Inflorescence

publicité
Clé de détermination simplifiée
des orchidées de La Réunion
?
© François VANDESCHRICKE, 2014 (Rév. 10.40.40)
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
40 genres possibles
- Orchidée de type liane grimpante ……………….
- Orchidée terrestre ou épiphyte large …………..
- Orchidée épiphyte stricte
ou épilithe stricte ………………………………….
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
--
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Vanillia planifolia
Orchidée introduite, naturalisée dans les
forêts humides de basse altitude.
Tige lianescente qui peut dépasser
plusieurs mètres de longueur, fixée sur
les troncs verticaux et reliée au sol par
des racines adventives.
Feuilles charnues, épaisses, vert-clair.
Fleur présentant un labelle en cornet
blanc teinté de jaune, les pétales et
sépales couleur crème.
Floraison entre septembre et décembre.
© François VANDESCHRICKE
24 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Non chlorophyllienne
= pas de couleur verte, pas de feuilles ..………….
- Chlorophyllienne (couleur verte) ………………….
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Gastrodia similis
Orchidée saprophyte (qui se nourrit de
matière organique en décomposition).
Pas de feuilles, couleur beige à marron
foncé.
Inflorescence blanche de 10 à 15 cm de
hauteur. Après fécondation de la fleur,
une infructescence de 20 à 30 cm se
forme au-dessus.
Espèce endémique de La Réunion,
plutôt rare.
Floraison entre juillet et août.
© François VANDESCHRICKE
23 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Tige rampante, charnue ……………….………..…
- Pas de tige rampante visible …………..……..…
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
3 genres possibles
- Tige et inflorescence
de couleur claire, vertes …..…….……….…
- Tige et inflorescence
de couleur sombre, rouge-marrons ……
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Tige rampante, charnue
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Platylepis occulta
Orchidée terrestre caractérisée par une tige
rampante charnue, terminée par une
inflorescence dense couverte de très petites
fleurs blanches.
Les feuilles sont vert-clair, plutôt tendre,
avec trois nervures visibles, en dépression.
Les gaines foliaires sont plus claires que la
tige.
C’est une espèce rencontrée dans les forêts
humides de basse et moyenne altitude.
Floraison entre janvier et février.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
2 genres possibles
- Bractée plaquée contre l’ovaire,
extrémité dressée ……………….………….…
- Bractée plaquée contre l’ovaire,
extrémité recourbée ……..………..……..…
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Tige rampante, charnue
- Inflorescence lâche, ovaires bien visibles
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
03 espèces possibles
Genre Goodyera
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Goodyera perrieri
- Goodyera rosea
- Goodyera sp01
- Feuilles vertes ……………….……….……….………
- Feuilles rouge-marrons …..……………………...
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Tige rampante, charnue
- Tige et inflorescence de couleur sombre
- Bractées plaquées contre l’ovaire, dressées
© François VANDESCHRICKE
02 espèces possibles
Genre Goodyera
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Goodyera rosea
- Goodyera sp01
- Pointillés blancs au centre de la feuille …….
- Pas de pointillés blancs …………………………...
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Tige rampante, charnue
- Tige et inflorescence de couleur sombre
- Bractées plaquées contre l’ovaire, dressées
- Feuilles vertes
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Goodyera sp01
Orchidée terrestre caractérisée par une tige
rampante charnue. Les feuilles sont vertfoncé, plutôt tendres, marquées de part et
d’autre de la nervure principale de deux
lignes de pointillés. Les gaines foliaires sont
plus claires que la tige.
Les fleurs sont alternées. Elles sont très
petites et ne s’ouvrent pas.
C’est une espèce rencontrée dans les forêts
humides de moyenne altitude.
Floraison en décembre.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Goodyera rosea
Orchidée terrestre caractérisée par une tige
rampante charnue. Les feuilles sont
brillantes, vert-foncé, plutôt tendres, avec
des marges ondulées. Les gaines foliaires
sont plus claires que la tige.
Les fleurs sont insérées densément au
sommet de l’inflorescence. Elles sont très
petites, avec l’extrémité des pétales et
sépales roses.
C’est une espèce rencontrée dans les forêts
humides de basse et moyenne altitude.
Floraison entre février et avril .
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Goodyera perrieri
Orchidée terrestre caractérisée par une tige
rampante charnue. Les feuilles sont
brillantes, rouge-marron, plutôt tendres.
Les gaines foliaires sont plus claires que la
tige.
Les fleurs sont alternées, très petites. Les
pétales et sépales sont blanches, barrées de
gris-orangé.
C’est une espèce rencontrée dans les forêts
humides de basse et moyenne altitude.
Floraison entre décembre et janvier.
© François VANDESCHRICKE
02 espèces possibles
Genre Cheirostylis
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Cheirostylis gymnochiloides
- Cheirostylis sp01
Ce genre regroupe des orchidées terrestres
caractérisées par une tige rampante charnue.
Les feuilles sont nettement ovales lancéolées,
plutôt tendres.
Les fleurs sont alternées le long de
l’inflorescence. Elles sont très petites et
présentent un labelle blanc bilobé nettement
visible.
© François VANDESCHRICKE
20 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Pas de tige visible
= base des feuilles au contact du sol ….
- Tige visible
= feuilles éloignées du sol ………..……..…
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
© François VANDESCHRICKE
06 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Feuilles rondes, couvertes de poils ……………
- Feuilles en ruban, sans poils ……………..………
- Feuilles ovales lancéolées, sans poils …..……
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Pas de tige visible
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Holothryx villosa
Orchidée de très petite
dimension, rencontrée sur
des parois verticales
ensoleillées.
Elle présente deux feuilles
quasi rondes, la plus petite
faisant généralement la moitié
de la grande, couverte de poils.
Les fleurs sont très petites.
C’est une espèce endémique de La Réunion.
Floraison entre juillet et octobre.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Liparis scaposa
Orchidée de petite dimension,
souvent présente sur un tronc
ou un rocher couvert de mousse.
Elle présente une feuille allongée
Bien visible, plaquée au sol.
L’inflorescence, de moins de 10
centimètres, porte quelques
fleurs à la forme caractéristique
du genre Liparis.
C’est une espèce endémique De La Réunion.
Floraison entre février et mars
© François VANDESCHRICKE
04 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Fleur uniformément verte ……………….……….
- Fleur non uniformément verte ………….…….
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Feuilles ovales lancéolées, glabres
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Habenaria citrina
Orchidée caractérisée par deux à trois
feuilles au contact du sol, avec une
inflorescence d’une quinzaine de cm de
haut.
Les fleurs présentent un long ovaire
couvert de poils et sont entièrement
vertes.
C’est une espèce endémique de La
Réunion.
Floraison entre juillet et octobre
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
03 genres possibles
- Eperon bifide (= en deux parties),
en position supérieure .………………………
- Eperon simple, en position inférieure ….……
- Pas d’éperon …………………………………..…………
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Pas de tige visible
- Fleur non uniformément verte
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Satyrium amoenum
Orchidée rencontrée dans les prairies
d’altitude. Les feuilles sont engainantes,
plaquées au sol.
La fleur est retournée de 180°, ce qui
place le labelle en position haute et
inversée. L’éperon est au sommet de la
fleur, scindé en deux tubes coniques
distincts caractéristiques. On peut
observer des formes allant du blanc au
rose.
Floraison entre février et avril.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
17 espèces possibles
Genre Cynorkis
- Cynorkis cadeti
- Cynorkis coccinelloides
- Cynorkis constellata
- Cynorkis discolor
- Cynorkis falcata
- Cynorkis fastigiata
- Cynorkis micrantha
- Cynorkis nutans
- Cynorkis paradoxa
- Cynorkis peyroti
© François VANDESCHRICKE
- Cynorkis purpurascens
- Cynorkis reticulata
- Cynorkis ridleyi
- Cynorkis rosellata
- Cynorkis squamosa
- Cynorkis trilinguis
- Cynorkis variegata
02 espèces possibles
Genre Arnottia
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Arnottia mauritiana
- Arnottia sp01
- Fleur entièrement blanche ……………….………
- Fleur plutôt rose-violacée …………………….....
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Pas de tige visible
- Fleur non uniformément verte
- Pas d’éperon
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Arnottia sp01
Orchidées de petite dimension, qui se
distingue du genre Cynorkis par son
absence d’éperon. Les feuilles sont de
petite dimension, nettement lancéolées
et incurvée dans le sens de la longueur.
L’inflorescence est vert-clair ; elle porte
de nombreuses petites fleurs blanches
montrant deux sépales latéraux très
ouverts. On rencontre cette espèce dans
les milieux d’altitude.
Floraison entre mars et avril.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Arnottia mauritiana
Orchidées de petite dimension, qui se
distingue du genre Cynorkis par son
absence d’éperon.
L’inflorescence peut être très fournie,
avec de petites fleurs montrant deux
sépales latéraux très ouverts, une
capuche fermée et un petit labelle en
pointe. Généralement violette, on peut
parfois rentrer des formes bicolores,
blanches et roses.
Floraison entre septembre et janvier.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
17 genres possibles
- Pseudobulbe visible à la surface ……………….
- Pas de peudobulbe visible ………………….…….
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
04 genres possibles
- Pseudobulbe fusiforme …………………………….…
- Pseudobulbe conique ………………………..……..…
- Pseudobulbe ovoïde,
comprimé verticalement ………………...…..
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pseudobulbe visible à la surface
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
03 genres possibles
- Bractées visibles à la base des fleurs ………...
- Pas de bractées (cicatrices visibles) …….…….
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pseudobulbe visible à la surface
- Pseudobulbe conique
- Pseudobulbe fusiforme
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
02 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Feuilles plissées ………………………………..……...
- Feuilles lisses ………………………………….….…….
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pseudobulbe visible à la surface
- Pseudobulbe conique
- Pseudobulbe fusiforme
- Bractées visibles à la base des fleurs
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Eulophia pulchra
Orchidée terrestre de grande dimension.
Les feuilles sont vert-foncé, longues et
plissées.
L’inflorescence terminale porte de
nombreuses fleurs de 30 mm de largeur,
bien ouvertes et colorées de traits rougepourpre. Le labelle est plurilobé, incurvé en
demi-cercle à sa base.
On rencontre cette orchidée dans les forêts
semi-sèches de basse et moyenne altitude.
Floraison entre mars et avril.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
02 genres possibles
- Bractées fines, éperon vert ….…………..……...
- Bractées larges, éperon jaune-orangé …..….
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pseudobulbe visible à la surface
- Pseudobulbe conique
- Pseudobulbe fusiforme
- Bractées visibles à la base des fleurs
- Feuilles lisses
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Oeceoclades versicolor
Orchidée terrestre, de moyenne dimension.
Les feuilles sont vert-foncé, lisses.
L’inflorescence terminale porte de
nombreuses fleurs de 20 mm de largeur,
bien ouvertes et colorées de traits violets.
Le labelle est plurilobé, incurvé en demicercle à sa base.
On rencontre cette orchidée dans les forêts
semi-sèches de basse altitude.
Floraison entre mars et avril.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Eulophia borbonica
Orchidée terrestre. Les feuilles
sont vert-foncé, plutôt courtes et
lisses.
L’inflorescence terminale porte de
quelques petites fleurs qui ne
s’ouvrent pas toutes bien. Le
labelle est plurilobé, incurvé en
demi-cercle à sa base et refermé à
son extrémité.
Floraison entre mars et avril.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Phaius pulchellus
Orchidées de dimensions moyennes. Les
feuilles sont plissées, vert foncé ; elles
dépassent souvent 15 cm de longueur.
L’inflorescence mesure une vingtaine de
cm ; elle porte des fleurs pourpres
longues de 5 à 6 cm, qui s’ouvrent peu.
Le pédicelle (base de la fleur) est blanc.
On la rencontre dans les forêts humides
de moyenne altitude.
Floraison entre décembre et mars.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
02 genres possibles
- Pseudobulbe brillant, couleur sombre ………...
- Pseudobulbe mat, couleur vert-clair …………….
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pseudobulbe visible à la surface
- Pseudobulbe conique
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
0 espèces possibles
Genre Oeceoclades
- Oeceoclades lavergneae
- Oeceoclades monophylla
- Oeceoclades quadriloba
- Marge très finement dentée …….…….………
- Marge lisse …………………………………………....
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pseudobulbe visible à la surface
- Pseudobulbe conique
- Pseudobulbe brillant, couleur sombre
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Oeceoclades quadriloba
Orchidée terrestre d’assez petite
dimension.
Les feuilles sont vert-foncé, fines, avec
une marge très finement dentée
caractéristique.
La fleur présente une forme particulière,
avec un labelle plurilobé vertical à son
extrémité et un éperon très long et
épais qui revient vers l’avant en massue.
Floraison en décembre.
© François VANDESCHRICKE
02 espèces possibles
Genre Oeceoclades
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Oeceoclades lavergneae
- Oeceoclades monophylla
- Feuilles tachetées,
de couleur marron clair …….…….………..
- Feuilles tachetées,
de couleur verte ….………………………......
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pseudobulbe visible à la surface
- Pseudobulbe conique
- Pseudobulbe brillant, couleur sombre
- Marge lisse
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Oeceoclades monophylla
Orchidée appelée orchidée caméléon en
raison de ses feuilles marron clair
tachetées très mimétiques.
La fleur est blanche, tachetée de
pourpre. Le labelle est plurilobé, la base
incurvée en demi-cercle. L’éperon est
vertical, massif, terminé en massue de
couleur orange.
On rencontre cette espèce dans les
forêts semi-sèche de moyenne altitude.
Floraison entre février et avril.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Oeceoclades lavergneae
Orchidée terrestre de moyenne
dimension. Les feuilles sont lisses, vertes
tachetées.
Les fleurs son vert-clair et blanches,
tachetées de violet. Le labelle est
quadrilobé, incurvé en demi-cercle à sa
base et bien ouvert à son extrémité.
L’éperon est assez court et massif,
terminé en massue de couleur marron.
Floraison en avril.
© François VANDESCHRICKE
03 espèces possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Liparis
Description
© François VANDESCHRICKE
- Liparis longipetala
- Liparis microcharis
- Liparis nectarina
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Liparis caespitosa
Parfois sur roche nue (épilithe stricte).
Une seule feuille.
Pseudobulbe bien visible, comprimé
verticalement, fendu verticalement,
Vert-clair, d’aspect rugueux.
Inflorescence terminale, dressée.
Nombreuses petites fleurs vert-clair.
Colonne de la fleur bien visible, dressée,
pétales et sépales étalés à sa base.
Floraison entre janvier et février.
© François VANDESCHRICKE
14 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Feuilles plissées ….……………………..……..….…
- Feuilles lisses ………………....………..……..…..…
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
06 genres possibles
- Inflorescence basillaire …………….………………
- Inflorescences axillaires,
parfois terminales ………………………….…
- Inflorescence terminale ……………..……………
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles plissées
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
14 genres possibles
- Sur souche recouverte
de mousses et de sphaignes ….…..….…
- Au sol, plus rarement sur le stipe
d’une fougère arborescente ……...…..…
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles plissées
- Inflorescence basillaire
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Gastrorchis lutea
ssp longibracteata
Orchidée d’assez grande dimension,
rencontrée sur des souches d’arbres
couchés et recouvert de mousses.
Inflorescence de 20 à 30 cm. Les
bractées sont de grande dimensions,
atteignant parfois 10 cm de long et 3 cm
de large. Les fleurs ne s’ouvrent
généralement pas.
Floraison entre novembre et janvier.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
02 espèces possibles
Genre Phaius
- Phaius pulchellus
- Phaius tetragonus
- Tige florale vert-sombre, pédicelle blanc ….
- Tige florale et pédicelle vert-clair ……..….....
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles plissées
- Inflorescence basillaire
- Au sol, plus rarement sur un stipe (fougère)
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Phaius pulchellus
Orchidées de dimensions moyennes. Les
feuilles sont plissées, vert foncé ; elles
dépassent souvent 15 cm de longueur.
L’inflorescence mesure une vingtaine de
cm ; elle porte des fleurs pourpres
longues de 5 à 6 cm, qui s’ouvrent peu.
Le pédicelle (base de la fleur) est blanc.
On la rencontre dans les forêts humides
de moyenne altitude.
Floraison entre décembre et mars.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Phaius tetragonus
Orchidées d’assez grande dimension.
Les feuilles sont plissées, vert foncé.
L’inflorescence peut atteindre 80 cm
de hauteur. Les fleurs sont jaunes
colorées de marron clair.
L’éperon est enroulé en cornet,
l’extrémité ondulée.
On rencontre cette espèce dans les
forêts humides de moyenne altitude.
Floraison entre avril et juin.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Corymborkis corymbis
Orchidées ligneuse de grande
dimension, avec de nombreuses feuilles
larges et plissées.
Les inflorescences sont à la fois axillaires
et terminales. Elles portent des grappes
de fleurs très fines et allongées, de
couleur blanche.
C’est une orchidée assez rare, présente
dans les humides à semi-sèches de
basse altitude.
Floraison entre mars et mai.
© François VANDESCHRICKE
03 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Deux ou trois feuilles ……………….………..….…
- Plus de trois feuilles …..….…………..……..…..…
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles plissées
- Inflorescence terminale
© François VANDESCHRICKE
08 espèces possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Liparis
Description
© François VANDESCHRICKE
- Liparis caulescens
- Liparis flavescens
- Liparis nectarina
- Liparis nervosa
- Liparis ochracea
- Liparis salassia
- Liparis sp01
- Liparis sp02
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
02 genres possibles
- Bractées larges, pendantes ………………..….…
- Bractées fines, plaquées à l’ovaire …....…..…
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles plissées
- Inflorescence terminale
- Plus de trois feuilles
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Spathoglottis plicata
Orchidée de grande dimension,
présente dans les milieux modifiés par
l’Homme. Plante introduite, de pleine
lumière, au comportement parfois
envahissant.
Les fleurs sont blanches, plus ou moins
ouvertes, avec un labelle terminé en
spatule.
Floraison entre septembre et février.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
02 espèces possibles
Genre Calanthe
- Calanthe candida
- Calanthe sylvatica
- Eperon en arrière de la fleur …………………...
- Eperon retourné vers l’avant de la fleur .....
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles plissées
- Inflorescence terminale
- Plus de trois feuilles
- Bractées fines, plaquées à l’ovaire
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Calanthe sylvatica
Orchidées d’assez grande dimension. Les
feuilles sont plissées, vert-foncé.
L’inflorescence peut atteindre 80 cm de
hauteur, avec de très nombreuses fleurs.
Les fleurs présentent de nombreuses
variations individuelles allant du blanc
au rose, au violet jusqu’au rouge. La
base du labelle est verruqueuse,
souvent jaune.
Floraison entre mars et mai.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Calanthe candida
Orchidées de dimensions moyennes. Les
feuilles sont plissées.
L’inflorescence peut atteindre une
trentaine de cm de hauteur, portant un
assez petit nombre de fleurs blanches.
Le labelle est très découpé, la base
entourant la colonne. L’éperon est
allongé, aplati et retourné vers l’avant.
Floraison entre mars et août.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
09 genres possibles
- Feuilles ovales lancéolées …………………..….…
- Feuilles en ruban …………………………......…..…
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles lisses
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
04 genres possibles
- Une seule feuille, sans pétiole …..………………
- Deux ou trois feuilles pétiolées …..............…
- 5 feuilles ou plus pétiolées …..……………..……
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de rhizome visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles plissées
- Feuilles ovales lancéolées
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
02 espèces possibles
Genre Physoceras
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Physoceras boryanum
- Physoceras castilloni
- Feuille arrondie, plutôt coriace,
vert-clair ………………………..………………...
- Feuille allongée, plutôt tendre,
vert-grisâtre ………………………………….....
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de rhizome visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles plissées
- Feuilles ovales lancéolées
- Une seule feuille, sans pétiole
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Physoceras castilloni
Orchidée de dimension moyenne. Le
plant présente une seule feuille
engainante lisse, ovale lancéolée, plutôt
coriace, vert clair.
La fleur, d’un rose soutenu, est
constituée d’un capuchon formé du
sépale supérieur et des pétales latéraux,
avec un labelle très étalé, marqué d’une
large tache rose-rouge à sa base.
Floraison entre mars et avril.
© François VANDESCHRICKE
02 variétés possibles
Physoceras
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Physoceras boryanum
- Physoceras boryanum var aristei
- Labelle portant un collier rose-violet ……...
- Labelle portant 2 tâches rose-violet ………..
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de rhizome visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles plissées
- Feuilles ovales lancéolées
- Une seule feuille, sans pétiole
- Feuille allongée, tendre, vert-grisâtre
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Physoceras boryanum
Orchidée de dimension moyenne. Le
plant présente une seule feuille
engainante lisse, allongée lancéolée,
plutôt tendre, vert-grisâtre.
La fleur, d’un rose tendre, est constituée
d’un capuchon formé du sépale
supérieur et des pétales latéraux, avec
un labelle très étalé, marqué d’un collier
rose-rouge à sa base.
Floraison entre avril et mai.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Physoceras boryanum
variété aristei
Orchidée de dimension moyenne. Le
plant présente une seule feuille
engainante lisse, allongée lancéolée,
plutôt tendre, vert-grisâtre.
La fleur, d’un rose tendre, est constituée
d’un capuchon formé du sépale
supérieur et des pétales latéraux, avec
un labelle très étalé, marqué de deux
petites taches rose-rouge à sa base.
Floraison entre mars et avril.
© François VANDESCHRICKE
02 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Feuilles imbriquées ……………..……………..….…
- Feuilles alternées, séparées …………......…..…
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles plissées
- Feuilles ovales lancéolées
- Deux ou trois feuilles pétiolées
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Liparis bernieri
Orchidée d’assez petite dimension,
formée à sa base de deux feuilles bien
ovales et lancéolées.
L’inflorescence, d’une douzaine de cm,
porte plusieurs fleurs teintées de vert
tirant sur le jaune-orange en vieillissant.
La colonne de la fleur est bien visible,
dressée ; les pétales et les sépales sont
étalés à sa base.
Orchidée endémique de La Réunion.
Floraison entre mars et avril.
© François VANDESCHRICKE
05 espèces possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Genre Disperis
Description
© François VANDESCHRICKE
- Disperis cordata
- Disperis discifera var borbonica
- Disperis oppositifolia
- Disperis oppositifolia var mascarenense
- Disperis tripetaloides
05 espèces possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Habenaria
Description
© François VANDESCHRICKE
- Habenaria arachnoides
- Habenaria frappieri
- Habenaria decaryana
- Habenaria praealta
- Habenaria sigillum
05 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Feuilles plutôt plaquées contre la tige ……..
- Feuilles nettement écartées de la tige …......
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles lisses
- Feuilles en ruban
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Disa borbonica
Orchidée rencontrée dans les prairies
d’altitude.
Les feuilles sont assez fines, plutôt
plaquées contre la tige.
L’inflorescence est épaisse, d’une
quinzaine de cm de haut.
Les fleurs, vertes marquées de rouge, ne
s’ouvrent généralement pas.
Floraison entre février et avril.
© François VANDESCHRICKE
04 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Fleur présentant du rose
et/ou du rouge ……………..……………..….…
- Fleur de couleur uniforme
vert et/ou jaune ……………………......…..…
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles lisses
- Feuilles en ruban
- Feuilles écartées de la tige
02 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Fleur très petite (< 5 mm), peu ouverte .…..
- Fleur de grande dimension (> 50 mm),
bien ouverte …....…………………………....…
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de rhizome visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles lisses
- Feuilles en ruban
- Feuilles écartées de la tige
- Fleur présentant du rose et/ou du rouge
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Spiranthes sinensis
Orchidée de petite dimension,
introduite et qui peut avoir un
comportement envahissant. Elle se
répand dans la zone sud-est de l’île,
dans les milieux de pleine lumière. On
peut la trouver sur les coulées de lave.
Formée de quelques petites feuilles
fines à sa base, elle présente une
inflorescence d’une dizaine de cm qui
porte de très petites fleurs bicolores.
Floraison entre avril et octobre
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Arundina graminifolia
Orchidée de grande dimension,
présente sur le bord des routes et dans
les milieux modifiés par l’Homme. Elle
apprécie les milieux ensoleillés et peut
avoir un comportement envahissant.
La tige est allongée, de longues feuilles
étalées de part et d’autre. La fleur est de
grande dimension, le labelle en cornet
coloré de rose-rouge et de jaune.
Floraison entre janvier et juillet.
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
02 genres possibles
- Pas d’éperon, labelle entier ………………..….…
- Eperon court (entier ou bilobé),
labelle trilobé …....……………………..…...…
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée terrestre ou épiphyte large
- Chlorophyllienne (couleur verte)
- Pas de tige rampante visible
- Tige visible
- Pas de pseudobulbe visible à la surface
- Feuilles lisses
- Feuilles en ruban
- Feuilles écartées de la tige
- Fleur de couleur uniforme, vert et/ou jaune
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Tylostygma sp
Orchidée de petite dimension.
Les feuilles sont fines et allongées, à la
base du plant. L’inflorescence est
longue, portant de nombreuses petites
fleurs vertes formées d’un labelle entier
tombant surmonté de pétales et sépales
refermés. L’ovaire est massif.
C’est une espèce endémique de La
Réunion, peu fréquente, rencontrée
dans les zones d’altitude.
Floraison entre mars et avril
© François VANDESCHRICKE
05 espèces possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Genre Benthamia
Description
© François VANDESCHRICKE
- Benthamia latifolia
- Benthamia nigrescens
- Benthamia spiralis
- Benthamia sp01
- Benthamia sp02
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
16 genres possibles
- Pseudobulbe bien visible …………….…………….
- Pas de pseudobulbe visible ……………..………..
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
?
© François VANDESCHRICKE
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
05 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- 1 ou 2 feuilles ………………………………….……….
- 3 feuilles ou plus ………….…………………….…….
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pseudobulbe bien visible
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
04 genres possibles
- Inflorescence terminale ….……………….……….
- Inflorescence basillaire ….…………………….…..
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pseudobulbe bien visible
- 1 ou 2 feuilles
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
03 genres possibles
- Pseudobulbe cylindrique-conique ……………
- Pseudobulbe ovoïde fendu
dans l’axe de la feuille ….……………….…..
- Pseudobulbe ovoïde entier (non fendu) .…
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pseudobulbe bien visible
- 1 ou 2 feuilles
- Inflorescence terminale
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Polystachya cultriformis
Souvent sur des rochers (épilithe stricte)
1 seule feuille engainante à la base
Pseudobulbe conique très allongé
Inflorescence terminale, retombante
Petite fleur blanche
Pas d’éperon
Pétales et sépales terminés en pointe
Floraison entre janvier et avril
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Liparis caespitosa
Souvent sur une roche (épilithe stricte)
1 seule feuille
Pseudobulbe bien visible, comprimé
verticalement, fendu verticalement,
Vert-clair, aspect rugueux
Inflorescence terminale, dressée
Nombreuses petites fleurs vert-clair
Colonne de la fleur bien visible, dressée,
pétales et sépales étalés à sa base
Floraison entre janvier et février
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Stichorkis disticha
Souvent sur une roche (épilithe stricte)
1 seule feuille
Pseudobulbe bien visible, comprimé
verticalement, entier (non fendu),
vert-clair, aspect rugueux
Inflorescence terminale, retombante
Souvent une à deux fleurs à la fois
Labelle unilobé, très bosselé
Pétales latéraux souvent enroulés en tube
Floraison entre novembre et mai
© François VANDESCHRICKE
15 espèces possibles
Genre Bulbophyllum
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Bulbophyllum bernadetteae
- Bulbophyllum clavatum
- Bulbophyllum conicum
- Bulbophyllum cylindrocarpum
- Bulbophyllum herbula
- Bulbophyllum incurvum
- Bulbophyllum longiflorum
- Bulbophyllum macrocarpum
- Bulbophyllum minutum
- Bulbophyllum nutans
- Bulbophyllum occlusum
- Bulbophyllum occultum
- Bulbophyllum pendulum
- Bulbophyllum prismaticum
- Bulbophyllum sambiranense
- Bulbophyllum variegatum
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
02 genres possibles
- Inflorescence terminale ….……………….……….
- Inflorescence basillaire ….…………………….…..
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pseudobulbe bien visible
- 3 feuilles ou plus
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
2 espèces possibles
Polystachya
- Polystachya concreta
- Polystachya fusiformis
- Pseudobulbe fusiforme non ramifié …………
- Pseudobulbe cylindrique-conique ramifié ..
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pseudobulbe bien visible
- 3 feuilles ou plus
- Inflorescence terminale
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Polystachya concreta
Souvent sur des roches (épilithe stricte)
3 feuilles ou plus
Inflorescence terminale, dressée
Pseudobulbe fusiforme annelé
Fleur inversée (labelle en haut, colonne en
bas)
Labelle quadrilobé couvert de petits poils
Floraison entre novembre et mai
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Polystachya fusiformis
Sur tronc nu (épiphyhe stricte)
3 feuilles ou plus
Inflorescence terminale, retombante
Pseudobulbe allongé, ramifié, annelé
Sépales latéraux larges, enveloppants
Pétales latéraux fins, allongés
Floraison entre décembre et février
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Graphorkis concolor
Souvent sur un tronc nu ou sur le stipe de
fougère arborescente (épiphyte stricte)
Nombreuses feuilles en ruban
Pseudobulble fusiforme annelé
Inflorescence basillaire, qui dépasse
souvent 50 cm, dressée
Fleur jaune parfois tachetée de marron
Labelle trilobé, bosselé, couvert de
protubérances
Floraison entre novembre et janvier
© François VANDESCHRICKE
12 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Absence de feuilles ……………………….………….
- Feuilles imbriquées et aplaties
dans l’axe de la tige ………………………..….
-Feuilles plus ou moins étalées
perpendiculairement à l’axe de la tige .
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pas de pseudobulbe visible
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Microcoelia aphylla
Fixée verticalement sur le tronc
Pas de pseudobulbe
Absence de feuilles
Racines épaisses, chlorophylliennes
Inflorescences latérales, courtes et denses
Petites fleurs vertes et orangées
Eperon massif, vertical, renflé à son extrémité
Floraison entre septembre et novembre
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Oberonia disticha
Fixée généralement sur une branche
nue (épiphyte stricte)
Feuilles imbriquées, aplaties dans l’axe
de la tige (alternes distiques)
Inflorescence terminale très dense
Fleurs vertes à orange, très petites,
verticillées
Floraison entre février et juin
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
10 genres possibles
- Pas d’éperon …………..…………………….………….
- Eperon dans l’axe d’insertion de l’ovaire …..
- Eperon dans un axe différent
de l’axe d’insertion de l’ovaire ……….….
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pas de pseudobulbe visible
- Feuilles plus ou moins étalées
perpendiculairement à l’axe de la tige
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
02 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Inflorescence terminale …..…………..………….
- Inflorescence axillaire ………………..…………….
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pas de pseudobulbe visible
- Feuilles plus ou moins étalées
perpendiculairement à l’axe de la tige
- Pas d’éperon
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Polystachya jubaultii
Plante de petite dimension
Sur petites branches nues (épiphyte stricte)
Pas de pseudobulbe visible
Inflorescence terminale
Petite fleur blanche, inversée (labelle en haut)
Labelle jaunâtre, allongé courbé vers le haut,
recouvert de protubérances
Pas d’éperon
Floraison entre décembre et février
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
2 espèces possibles
Angraecum
- Angraecum appendiculatum
- Angraecum corrugatum
- Inflorescence insérée
juste au-dessus de la feuille ……………....
- Inflorescence insérée
à l’opposé de la feuille ………….……….…..
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pas de pseudobulbe visible
- Feuilles plus ou moins étalées
perpendiculairement à l’axe de la tige
- Pas d’éperon
- Inflorescence axillaire
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Angraecum
appendiculatum
Une des deux seules espèces d’Angraecum
qui ne possède pas d’éperon
Plante de dimension moyenne
Sur tronc et branches nues (épiphyte stricte)
Pas de pseudobulbe visible
Inflorescence axillaire (au-dessus des feuilles)
Fleur blanche, pétales et sépales très fins et
allongés en pointe
Pas d’éperon
Floraison entre décembre et janvier
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Angraecum corrugatum
Une des deux seules espèces d’Angraecum
qui ne possèdent pas d’éperon
Plante de moyenne dimension
Sur tronc plus ou moins nu (épiphyte stricte)
Pas de pseudobulbe visible
Inflorescence axillaire (à l’opposé des feuilles)
Fleur blanche, pétales et sépales très fins et
allongés en pointe
Pas d’éperon
Floraison entre janvier et mars
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
02 genres possibles
- Extrémité du labelle arrondie ………….……....
- Extrémité du labelle pointue ……….…………..
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pas de pseudobulbe visible
- Feuilles plus ou moins étalées
perpendiculairement à l’axe de la tige
- Eperon dans un axe différent de celui de
l’ovaire
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Beclardia macrostachya
Généralement sur tronc nu (épiphyte stricte)
Tige comprimée verticalement, couverte de
feuilles imbriquées
Labelle ondulé, quadrilobé peu distinct,
couvert de poils, avec une tache vert-jaune à
la base
Eperon massif à la base, qui se réduit ensuite
L’axe de l’éperon et celui de l’insertion de
l’ovaire forment un angle ouvert
Floraison pratiquement toute l’année
(souvent entre janvier et septembre)
François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
02 genres possibles
- Labelle aplati ….………………..….……..………….
- Labelle en cornet ….…………………..…………….
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pas de pseudobulbe visible
- Feuilles plus ou moins étalées
perpendiculairement à l’axe de la tige
- Eperon dans un axe différent de celui de
l’ovaire
- Extrémité du labelle pointue
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
05 espèces possibles
Genre Aeranthes
Sur tronc ou roche nue
Racines plutôt fines
Inflorescence basillaire
Fleurs translucides
Labelle aplati, terminé en pointe
Axe de l’éperon perpendiculaire
à celui de l’insertion de l’ovaire
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Aeranthes adenopoda
- Aeranthes arachnites
- Aeranthes caudata
- Aeranthes tenella
- Aeranthes strangulata
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Oeoniella polystachys
Sur tronc et branches nues (épiphyte stricte)
Tige dressée, racines regroupées à la base
Inflorescences latérales
Eperon de petite dimension, légèrement
recourbé, dans un axe différent de l’axe
d’insertion de l’ovaire
Labelle trilobé, en cornet, le lobe terminal
terminé en longue pointe
Sépales (terminal et latéraux de mêmes
taille, forme et couleur
Floraison entre août et octobre
François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
07 genres possibles
- Labelle plurilobé (4 lobes ou plus) ……….…
- Labelle trilobé ……….……………………..……..…
- Labelle entier …………………….……………...…..
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pas de pseudobulbe visible
- Feuilles plus ou moins étalées
perpendiculairement à l’axe de la tige
- Eperon dans l’axe de l’ovaire
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
02 genres possibles
- Pétales entiers ……………………………..………….
- Pétales plurilobés ……………………..…………….
?
© François VANDESCHRICKE
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pas de pseudobulbe visible
- Feuilles plus ou moins étalées
perpendiculairement à l’axe de la tige
- Eperon dans l’axe de l’ovaire
- Labelle quadrilobé
Glossaire
Bractée : petite feuille réduite, à la base
de chaque fleur.
Entier, lobé, (bi-, tri-, …) : constitué d’une
ou plusieurs parties distinctes, arrondies.
Eperon : excroissance à l’arrière du
labelle.
Epilithe stricte : plante qui utilise une
surface rocheuse nue comme support.
Epiphyte large : plante installée sur une
partie végétale déjà recouverte
de matière organique et/ou de végétaux.
Les racines ne sont alors pas visibles.
Epiphyte stricte : plante qui utilise une
partie végétale neutre comme support
(ex : tronc nu). Les racines adventives
sont alors nettement visibles.
Feuille lancéolée : arrondie à sa base,
terminée en pointe.
Fusiforme : en forme de fuseau, d’obus
de canon.
© François VANDESCHRICKE
Inflorescence : fleurs regroupées sur un
axe (tige florale).
Inflorescence axillaire : inflorescence
latérale, qui part de la base d’une feuille.
Inflorescence basillaire : inflorescence
qui part de la base du plant.
Inflorescence terminale : inflorescence
qui part de l’extrémité de la tige.
Labelle : pétale médian, souvent voyant.
Limbe : partie aplatie de la feuille.
Marge : bordure du limbe.
Ovaire : partie arrière de la fleur qui
donnera le fruit après fécondation.
Pétales (3) / sépales (3) : parties de
formes et couleurs variables qui
constituent la fleur de l’orchidée.
Pétiole : partie fine à la base de la feuille.
Pédicelle : partie fine à la base de la fleur.
Pseudobulbe : base de la tige renflée.
Stipe : pseudo-tronc des fougères.
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Oeonia rosea
Souvent accroché sur les hautes branches
(épiphyte stricte)
Tige verte parfois ramifiée, souvent verticale
Racines nombreuses tout le long de la tige,
longues, plutôt épaisses
Inflorescences latérales
Eperon dans l’axe de l’ovaire
Base de l’éperon en entonnoir, blanche
Extrémité de l’éperon verte, plus épaisse
Labelle quadrilobé, blanc
Sépales et pétales verts
Floraison entre février et juillet
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Cryptopus elatus
Souvent accroché sur un tronc nu
(épiphyte stricte)
Inflorescences latérales
Tige verte parfois ramifiée, verticale
Racines nombreuses tout le long de la
tige, longues, plutôt épaisses
Eperon long, dans l’axe de l’ovaire, en
entonnoir, comprimé verticalement
Pétales latéraux très découpés
(plurilobés) ; sépales entiers allongés
Floraison entre novembre et février
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Angraecopsis parviflora
Souvent sur un tronc nu (épiphyte stricte)
Plante de petite dimension
Inflorescence terminale, dressée
Fleur verte, de petite dimension
Eperon long, dans l’axe de l’ovaire, épaissi à
son extrémité
Pétales latéraux terminés en pointe
Sépales (supérieur et latéraux) arrondis
Labelle trilobé
Floraison entre janvier et juillet
© François VANDESCHRICKE
03 genres possibles
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- 2 à 3 petites feuilles coriaces
plaquées au support ….……………………..
- Labelle avec une gouttière marquée,
reserré à la base ……………………..……..…
- Labelle sans gouttière,
en étrave de bateau ……………..………....
Historique :
- Orchidée épiphyte stricte ou épilithe stricte
- Pas de pseudobulbe visible
- Feuilles plus ou moins étalées
perpendiculairement à l’axe de la tige
- Eperon dans l’axe de l’ovaire
- Labelle entier
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
Aerangis punctata
Sur tronc ou branche nus (éphiphyte stricte)
Tige très réduite
2 à 3 petites feuilles coriaces, ovales
légèrement asymétriques, ponctuées de
blanc, plaquées au support
Inflorescence basillaire portant une seule
fleur
Eperon dans l’axe de l’ovaire, en entonnoir à
la base, très fin et très long ensuite, formant
une boucle au milieu
Floraison entre décembre et février
© François VANDESCHRICKE
10 espèces possibles
Genre Jumellea
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Jumellea bernetiana
- Jumellea bosseri
- Jumellea divaricata
- Jumellea exilis
- Jumellea fragrans
- Jumellea recta
- Jumellea recurva
- Jumellea rossii
- Jumellea stenophylla
- Jumellea triquetra
34 espèces possibles
Angraecum
© François VANDESCHRICKE
Clé de détermination des orchidées de La Réunion
- Angraecum alleizettei
- Angraecum appendiculatum
- Angraecum borbonicum
- Angraecum bracteosum
- Angraecum cadetii
- Angraecum calceolus
- Angraecum caulescens
- Angraecum cordemoyi
- Angraecum cornigerum
- Angraecum costatum
- Angraecum cucullatum
- Angraecum dupontii
- Angraecum eburneum
- Angraecum expansum
- Angraecum hermanii
- Angraecum germinyanum
- Angraecum liliodorum
- Angraecum mauritianum
- Angraecum multiflorum
- Angraecum nanum
- Angraecum obversifolium
- Angraecum parvulum
- Angraecum patens
- Angraecum pectinatum
- Angraecum pingue
- Angraecum ramosum
- Angraecum sambiranense
- Angraecum spicatum
- Angraecum striatum
- Angraecum tenellum
- Angraecum tenuifolium
- Angraecum undulatum
- Angraecum viridiflorum
- Angraecum zeylanicum
Téléchargement