ATPL FCL040 Performance humaine et limitations

publicité
ATPL FCL040
Performance humaine et limitations
Partie 3
VISION, AUDITION, EQUILIBRE
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 1 - 05/10/01
• Physiologie des
organes
sensoriels
• Equilibre et
illusions
sensorielles
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 2 - 02/11/02
Physiologie
• Le système
visuel et ses
limitations
• Le système
auditif et ses
limitations
• Autres organes
sensitifs
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 3 - 02/11/02
Le système visuel
• L’œil est notre organe
sensoriel le plus important
• L’œil est comme un
appareil photo
• Il a une enveloppe qui tient
un objectif
• A la place du film, il y a la
rétine qui reçoit l’image
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 4 - 02/11/02
Coopération yeux cerveau
• Les yeux et le
cerveau coopèrent
étroitement pour
produire la sensation
visuelle
• L’œil droit est relié à
l’hémisphère gauche
et vice versa
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 5 - 02/11/02
Structure de l’œil
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
Cristallin
Cornée
Humeur aqueuse
Centre de la vision
(fovea centralis)
Rétine
Axe de la vision
Point aveugle
FCL040 - §3 - Diapo 6 - 02/11/02
Rétine
•
•
La vision centrale est assurée par les
cônes qui sont répartis au centre de la
rétine, et permettent la perception des
détails, des couleurs, des textures, et
l'identification des objets. La vision
centrale est diurne.
La vision périphérique est assurée par
les bâtonnets qui sont repartis sur les
côtés de la rétine et permettent de
percevoir les formes, les niveaux de
gris, le mouvement et la détection des
objets. La vision périphérique participe
en totalité à la vision nocturne.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 7 - 02/11/02
Limitations de la vision
•
•
•
•
•
•
Acuité visuelle
Vision des contrastes
Vision des couleurs
Vision de nuit
Champs visuels
Accomodation
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 8 - 02/11/02
Acuité visuelle
• L’acuité visuelle est la
représentation de l’aptitude du
sujet à discerner de petits
détails à une distance de
référence.
• La vision peut être atteinte
lors d’une hypoxie mais elle a
d’autres limites.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 9 - 02/11/02
La vision des contrastes
• Le contraste perçu entre un objet et le
fond sur lequel il apparaît est lié à la
différence de luminance entre l’objet et le
fond
• lien entre la perception du contraste et
l’acuité visuelle
• la capacité à percevoir des petits détails sur un
fond blanc n’est pas une condition suffisante pour
une bonne acuité visuelle
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 10 - 02/11/02
La vision des couleurs
• Les cônes voient les détails et
les couleurs mais demandent
un niveau de luminance
ambiant important.
• Passé ce seuil tous les objets
sont vus gris par les bâtonnets.
• Le rouge est une couleur
privilégiée car elle est vue
rouge ou n’est pas vue.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 11 - 02/11/02
Les « champs » visuels
•
En vision centrale, on peut lire les
caractères alphanumériques. Au
delà du cercle de vision centrale,
dans l'aire de vision périphérique,
on ne distingue que les objets en
mouvement ou les signaux
clignotants.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 12 - 02/11/02
Vision de nuit
•
L’absence de bâtonnets au centre de la rétine rend la « vision décalée »
importante en vol de nuit
• On voit mieux les détails en les regardant du « coin de l’œil »
•
•
Les bâtonnets perdent leur sensibilité après une exposition courte à une
source lumineuse, mais ils la regagnent assez rapidement après une courte
période de repos
Pour ménager la vision de nuit, de nombreuses théories ont été élaborées
sur les éclairages des cockpits
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 13 - 02/11/02
Adaptation
• Les bâtonnets sont 5000 fois plus sensibles à la lumière
que les cônes
• L’adaptation à la vision de nuit peut être altérée par:
•
•
•
•
•
•
La fatigue
Les rhumes
L’insuffisance de vitamine A
L’alcool
Les stimulants ou les médicaments
Le tabagisme
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 14 - 02/11/02
Défauts de l’œil
•
•
•
•
Myopie
Hypermétropie
Presbytie
Fatigue visuelle
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 15 - 02/11/02
Focalisation
•
1.
2.
3.
4.
Composants du
système de « mise
au point »
Cornée
Iris
Cristallin
Humeur aqueuse
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 16 - 02/11/02
Lentille
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 17 - 02/11/02
Myopie
• L’image se
forme avant
la rétine
• Correction
avec une
lentille
concave
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 18 - 02/11/02
Hypermétropie
• L’image se
forme après la
rétine
• Correction
avec une
lentille
convexe
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 19 - 02/11/02
Fatigue visuelle
• En altitude, avec tous ses repères situés
sur l’horizon, l'œil adoptera une position
de repos.
• La vision sera focalisée à environ 1 mètre.
• Ce phénomène est appelé myopie
d'altitude. Il est bien sûr génératrice de
fatigue visuelle.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 20 - 02/11/02
Caractéristiques de la
fatigue visuelle
• La fatigue visuelle peut se caractériser par
•
•
•
•
des maux de tête,
des douleurs à l'œil,
un larmoiement,
une gène liée à la lumière, un voile, une sensation de voir double, ou
une tâche noire.
• Elle est souvent causée par un éblouissement, les vibrations, le
stress, une fixation prolongée du regard ou des variations
fréquentes de l'accommodation.
• Des vols rapprochés ou de longue durée sont des facteurs
aggravants cette fatigue.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 21 - 02/11/02
Eclairages de cockpit
• En croisière l'éclairage du
poste devrait être fort pour
lutter contre l'hypovigilance.
En approche il faut le baisser
pour bénéficier de la meilleure
vision nocturne possible.
• De nuit, on rappelle que la
vision nocturne est altérée par
hypoxie dès 5000 ft.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 22 - 02/11/02
Eblouissement
•
L'œil peut s'adapter aux
changements des intensités
lumineuses en changeant le
diamètre de la pupille. Ceci peut
changer l'intensité de la lumière
arrivant sur la rétine d'un facteur
de:
• 2:1
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 23 - 02/11/02
L’oreille
• L’oreille est le siège
de l’audition
• tympan
• Elle est aussi le
siège de l’équilibre
• oreille interne
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 24 - 02/11/02
Son
• C’est une vibration, une variation très rapide de la pression
atmosphérique
• La pression acoustique est fonction de l’amplitude de l’oscillation et
s’appelle intensité sonore
• Elle se mesure en décibels (dB)
• Leur échelle est indépendante de la fréquence
• Le volume sonore est subjectif et exprimé selon l’échelle phonique
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 25 - 02/11/02
Echelle phonique
0 phon
Seuil auditif
10 phon
Bruissement silencieux des feuilles dans le vent
20 phon
Murmure
30 phon
Bruit faible de la rue
40 phon
Conversation normale
50 phon
Musique normale sortant d’un haut parleur
60 phon
Musique forte sortant d’un haut parleur
70 phon
Fort bruit de la rue
80 phon
Très fort bruit de la rue, hurlement
90 phon
Klaxon
100 phon
Moteur de mobilette trafiqué
110 phon
Bruit d’usine très fort
120 phon
Sifflement pneumatique à 1 mètre
130 phon
Seuil de la douleur (sirène de DCA à 20m)
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 26 - 02/11/02
Structure de l’oreille
1.
2.
3.
4.
Oreille externe et conduit auditif
(jaune)
Tympan (vert)
Oreille moyenne (bleu) et
trompe d’Eustache (bleu foncé)
Oreille interne (blanc), cochlée
et organes de l’équilibre
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 27 - 02/11/02
L’oreille moyenne : siège
de l’audition
1.
2.
3.
4.
5.
Tympan (noir)
Marteau (rose)
Enclume (bleu)
Etrier (vert)
Fenêtre ovale
(jaune)
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 28 - 02/11/02
L’audition
• L'acuité auditive
décroît avec l'âge
en intensité et en
fréquence.
• L'oreille perçoit
normalement les
sons de 16 à 20000
Hz.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 29 - 02/11/02
Fatigue auditive
•
L'exposition à une intensité sonore
élevée (>85 dB) provoque une
fatigue auditive avec un temps de
récupération qui peut être
supérieur de 3 à 4 fois au temps
d'audition.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 30 - 02/11/02
Presbyacousie (NIHL)
•
C’est la détérioration progressive
de l’audition
• L’audition baisse
• Après 500 à 1000h sur avion à
hélices sans protection
• Après 2000 à 3000h, les
symptômes sont découverts chez
la plupart des pilotes
• Après 4000h, la courbe de
l’audition est altérée autour des
4000Hz
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 31 - 02/11/02
Surdité
• Les oreilles peuvent exiger de plusieurs heures à plusieurs jours pour une pleine
récupération de la fatigue auditive.
• Dans quelques cas graves, les dommages sont permanents (conductive
deafness : surdité de conduit).
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 32 - 02/11/02
Autres organes sensoriels
• Récepteurs kinesthésiques
• La peau
• La sensation musculaire
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 33 - 02/11/02
La peau et le poids
• Une force est le produit d’une masse et
d’une accélération:
• P = m.g
• Notre sens du toucher sert de source
d’information en vol:
• Sensation des pressions sur le corps
• Orientation des forces par tension dans la
peau
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 34 - 02/11/02
Sensation musculaire
• Combinaison de:
• Tensions dans la peau
• Forces à l’intérieur des muscles et tendons
• Retour des articulations reliées à ces muscles et tendons
• Nous pouvons ressentir des forces par la réaction des muscles à
l’intérieur de notre corps et l’information envoyée au cerveau
• C’est l’activité psychomotrice
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 35 - 02/11/02
Accélérations et illusions
• Accélérations
• Effets des
accélérations
• Équilibre
• Illusions
• Danger des illusions
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 36 - 02/11/02
Circonstances d’apparition
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Démarrage
Décollage
Mise en pallier
Virage
Turbulence
Affichage de la puissance
Sortie des volets
Sortie du train
Atterrissage (dur…)
Freinage
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 37 - 02/11/02
Effets des accélérations
•
•
•
Les accélérations verticales ont
des effets cardiovasculaires
Elles peuvent créer des illusions
sensorielles
Les accélérations longitudinales
peuvent aussi créer des illusions
sensorielles
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 38 - 02/11/02
L’équilibre
• Pour s'orienter dans l'espace, le
cerveau utilise:
• des informations fournies par l'œil,
• l'oreille interne,
• des récepteurs situés près des
articulations.
• Si l'une de ces informations est
erronée, il y a désorientation
spatiale.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 39 - 02/11/02
Oreille interne
1.
2.
3.
4.
5.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
Parties expansées
Canaux semi
circulaires
(accélérations en
virage)
Utricule
(accélération
horizontales)
Saccule
(accélérations
verticales)
Cochlée (pas de
détection des
accélérations
FCL040 - §3 - Diapo 40 - 02/11/02
Détection des
accélérations linéaires
•
Utricule:
• Les statolithes sont horizontaux
• Détection des accélérations
longitudinales
•
Saccule:
• Les statolithes sont verticaux
• Détection des variations de la
pesanteur
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 41 - 02/11/02
Détection des
accélérations angulaires
•
Canaux semi circulaires:
• Les petits cheveux détecteur
bougent en suivant le fluide
emprisonné dans ces canaux
•
Si l’accélération est constante, le
fluide revient au repos et la
détection s’arrête
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 42 - 02/11/02
Illusions sensorielles
•
•
Le cerveau humain n'est véritablement
sensible qu'aux changements de
stimulation se produisant dans son
environnement.
L'absence de stimuli ou un stimulus
constant de faible intensité peuvent
abuser les sens, ce qui peut conduire le
pilote à amener l'avion dans des
attitudes dangereuses en quelques
secondes.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 43 - 02/11/02
Les illusions sensorielles
en vol
•
Il peut y avoir plusieurs type d'illusions:
• celles liées à la perception du mouvement (manœuvre d'évitement inutiles suite
à de mauvaises perceptions)
• celles liées au contraste d'éclairage car on établit un rapport entre la luminosité
et la distance.
• celles d'origine vestibulaire (somato) qui sont responsables d'une mauvaise
représentation de l'orientation de l'avion dans l'espace. Elles surviennent pour
des accélération faibles.
• celles qui surviennent au cours de la sortie de virage prolongé à taux constant.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 44 - 02/11/02
Effet Coriolis
• le mouvement de la
tête en virage peut
provoquer une
sensation erronée de
rotation ou une
nausée
• ne jamais tourner la
tête en virage.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 45 - 02/11/02
Inclinaison
•
•
•
une inclinaison non souhaitée
suivie d'une correction à l'opposé
de celle ci crée une sensation de
virage en sens inverse
apparaît en pilotage manuel
quand l'attention est fixée ailleurs
(lecture de carte)
croire les indications des
instruments et piloter à l'horizon
artificiel surtout si les sensations
persistent pour y remédier.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 46 - 02/11/02
Mise en virage engagé
• L’illusion d’inclinaison peut vous amener en
virage engagé:
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 47 - 02/11/02
Illusion oculo-visuelle
(somatogravique)
• Illusion de cabré
• Solution:
• Suivre l’horizon
artificiel
• Rare dans l’aviation
civile
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 48 - 02/11/02
Illusions d’optique
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 49 - 02/11/02
Lumières dans la nuit
• Des lumières au sol
peuvent être
interprétées comme
étant l’horizon
• Solution:
• Croire ses instruments
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 50 - 02/11/02
Axes horizontal et vertical
• En vol au-dessus
d’une couche de
nuages inclinés, on a
l’impression d’être
incliné de l’autre côté
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 51 - 02/11/02
Illusion auto cinétique
•
après décollage sensation de se
retrouver face à des lumières au
sol ce qui risque de provoquer
une manœuvre inappropriée
(cabré excessif)
• causée par l’accélération linéaire
•
•
apparaît en virage après décollage
en conditions brumeuses, au
dessus de la mer ou en terrain
montagneux quand on ne peut
avoir de repère au sol
piloter à l'horizon artificiel pour y
remédier.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 52 - 02/11/02
Taille constante
• Piste plus grande ou
plus petite que
d’habitude
• Contrôler son plan est
primordial
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 53 - 02/11/02
Illusions liées à la piste
• Pente montante vers la piste ou piste montante:
• Sensation de hauteur trop élevée donc approche trop basse
• Piste trop large
• Sensation d’approche basse : passage au dessus du plan
• Poser long car trop de vitesse
• Trop forte luminosité
• Sous estimation de la hauteur et de la distance, passage au dessus du
plan en courte finale car l’évaluation de la perspective est fonction de la
luminosité, on se croit trop près et on refuse le sol
• Poser long car trop de vitesse
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 54 - 02/11/02
Fluctuation de la
luminosité
• Une augmentation de l’intensité des éclairages nous fait croire que
nous approchons des lumières
• Une diminution de l’intensité des éclairages nous fait croire que
nous éloignons des lumières
• La variation de luminosité pourrait faire croire qu’un objet s’éloigne
alors qu’il se rapproche
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 55 - 02/11/02
Trajectoire de collision
• Si un avion présente
un relèvement
constant: il se
rapproche
• Sa taille reste petite
jusqu’à 1 seconde de
l’impact
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 56 - 02/11/02
Illusion en approche de
nuit
• Approche dans le trou
noir
• trajectoire adoptée
située sur un arc de
cercle au lieu d’un
plan
• Située sous le plan
• Risque de poser
court
• Risque de heurter
des obstacles avant
la piste
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 57 - 02/11/02
Trou noir
Approche trou noir = DANGER
Utiliser l’ILS, le PAPI
Ne pas faire d’approche à vue, risque de
CFIT
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 58 - 02/11/02
Jour blanc
• Si une lumière
réfléchie se trouve
au-dessus de la piste,
l’horizon ne peut plus
être évalué
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 59 - 02/11/02
• Étude de cas :
• American Airlines 383
• Collision avec le sol en approche de nuit
• Cincinnati, Ohio, USA
• Boeing 727-100
• 8 septembre 1965
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 60 - 02/11/02
Les autres illusions liées
au système visuel
•
Illusion stroboscopique
• les strobes lights allumées dans la couche peuvent créer vertiges voire de
l’épilepsie
• Les couper dans les nuages.
•
Illusion occulo-gyrale
• la nuit, fixant une source lumineuse isolée en sortie de virage, on a l'impression
que celle ci tourne en sens inverse du virage
• illusion persistante
•
•
fixer son regard sur les instruments pour stabiliser celui ci pour y remédier.
Illusion visuelle
• au dessus d'un banc de nuages incliné on a une impression d'inclinaison
• piloter à l'horizon artificiel pour y remédier.
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 61 - 02/11/02
Mal des transports
•
Le mal des transports peut être
une cause d’incapacité
•
•
Il est la conséquence d’un conflit inter
sensoriel
Il peut avoir aussi pour origine
des vibrations entrant en
résonance avec certains de nos
organes
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 62 - 02/11/02
Conduite à tenir face au
mal des transports
• Annuler toutes les informations de verticale :
•
•
•
•
administration de médicaments antihistaminiques
position allongée
limitation des mouvements de la tête
fermeture des yeux
• Limiter l’effet des vibrations
• ambiance calme
© A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR
FCL040 - §3 - Diapo 63 - 02/11/02
Téléchargement