D1_UE8-3_Dubus_Pharynx_podcast3

advertisement
UE 8 – Appareil Digestif
Pr Dubus
Promo : DCEM1 2013-2014
Enseignant : Roger DUBUS
Ronéiste : ROULPH Marion
Plage horaire : Podcast n°3
Le pharynx
I-
Rappel.
II- Histologie.
III- Jonction bouche-pharynx : carrefour aéro-digestif.
1
I-
Rappels.
Le pharynx se décompose en trois parties :
-
Le nasopharynx : appartient aux cavités aériennes supérieures et est en continuité avec
les fosses nasales et les cornées.
-
L’oropharynx : fait suite à la cavité buccale.
-
Le laryngopharynx : va permettre la séparation des voies aériennes et digestives par
l’intermédiaire de l’épiglotte qui va faire un claper et obstruer les voies aériennes lors
de la déglutition du bol alimentaire.
II- Histologie.
Le pharynx va être bordé par un épithélium qui –très schématiquement – va dépendre du
passage qui se fait au niveau de la surface (c’est donc un épithélium de surface) :
-
Soit il s’agit d’une zone de contact avec le bol alimentaire : on retrouvera donc un
épithélium pavimenteux stratifié non kératinisé. (Non kératinisé car le bol
alimentaire ne fait que passer, n’est pas broyé/manipulé ; donc il n’est pas nécessaire
d’avoir une résistance par la kératine).
-
Soit il s’agit d’une zone uniquement en contact avec l’air et les particules inspirées :
on retrouvera donc un épithélium pseudo-stratifié cylindrique cilié de type
« respiratoire » (même type d’épithélium que celui que l’on va retrouver au niveau de
la trachée et des bronches dans l’appareil respiratoire).
2
Le chorion quand à lui n’a que très peu de particularités :
-
Il s’agit d’un tissu conjonctif lâche, très vascularisé (vascularisation sanguine et
lymphatique).
On y retrouve quelques petites glandes intrinsèques de type glande salivaires
accessoires.
A certaines régions, on retrouvera des zones très riches en follicules lymphoïdes qui
vont former les amygdales.
III- Jonction bouche- pharynx : carrefour aéro-digestif.
Les amygdales forment une région que l’on appelle l’anneau lymphoïde de Waldeyer, au
carrefour des voies aériennes et digestives (donc à la jonction entre la bouche et le pharynx)
dans lesquelles on va trouver plusieurs structures amygdaliennes (Cf. Cours d’immunologie
de 2ème année) qui sont :
-
Les amygdales palatines.
Les amygdales linguales.
Les amygdales pharyngiennes.
Les amygdales vélopalatines : localisées au niveau du voile du palais.
Les amygdales tubaires : localisées à la partie pharyngienne des trompes d’Eustache.
Ces structures amygdaliennes participent au système de défense du MALT (Mucosa
Associated Lymphoid Tissue).
Nb : Toutes ces structures ayant déjà été décrites l’année dernière, nous ne reviendrons pas
dessus.
3
Le principe du MALT est de :
-
Capter les antigènes lors de leur entrée dans l’organisme : ici (pharynx) au niveau de
ce carrefour aéro-digestif exposé aux antigènes pendant le temps de la respiration et
l’alimentation.
-
Initier, par l’intermédiaire de cellules spécialisées (cellules présentatrices d’antigènes
et cellules lymphoïdes formant des follicules avec des régions B-lymphocytaires et Tlymphocytaires) une réponse immunitaire.
Puis les cellules de cette réponse immunitaire passent, par l’intermédiaire des voies
lymphatiques et sanguines, dans la circulation et vont venir se relocaliser à distance,
préférentiellement au niveau des zones du chorion, au contact de l’air inspiré ou du bol
alimentaire (c'est-à-dire l’appareil respiratoire ou l’appareil digestif) et vont venir ainsi
produire localement soit des Ig-A soit intervenir sous forme de lymphocytes régulant
l’immunité cellulaire.
4
Téléchargement