introduction - Pearson France

publicité
INTRODUCTION
© 2010 Pearson Education France – Assembler, upgrader et dépanner son PC – Michel Martin
BlocNte_Upgrad.indb 1
15/04/10 19:03:00
Le livre que vous avez entre les mains est un concentré d’expériences vécues
dans le dépannage, tant matériel que logiciel, depuis plus de 10 ans. Tous les
jours, des utilisateurs de PC font appel à mes compétences pour dépanner,
accélérer ou faire évoluer leur machine. C’est donc tout naturellement qu’il
m’est venu l’idée de faire profiter un plus grand nombre de personnes de mon
expérience en écrivant un ouvrage. Bien qu’assez complet, il ne couvre pas
toutes les pannes que vous pouvez rencontrer. Si vous voulez discuter d’un
problème en particulier, vous pouvez me rejoindre sur le réseau social eFriends
Network (www.efriendsnetwork.com) que j’ai mis au point voici près de
deux ans. Rejoignez la tribu (c’est-à-dire le groupe) “Michel Martin, auteur
Pearson” et postez vos questions dans le Tableau ou dans la section Écrire.
© 2010 Pearson Education France – Assembler, upgrader et dépanner son PC – Michel Martin
BlocNte_Upgrad.indb 2
15/04/10 19:03:04
Introduction
QU’EST- CE
QU’UN
PC ?
Tous les PC (Personal Computer ou ordinateur personnel) fonctionnent selon le même principe.
Ils reposent sur une architecture matérielle composée d’une carte principale (appelée carte mère)
et d’une ou de plusieurs cartes d’extension (ou cartes fille) spécialisées. Ces cartes sont gérées par
un système d’exploitation, généralement graphique, qui offre un ensemble de fonctionnalités destinées à les commander. Selon les besoins de chaque utilisateur, divers programmes (traitements de
textes, tableurs, bases de données, applications audio et/ou vidéo, jeux, etc.) sont installés dans
l’interface graphique. Ces programmes utilisent les fonctions de base du système d’exploitation
(généralement Windows 7) pour entrer en communication avec l’ordinateur et pour en commander
la partie matérielle.
La Figure 0.1 schématise les trois couches qui composent les PC d’hier, d’aujourd’hui et de demain.
Matériel
Carte mère + une ou plusieurs
cartes d’extension
Système d’exploitation
Interface graphique permettant
de commander la partie
matérielle du PC
Figure 0.1 : Tous les PC sont bâtis
selon le même principe.
Logiciel
Applications qui utilisent le
système d’exploitation pour
communiquer avec le matériel
Depuis de nombreuses années, deux fondeurs de processeurs se partagent le marché : AMD et
Intel. Bien qu’Intel soit toujours le leader incontesté dans ce domaine, AMD (Advanced Micro
Devices) gagne tous les jours des parts de marché. Pour un prix sensiblement inférieur, ce dernier
offre des performances identiques, voire supérieures dans certains domaines.
Les cartes mère, les cartes d’extension et les périphériques qui composent un PC proviennent
d’un grand nombre de constructeurs, souvent spécialisés. Par exemple, Asustek, Abit, Gygabyte
© 2010 Pearson Education France – Assembler, upgrader et dépanner son PC – Michel Martin
Introduction
BlocNte_Upgrad.indb 3
3
15/04/10 19:03:07
Introduction
4
ou Mustek pour les cartes mère ; ATI ou nVidia pour les cartes graphiques ; Creative Labs ou
Terratec pour les cartes son.
Côté systèmes d’exploitation, une autre société détient un quasi-monopole : Microsoft, bien
entendu et son très célèbre système d’exploitation, Windows. D’autres systèmes ont tenté de
s’imposer et s’y emploient encore : Linux, ou Macintosh. Mais Microsoft reste apparemment
impossible à détrôner. Que ce soit pour un usage personnel ou professionnel, si vous vous équipez
d’un nouveau PC, il y a donc fort à parier qu’il fonctionnera autour d’un système “WINTEL”.
À savoir, microprocesseur Intel et système d’exploitation Microsoft Windows.
Enfin, côté logiciel, Microsoft occupe encore une place de tout premier rang dans la bureautique,
avec les célèbres suites logicielles Works et Office. D’autres éditeurs proposent également des
produits de qualité. C’est par exemple le cas de Borland pour les langages de développement,
Ciel pour la gestion comptable et financière, Kaspersky pour les antivirus, ou encore Adobe et
Corel pour la CAO/DAO.
COMMENT
CHOISIR SON ORDINATEUR
?
Le choix d’un ordinateur repose essentiellement sur ses domaines d’utilisation et sur le système
d’exploitation utilisé. Il est inutile d’opter pour un PC dernier cri, si vous pensez vous cantonner à
de simples applications de bureautique ou à de la consultation Internet. Un PC de bureau, un
portable ou un Netbook d’entrée de gamme feront parfaitement l’affaire.
Par contre, si vous voulez travailler confortablement sous Windows 7, ou si vous êtes un passionné
de jeux, mieux vaut dès à présent opter pour une machine puissante, à base de processeur multicœur Intel Core2 Duo ou Core i7, ou encore AMD Phenom II X4. La carte graphique joue également un rôle important dans la puissance brute de l’ordinateur. Vous devrez la choisir en toute
connaissance de cause, comme indiqué à la Fiche 7.
Aujourd’hui, les processeurs d’entrée de gamme fonctionnent à une fréquence de 4 000 à 5 000 MHz
(Mégahertz), et les derniers-nés plafonnent à 12 000 MHz ! Si la hausse des fréquences semble avoir
pris fin, n’ayez crainte, la puissance de calcul des derniers processeurs est bien supérieure à celle
de leurs ainés. Cette prouesse réside dans la parallélisation des unités de calcul. Aujourd’hui, les
processeurs incluant deux cœurs (dual core) et quatre cœurs (quad core) sont monnaie courante
et ne coûtent pas forcément plus cher que les processeurs à simple cœur. Demain, les processeurs
compteront 8, 16 puis 32 cœurs pour décupler leur puissance de calcul. Au printemps dernier, à
Seattle, j’ai assisté à une démonstration mettant en jeu une machine dotée de 128 cœurs ! Tout
simplement bluffant…
Mais attention, si la parallélisation semble apporter une réponse sans faille aux besoins de puissance toujours croissants des ordinateurs, encore faut-il que les applications sachent l’exploiter.
Il faut pour cela qu’elles soient en mesure d’exécuter plusieurs tâches (ou threads1) simultanément.
On parle alors d’applications multithread.
1. Un thread est un traitement appliqué à une donnée ou un ensemble de données (on parle aussi de processus). Une application
est dite multithreads lorsqu’elle a été écrite pour gérer simultanément plusieurs threads.
© 2010 Pearson Education France – Assembler, upgrader et dépanner son PC – Michel Martin
BlocNte_Upgrad.indb 4
15/04/10 19:03:13
• Si vous utilisez une application qui a été construite pour utiliser les possibilités d'un processeur à cœurs multiples, le gain de performances est très sensible.
• Si vous utilisez une application un peu ancienne, ou qui ne sait pas exploiter les cœurs multiples du processeur, le gain est inexistant. On peut même parler de perte de performances
puisque l'application utilise un seul cœur qui fonctionne à la moitié de la fréquence du processeur simple cœur équivalent.
• Si vous utilisez essentiellement votre ordinateur pour jouer, vous obtiendrez de meilleures
performances en utilisant un processeur à simple cœur. Du moins en ce qui concerne les jeux
actuels…
• D'un autre côté, quelles que soient les applications utilisées, vous y gagnez en souplesse. En
effet, il n'est plus nécessaire d'attendre qu'une tâche fortement consommatrice en temps
processeur soit terminée pour en lancer une deuxième : chacune des applications utilise son
propre cœur et n'a aucune incidence sur sa voisine.
Pour résumer, vous privilégierez les processeurs à simple cœur si vous utilisez votre ordinateur
pour jouer ou si vous réalisez essentiellement des travaux de bureautique ou si vous consultez
Internet. Par contre, vous opterez sans hésiter pour un processeur à cœurs multiples si vous
voulez que votre ordinateur reste pleinement fonctionnel lorsque vous effectuez des tâches fortement consommatrices en temps processeur, par exemple le montage vidéo ou la création de DivX.
De même, vous privilégierez les processeurs à cœurs multiples si vous utilisez couramment des
applications conçues dans ce sens, telles que, par exemple, Adobe Première ou Adobe Photoshop.
QU’EST- CE
QUI FAIT LA PUISSANCE D’UN
PC ?
L’utilisateur non averti pourrait penser que seule la fréquence d’horloge ou le nombre de cœurs
du microprocesseur détermine la puissance d’un ordinateur. Ces éléments sont effectivement à
prendre en compte, mais ils ne sont pas les seuls ! Le microprocesseur n’est en effet qu’un des
éléments qui composent un ordinateur. Il se charge d’exécuter les instructions des programmes
qui lui sont soumis et sollicite fréquemment l’appui d’un ou de plusieurs composants, cartes d’extension ou périphériques externes. Ces derniers constituent dans la plupart des cas un véritable
goulet d’étranglement, qui diminue la puissance globale de l’ordinateur. Il est donc très important
de ne pas négliger ces “éléments externes”, qui pèsent de tout leur poids dans la note globale de
l’ordinateur. Vous devrez en particulier examiner de près les éléments suivants :
•
•
•
•
•
carte mère ;
mémoire ;
disques durs et contrôleurs associés ;
cartes graphiques ;
lecteur/graveur de CD/DVD.
© 2010 Pearson Education France – Assembler, upgrader et dépanner son PC – Michel Martin
Introduction
BlocNte_Upgrad.indb 5
5
15/04/10 19:03:14
Introduction
6
La carte mère est un élément fondamental de l’ordinateur. Son type détermine dans une large
mesure les performances auxquelles peut prétendre un PC.
La mémoire centrale (également appelée mémoire vive, ou RAM – Random Access Memory) doit être
disponible en quantité suffisante. Dans le cas contraire, Windows mobilisera une partie du disque
dur pour compenser le manque de mémoire. Les temps d’accès à ces deux éléments ne supportent pas la comparaison. Dans tous les cas, le disque dur le plus rapide sera bien plus lent que la
plus lente des mémoires vives (les rapports avoisinent les 1 million !). Le prix de la mémoire étant
en chute libre, laissez-vous tenter : 2 Go sont tout à fait appréciables sous Windows 7. Si vous
supportez la dépense, 4 Go ne sont pas un luxe ! En optant pour une telle configuration, vous
obtiendrez un confort de travail inestimable.
Le disque dur est l’un des éléments les plus lents de l’ordinateur. Il agit donc comme un goulet
d’étranglement sur ses autres composants. Sa présence est néanmoins indispensable pour stocker
les quantités toujours croissantes de données nécessaires à l’utilisation des applications et des jeux.
Aujourd’hui, les disques durs d’entrée de gamme offrent 500 Go. Optez sans hésitation pour un
disque Sata II 7 200 tours par minute si votre carte mère accepte ce standard. Dans le cas contraire,
un disque PATA Ultra DMA 133 équipé de 8 ou 16 Mo de mémoire cache devrait également faire
l’affaire.
La carte graphique est également un élément important, sinon primordial. C’est elle qui détermine
la vitesse d’affichage dans Windows et dans les jeux, mais également le nombre de couleurs affichables simultanément et la fréquence de rafraîchissement de l’écran. Si vous êtes un passionné de jeu,
vous souhaiterez certainement opter pour une carte 3D haut de gamme telle que les excellentes
ATI Radeon HD 5970 ou MSI R5870.
Enfin, le lecteur/graveur de CD/DVD doit, lui aussi, être pris en considération si vous jouez avec des
jeux trop volumineux pour être entièrement installés sur votre disque dur, ou encore si vous
installez et désinstallez fréquemment des applications sur votre ordinateur. Optez pour une vitesse
de lecture aussi rapide que possible (48x ou supérieure pour un CD, 16x ou supérieure pour un
DVD). Si vous décidez d’acquérir un lecteur/graveur de CD/DVD, choisissez si possible un modèle
double-couche (dual layer). Vous pourrez ainsi utiliser des supports contenant jusqu’à 8,5 Go de
données. Si vos finances le permettent, vous pouvez également opter pour un graveur Blu-ray pour
stocker jusqu’à 50 Go par média.
© 2010 Pearson Education France – Assembler, upgrader et dépanner son PC – Michel Martin
BlocNte_Upgrad.indb 6
15/04/10 19:03:17
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire