L`importance - Proche de Malade

publicité
L’état moteur du patient atteint de maladie de Parkinson est le reflet de l’effet des
médicaments. De ce fait, une prise régulière et à la dose adéquate est très importante.
L’analyse des doses et des horaires de vos prises et l’évaluation de vos réactions
motrices (amélioration ou non lors de la prise) permettent à votre médecin d’ajuster
au mieux la prescription et de mieux comprendre vos besoins.
Le suivi régulier de vos prises de traitements impose une certaine discipline.
Cette discipline n’est pas à la minute près mais suppose des horaires
réguliers, calés sur votre rythme de vie.
Organiser la prise de votre traitement en fonction de votre style de vie
permet une meilleure intégration au quotidien. Ce traitement est
aussi une meilleure réponse à vos besoins en fonction de vos
activités. Par exemple, être très bien le matin pour aller faire
ses courses, avoir une bonne soirée pour participer aux
soirées familiales, etc.
Pr. Marie VIDAILHET
Neurologue
Hôpital de la Pitié-Salpêtrière
Pôle des maladies du système nerveux.
Fédération de Neurologie
L’importance
de bien prendre son traitement
Il y a un certain délai d’action entre le moment où vous prenez votre
traitement et les perceptions de son effet. Ce délai est fonction de la
présentation du médicament (comprimés, gélules, buvables...).
Vous pouvez parfois avoir la sensation que votre état moteur s’aggrave
au moment de la prise du médicament. En réalité, ce moment est la
période charnière où les effets de la dose précédente s’estompent et où
ceux de la dose que vous venez de prendre ne sont pas encore apparus.
Gardez patience, en général une demi-heure suffit pour retrouver une
activité normale.
Parlez-en à votre médecin, il pourra vous proposer des solutions pour
limiter ces périodes charnières.
Astuces
pour bien prendre son traitement
- Autant que possible, demandez à votre médecin d’adapter les
horaires médicamenteux à votre rythme de vie. Ainsi, il ne vous
prescrira pas la première dose à 7 h 00 alors que vous vous levez
en général à 9 h 00 !
- Adaptez votre rythme de vie à vos horaires médicamenteux. Prévoyez
vos sorties et vos éventuelles visites chez le kinésithérapeute aux
horaires où l’effet de vos médicaments est maximal.
- Vous pouvez faciliter vos prises médicamenteuses en utilisant un
pilulier sonneur, ou des petits pots (chaque pot représentant une
prise de médicaments : 8 heures, 12 heures, 16 heures, etc.)
- Vous pouvez également recopier le traitement sous forme de tableau
bien lisible et accessible au quotidien (scotché sur le réfrigérateur
par exemple).
À propos du traitement
- Lorsque vous consultez un nouveau médecin, n’oubliez pas de
lui présenter l’ensemble de votre prescription. En effet certains
médicaments sont strictement contre-indiqués car ils rendent le
traitement inefficace.
- Pas d’arrêt du traitement impromptu ; l’arrêt, comme la reprise,
doit se faire très progressivement.
- Si vous avez oublié de prendre votre traitement, ne prenez pas
une double dose pour rattraper.
Établir un calendrier quotidien, une façon de parler
un langage commun
- Il est parfois plus facile de tenir un calendrier (pour la journée ou la
semaine) sur lequel vous pouvez noter à la fois la dose et l’horaire
de la prise et également, par un code couleur facilement identifiable,
votre état moteur : vert « ça va bien », orange « c’est moyen », rouge
« ça ne bouge plus ».
- Cet outil est un élément de discussion et de réflexion avec votre
médecin et permet d’avoir une vision d’ensemble.
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche
A B
XX
A B
XX
Traitements
antiparkinsoniens
prescrits :
Traitement A
……… à la dose de
… comprimés/jour
Traitement B
……… à la dose
de…comprimés/jour
Autres traitements
…............................
« ça va bien »
« c’est moyen »
« ça ne bouge
plus »
- Ce carnet de surveillance peut être le reflet de l’effet de votre
traitement et des moments où vous ressentez une gêne motrice.
Il aide le médecin à mieux comprendre vos journées et vos nuits.
- N otez vos prises de médicaments sur ce calendrier. Ce sera
le meilleur témoin de votre suivi thérapeutique pour votre médecin.
- C e schéma peut aider à voir rapidement les bénéfices d’un
changement de traitement ou au contraire les périodes de la journée
qui doivent encore être peaufinées.
SChéma de deux prises
consécutives de médicaments sur une journée
Les prises par rapport aux repas
ll est recommandé de prendre le traitement juste avant les repas.
Le médicament sera alors mieux absorbé puisqu’il n’y aura pas de
compétition avec les aliments. Cependant, si le traitement provoque
des nausées ou des brûlures d’estomac, votre médecin peut vous
recommander de prendre le traitement pendant le repas.
En cas de nausées rebelles, un anti-nauséeux peut être prescrit. Il sera
alors pris 20 minutes avant le repas. Si votre médecin vous a prescrit
des médicaments qui facilitent la motricité digestive en même temps
que votre traitement anti-parkinsonien, ceux-ci peuvent renforcer
l’efficacité et la rapidité d’absorption du traitement.
Traitement et alimentation
La lévodopa entre en compétition lors de son absorption avec les autres
acides aminés contenus dans les protéines des aliments, en particulier
la viande. Votre médecin peut vous prescrire un régime pauvre en
protéines (limitant l’apport de viande, œufs, poisson...). Mais attention
à garder une alimentation saine et équilibrée pour ne pas maigrir. De
manière générale, on conseille de faire des repas légers et plusieurs
collations dans la journée. Vous pouvez bien
entendu manger de la viande, à condition
N’hésitez pas
de prendre le traitement une demiheure avant.
à manger de tout !
À ne pas oublier
- La maladie de Parkinson n’empêche pas d’avoir des
loisirs et une vie sociale. Si vous souhaitez pratiquer un
effort supplémentaire ou veiller tard lors d’une soirée avec
des amis, n’hésitez pas à en discuter avec votre médecin.
Il pourra alors vous conseiller une prise supplémentaire,
de façon ponctuelle.
- Si vos nuits sont mauvaises du fait de votre maladie, vous
pouvez demander des adaptations thérapeutiques pour la
nuit. Votre médecin peut alors vous conseiller de prendre
une faible quantité de lévodopa pour retrouver le sommeil.
Cette prise doit se faire dès le premier réveil nocturne
(souvent vers 2 heures du matin) et non à heure fixe.
Si vous
souhaitez
de plus amples
informations, des
associations de patients,
telles que France Parkinson,
sont à votre disposition.
- S7516 - Septembre 2008
- L’activité physique est recommandée, ainsi que la pratique
de la kinésithérapie. Ces activités doivent être réalisées au
moment de l’effet maximal des traitements. Prenez donc
en compte vos horaires de prises médicamenteuses pour
organiser vos rendez-vous.
Association France Parkinson
4, avenue du Colonel Bonnet - 75016 PARIS
Tel. : 01 45 20 22 20
infos@franceparkinson.fr
Association France Parkinson reconnue d’utilité publique
Comment bien prendre
ses traitements
Comprendre
la maladie de Parkinson
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire