Protocole d`observation de la phénologie des ligneux Réseau d

publicité
www.gdr2968.cnrs.fr
Protocole d’observation de la phénologie des ligneux
Réseau d’observations GDR 2968 SIP-GECC
Instructions générales
Nombre d’individus minimum pour que les données soient saisies dans la base : 3
Nombre d’individus moyen à atteindre : 5
Nombre idéal d’individus observés : 10
Si plus de 10 individus existent sur le site, choisir des individus d’âges différents en évitant
les stades juvéniles (< 5 ans).
Observations par individu.
Un suivi minimum 2 fois par semaine est nécessaire pour repérer le stade recherché.
Si le stade est passé entre deux passages à 3-4 jours d’intervalle, on peut estimer le jour où le
stade a été atteint entre les deux dates de passage.
Observations à réaliser
stade
Définition
Début de feuillaison
Feuillus : 10 % des bourgeons ont au moins une feuille
dont le limbe est entièrement visible
Conifères : 10 % des bourgeons ont perdu leurs
écailles, les nouvelles aiguilles sont visibles
Feuillus : au moins 50% des bourgeons ont au moins
une feuille dont le limbe est entièrement visible
Conifères : au moins 50% des bourgeons ont perdu
leurs écailles, les nouvelles aiguilles sont visibles
Espèces à fleurs hermaphrodites : 10% des fleurs sont
épanouies
Espèces monoïques : 10% des fleurs mâles sont en
anthèse
Espèces à fleurs hermaphrodites : au moins 50% des
fleurs épanouies
Espèces monoïques au moins 50% des fleurs mâles
sont en anthèse
Au moins 50% des fruits ont atteint la maturité
(changement de couleur, déhiscence, chute)
10 % des feuilles ont viré de couleur ou sont tombées
Au moins 50% des feuilles ont viré de couleur ou sont
tombées
Pleine feuillaison
Début floraison
Pleine floraison
Maturation des
fruits
Début sénescence
Pleine sénescence
Code
BBCH-GDR
11
15
61
65
85
91
95
www.gdr2968.cnrs.fr
Précisions sur la floraison (à définir en fonction de chaque espèce) :
Espèces à fleurs non hermaphrodites : seule la floraison mâle est observée.
Espèces à chatons : les stades 10% et 50% des chatons présents sur le houppier sont
épanouis, c'est-à-dire allongés au maximum et laissant voir les étamines déhiscentes ou
non.
Autres espèces : 10% et 50% des fleurs présentes sur le houppier (regroupées en
inflorescences ou non) sont épanouies c'est-à-dire périanthe ouvert, anthères apparentes
déhiscentes ou non.
Note : pour les espèces dioïques, noter si l’individu observé est mâle ou femelle
Téléchargement
Explore flashcards