Introduction au ballon intra aortique

advertisement
ICM-01-01-2012-08
Amélie Doherty, inf B.Sc.
Annie Dore, MD
Mars 2015
Dispositif temporaire d’assistance cardiaque conçu pour
augmenter la perfusion coronarienne et diminuer la
consommation d’oxygène du myocarde
Ballon qui gonfle en diastole et dégonfle en systole
Mis en place par l’artère fémorale dans l’aorte descendante
au-dessus des artères rénales
ICM-01-01-2012-08
Ballon est relié à une console couplée à la pression artérielle
et à l’ECG (pour déterminer rythme gonflement)
ICM-01-01-2012-08
Au début de la diastole
Suite à la fermeture de la valve
aortique
Juste avant l’onde dicrote
Contre-pulsion =  pression
diastolique (reflétée par TA
diastolique augmentée)
Avec l’effet de contre-pulsion, le sang
est déplacé vers les coronaires, les
artères rénales et les artères
cérébrales
 Pression perfusion coronaires
ICM-01-01-2012-08
GONFLEMENT
En début de systole
Avant l’ouverture de la valve
aortique
 Post-charge (résistance
vasculaire) : pressions systolique
assistée 
 travail du cœur
ICM-01-01-2012-08
Facilite l’éjection ventriculaire
 Pression systolique assistée donc post charge





Lors du dégonflement en systole
Éjection ventriculaire facilitée avec meilleure perfusion des organes
 Pression capillaire pulmonaire bloquée (wedge),  crépitants
 Du débit cardiaque,  fréquence cardiaque
Débit urinaire
 Lors du gonflement en diastole
 Perfusion coronarienne, cérébrale et rénale améliorée
ICM-01-01-2012-08
 Pression diastolique (PA diastolique augmentée)
ICM-01-01-2012-08
 PAEDP: pression en fin de
diastole non assistée
 PSP: pic de pression systolique
 PDP: pression diastolique
ICM-01-01-2012-08
 BAEDP: pression en fin de
diastole du BIA
 APSP: pic de pression systolique
assistée
 Gonflement avant la fermeture
de la valve aortique
 Fermeture prématurée de la
valve aortique
ICM-01-01-2012-08
 Diminution du débit cardiaque
 Volume de sang contenu dans
l’aorte déjà déplacé.
ICM-01-01-2012-08
 Aucune augmentation de la
perfusion coronarienne, rénale
et cérébrale.
 Diminution de la pression
aortique trop tôt
 Pression s’équilibre avant
l’éjection
ICM-01-01-2012-08
 Aucune diminution de post
charge
 Demeure gonflé à l’ouverture
de la valve aortique
 Augmentation de la post charge
+++
 Diminution du volume
d’éjection
ICM-01-01-2012-08
 Augmentation du travail
cardiaque
ICM-01-01-2012-08
Choc cardiogénique
 Infarctus aigu
 Insuffisance cardiaque réfractaire
Syndrome coronarien aigu (SCA)
Pré et post opératoire chez un patient avec altération
majeure de la fonction ventriculaire gauche
ICM-01-01-2012-08
Complications mécaniques d’un infarctus
 Insuffisance mitrale (souvent par rupture de pilier)
 Communication interventriculaire (CIV)
ICM-01-01-2012-08
Athérosclérose périphérique
Pontage de l’aorte
Sepsis aigu
Coagulopathie
ICM-01-01-2012-08
Insuffisance aortique
Anévrysme de l’aorte
Dissection aortique
ICM-01-01-2012-08
Vasculaires





Ischémie des membres inférieurs (MI)
Dissection
Embolie
Anévrysme
Syndrome du compartiment
Hémorragiques
Saignement a/n du site d’insertion
Infectieuses
Techniques


Perforation de la membrane du ballon
Aggravation de IC par désynchronisation du BIA
ICM-01-01-2012-08

ICM-01-01-2012-08






Chaleur
Couleur
Parésie, paresthésie
Douleur
Retour capillaire (< 3 sec)
Pouls distaux
ICM-01-01-2012-08
Évaluer les membres inférieurs :
*Faire une marque et noter si absence
ÉCHELLE
DESCRIPTION
0
NON PALPABLE
FAIBLE
2+
PALPABLE
(normal)
3+
BONDISSANT
Hyperdynamique
ICM-01-01-2012-08
1+
Indice mesuré pour chaque
jambe
Prendre TA systolique à la
cheville
Prendre TA aux 2 bras et
garder le résultat le plus
élevé (noter le bras retenu)
Indice = TA cheville / TA bras
NORMALE
0,80 À 1,20
LÉGÈREMENT
ALTÉRÉE
0,60 À 0,80
MODÉRÉE
0,40 À 0,60
SÉVÈRE
(RISQUE
D’ISCHÉMIE)
< 0,40
Mesure peu fiable donc non-utilisée à l’ICM
ICM-01-01-2012-08
Si pt conscient, l’informer et le rassurer
 Éviter de plier la jambe
Position semi-assise à 30o maximum permise
Surveillance du site d’insertion du catheter
Surveillance du pouls (pédieux)
 q 15 min pour 1 heure
 q 30 min pour 1 heure
 q 1 hre pour 2 heures
 q 4 hres par la suite
Surveillance diurèse (une anurie brutale peut traduire un
mauvais positionnement du BIA sur artères rénales)
Si pt conscient, l’informer et le rassurer

Éviter de plier la jambe
Position semi-assise à 30o maximum permise
Surveillance du site d’insertion du cathéter
Surveillance du pouls (pédial)




q 15 min pour 1 heure
q 30 min pour 1 heure
q 1 hre pour 2 heures
q 4 hres par la suite
positionnement du BIA sur artères rénales)
Garder le capteur a/n de l’axe phlébostatique.
Faire le zéro à chaque début de quart de travail
ICM-01-01-2012-08
Surveillance diurèse (une anurie brutale peut traduire un mauvais
ICM-01-01-2012-08
Sac d’héparine de 1000 un (ou selon les lignes directrices
du CH) pour la purge de la LA.
Maintenir une pression de 300 mmHg avec le manchon
de pression sur le sac d’héparine.
Irriguer avec 3 cc q 1 hre pour maintenir la ligne artérielle
du BIA perméable.
ICM-01-01-2012-08
Éviter de faire des prélèvements par la ligne artérielle du
BIA pour le risque de formation de thrombus.
ICM-01-01-2012-08
Changer de position le patient aux 2 heures pour
maintenir l’intégrité de la peau
Exercices actifs ou passifs des pieds et orteils
Surveiller signes de dissection aortique (douleur abdominale
subite et aigue)
S’il survient un changement dans l’état du patient,
aviser le médecin traitant.
ICM-01-01-2012-08
Vérifier l’intégrité du cathéter (sang dans gaine ou LA)
ICM-01-01-2012-08
ICM-01-01-2012-08
Passage de 1:1 à 1:2 à 1:3
Sevrage peut se réaliser sur une période allant jusqu’à 24h
Retrait
 Arrêt héparine 2h avant, selon ordonnance médicale
 Compression manuelle 15 min par Md.
 Pansement compressif pendant 6h, lever après 12h
 Surveillance point d’insertion pendant 24h
Surveillance des pouls périphériques pendant 24h après le
retrait
Téléchargement