Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse I. LES

publicité
Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse
I. LES PROCESSUS BIOLOGIQUES ABOUTISSANT A UNE GROSSESSE.
A. Comportement reproducteur.
1) Chez les mammifères non hominidés.
Chez les mammifères non hominidés, il existe une relation directe entre comportement sexuel et sécrétion
hormonale :
 l’acceptation du mâle par la femelle est déterminée par la sécrétion d’…………..………….. (oestrus).
 chez le mâle, le comportement de rut est dépendant de la sécrétion de …………………………………
et des stimulus émis par la femelle.
2) Chez les Hominidés.
L'Homme est capable de maîtriser sa procréation : son comportement sexuel est ……………………………. de
son activité hormonale.
Quel est le parcours des spermatozoïdes, quels obstacles rencontrent-ils ?
B. Rencontre des gamètes.
1) Glaire cervicale et passage des spermatozoïdes.
La rencontre des gamètes est conditionnée au moins en partie par la qualité de la glaire cervicale :
-autour de la période ovulatoire, la glaire cervicale est ………………. permettant le passage des spz.
-le reste du cycle, la glaire cervicale est ……………………………… empêchant le passage des spz.
2) La fécondation.
La fécondation a lieu dans le tiers supérieur des ………………………. et n'est possible que pendant une brève
période après ………………………………….
1
3) De la fécondation à la nidation.
Lors de la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde, il y fusion des noyaux de l’ovule et du
spermatozoïde, donnant ainsi naissance à une ………………………………
Cette cellule-œuf subit des divisons successives, formant ainsi un …………………………..
L’embryon en cours de division migre jusqu’à l’utérus. Environ ………jours après la fécondation,
l’embryon s’implante dans ……………………………. : c’est la nidation.
C.Hormones et début de grossesse.
Après la nidation, l’ embryon sécrète l'hormone ………….analogue structural et fonctionnel de la …..
L’HCG permet la poursuite de l'activité du ………………………….. et, par conséquent, la sécrétion de
……………………………….. indispensable au maintien de la ……………………… au début de la grossesse.
2
II. LE SUIVI DE LA GROSSESSE.
Pendant toute la grossesse, la femme et son fœtus sont médicalement surveillés grâce à différents
moyens d'investigation.
-…………………………………. = technique de diagnostic prénatal dans laquelle sont prélevées des cellules du
fœtus dans la cavité amniotique, afin d’établir le caryotype des cellules fœtales.
Dans le cas de la détection d’une anomalie grave, diverses mesures sont mises en œuvre qui peuvent
aller jusqu'à proposer une …………. (= Interruption Volontaire de Grossesse Thérapeutique).
3
L’…………. non thérapeutique est autorisée en France jusqu’à ………. semaines de grossesse.
III. LA REGULATION DES NAISSANCES.
A. La contraception
La contraception est l’ensemble des méthodes utilisées pour empêcher qu’un rapport sexuel entraîne une
grossesse.
On distingue comme moyens de contraception :
- la contraception hormonale : la ……………………………………………….. contenant en général
des …………………………………………………………………………………………………………
- le préservatif.
1.La pilule combinée
La pilule oestro-progestative est un blocage à 3 verrous :
- elle bloque ……………………….
- elle épaissit la ……………………………………….., la rendant ainsi imperméable aux spermatozoïdes
- elle modifie l’endomètre et le rend inapte à la ……………………….
4
5
2. La pilule du lendemain.
L'effet contraceptif d'urgence sera obtenu si on empêche la décharge ovulante de ……………
Le levonorgestrel, analogue structural et fonctionnel de la progestérone, peut se fixer sur les récepteurs
………………………..s à la progestérone et produire, aux mêmes doses cet effet inhibiteur de l’ovulation.
Il n'apparaît efficace que s'il est pris ……………….. le pic de LH déclenchant l'ovulation
B. La contragestion.
1) Le RU 486.
En cas d’échec de la contraception, l’interruption volontaire de grossesse (IVG) reste un ultime recours.
Le RU 486, analogue structural et non fonctionnel de la …………………., inhibe le développement de la
……………………. en se fixant sur les récepteurs à la …………………………………. de la muqueuse utérine.
Il empêche l'effet de la progestérone : c’est une anti-hormone.
Ce qui entraîne l'apparition de ………………… et une expulsion de ………………………………
6
2) le stérilet
Le stérilet, placé dans l’utérus, rend difficile la fécondation et empêche la ………………………….
IV. L’ASSISTANCE MEDICALISEE A LA PROCREATION : AMP.
L’infertilité est l’incapacité pour un couple d’avoir des enfants à la suite d’une période de 2 ans de rapports
sexuels réguliers. Les causes de l’infertilité sont multiples, touchant aussi bien la femme que l’homme.
Différentes techniques médicales peuvent apporter des solutions en fonction de la cause de l’infertilité.
On distingue les méthodes d’insémination artificielle :
-
…………………. : Fécondation in vitro et transfert d’embryons. La fécondation est réalisée in vitro à
partir d’ovules et de spermatozoïdes issus du couple ou donnés par d’autres couples puis l’œuf fécondé
est implanté dans l’utérus de la femme.
7
-
…………………….. : injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde : même principe que
précédemment mais le spermatozoïde est injecté directement dans le cytoplasme de l’ovule.
ROC
Session 2009 - Polynésie
Ovaires et utérus ont un fonctionnement cyclique synchronisé qui permet la fécondation et la nidation.
Montrez comment les hormones ovariennes permettent cette synchronisation et précisez en
quoi celle-ci est indispensable à la rencontre des gamètes et à la nidation. Le rôle joué par
l'embryon en début de grossesse, pour permettre son maintien, sera précisé.
Votre réponse prendra la forme d'un schéma de synthèse accompagné d'un commentaire explicatif.
La régulation de la sécrétion des hormones ovariennes par les hormones hypophysaires n'est pas
attendue.
Session 2009 - Liban
La connaissance de la physiologie de la reproduction a permis la mise au point de contraceptifs
hormonaux efficaces chez la femme.
Exposez les interactions hormonales entre le complexe hypothalamo-hypophysaire et les
ovaires qui conduisent à l’ovulation. Puis expliquez l’action contraceptive des pilules œstroprogestatives.
L’action de la pilule sur l’utérus n’est pas attendue.
Un schéma bilan fonctionnel montrant l’action de la pilule est attendu.
Session 2008 - Amérique du Nord
Montrez comment les variations de la concentration plasmatique de progestérone participent à
la régulation du fonctionnement cyclique de l'appareil génital et au début de la grossesse chez
la femme.
Votre devoir comportera une introduction, un développement et une conclusion
Votre réponse devra inclure un schéma bilan comportant uniquement les éléments que vous aurez
développé.
8
Téléchargement
Explore flashcards