Fiche : - Cours : 8 ème année secondaire

advertisement
8 A.E.S
Expression
écrite
Écrire selon un modèle.
Unité : 11
Date : 25 / 12 / 2010
Objectifs:
GR:1/2
Page: 68
 Exprimer un point de vue en le justifiant.
 Organiser un article selon un plan logique.
 Proposer des différents sujets aux élèves.
 Inviter les élèves à les commenter puis à choisir
Découverte:
un pour la discussion.
 Recueillir les propositions et les porter au
tableau.
 Explication des consignes.
Préparation orale:
 Présentation de l’activité prévue dans le livre de
l'élève.
 Collectif au tableau.
 En groupes: chaque groupe sera chargé d'une
Entraînement:
activité déterminée.
 Les travaux seront ensuite présentés, discutés,
puis mis au point.
 Faire lire les consignes de l'exercice figurant
Production écrite:
dans le livre de l'élève:68
 Faire travailler individuellement les élèves.
 Mettre à leur disposition un lexique approprié.
 Corrections
Evaluation:
collectives
des
productions,
individuelle.
 Affichage des meilleures productions.
puis
Expression
écrite
8 A.E.S
…………....….
Écrire selon un modèle.
Unité : 11
Date : 25 / 12 / 2010
Objectifs:
GR
:1/2
Page: 68


Exprimer un point de vue en le justifiant.
Organiser un article selon un plan logique.
 La lecture au Maroc (dans notre pays, les gens
ne lisent pas beaucoup .Quelles en sont les raisons, à
votre avis?
Sujets
 L’amitié: Il arrive souvent que l'on éprouve le
besoin de confier ses problèmes à quelqu’un. A votre
avis, cela n'est pas dangereux?
 L'internet : un mal ? Que pensez-vous de cette
accusation.
 A mon avis, ce recul revient à l'importance qu'occupe la
tradition orale dans la société marocaine(le marasme: le
"halqa", le conte populaire.
 Pour moi, ce phénomène est en relation avec le
pourcentage de l'analphabétisme.
Quellques idées 1
sujet
 De mon point de vue personnel, je pense que l'effet de la
télévision sur la vie quotidienne des gens est la raison la plus
forte pour ce recul.
 Selon moi, c’est le prix trop élevé des livres qui est la
raison.
 D'après moi, je pense que le statut social aussi est l'une
des raisons les plus fortes pour ce phénomène social très
dangereux.
 Pour moi, l’homme est être social; il vit en groupe et il a
besoin de communiquer. L’individu se trouve dans la nécessité
de communiquer ses secrets pour l'autrui.
 Selon, moi, je doute, or, confier à quelqu'un tes secrets est
acte dangereux. En effet, c’est éventer ses secrets et les rendre
Sujet 2
publics.
 Selon moi confier ses secrets à quelqu'un c'est sentir qu'il
y a des amis qui nous écoutent.
 Alors, moi je crois que le fait de parler de tes problèmes à
qqn est un moyen de débarras et liberté.
 D'après moi que cela est vrai, car la majorité de ceux qui
contactent l'internet veillent tard dans la nuit, alors ils n'ont
pas assez du tps pour préparer leurs devoirs.

Pour moi l'internet est une source d'information En
effet on peut l'utiliser pour améliorer le niveau des élèves.

Sujet 3
De ma part, je ne suis pas d'accord, l’internet me
facilite la communication avec tout le monde.

De mon point de vue personnel, l’internet est devenu
pour les jeunes une obsession ou une drogue.

Moi je pense que l'internet est une sorte de panacée, de
la solution de tous mes problèmes.

Alors, je suis tout à fait d'accord, parce que l'internet
crée chez les adolescents des troubles physiques et les
encourages à des pratiques anormales et maladives.
8 A.E.S
Langue et
communication
Période : 2
F.N°:
…………....….
L'interrogation
Unité : 14
Exprimer la possibilité ou l'impossibilité
heure: 14h-16h
Page: 91-92
Date :9/2/2011
 Employer l'interrogation pour s'informer.
Objectif:
 Présenter
un
fait
comme
possible
ou
impossible
Découverte:
A) Langue
*observer le support qui illustre la leçon.
*Quelle est la forme grammaticale des phrases employées par les
journalistes?
*par quel signe de ponctuation se terminent ces phrases?
*auxquelles de ces interrogations peut-on répondre par oui ou non ?
*sur quels éléments de la phrase portent les autres interrogations ?
*relève les mots interrogatifs et dis à quoi ils servent?
B) Communication
*Quels sont les personnages en scène ?
*Quelle question a posée le professeur ? Et qu' a répondu l'élève ?
*Est-ce que cette élève peut vraiment compter jusqu'à l'infini ?
Qu'est-ce qui le montre ?
*Relève dans ce passage une expression de la possibilité et de
l'impossibilité.
 La phrase interrogative est une phrase qui se termine
par un point d'interrogation(?).On pose une question. On demande à
quelqu'un de nous donner une information, une chose…En effet ,elle peut
être totale ( elle porte sur toute la phrase) ou partielle (elle porte sur un
élément de la phrase : le temps, e lieu ,le sujet, la cause, la manière,
l'objet,….
Exemples :
Retenir:
Interrogation totale: est ce que tu as peur maintenant ?
Interrogation partielle :
-Combien coûte ce bijou ? Le prix
-Qui fait ce bruit ? Le sujet
-Pourquoi ne m'as-tu rien dit ? La cause
Communication
La possibilité c'est qui peut se réaliser (il a autant de chance de se
réaliser)
L'impossibilité c'est ce qui ne peut jamais se réaliser
Expression de la possibilité
peut être, c’est possible, il se
peut que, il est possible que, il
y a des chances pour que…
Applications:
Correction:
Expression de l'impossibilité
C'est impossible, ce n'est pas
Possible, il est irréalisable, il n'y
Pas de chance pour que….
Faire les exercices proposés dans le manuel pages 91-92
Individuelle /collective
Langue et grammaire
-Fiche :
- Cours : 8ème année secondaire
-Unité n°: 17
-Objet : la proposition complétive.
-Compétences visées : Identifier la proposition subordonnée complétive
Reconnaître et employer différentes sortes de
complétives..
-Support : Le manuel de l’élève page 107.
I- Observation et découverte:
L'enseignant invite les élèves à lire les tirades proposées sur le manuel de élève page 107 et à répondre aux
questions qui les accompagnent.
M.SMITH
- Tu ne peux pas dire que le capitaine n’est pas quelqu’un…
Mme.SMITH –Certainement pas .Je te répète que je parle seulement des trois premières
fois puisque la quatrième ne compte pas …
Mme.SMITH –Est-ce que vous avez entendu sonner la deuxième fois ?
1-observer attentivement ce qui est souligné et en gras : s’agit-il de phrases complètes ou seulement de partie
phrases ? Lis les phrases en entier, combien y a –t-il de verbes dans chaque phrase.
2- Par quel mot les propositions soulignées sont-elles introduites ?
3- Quel est le rôle de la proposition soulignée par rapport au verbe qui la précède : son sujet, son complément
d’objet ou son complément de temps ? A quelle question répond-elle ?
4- Comment s’appelle la proposition construite de cette façon ?
5- Quelle fonction assume la proposition subordonnée dans la phrase « je te répète que je te parle seulement
des trois fois » ? Complément d’objet direct ou indirect du verbe ? Et la subordonnée dans la phrase « Je doute
que tu sois à la hauteur » ?
6- Quelles fonctions occupent la subordonnée suivante « Je suis certaine qu’elle l’aime » ?
7- Observe les phrases suivantes et dis si les propositions soulignées sont toutes les deux les subordonnées
complétives :
- J’ai vu par hasard l’employé que tu as renvoyé la semaine dernière.
-Je vois que le travail n’est pas encore achevé.
II- Règles à retenir:
Je retiens
La proposition subordonnée complétive à le plus souvent une fonction de COD ou COI dans la
phrase. Elle est introduite par - que -. Son verbe peut être, selon le sens, conjugué à l’indicatif (fait réel), au
conditionnel (condition) ou au subjonctif (après -il faut que-).
1. La complétive introduite par - que Ex :
Je pense que j’arriverai demain. (Futur de l’ind.)
COD
Je crois que cela pourrait faire l’affaire. (Cond. prés.)
Il faut que tu fasses tes devoirs. (Subj. prés.)
Il peut arriver qu’une subordonnée complétive placée en tête de phrase devienne le sujet de la phrase.
Ex :
Que tu arrives demain me remplit de joie.
Elle peut aussi dans certaines constructions être apposition dans un GN.
Ex : Je ne sais si c’est une bonne idée, que tu dises la vérité.
Elle peut aussi être complément de nom.
Ex :
Ses parents gardent l’espoir qu’il reviendra.
2. La complétive infinitive
C’est une proposition avec le verbe à l’infinitif qui a la fonction de COD dans la phrase. On la trouve surtout
avec des verbes de perception comme entendre, voir, sentir.
Ex :
Je vois mon père arriver.
J’entends un chien aboyer.
3. La complétive interrogative
Elle permet de poser indirectement une question.
- Elle est soit introduite par un mot interrogatif (interrogative indirecte partielle):
Ex :
Je me demande pourquoi il est venu.
- Soit par la conjonction - si - (interrogative indirecte totale) :
Ex :
Je me demande s’il viendra.
III- Entraînement:
Faire exécuter les deux exercices proposés sur le livre dans la rubrique «J’exploite».
VI- Correction :
1-Collective. /2-Individuelle.
Téléchargement