Une nuit dans la peau d`un sans-abri

publicité
Une nuit dans la peau d'un sans-abri
Marie-Hélène Paquin
Société
- Publié le 29 septembre 2011 à 15:50
Catherine Jutras, travailleuse de rue pour Arrimage Jeunesse, et Nathalie Chamberland, porte-parole de la Nuit des sans-abri, invitent la
population à créer une oeuvre qui pourrait être exposée sur une corde à linge lors de l'événement.
Pour une deuxième année consécutive, l’organisme Arrimage Jeunesse organise la Nuit des sans-abri, une
initiative provinciale qui existe depuis 22 ans. La population de Rouyn-Noranda sera sensibilisée aux réalités
que sont l’itinérance et la pauvreté.
Alors que l’an dernier, l’événement a été organisé à la dernière minute et sans être affilié à l’événement provincial, cette
année, les choses seront faites en grand pour sensibiliser la population de Rouyn-Noranda. Cet événement a lieu
chaque année dans plusieurs villes du Québec, le 3e vendredi du mois d’octobre.
«C’est en octobre pour que les gens sachent ce que c’est de dormir dans le froid de l’automne», a fait savoir Catherine
Jutras, travailleuse de rue pour Arrimage Jeunesse. «On veut vraiment sensibiliser la population au phénomène de
l’itinérance et de la pauvreté», a ajouté Nathalie Chamberland, porte-parole de l’événement.
En plus de passer une nuit à la belle étoile, beau temps mauvais temps, des activités seront mises sur pied pour divertir
la foule rassemblée à la Place de la Citoyenneté et de la Coopération. Les activités débuteront à 18h et des artistes de
la région se produiront sur scène. «Ça demeure une surprise pour le moment, a affirmé Nathalie Chamberland. Il y aura
de la musique, de la danse et des témoignages. Il y aura de l’animation et des activités jusqu’à 2h du matin.» Repas
chauds, collation et breuvages seront distribués sur place.
Une réalité régionale
Même si l’itinérance est moins visible à Rouyn-Noranda que dans les grands centres, il s’agit d’une réalité vécue en
région. «On ne voit pas beaucoup d’itinérants dehors à l’année, mais il y a beaucoup de personnes sans domicile fixe, a
fait savoir Catherine Jutras. Ils se promènent, ils restent chez une connaissance pendant quelque temps, ensuite ils vont
dormir dehors, et la nuit d’après, dans l’entrée d’un guichet automatique.»
«C’est important que la population soit mise au courant de cette réalité, car même si elle est cachée, l’itinérance existe
ici aussi», a ajouté Mme Chamberland. Pour ce faire, Arrimage Jeunesse s’est associé à d’autres organismes locaux,
dont Le Pont, Les Marginales, la Maison du Soleil Levant et la Ressourcerie Bernard-Hamel. Un important comité de
bénévoles est aussi derrière l’événement.
«Je suis impressionnée de la réponse des gens, a dit Catherine Jutras. On a des gens de divers milieux, qui nous aident
avec leur expertise personnelle.» L’an dernier, l’événement avait attiré environ 150 personnes, qui sont passées à
différents moments de la nuit, ne serait-ce que pour cinq minutes.
La Nuit des sans-abri aura lieu le 21 octobre, dès 18h, à la Place de la Citoyenneté et de la Coopération, située sur la
rue Perreault, devant l’hôtel de ville. Les gens qui désirent participer sont invités à apporter leurs chaises de parterre et
à s’habiller chaudement. Pour plus d’information, composez le 819 762-6510.
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire