2 L`Appareil Respiratoire

publicité
Chapitre II
L'Appareil Respiratoire
Anatomie
I.
Les Voies Respiratoires
Anatomie - Chapitre II - L'Appareil Respiratoire
1 sur 6
• La Fosse Nasale:
La Cavité nasale est séparée en deux par une cloison sagittale médiane.
Les Fosses nasales sont tapissées d'une muqueuse cillée et vascularisée ce qui permet de
réchauffer, humidifier et purifier l'air inspiré. Pendant la respiration l'air pénètre par les
narines: des poils à leur entrée permettent de retenir les grosses poussières.
• Le Pharynx:
C'est le carrefour digestif.
• Le Larynx:
C'est l'organe de la phonation. On y trouve l'épiglotte, qui est un cartilage qui ferme
l'entrée du larynx lors de la déglutition.
• La Trachée:
Située à l'avant de l'œsophage. C'est un conduit formée d'anneaux cartilagineux. L'intérieur
de la trachée est tapissée d'une muqueuse cillée, qui sécrète un mucus permettant de
piéger les poussières et particules en les engluants. Les cils, par leurs mouvements régulier
et coordonnés, permettent d'entraîner le mucus vers le pharynx ou il sera soit déglutit soit
expectoré.
• Les Grosses Bronches (Une par poumons(2))
• Les Moyennes Bronches (Une par Lobe (5))
• Les Petites Bronches (Une par Lobules)
• Les Bronchioles:
Elles subissent une dilatation dans leur parties terminales (les sacs alvéolaires, formés
d'alvéoles).
Structure de La Paroi Bronchique:
La paroi comporte une armature musculaire renforcé par du cartilage, qui est continu au
niveau des grosses et moyennes bronches, segmenté au niveau des petites.
Cette structure maintient les voies aériennes béantes.
Les grosses et moyennes bronches sont tapissées d'une muqueuses, dont l'épithélium est cillé
et recouvert de mucus. Les cils bronchiques battent dans le même sens de façon régulière et
coordonnée et entraîne les sécrétions vers le pharynx.
Innervation Bronchique:
Comme tous les organes, les Bronches reçoivent une double innervation sympathique et
para-sympathique.
Sympathique:
La Stimulation des récepteurs Beta par l'adrénaline entraînent une Broncho-dilatation.
Para-Sympathique:
La stimulation des récepteurs cholinergique par l'acétilcholyne entraîne une Bronchoconstriction.
Anatomie - Chapitre II - L'Appareil Respiratoire
2 sur 6
II. Les Poumons
Les deux poumons symétriquement disposés dans le thorax sont enveloppés par la plèvre.
Sauf au niveau de leur face médiastinale ou il y a le hile qui est traversé par les gros conduits.
Le poumon est un viscère de consistance molle comparable à une éponge gorgé d'air et de
sang. Chaque poumon est divisé en lobe. Chaque lobe est divisé en lobules.
III. Les Muscles
Les mouvements respiratoires sont assurés grâce aux muscles:
• Le Diaphragme:
C'est un muscle large et mince qui sépare le thorax de l'abdomen.
• Les Muscles inter-costaux:
Ils s'accrochent aux côtes et permettent de les soulever.
• Les Muscles Abdominaux:
Ils interviennent dans la ventilation forcée.
Physiologie de La Respiration
C'est l'étude des Mécanismes qui permettent de transporter du milieu ambiant jusqu'aux
cellules en quantité adéquat d'Oxygène (O2), et de rejeter le CO2 produit par les cellules,
dans l'atmosphère.
Les échanges gazeux entre l'air ambiant et les poumons sont assurés par la ventilation
pulmonaire. Puis la diffusion alvéolo-capillaire. Permet les échanges gazeux entre les
alvéoles et le sang. La circulation sanguine se charge de transporter l'Oxygène aux cellules.
Au niveau cellulaire il y-a diffusion de l'oxygène, du sang vers les cellules. Le CO2 quant à
lui fera le chemin inverse.
I.
La Ventilation Pulmonaire
Elle assure la prise d'air dans l'atmosphère et le rejet du CO2. Ce sont les muscles
respiratoire qui permettent la ventilation pulmonaire, qui est divisé en deux étapes.
-
L'inspiration:
Elle est active. Il y a contraction des muscles:
Diaphragme: Diminution de sa convexité, ce qui entraîne une augmentation de hauteur de
la cage thoracique.
Les muscles inter-costaux: Les côtes et le sternum sont soulevées, ce qui entraîne une
augmentation de la largeur de la cage thoracique. Cette augmentation entraîne une
dépression dans les alvéoles et l'entrée de l'air ambiant.
L'expiration:
Elle est passive. Le relâchement des muscles respiratoire, entraine une diminution du
Anatomie - Chapitre II - L'Appareil Respiratoire
3 sur 6
volume de la cage thoracique. L'air est chassé des alvéoles.
Cependant, pour une ventilation importante, l'expiration devient active par la mise en jeu
des muscles abdominaux.
Les volumes Respiratoire:
Pour apprécier si un patient ventile bien, on étudie l'ensemble des volumes pulmonaires en
connectant les voies aériennes du patient à un spiromètre.
- Le Volume Courant de Repos (V.C):
-
C'est le volume d'air qui entre et sort des poumons au cours d'un cycle respiratoire au
repos.
Le Volume de réserve inspiratoire (V.R.I):
C'est le Volume d'air complémentaire qu'il est possible d'inspirer au maximum après une
inspiration normale.
Le Volume de réserve expiratoire (V.R.E):
C'est le volume d'air complémentaire qu'il est possible d'expirer au maximum après une
expiration normale.
Le Volume Résiduel (V.R):
C'est le volume d'air qui reste dans les poumons à la suite d'une expiration forcée.
En additionnant ces différents Volumes, on obtient des capacités:
- Capacité vitale (C.V):
-
C'est la quantité maximale d'air qui peut entrer et sortir des poumons au cours d'un cycle
respiratoire. C.V = V.C + V.R.I + V.R.E
Capacité totale:
(C.T)= V.C + V.R.I + V.R.E + V.R
Ces différents volumes et capacités sont répertoriées dans des tableaux variables selon le
sujet.
Anatomie - Chapitre II - L'Appareil Respiratoire
4 sur 6
II. La Petite Circulation
Le sang vicié sort du ventricule droit par l'artère pulmonaire qui se divise en deux branches
(une pour le poumon droit une pour le gauche) qui elle même se partagent en nombreux
capillaires pulmonaires qui entourent les alvéoles et ou va avoir lieu l'Hématose
(Transformation du sang vicié en sang riche en Oxygène, Hématosé), puis les veines
pulmonaires ramènent de chaque poumons le sang hématosé à l'oreillette gauche.
III. Les Echanges Gazeux respiratoire
Le passage des Gaz à travers les membranes se fait par diffusion. Un gaz passe toujours du
milieu à plus haute pression vers le milieu avec le moins de pression.
A. Les Echanges Gazeux Pulmonaires
Autour des alvéoles se trouve un réseau de capillaires sanguin, fixés aux parois alvéolaires et
alimentés par le sang de la petite circulation.
L'air et le sang sont séparés par les parois alvéolaires et capillaires qui sont très fines et les
gaz passent par diffusion.
- PCO2: Dans le sang qui arrive aux alvéoles la PCO2 est supérieure à celle qui est dans les
alvéoles.
Anatomie - Chapitre II - L'Appareil Respiratoire
5 sur 6
- PO2: Dans les alvéoles est supérieur à la PO2 dans le sang qui arrive dans les alvéoles.
Donc l'O2 diffuse des alvéoles vers le sang.
B. Les Echanges gazeux cellulaires
- Dans le sang qui arrive aux cellules, PO2 est supérieur à PO2 dans les cellules donc l'O2
diffuse du sang vers les cellules.
- Dans les cellules, PCO2 est supérieur à PCO2 dans le sang. Donc CO2 diffuse des cellules
vers le sang.
C. Transport des Gaz dans le sang
1. L'Oxygène (O2)
- La plus grande partie de cet Oxygène (98%) se combine à un pigment des hématies appelé
hémoglobine, pour former l'oxy-hémoglobine.
- Le restant est dissout dans le sang. (2%)
2. Le Dioxyde de Carbone
- Une partie importante (67%) du CO2 est transporté sous forme de Bicarbonate (HCO3-).
- Une fraction (25%) se combine à l'hémoglobine pour former la Carb-hémoglobine
- Le restant (7%) est dissout dans le sang.
Anatomie - Chapitre II - L'Appareil Respiratoire
6 sur 6
Téléchargement
Explore flashcards