Corrigé

advertisement
Corrigé
Cruel manque de main-d’œuvre qualifiée
La Suisse devra faire face ces prochaines années à une pénurie de plusieurs dizaines de
milliers de collaborateurs spécialisés
1. Mario Marti, directeur de l’Union suisse des sociétés d’ingénieurs-conseils a déclaré que
certaines entreprises devaient renoncer à des contrats ou des mandats étant donné qu’elles
souffraient déjà d’une surcharge de travail.
2. Certains spécialistes ont affirmé que la Suisse n’avait pas un réservoir de talents suffisant
et qu’elle devrait se donner les moyens d’attirer des ressortissants étrangers.
3. Denise Chervet, secrétaire centrale de l’Association suisse des employées de banque a
reconnu que malgré le redressement des marchés et de l’économie, le secteur financier n’était
toujours pas parvenu à combler ses besoins.
4. Yves Flückiger, professeur à l’Université de Genève a suggéré aux autorités d’encourager
l’accès aux études tertiaires des jeunes suisses. Il a aussi demandé qu’on permette à des
étudiants étrangers de rester en Suisse au terme de leur formation.
5. Marcel Sennhauser, porte-parole de l’association de l’industrie chimique, a reconnu
qu’actuellement la branche chimie avait de la peine à recruter et que d’ici quelques années,
des centaines de spécialistes allaient manquer à l’appel.
Propos énoncés
Propos rapportés au passé












Présent
Passé composé
Futur proche
Passé récent
Futur simple
Impératif
Propos énoncés aux autres temps
imparfait
plus-que-parfait
imparfait du verbe aller
imparfait du verbe venir
conditionnel présent
infinitif ou subjonctif
Propos rapportés au même temps
b. En vous aidant du tableau de concordance des temps, mettez ces phrases au discours direct.
1. Certaines entreprises doivent renoncer à des contrats ou des mandats étant donné qu’elles
souffrent déjà d’une surcharge de travail.
2. La Suisse n’a pas de réservoir de talents suffisant. Elle devra se donner les moyens d’attirer les
ressortissants étrangers.
3. Malgré le redressement des marchés et de l’économie, le secteur financier n’est toujours pas
parvenu à combler ses besoins.
3. Encouragez l’accès aux études tertiaires des jeunes suisses. Permettez à des étudiants étrangers
de rester en Suisse au terme de leur formation.
5. Actuellement, la branche de biochimie a de la peine à recruter et d’ici quelques années, des
centaines de spécialistes vont manquer à l’appel.
Téléchargement