Fiche environnement - Compostage domestique

publicité
Quand et comment l’utiliser ?
Le compost peut être utilisé comme paillis lorsqu’il est jeune ou
de plusieurs façons lorsqu’il est mûr. Il est mûr lorsqu’il a
l’apparence d’une bonne terre. Il est de couleur brun foncé, sa
texture est friable et la plupart des matières sont méconnaissables.
COMPOST MÛR
PÉRIODE
D’UTILISATION
Printemps et automne
Incorporer et mélanger aux 15 cm de terre
lors de l'aménagement de pelouse, de platesbandes, bacs à fleurs, potager, arbres et
de haies
Épandre en surface une couche de 1 cm
d'une pelouse déjà établie
USAGES
Au moment de la plantation ou du rempotage
de plantes d'intérieur, utiliser 1 partie de
compost pour 3 parties de terre
ENVIRONNEMENT
Plusieurs applications durant la saison,
aucun risque
DOSAGE
À chaque problème une solution
COnSTaT
CauSe
SOluTiOn
Retourner le tas
MAUVAISE
ODEUR
Manque
d'oxygène
Trop d'eau ou
trop de matière
riche en azote
SÉCHERESSE
AU CENTRE
DU TAS
Manque d'eau
Retourner le tas et ajouter de l'eau
PRÉSENCE
D’INSECTES
NUISIBLES OU
D’ANIMAUX
Résidus végétaux Toujours recouvrir les résidus de
cuisine avec de la terre, du vieux
de cuisine mal
compost ou des feuilles mortes
recouverts
Compostage
domestique
Ajouter des feuilles mortes, sciures,
paille, papier journal à encre noire
ou de la terre
Saint-Bruno-de-Montarville
Pour voir certains modèles de composteurs :
Allez faire un tour au jardin communautaire de la Ville !
Sources :
VILLE DE LAVAL. Guide d’initiation au compostage domestique : je composte !, 2009
VILLE DE QUÉBEC. Composter chez soi : simple et écolo, 2010
VILLE DE MONTRÉAL. Maison propre et jardin vert - Guide de l'entretien ménager et du jardinage
écologiques, 2006
diviSiOn enviROnneMenT
Saint-Bruno-de-Montarville
1550, rue de l’Hôtel-de-ville
(adresse postale : 1585, rue Montarville J3v 3T8)
Tél. : 450 645-2919 • Téléc. : 450 441-8482
www.stbruno.ca
Produit par la Division des communications de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, avril 2012
Ville de
S AINT-BRUNO
-de-Montarville
le compostage :
un geste écologique et profitable
Si vous désirez effectuer un geste simple pour l’environnement, le
compostage s’avère l’activité idéale à réaliser. De plus, à l’issu de
cette activité, vous obtiendrez un terreau fertile, gratuit et déjà livré !
Qu’est-ce que le compostage?
Le compostage est un procédé naturel qui permet, en présence
d’oxygène et d’humidité, de transformer les matières organiques
comme les feuilles mortes, les résidus de jardins et les résidus
alimentaires en un excellent amendement et fertilisant pour la terre
de vos aménagements paysagers et de vos plantes d’intérieur.
Cette transformation s’effectue, entre autres, grâce aux microorganismes et aux vers de terre présents dans le sol.
Pourquoi composter?
Composter permet de réduire le volume des déchets acheminés
aux sites d’enfouissement, de diminuer les émissions de gaz à
effet de serre et de favoriser l’utilisation de fertilisants naturels.
Ajouter du compost, de façon régulière, améliore la qualité et la
fertilité de la terre, favorise la croissance de végétaux résistants,
et permet de ce fait de réduire l’utilisation de pesticides et
d’engrais.
Le contenant
Il existe plusieurs modèles de composteur « domestique »
qui sont disponibles sur le marché ou que l’on peut fabriquer
soi-même. Dans tous les cas, il est préférable d’utiliser un
contenant doté d’un couvercle, afin d’avoir un meilleur contrôle
de l’humidité et d’éviter d’attirer les animaux.
• Disposer 2 parties de matières riches en carbone (feuilles,
paille, bran de scie, etc.) pour 1 partie de matériaux riches
en azote (résidus alimentaires, gazon, plantes fanées, etc.)
• Superposer ainsi les couches en alternance (couches fines
de 5-10 cm)
• Ajouter un peu de compost ou de terre à jardinage (facultatif)
• Maintenir le tas de compost humide mais non détrempé :
arroser au besoin jusqu’à consistance d’une éponge essorée
• Aérer le tas en le brassant ou en perforant avec un outil une
fois aux deux semaines (ajouter des coquilles d’œuf)
• Retourner le tas régulièrement dès le printemps (facultatif)
pour obtenir du compost mûr en 2 à 4 mois. Sinon, compter
de 6 à 12 mois
Matières à composter
de la cuisine
• Fruits et légumes
abîmés, restes et pelures
• Pain
• Pâtes alimentaires
• Riz
Comment faire?
• Choisir un endroit légèrement ombragé, à l’abri du vent et
facilement accessible
• Retourner le sol à l’endroit où le composteur sera installé
• Couvrir le fond du composteur d’une rangée de petites
branches sèches, de broussailles ou de paille pour favoriser
la circulation d’air
Sacs de thé et de tisane
Filtres à café en papier
Marc de café
Coquilles d’œufs
du jardin
• Feuilles mortes
(sèches de préférence)
• Débris de jardin
• Paille, foin
• Fleurs fanées, plantes
mortes (coupés en
morceaux de préférence)
• Terre
• Copeaux
• Herbe coupée
(de préférence séchée
et en petite quantité)
• Très petites branches (déchiquetées de préférence)
de la maison
• Papier-journal à encre
noir (en lamelles et en
petite quantité)
• Essuie-tout et serviettes
de papier
• Cheveux
Modèles de composteurs présents
au jardin communautaire de Saint-Bruno.
•
•
•
•
• Plumes
• Bran de scie
• Cendres de bois (en très
petite quantité à la fois)
• Plantes d’intérieur
et leur terre
Matières à exclure
• Os et viande
• Matières grasses
(fromage, friture, huile)
• Noyaux de fruits
• Cœurs de choux
• Feuilles de rhubarbe
• Poisson
• Écailles d’huîtres ou
autres mollusques
• Mauvaises herbes
en graines
• Plantes ou feuilles
malades
• Toute matière traitée
aux pesticides ou autres
produits chimiques
• Carton
• Litière d’animaux
Téléchargement
Explore flashcards