2. Crise intérieure et extérieure

publicité
 2.
Crise intérieure et extérieure
1.  Situation dans le temps
Notre étude de ce trimestre porte sur le livre de Jérémie. La semaine dernière, nous nous
sommes penchés sur l'appel de ce prophète à qui Dieu indique dès le départ que sa mission
sera pénible, qu'il ne sera pas souvent écouté, qu'il devra annoncer des choses désagréables,
qu'il devra "arracher, détruire, ruiner, abattre ..." Cet appel peu attrayant sera quand même
compensé par des paroles d'espérance et l'annonce d'un futur meilleur, mais il faudra
beaucoup de courage et d'abnégation à Jérémie pour mener à bien sa tâche.
 Situons d'abord son intervention dans l'histoire du peuple hébreux.
Nous savons qu'Israël a été scindé en deux royaumes à la mort de Salomon. Le royaume du
nord a été détruit en -728 par les Assyriens et le royaume du sud a continué jusque la
déportation à Babylone en -586. Jérémie a prophétisé pendant plus de 40 ans, de -625 à -580.
 Il a donc connu 5 rois et prêché en même temps que 5 autres prophètes.
 Parlons-en :
►En quoi la mission de Jérémie est-elle proche de la nôtre ? En quoi est-elle différente ?
►Que sommes-nous appelés à arracher, détruire ... ? Est-ce un rôle agréable ? nécessaire ?
inutile ? contreproductif ?
►Les religions ne sont-elles pas perçues trop souvent comme des "rabats-joie" ? Comment ne
pas être considéré comme un prophète de malheur tout en restant fidèle à notre mission ?
2.  Situation historique : crise extérieure
Jérémie commence son ministère sous le règne de Josias. Les guerres entre les grandes
nations (Egypte, Assyrie, Babylonie) sont continuelles, tandis que le royaume de Juda connaît
une paix relative. Mais peu à peu l'Assyrie se fait de plus en plus menaçante, des pillards
ravagent la Judée et après la mort de Josias à Meguiddo en -609, l'armée de Nébucadnetsar
fit de nombreuses incursions dans Jérusalem, il y eut plusieurs déportations de juifs à Babylone
et finalement Jérusalem fut prise et incendiée en -586.
 Jérémie conseilla au peuple de se soumettre à Babylone et d'accepter l'exil conséquence
de leur infidélité, mais ses concitoyens le considèrent comme un traître, les rois ne l'écoutèrent
pas et choisirent plutôt de faire alliance avec les peuples voisins comme l'Egypte.
Cela précipita la ruine de la nation quand L'Égypte tomba à son tour aux mains des
Chaldéens de Nébucadnetsar.
3.  Situation religieuse : crise intérieure
La première partie de la prédication de Jérémie se passe relativement bien. C'est le roi Josias
qui dirige le royaume; il combat l'idolâtrie pulvérisant les idoles sous ses pieds,
entreprend de purifier le pays et apporte plusieurs réformes après avoir redécouvert le livre de
la Torah qu'il fit lire devant tout le peuple.
Josias et Jérémie avaient été témoins de la dépravation du royaume du nord et de sa
reddition aux mains de l'étranger. À la lumière de cette actualité, les deux hérauts de la justice
et de la fidélité parlèrent avec fermeté aux habitants de Juda. C'est donc une période
relativement heureuse pour Jérémie qui bénéficie de l'amitié du roi et peut annoncer
ouvertement les messages de Dieu.
 Mais à la mort de ce roi fidèle, le nouveau roi, Jékonias "le rebelle" ne suivit pas les traces de
son père; "il fit ce qui déplût à Dieu" . Or quand le roi désobéissait à l'Eternel, le peuple suivait; il
optait pour la facilité et le luxe des cultes païens suivi par les prêtres et les hordes de fauxprophètes qui flattaient le roi et le peuple, pour se gagner leurs faveurs. Jérémie alors âgé de
35 ans attaque violemment le Temple et entre aussi en conflit avec le clergé; il devient vite
très impopulaire, rejeté même par sa propre famille (12,6). En -604, c'est la destruction de son
premier livre par le roi (Jer 36).
4e trimestre 2015 – Leçon 2 : La crise intérieure et extérieure
F.P.
Jérémie s'évertue pendant ces années à dissuader le roi d'entrer dans l'alliance avec l'Egypte.
Le peuple refusa d'écouter la voix du Prophète qui entrait en compétition avec celle des
prêtres, eux-mêmes vendus au culte des idoles.
 Sous Sédécias "le faible" Jérémie continue à dénoncer le projet de révolte du roi contre
Babylone. Après la première déportation, le prophète écrit aux exilés à Babylone et s'oppose
aux vues optimistes des prophètes de la cour. Ce sont des périodes de persécution pour
Jérémie qui est accusé de trahison et échappe de peu à la mort.
Il est âgé de 57 ans lorsqu'il assiste à la destruction de Jérusalem et à la déportation définitive
de Juda à Babylone. Protégé par les Babyloniens, il échappe à la déportation, mais est
emmené de force en Egypte par ceux qui fuient les probables représailles babyloniennes. On
ignore comment il a fini ses jours en terre d'exil.
Parlons-en :
►Quelle est la responsabilité des conducteurs ? Pourquoi le peuple est-il si versatile ? Trouvonsnous dans l'actualité des exemples de cette manipulation des opinions ?
►Quelles sont les idoles de notre temps ? Y a t-il dans ta vie des idoles que tu devrais
supprimer ou remettre à leur juste place ? Quelles réformes faudrait-il que tu accomplisses et
comment la (re)découverte du vrai sens de la parole de Dieu peut-elle t'y aider ?
►Qui sont les faux-prophètes de notre époque ? Comment résister à leurs propositions
attrayantes ? Comment rester intègre face à toutes les sollicitations extérieures ?
4. La souffrance de Dieu devant l'infidélité du peuple
 Les premières paroles que Dieu demande à Jérémie de transmettre à son peuple se
trouvent dans les 8 premiers versets du chapitre 2. Nous y découvrons la nostalgie de Dieu qui
se rappelle le temps béni de l'alliance lors de la sortie d'Egypte.
« Je me souviens de ton amour lorsque tu étais jeune, de ton affection quand tu me suivais au
désert ... Israël était consacré à l'Eternel, il était les prémices de son revenu ... »( Jér 2 : 2-3 )
Nous trouvons aussi le désarroi de Dieu qui se demande pourquoi, malgré ses bontés envers
son peuple, celui-ci s'est détourné de Lui.
 « Quelle iniquité vos pères ont-ils trouvée en moi pour s'éloigner de moi ? Je vous ai fait
venir dans un pays semblable à un verger pour que vous en mangiez les fruits et les meilleures
productions, mais vous avez souillé mon pays ... les pasteurs m'ont été infidèles et les
prophètes m'ont trahi. » ( Jér 2 : 5à8 )
Le comportement des hommes semble être une énigme pour Dieu. Alors que Dieu a tout
donné à son peuple, pourquoi s'éloigne-t-il de lui en lui étant infidèle ?
Ce n'est pas la première fois que nous trouvons un Dieu qui paraît hésitant, perplexe quant à
l’attitude à adopter avec son peuple.
« Mon peuple est enclin à l'infidélité envers moi ... comment pourrais-je le traiter ? ... Mon
cœur est bouleversé, toute ma pitié s'émeut. (Osée 11 : 7-9 )
« Comment pourrais-je te traiter ? » Le Tout-Puissant s’exprime subitement avec une fragilité
humaine et déconcertante.
Il est courant, chez les prophètes, de trouver ces accents d’un Dieu fragilisé par son amour,
démuni face à l’attitude à adopter, qui se repent même d’un sentiment de colère qui l’a
traversé, qui tend désespérément les bras ouverts vers les humains, un Dieu inquiet, tourmenté
et soucieux.
Parlons-en :
► Relisons ces paroles prononcées par le Dieu de l'univers ! Que nous inspire ce Dieu qui
exprime toute sa tristesse et ses regrets devant l'attitude de son peuple, ce Dieu qui semble
vouloir s'expliquer, se justifier, prouver sa bonne foi ?
► En regardant nos vies, nos communautés, notre monde, Dieu n'aurait-il pas beaucoup de
raisons d'avoir un discours semblable ?
► Jésus n'a-t-il pas lui aussi connu la même déception quand il compare ses contemporains à
des enfants qui ont joué de la flûte et avec qui personne n'est venu danser ( Mat 11 : 17 )ou
quand il se demande si lors de son retour il trouvera encore de la foi sur la terre ( Luc 18 : 8 ) ?
4e trimestre 2015 – Leçon 2 : La crise intérieure et extérieure
F.P.
 Dieu énumère ensuite toutes les trahisons de son peuple, non comme des accusations en
vue de les punir, mais pour ouvrir leur coeur et leur intelligence afin qu'ils réalisent leurs erreurs
et reviennent vers le chemin du bonheur.
« Ils m'ont abandonné moi qui suis une source d'eau vive pour se creuser des citernes qui ne
retiennent pas l'eau » ( 2 : 13 )
« Tu as brisé ton joug, rompu tes liens ... je t'avais planté comme une vigne excellente et du
meilleur plant et tu as dégénéré en une vigne étrangère » ( 2 : 20, 21)
Le plus grand reproche, celui qui touche vraiment le coeur de Dieu, c'est leur infidélité du plus
petit au plus grand, c'est leur choix de se tourner vers les faux-dieux et d'oublier le Dieu qui les
aime.
« Car tu dis : j'aime des dieux étrangers, je veux aller après eux. » « Leurs rois, leurs chefs, leurs
sacrificateurs et leurs prophètes disent au bois : tu es mon père et à la pierre : tu m'as donné la
vie ! ... car tu as autant de dieux que de villes ô Juda ! ( 25 à 28 )
 L'unité du peuple d'Israël est fondée sur l'alliance entre Dieu et son peuple. "Ecoute, Israël!
l'Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel. Tu aimeras l'Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de
toute ton âme et de toute ta force." d'où découle la relation entre les membres de la
communauté "Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l'Eternel ". L'infidélité du
peuple envers Dieu les a amenés à ne plus être fidèles les uns envers les autres. Quand le
peuple s'attache à de faux dieux, il abandonne la source d'eau vive et les relations humaines
s'en ressentent. Nous voyons souvent les prophètes qui reprochent l'infidélité du peuple, lui
reprocher aussi son égoïsme, son oubli du pauvre, son exploitation de ses frères.
Si Dieu insiste tant sur la fidélité "tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face" c'est parce qu'il
sait que si l'homme n'est pas fidèle à l'alliance, il court à sa perte, n'a plus que des citernes
vides pour s'abreuver et devient un étranger pour l'autre.
 Parlons-en :
►Comment comprendre cette "jalousie" de Dieu qui n'accepte pas que les hommes se
tournent vers d'autres dieux ?
►Est-il exact que notre relation à Dieu conditionne nos relations humaines ? Donnez des
exemples concrets.
►Quelles sont ces "citernes" auxquelles nous nous abreuvons volontiers, mais qui ne nous
désaltèrent pas vraiment ? Comment comprendre la parole de Jésus "celui qui vient à moi
n'aura plus jamais soif" (Jean 6 : 35 )
5.  Actualisation
Nous comprenons à la lumière de ce qui précède que la vie de Jérémie n'a pas été facile.
Il est resté célibataire, a été souvent critiqué, rejeté, persécuté, incompris ... Le fardeau du
message qu'il devait transmettre lui arracha des plaintes amères et même le souhait de n'être
jamais né, mais il resta fidèle à sa mission trouvant son réconfort en Dieu seul.
La situation de crise tant à l'extérieur au peuple qu'à l'intérieur du coeur de chacun présente
pas mal de similitudes avec ce que nous vivons actuellement.
Que la fidélité de ce prophète soit un exemple pour nous et que l'espérance qui l'habitait et
dont nous parlerons dans les leçons suivantes soit un puissant levier pour nous aider, malgré les
difficultés, à tenir inlassablement la main de notre Dieu plein de miséricorde.
"Parcourez les rues de Jérusalem, regardez, informez-vous, s'il s'y trouve un homme, s'il y en a
un seul, qui pratique la justice, qui s'attache à la vérité, je pardonne à Jérusalem" Jér 5 : 1
4e trimestre 2015 – Leçon 2 : La crise intérieure et extérieure
F.P.
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire