La relation médecin-patient. La communication en médecine

publicité
*La relation médecin-patient.
La communication en médecine
*
*
* = une relation d’intégrité parce qu’elle a comme point de départ la
demande d’une personne souffrante, adressée à une autre personne,
étant donné que celle-ci sait comment guérir sa souffrance.
* - intervient un transfère émotionnel à double sens, qui transforme et
humanise cette relation.
* Les conflits entre le médecin et le patient sont le résultat de la
résistance de certains patients, ou ils sont dus à l’ambivalence
affective du patient à l’égard de son médecin.
* La clé de l’ascendant affectif du médecin devant le malade est le
type de transfèrt que le patient projette sur la personne qui le
soigne.
* - passe par une série d’étapes:
• L’étape d’appel
• L’étape d’objectivisation
• L’étape de la personnalisation de la relation thérapeutique
*
* La relation médecin-patient présente deux aspects:
• Fondé sur la perception de la réalité factuelle;
• Fondé sur la composante fantasmatique transférentielle de la
relation thérapeutique.
* Les typologies de la personnalité du patient sont les suivantes:
• Le patient dramatique – réponses émotionnelles exagérées.
• Le patient anxieux – a des prétentions excessives.
• Le patient hyper précis ou obsessionnel – une personne auto
disciplinée, très ordonnée, rigide, inflexible etc.
• Le patient célèbre par sa position sociale – se considère plus
important que les autres.
• Le patient suspicieux, vulnérable devant la maladie.
• Le patient antisocial – celui qui viole souvent les reglement et le
programme de l’hopital.
*
L’attitude du médecin à l’égard des malades moribonds
*Le médecin doit continuer à visiter son patient afin de ne pas
l’abandonner dans la solitude et il ne doit laisser paraître qu’il fait
ça par obligation il doit communiquer avec lui.
*
* La spiritualité et la religion peuvent influencer le style des soins
médicaux. Les différences culturelles peuvent influencer aussi la
relation thérapeutique.
La relation du médecin avec la famille du patient
* - est obligatoire, doit être objective.
* Le médecin doit plaider la cause de son patient et évitera de
s’impliquer dans la vie privée des patients et de leurs familles.
*
* La communication = le processus par lequel on réalise un échange
d’informations entre les gens.
Le processus de la communication verbale
La source
* Les caractéristiques les plus importantes d’une communication
efficace sont:
• La crédibilité du locuteur
• L’expérience – les personnes qui ont de l’expérience dans le
domaine ont plus influence sur les attitudes.
• L’attractivité – les personnes qui ont un aspect agréable
transmettent le message d’une manière plus efficace.
• L’agréabilité – le style de la présentation et de la transmission du
message exercent une influence positive sur l’auditeur.
• La similitude – plus l'âge du locuteur est proche de celle de
l’auditeur, plus impact sera important.
Le message – les variables liées au message portent sur le contenu
de l’information fournie et sur la manière dont elle est
communiquée.
La confiance – les messages fournis en toute confiance sont plus
convaincants.Des expressions telles que« évidemment », « sans
aucun doute » sont plus convaicantes que des expressions vagues
telles « il semble que », .
Le recours à la peur – il est possible que les émotions extrêmes
interfèrent avec le traitement de l’information et alors l’auditeur
tend à ignorer le message.
Les messages à deux tranchants sont plus efficaces chez ceux qui
initialement ne sont pas d’accord.
L’humour et les discussions ont un effet positif sur l’auditeur tant
qu’il sont pertinents pour le message de base.
La répétition et les conclusions formulées clairement sont utiles.
L’auditeur cible. La personnalité de celui qui reçoit le message
peut influencer le changement d’attitude.
Le canal – la modalité de transmission et le style de la présentation
ont un impact significatif sur l’auditeur.
La communication non verbale
La mimique et la pantomime sont des expressions faciales typiques
Les expressions faciales transitoires et subtiles:
•Les micro expressions sont des expressions faciales transitoires par
lesquelles une personne essaie de masquer une émotion.
•Les expressions subtiles sont des expressions faciales discrètes qui
durent plus longtemps.
Le processus de la communication verbale
*La proximité = la distance entre deux personnes pendant la
communication.
*Il y a quatre formes de distances de nature psychologique:
•La distance intime – des sentiments forts se manifestent;
•La distance personnelle – une forme de collégialité, d’amitié;
•La distance hiérarchique – imposée par le statut social;
•La distance publique qui est la distance psychologique entre les gens.
Le spécifique de la communication entre le médecin et le patient
*Dans la communication thérapeutique le médecin se focalise sur le
besoin du patient de promouvoir un échange efficace
d’informations.
*Les composantes essentielles de la communication thérapeutique
sont: la confidentialité, le caractère privé, le respect des limites, le
dévoilement de soi-même, l’écoute active et l’observation.
*Les messages verbaux du médecin doivent être clairs et concrets,
non pas vagues et abstraits.
*
* Elles sont essentielles dans le management efficace du patient.
* Le médecin a un niveau élevé de compréhension de ses propres
émotions et réactions, il communique efficacement avec les autres
et il est mieux compris.
*
* L’annonce d’une mauvaise nouvelle devrait être faite avec du
professionnalisme, comme tout autre acte médical. Il doit adapter
son discours à la structure psychologique du patient.
* La connotation psychologique de l’acte de ne pas communiquer le
verdict, supposant que le patient ne veut pas connaître la vérité,
produit la suspicion en ce qui concerne l’honneur du médecin.
Les principes de la communication du pronostic quo ad vitam
* La communication d’une mauvaise nouvelle sollicite de la part du
médecin une capacité de dévouement et d’empathie particulières.
* L’attention prioritaire accordée à la communication optimale entre
le médicine et le patient est nécessaire pour réaliser l’alliance
thérapeutique.
* Les erreurs d’attitude et de comportement du médecin peuvent
déclencher de véritables traumas émotionnels, pouvant influencer
l’évolution de la maladie, ouvrant la voie à la maladie iatrogène.
*Bibliographie :
Doina Cosman, Psychologie médicale (Cluj-Napoca : Editura
Medicalã Universitarã "Iuliu Haţeganu", 2011)
Téléchargement
Explore flashcards