LE MEZENC Le Mézenc, volcan ou massif volcanique ? Jadis le

publicité
LE MEZENC
Le Mézenc, volcan ou massif volcanique ? Jadis le nom Mézenc désignait un massif de plusieurs
volcans formant le toit de la Haute-Loire et de l'Ardèche. Les gens appelaient Pueï Vielh, Vieux Puy,
le volcan sommital. Mézenc signifierait montagne du milieu. Et de fait, du haut de ses mille sept-cent
cinquante et quelques mètres, l'on peut découvrir un territoire de plus de trois cents kilomètres de
rayon, du Mont-Blanc et au-delà à la Méditerranée, du Plomb du Cantal au Puy de Sancy et au massif
des monts Dore. La variété remarquable des paysages de France et des trésors d'histoire et de culture
qu'ils offrent au voyageur, ne s'apprécie jamais mieux que des hauteurs qui découvrent les horizons les
plus vastes. Le paysage raconte l'histoire, celle de la Terre et celle de ses habitants, à l'endroit où l'on
se trouve. La bordure orientale et méridionale du Massif central, entre Cévennes et collines du
Beaujolais, culmine au Mézenc par le jeu perpétuel d'une architecture dynamique, celle des
enchevêtrements et écartements alternés des plaques de la croûte terrestre et des patients coups de
gomme ou d'estompe des agents de l'érosion, vent, précipitations, gel, dégel. Depuis des centaines de
milliers d'années que l'homme a fait de ces contrées l'un de ses territoires de prédilection, quelques
montagnes nouvelles ont surgit brutalement, sans modifier fondamentalement l'aspect général de la
topographie. La jeunesse de ces volcans-là témoigne des liens très étroits que la culture humaine la
plus profonde entretient avec la nature, y compris dans ses manifestations les plus redoutables. Ces
volcans qui ne sont pas tous définitivement éteints sont concentrés au sud-est du Velay et en bas
Vivarais, au sein d'une sorte d'écharpe volcanique d'une centaine de kilomètres de long et de deux ou
trois dizaines de large, d'orientation nord-ouest/sud-est. Elle unit dans une même histoire locale les
terroirs, pourtant fortement différenciés, bordés par le Rhône à l'est et le haut cours de la Loire à
l'ouest. La très haute qualité paysagère qui s'étage depuis le Mézenc et la grande richesse biologique et
culturelle qui lui est associée, méritent une attention toute particulière en ces temps où le patrimoine le
cède de partout à des spéculations financières ruineuses pour l'humanité.
FL Novembre 2015
Téléchargement
Explore flashcards