Stockage : Types de champs

publicité
Fiches L2 : Niveau 1
Bases de données>Types de champs
Bases de données
Liens :
Bases de données>Stockage : Conception des
tables
Bases de données>Stockage : Clé primaire,
clé étrangère et relations entre tables
Stockage : Types de champs
•
Quels sont les types de champs existants ?
•
Comment choisir un type pour un champ ?
•
Comment saisir des données dans une base de données en fonction du type choisi pour un
champ ?
Un champ dans une table de base de données représente une information atomique (non
décomposable) d'un enregistrement. L'enregistrement d'un étudiant, par exemple, pourrait comprendre
les champs suivants : numéro d'étudiant, nom, prénom, date de naissance et ainsi de suite. Tous les
enregistrements contiennent les mêmes champs, mais les valeurs de chaque champ varient d'un
enregistrement à un autre. Un champ se caractérise par un nom et un type .
Par exemple, on peut associer au champ prénom le type Texte 15 caractères.
1. Les différents types de champs
Les types de champs disponibles dépendent du système de gestion de base de données (SGBD) utilisé.
D'une manière générale, un SGBD offre les types de champs suivants :
•
•
•
•
Champs numériques (entier, décimal, réel) : informations calculables
Champs textes : données alpha- numériques
Champs date et heure
Champs booléens (oui/non)
Les systèmes de gestion de bases de données les plus récents permettent également l'utilisation de
champs de type image ou son.
Les champs de types numérique et texte peuvent avoir différentes tailles. Il existe donc généralement
plusieurs sous-types de champs numérique et texte qui se distinguent par l'espace mémoire alloué aux
données. Par exemple, sur 1 octet, on peut stocker 28 (256) valeurs différentes, c'est à dire des nombres
entiers allant de -128 à +127 si on prend en compte le signe, ou de 0 à 255 si le nombre est non signé.
Par contre, un champ stocké sur 3 octets pourra contenir 224 (16 777 216) valeurs différentes.
Fiches L2 : Niveau 1
Bases de données>Types de champs
2. Choix du type de champ
Il faut choisir le type d'un champ en fonction des données que le champ va contenir et des opérations à
effectuer sur ces données.
Par exemple, pour stocker le salaire d'un employé, il faut utiliser un champ de type numérique, ce qui
permettra de faire des opérations numériques (somme, différence, etc.). Si on choisit un champ de type
texte pour ce type de données, et même si l'on saisit un nombre, celui-ci sera considéré comme du texte
et aucun calcul ne sera donc envisageable.
De plus, afin de limiter l'espace occupé par la base de données sur le disque dur, il faut toujours
sélectionner le type qui prend le moins d'espace possible tout en permettant de stocker l'ensemble des
valeurs prises par un attribut. Ainsi, pour stocker un mot dans une base de données, il vaut mieux
choisir un champ texte de 30 caractères maximum, qu'un champ de 4 milliard de caractères maximum.
3. Saisie de données
La saisie des données se fait généralement via un formulaire. Pour saisir une valeur dans un champ, il
est nécessaire de respecter une syntaxe précise, qui dépend du type du champ et du SGBD.
Par exemple, pour stocker une date dans une base de données il faut respecter un certain ordre,
comme par exemple année, mois jour ou jour, mois, année. Suivant les cas, pour saisir la date du 13
juin 2007, il faut donc taper : 2007-06-13 ou 13-06-2007 (autres possibilités, avec des délimiteurs
différents : 2007/06/13, 13/06/2007, 2007.06.13, 13.06.2007).
Terminologie
•
champ = attribut
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

Algorithme

3 Cartes trockeur29

Créer des cartes mémoire