LA LETTRE de la FRATERNITE de la PAROLE

publicité
LA LETTRE de la FRATERNITE de la PAROLE
« Je vous ai écrit, mes petits enfants,…
que la Parole de Dieu demeure en vous. »
16 avenue Etienne MARTELANGE
84000 AVIGNON
FRANCE
N° 33
1 Jean 2, 14
email : fraterniteparole@gmail.com
Tél : 04.88.54.39.94
site : parolefraternite.fr
1er septembre 2013
Chers Frères et Sœurs, et amis de la Fraternité de la Parole,
Après vous avoir entretenu du sacrement du mariage dans ma dernière
lettre, je voudrais parler du célibat du prêtre dans l’Eglise Catholique
Occidentale ( qu’on appelle aussi l’Eglise Latine ). Avant d’expliquer le sens du
célibat, il est en effet bon de rappeler que c’est un choix depuis des siècles,
dans l’Eglise Latine, que d’appeler des prêtres qui s’engagent à vivre dans la
continence. Les Eglises Catholiques d’Orient comme les Eglises orthodoxes,
comme les communautés ecclésiales protestantes et évangéliques, ordonnent
des personnes mariées ou choisissent des gens mariés pour être pasteurs. Il
faut aussi rappeler que le célibat est le propre de la vie religieuse chez les
catholiques et les orthodoxes, comme il est le propre des évêques catholiques
et orthodoxes.
Venons en maintenant au sens du célibat pour le prêtre catholique. Il a
son fondement dans la parole du Christ : « … et il y a des eunuques qui se
sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut
comprendre, qu’il comprenne ! » (Matthieu 19, 12). Il est parfaitement clair
que Jésus, par cette parole, a fait comprendre que des personnes sur la terre
étaient appelées à se consacrer totalement, corps et âme, à la suite du Christ
pour son Royaume. Il est tout aussi évident que c’est l’Eglise catholique qui a
voulu, à un moment donné de son histoire, appeler comme prêtres seulement
des célibataires pour qu’ils se consacrent complètement à leur mission et toute
leur vie. Le célibat convient donc parfaitement à ceux qui ont pour mission de
donner le Christ dans la vie sacramentelle. Le célibataire pour le Royaume est
totalement disponible pour Dieu et pour les autres. Cette disponibilité totale au
Seigneur et pour la mission m’est apparue longtemps comme l’argument
principal pour justifier le célibat sacerdotal. Mais si le célibat a une signification
profonde, il est très dur à vivre, particulièrement à notre époque où il est
décrié par tous. Les tentations sont aussi très nombreuses. Reste qu’il
conserve une signification profonde, malgré les prêtres qui renoncent à leur
ministère à cause de ce célibat qu’ils n’arrivent plus à tenir. Ces dernières
temps d’ailleurs, à cause des souffrances et des difficultés de cette condition
de célibataire, j’insistais sur une autre dimension qui est celle de « porter sa
croix avec le Christ » (cf : Mt 10, 38). Si le célibat procure une richesse
spirituelle infinie, il est aussi crucifiant. Et sans doute que l’un ne va pas sans
l’autre. C’est la raison pour laquelle l’Eglise Catholique continuera d’appeler
comme prêtre des célibataires et aussi des veufs. J’en ai connu plusieurs qui
étaient devenus prêtres.
Thierry-François
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

TEST

2 Cartes Enrico Valle

relation publique

2 Cartes djouad hanane

mOHA

2 Cartes Mohamed Ait Baha

Créer des cartes mémoire