5.1 La métamérisation

publicité
Annélide
Animaux triploblastique. Une cavité cœlomique développée dans le mésoderme. Innovation
importante de ce phylum :






la métamérisation.
Spécialisation d’une région céphalique bien développée.
Des soies chitineuses
Système circulatoire fermé.
Un système nerveux avec une chaine ganglionnaire ventrale (et un collier périœsophagien).
Un système excréteur développé (metanephridic)
5.1 La métamérisation
La métamérisation est un arrangement en série linéaire de partie semblable du corps
appelé métamère ou somite
C’est un phénomène mésodermique normalement limité à la musculature et a la cavité du
corps.
Une métamérisation secondaire peut être observé au niveau des appareils circulatoires,
respiratoires, excréteurs, et parfois génitaux et au niveau du système nerveux.
Le tube digestif d’origine endodermique n’est jamais métamérisé.
La métamérisation constitue un avantage adaptatif dans la locomotion des annélides. Le
mouvement d’un annélide résulte de la déformation du corps qui est placé sous le contrôle
des septas interne qui règle la diffusion du fluide cœlomique dans les divers segments.
La pression du fluide cœlomique créé une sorte de squelette hydrostatique.
5.2 Systématique
Les annélides sont traditionnellement divisés en deux classes.


Les polychètes (plein de soie)
Les clitellate
o Oligochète (peu de soie)
o Hirudines (pas de soie)
5.2.1 Les polychètes
Les plus grand groupe d’annélide, qui compte plus de 10 000 espèces actuelles, la plupart
marine
La taille présente de grande variation, de quelque cm a 3 mètre de longueur
Beaucoup de forme sont vivement coloré
Le tronc est possède d’un nombre définie ou indéfini de segment tous semblable.
Présences d’une tète bien développé avec plusieurs éléments sensoriel.
Typiquement, le parapode porte des série abondante, d’où le nom du groupe. Les soies sont
des fonctions dans la natation, l’adhésion, la respiration, la reproduction et la défense. Et
fonctionnent aussi en tant qu’organe sensoriel
Acicule=rigidité.
Le système circulatoire est clos : la propulsion du sang est assurée par une contraction
péristaltique de la paroi du vaisseau dorsal parfois modifié en cœur.
Le système excréteur est typiquement formé d’une paire de néphridie par segment.
Il y a réabsorbions partielle des sels de l’eau le long du tubule. Deux néphridies par segment.
Reproduction
La reproduction est asexué (fission bourgeonnent) et sexué
Les sexes sont généralement séparé
la gonade sont localisé dans l’épithélium cœlomique
La larve trochophore est caractéristique des polychètes
la trochophore nage dans le plancton ou reste enfermé dans l’œuf ou elle évolue en posttrochophore
.
La trochophore possède des bandes ciliées. Au cours de sa métamorphose, la trochophore
passe par une série de stades au cours desquels les organes de la larve sont remplacés par
ceux de l’adulte. L’un des stades est celui de la polytroch qui est une trochophore segmentée
5.2.2 Classe des clittellate.
 SS classe oligochète
L’oligochète sont des annélides clittellate, terrestre ou dulcicole (eau douce) le groupe
compte environ 3000 espèces (ex Lumbricus terrestris)
Les oligochètes sont différent des polychètes par les caractéristique suivante





absence de parapode
réduction du nombre de soie
un pharynx non evaginable
hermaphrodite
le développent direct (sans stade larvaire)
Pour déterminer son âge on le pèse
La respiration est essentiellement assurée par un dispositif cutané. La peau est richement
vascularisée et doit être humide pour que la respiration soit possible. Le système circulatoire
est clos et comprend une région pulsatile qui fonctionne comme un cœur. Le sang est
incolore ou coloré par l’hémoglobine. Le système nerveux consiste typiquement en un
ganglion cerebroide bilobé, un anneau perioesophagien et une chaine ventrale.
Le cœlome est bien développé et compartimenté par des septas. Le fluide cœlomique joue
un rôle important dans la turgescence qui est nécessaire à la locomotion.
Les néphridies sont plus ou moins modifiées selon les espèces. Parfois multiple, parfois
alimenté par plusieurs nephrostome.
Pour un hectare de prairie on peu compté de 1 a 1.5 tonnes.
Il joue un rôle d’aération des sols. Donc l’eau circule mieux et l’air aussi donc c’est mieux
pour les plantes.
Pour se déplacer il sécrète un peu de mucus pour facilité. Sur tout le corps reparti des
photorécepteurs.
Reproduction
Ils sont hermaphrodites, avec des gonades distinct non métamérisé. La reproduction se
passe en 2 étapes :
1. la phase male. Lors de la copulation les deux individus son maintenu en position
d’accouplement par un revêtement muqueux commun sécrété par le clitellum. Il
s’effectue Alor un échange de sperme, celui-ci s’accumule dans les réceptacles
séminaux de l’individu opposé et réciproquement
les orifices génitaux male se trouvent dans le segment 15, tandis que l’orifice des
réceptacles séminaux se trouve dans les segments 9 et 10.
le sperme sort par l’orifice génital male suit la crête sexuelle (replis de peau) et entre
dans l’orifice des rectale séminaux de l’autre ver. Apres ils se séparent.
2. Phase femelle. Elle commence par la sécrétion d’un cocon par le clitellum dans lequel
le ver se déplace en reculant. Quand le cocon se trouve au niveau de l’anneau 14 ou
se trouve les orifices génitaux femelles il reçoit des œufs
Au passage des segments 9 et 10 il reçoit le sperme accumulé dans les réceptacles
séminaux et provenant d’un autre individu
Le cocon est ensuite abandonné dans la terre.
La fécondation a lieu à l’intérieur du cocon. 1 a 20 jeunes vers en sortent après quelque
semaine d’incubation.
SS classe des hirudine
Les hirudine (sangsues) sont des animaux aquatique ou terrestre, fréquemment ectoparasite
de vertébré.
En adaptation au mode de nutrition particulier qui consiste à sucer le sang d’un animal, la
sangsue on développé des structure unique telle que des ventouses ventrale (antérieur et
postérieure) pour se cramponner a leur hôte, et des diverticules du jabot pour le stockage
du sang
il y a environ 300espèce connue
Les hirudine sont différent des annélides par



L’absence de parapode et de soies
Une annulation externe secondaire
Des ventouses ventrales
Hirudo medicinalis
Sangsues aquatiques ou terrestres, adulte se nourrit du sang de mammifères.
Glossiphonia complanata
Parasitent mollusques et amphibiens, Espèces dulçaquicoles.
Résumé
Importance de la métamérisation.
Ceolome bien développé associé a une musculature importante, qui augmente
l’efficacité pour fouir.
Nécessite un contrôle précis du mouvement. Donc un système nerveux bien développé.
La redondance des segments donne un rangé de sécurité.
Larve trochophore
Téléchargement
Explore flashcards