Fonte de la banquise, disparition de certaines espèces, mais aussi

publicité
Pbmatique : Comment notre habitat commun peut il amener à l’extinction de l’humanité.
Fonte de la banquise, disparition de certaines espèces, mais aussi épidémies ou récession
économique... Les conséquences du réchauffement climatique pourraient être lourdes. Mais elles
provoquent une prise de conscience individuelle et politique porteuse d'espoir.
Des jeunes de plus de 40 nations manifestent
contre le réchauffement climatique pendant le sommet
de Cancun, Mexique, décembre 2010.
© AFP / Cris Bouroncle
Un climat déréglé
De manière empirique, le public s’aperçoit des modifications climatiques en cours. Ainsi, la canicule
exceptionnelle de 2003 reste dans les mémoires…
Pour les scientifiques, les indicateurs du réchauffement à l’œuvre sont les suivants :
• augmentation de la fréquence des vagues de chaleur ;
• diminution de la surface et de l’épaisseur des glaciers (retrait) ;
• fonte de la banquise ;
• perte de la masse des calottes polaires de l’Antarctique et du Groenland ;
• élévation du niveau moyen des océans ;
• cycle de l’eau perturbé, pouvant entraîner des pluies très intenses (inondations) ou des
sécheresses prolongées ;
• modifications de la végétation (dates de floraison, vendanges…) ;
• migrations d’espèces animales (insectes par exemple).
Certaines conséquences du réchauffement climatique, comme la fonte des glaciers, sont déjà
visibles.
Des populations entières affectées
Le réchauffement climatique a des impacts difficiles à quantifier sur la santé publique. En effet, de
nombreux autres facteurs interviennent (organisation du système de santé, état de
développement…).
Néanmoins, la santé publique est affectée par le climat :
• Les vagues de chaleur ont des conséquences sur des populations particulièrement vulnérables
(personnes âgées, nourrissons ou personnes souffrant de troubles respiratoires comme l’asthme,
notamment).
• La qualité de l’air est modifiée, ce qui touche également les personnes fragiles et celles souffrant
de problèmes cardio-respiratoires.
• Les changements de production de pollen sont une des causes du développement des allergies
dans la plupart des pays.
• Les déplacements d’insectes vecteurs d’épidémie (malaria, dengue) peuvent généner l’extension
des zones de ces épidémies.
Les changements climatiques impactent également la production agricole ou les ressources de
la pêche, qui ont à leur tour des conséquences sur l’alimentation des populations. Enfin, des
événements extrêmes (tsunamis, inondations) peuvent être accompagnés d’épidémies, tels que le
choléra.
Des processus d’adaptation sont alors élaborés. Ainsi en France, le Haut Conseil de la Santé Publique
a été chargé de mettre en place un groupe de réflexion sur l’adaptation au changement climatique.
http://www.planete-energies.com/fr/energie-et-environnement/rechauffement-climatique/lesconsequences-du-rechauffement-climatique-141.html
http://www.newscientist.com/article/dn2647-virus-could-sterilise-australiasrabbits.html#.Ulfq19IgT5k
Présentateur : Marin
Intro : Titres de JT + intro dossier spécial
Dossier : bilan des récents événements
Causes ?
Glaciation=pollution, facteurs humains (climat courbe)
Découverte d’un nouveau virus
Recherche des facteurs + exp (génétique ; image cellules)
Précisions : synthèse.
Sources :
Encyclopedie Universals
Le temps et les changements climatiques Laura Howell Usborne
Cataclysmes et catastrophes Marianne Boilève Acte sud junior
Les milieux extremes Véronique Sarane Edition Fleuris
Elements de climatologie Georges Viers Nathan
Cyclones et Tornades Gallimard/les yeux de la découverte
http://www.newscientist.com/article/dn2647-virus-could-sterilise-australiasrabbits.html#.Ulfq19IgT5k
http://www.planete-energies.com/fr/energie-et-environnement/rechauffement-climatique/lesconsequences-du-rechauffement-climatique-141.html
INTRODUCTION :
« Ce soir nous reviendrons sur les récents événements qui ont frappé notre planète dernièrement.
L’état d’alerte générale est déclaré. L’équilibre mondial est bouleversé : c’est une crise sans
précédent dans l’histoire de l’humanité. Nous verrons tout cela dans notre dossier spécial…
Mesdames et messieurs bonsoir et bienvenue. Tout de suite les autres titres :
-
-
-
Mais à quoi pensent donc nos jeunes ?
Une fillette de 4 ans est toujours recherchée après sa disparition
Elle aurait laissé une lettre à sa mère. Je cite « Maman, tu ne comprends pas notre amour, je
pars rejoindre Kevin ! » fin de citation
Les ONG tirent la sonnette d’alarme : les abeilles ont quasiment disparues de la surface du
globe! « « Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre
années à vivre », Nous verrons si Einstein avait vu juste.
Mort à cause d’un timbre manquant : un homme a ouvert une lettre piégée qu’il avait
envoyée et qui lui avait été retournée par la poste parce qu’il manquait le timbre.
Toujours une prime de 500 000 d euros pour retrouver le chat de Madame Biliane
Lettencourt
Et nous ouvrons donc notre journal avec notre dossier spécial sur les derniers événements.
On dit souvent que l’Homme s’est adapté à son environnement, mais on omet souvent que
l’environnement s’est également adapté à la présence de l’Homme. Cependant une différence
majeure persiste ; si c’est une nécessité pour l’humanité de s’adapter, c’est tout au plus une
contrainte pour la nature. La race humaine a besoin de la nature alors que la nature n’a pas
besoin de l’Homme, et nous avons régulièrement tendance à l’oublier. Si jusqu’ici les
conséquences pouvait paraitre mineures, il est plus que probable que la nature ne tarde à
reprendre le dessus. Certains disent qu’une catastrophe «écologique nous guette, d’autres
rétorquent que ce ne sont que des propos alarmistes, qu’il n’y a pas a de quoi s’inquiéter et que
si notre environnement a été viable jusque là, pourquoi ne le serait il pas encore au cours des
prochains siècles. Seulement voila, tout cela ne sont que des spéculations. De mémoire
d’homme, jamais ne s’est déjà présenté une telle situation, ce qui signifie que nous n’avons
aucun modèle de comparaison donc aussi microscopique que nous sommes, nous ne pouvons
qu’observer les faits et tenter de prévoir au mieux l’avenir. Et c’est la que nous intervenons. On
dit aussi souvent que l’Homme est doté d’un instinct de survie particulièrement aiguisé,
cependant avoir un instinct de survie développé et être doté du principe de prudence sont deux
choses bien distinctes. Car actuellement, malgré une augmentation des mouvements
écologiques, ces préoccupations sont encore secondaires et n’occupent que très peu les pensées
de la population. Des changements radicaux opéreront au fil de ce siècle, c est une certitude.
Cependant la nature de ces changements est encore inconnue. Des théories diverses et variées
fusent, des plus rassurantes aux plus alarmistes. Les scientifiques prédisent pour la plupart une
catastrophe naturelle d envergure planétaire qui causerait alors des changements fondamentaux
dans notre mode de vie ; certains vont même jusqu'à annoncer, une imminente extinction de
l’humanité
L’empreinte écologique est un moyen de mesurer
http://www.statistiques-mondiales.com/empreinte_ecologique.htm
Empreinte écologique=division superficie des terres émergées par le nombre total d’habitants
(149 400 000 km²/7 milliards d habitants=2,1 hectares par personne)
Afghanistan : 0,1
Emirats Arabes Unis : 11,9
USA : 9,6
France : 5,6
Quand l'homme vivait de pèche, de chasse et de cueillettes, il était en harmonie avec son
environnement, parce qu'il n'était pas utile au point de modifier la nature. C'est quand leur
nombre a évolué qu'ils ont inventé la production pour s’auto-satisfaire. L’être humain est un
animal plus intelligent que la norme, Dès qu’il est menacé, inquiet, il trouve des solutions et
s’adapte au nouvel environnement, quelque en soit les conséquences, en bien ou en mal.
« L’homme raisonnable s’adapte à son environnement, l’homme déraisonnable essaye sans
cesse d’adapter son environnement à lui. Aussi, tout progrès dépend-il de l’homme
déraisonnable. »
Georges Bernard Shaw
Auteur et critique irlandais du 20eme siècle, prix Nobel de littérature en 1925
« Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes,
mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements.
de Charles Darwin
population (en
milliards)
Population mondiale
9
8
7
6
5
4
population
3
2
1
0
1850
1900
1950
2000
2050 années
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire