Octodurus

publicité
1/1
25/08/2009 |
Octodurus
Chef-lieu des Véragres, traversé par la Dranse, dans la plaine de Martigny, au débouché du col du GrandSaint-Bernard. En 57/56 av. J.-C., César y envoya hiverner la XIIe légion, commandée par Servius Sulpicius
Galba, qui établit ses quartiers sur une rive, repoussant sur l'autre les autochtones (De bello gallico, III, 1-6).
Après quelques jours, ces derniers attaquèrent le camp. Selon César, la victoire revint aux Romains; toutefois,
après avoir incendié le bourg, ils se retirèrent et durent renoncer pour quelques décennies à contrôler la route
du col. Le vicus d'O., non encore localisé (près du temple indigène édifié vers 50 av. J.-C. ?), fut abandonné au
profit de Forum Claudii Vallensium (41-47 apr. J.-C.), mais son nom servit à désigner communément cette ville
neuve. Au Bas-Empire, le nom d'O. prédomine, notamment dans les Notitiae. En 381, l'évêque Théodore
(Théodule) est appelé episcopus Octodorensis. La dernière attestation du nom, attaché à l'église paroissiale,
date de 1177.
Bibliographie
– RE, 17,2, 1868-1877
– M. Tarpin, «César et la "Bataille d'Octodure"», in Ann. val., 62, 1987, 241-249
– A. Hamon, «Octodure», in Ann. val., 69, 1994, 235-244
Auteur(e): François Wiblé
URL: http://www.hls-dhs-dss.chF12286.php
© 1998-2017 DHS: tous les droits d'auteur de cette publication sont réservés au Dictionnaire historique de la Suisse, Berne. Les textes sur
support électronique sont soumis aux mêmes règles que les textes imprimés. Droits d'utilisation et modalités de citation (PDF)
Téléchargement
Explore flashcards