Le verbe - Scoop.it

publicité
Les propriétés morphologiques et syntaxiques
Le verbe
•
•
•
•
•
L’importance des variations morphologiques qui affectent le verbe pour l’identifier (variation en personne, temps, mode, nombre)
Le verbe peut être entouré d’éléments (la négation)
Le verbe est le point d’articulation des principaux
phénomènes syntaxiques
La conjugaison des verbes est centrée sur l’observation des variations qui les affectent (les régularités => les règles d’engendrement)
La relation sujet-verbe conjugué
Le concept de verbe regroupe un ensemble de
propriétés mais il faut distinguer :
Les 30 verbes les
plus fréquents :
L’utilisation des verbes
La forme
(cela renvoie à la grammaire)
(cela concerne l‘accord sujet-verbe
et cela renvoie à l’orthographe des
verbes, que l‘on nomme
« conjugaison » )
Il faut travailler sur le texte, la phrase est
insuffisante pour comprendre l’articulation
de l’utilisation des différents temps
Il faut distinguer les situations d’énonciation
Schématiquement on trouve deux systèmes indépendants
Système N°1 : Le discours
AVANT
Imparfait
Passé composé
Présent
PENDANT
Présent
APRÈS
Futur
Aller + infinitif
Présent
Système N°2 : Le récit
AVANT
Passé antérieur
Plus-que-parfait
PENDANT
Passé simple
Imparfait
Passé composé
Présent (narratif)
APRÈS
Conditionnel
Le verbe se décompose en radical (ou base
lexicale) et en terminaisons avec une partie
qui indique le temps (désinence temporelle)
et une partie liée au sujet, à la personne.
Il faut travailler sur les régularités
orthographiques :
=> les marques ou désinences temporelles sont souvent sonores (-ai– pour
l’imparfait / la désinence orale [R]
pour le futur)
=> les marques ou désinences de personne sont souvent inaudibles mais régulières (le –s avec TU / la marque –
NT au pluriel..)
=> la variation du radical (ou de la
base lexicale) reste la difficulté pour
les élèves avec certains verbes.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Être
Avoir
Faire
Dire
Pouvoir
Aller
Voir
Vouloir
Venir
Devoir
Prendre
Trouver
Donner
Falloir
Parler
Mettre
Savoir
Passer
Regarder
Aimer
Croire
Demander
Rester
Répondre
Entendre
Penser
Arriver
Connaître
Devenir
sentir
Devoir
Infinitif en –o
ir => devoir
Les différen
ts
radicaux :
Pour avoir une conscience du fonctionne◊
J
e doi-s
ment du verbe, il faut construire des
◊
« cartes d’identité » du verbe
Nous dev-on
s
Un enfant de 6 ans sait conjuguer
◊
=> la connaissance du verbe par l’infinitif
Ils doiv-ent
il ne sait simplement pas écrire
est insuffisante !
◊
Je dev-rai
ce qu’il conjugue.
◊
J’ai du
Même foncti
onnement qu
e
apercevoir, re
cevoir
Patrice GOURDET—Université de Cergy Pontoise / IUFM - Septembre 2011
Page 1/2
Fiche inspirée d’
un manuel Cana
dien
=> L’Artichaut, Ec
rire et s’autocor
cycle 3, Claire De
riger,
m ers et Ginette
Tremblay
(cela concerne l‘accord sujet-verbe et cela renvoie à l’orthographe des verbes)
Il faut travailler sur les régularités orthographiques à partir des verbes les plus fréquents…
Il faut distinguer deux systèmes !
=> la troisième personne (pronom de reprise d’un nom ou groupe nominal avec opposition singulier / pluriel)
=> les vrais pronoms personnels, des pronoms qui représentent des personnes réelles ou fictives qui « parlent »
Les verbes avec un sujet au singulier
=> -d / -a / -t / -e
[le garçon, la fille, une table, il, elle, on]
Les verbes avec un sujet au pluriel
=> -nt
[les garçons, les filles, des tables, ils, elles]
L’utilisation d’un référentiel de conjugaison est
indispensable à l’école élémentaire. Il faut donc
que les élèves possèdent tous un outil et qu’ils
apprennent à s’en servir…
Le but de l’école n’est pas de reconstruire cet
outil mais bien de comprendre le
fonctionnement de la morphologie verbale.
Les verbes avec « je »
=> -s / -e / -x / -ai ((-ais)
Les verbes avec « tu »
=> -s / -x
[le « x » est équivalent à « s » au contact du « u »]
Les verbes avec « nous »
=> -ons / -mes
[une terminaison ou désinence sonore]
Les verbes avec « vous »
=> -ez / -tes
[une terminaison ou désinence sonore]
Quels que soient les verbes…
Le futur se construit toujours avec une seule désinence qui est orale [r] (trois situations : -r- / -er- / -ir-)
L’imparfait se construit avec deux désinences orales [ai] et [i]
Le passé simple connaît 4 désinences dont 3 très fréquentes [a] pour les verbes en er, [i] ou [u] pour la plupart des autres verbes et enfin
une désinence moins fréquente, [in], pour « venir » et « tenir » => il est possible de mémoriser que les 3èmes personnes (-a / -èrent // -it /
-irent // -ut / -urent // -int / -inrent)
Au présent, il n’y a pas de désinences => c’est donc un temps très difficile à orthographier ! => est-il pertinent de commencer par celui là ?
L’imparfait et le futur ayant des désinences très régulières => commencer par l’apprentissage de ces deux temps !
En CM2, les élèves doivent être capable de
décomposer un verbe conjugué en utilisant
des grilles et d’analyser la signification des
différentes parties (ou morphèmes)
=>
La variation du radical est un obstacle pour les
élèves. Les verbes « être » / « avoir » / « aller »
sont à apprendre par cœur (mémorisation automatique).
Le travail avec les grilles permet de retrouver les
bases des verbes les plus fréquents :
POUVOIR => peu- / pouv- / peuv- / p- / pourVOIR => voi- / voy-/ ver- / v...
Patrice GOURDET—Université de Cergy Pontoise / IUFM - Septembre 2011
Page 2/2
Téléchargement