (GR 3 ).
Eau
W
W2
WR1
W1
WR 2
W3
Certaines plantes vivaces conviennent parfaitement pour des
endroits au sol très humide comme le bord de mares ou de ruisseaux, sur des berges qu’on ne peut pas vraiment délimiter.
Certaines espèces, les plantes des marais, préfèrent les bordures
extérieures au sol humide à trempé, parfois sec (WR1).
D’autres, tels les roseaux, se sentent mieux dans les sols constamment trempés ou dans les eaux peu profondes (WR 2 ).
Pour chaque profondeur des pièces d’eau des jardins il existe des
plantes vivaces adéquates. Elles sont divisées en trois groupes.
• Les plantes aquatiques prenant racine dans le sol, dont la plupart
des feuilles, des tiges et des fleures se trouvent au dessus de la
surface de l’eau (W1)
• Les plantes aquatiques prenant racine dans le sol, dont la plupart
des pousses et des feuilles flottent sur la surface de l’eau (W 2 )
• Les plantes aquatiques qui flottent sans aucune attache dans le sol
(W 3 ).
13
Chapitre I – Connaissance et utilisations des végétaux
Surfaces: Plantes vivaces sauvages
Fr
ou plantes vivaces pour parterres
Fr 1
Rocailles: Steppes rocheuses
ST FS
Fr 1-b
Fr 2
1 Sol sec
Fr 2-b
2 Sol frais
Fr 3 Fr 3-b
3 Sol humide
SH
Plantes vivaces pour la lande des steppes
M
Tapis
Sol sec
et calcaire
H
Plantes vivaces appropriées pour la lande
Jointures de mur / Partie supérieure d’un mur
MK
SF
Sol sableux et pauvre en calcaire
et en substances nutritives
Parterre: Plantes vivaces au port superbe
•
Ensoleillé et chaud
1 Sol sec
2 Sol frais
Alpinum
Indirectement
ensoleillé et frais
3 Sol humide
Il existe de nombreuses plantes vivaces au port superbe et aux
magnifiques fleurs pour l’endroit de plantation que l’on rencontre le
plus souvent dans les jardins, le parterre (B). Elles ont besoin d’un
sol nutritif, riche en humus dont la surface devrait rester «ouverte»
en la piochant légèrement ou en la bêchant de temps en temps.
On différencie les plantes vivaces «conductrices» à fonction dominante des «accompagnatrices» dont la fonction et de compléter
l’aspect général du jardin.
14
B
De nombreuses plantes vivaces se sentent bien au contact des
pierres. Certaines sont sensibles à l’eau et croissent pour cette
raison de préférence dans un sol empli de graviers voire de morceaux de roche, la fameuse steppe rocheuse (FS). D’autres croissent même dans de fines couche de terre sur des roches ou de
grosses pierres, «les tapis» (M).
Certaines plantes conviennent le mieux pour les plantations derrière
les parties supérieures d’un mur sec (MK) ou dans ses jointures
(SF).
Certaines plantes vivaces magnifiques, souvent peu compétitives mais également très exigeantes, préfèrent les lieux de
plantation dans les surfaces variées et réduites qui composent
l’alpinum (A).
A
Dessins de Martin Huberer, Atlas de vivaces, édition Ulmer, 2001
Loin des arbres et des arbustes, sur des surfaces aérées et ensoleillées, il existe de nombreuses situations dans lesquelles les plantes
vivaces trouvent les conditions de vie idéales.
Les plantes vivaces sont alors classées selon leurs exigences quant à
la constitution du sol (taux d’humidité et force de retenue de l’eau):
• Plantes vivaces pour sols secs, drainés, souvent pour les pentes (Fr1)
• Plantes vivaces pour sols frais et normaux (Fr 2 )
• Plantes vivaces pour sols secs, calcaires et surfaces inclinées,
chaudes et ensoleillées de la «lande des steppes» (SH)
• Plantes vivaces pour sols pauvres, acides et sableux de la lande (H).
Chapitre I – Connaissance et utilisations des végétaux
3.2 Principes de disposition des plantes
et d’aménagement
Le but d’une plantation est de réaliser un ensemble harmonieux soutenu
par la structure et la morphologie de terrain. Ainsi, nous pourrons, à l’aide
des végétaux, obtenir et réaliser des effets différents.
Pour le choix et l’implantation des végétaux certains critères doivent être
retenus.
•
La hauteur
les petits devant, les grands derrière
•
La vitesse
de croissance
liée à la hauteur et à l’effet donné
•
La longévité
durée de vie des plantes
•
La persistance et la caducité du feuillage
•
La forme
a peu d’importance dans une plantation en masse,
mais essentielle en lisière ou en isolé
•
Le port
est important par les mouvements qu’il crée à
l’intérieur de la masse végétale, des contrastes
et des combinaisons d’effets différents
•
Les couleurs
sont essentielles pour les massifs. Les feuillages
varient avec les saisons et même les troncs sont
a prendre en considération.
† Aménagement d’un parc.
15
Chapitre I – Connaissance et utilisations des végétaux
Quelques représentations de compositions
16
Définir un espace
Remplir un espace
Ouvrir un espace
Fermer un espace
Définir un accent dans un espace
Créer une échappée
Créer des lignes généreuses
En détail
Tensions
Tranquillité
En courbes harmonieuses
Sentiment de protection
Téléchargement