Les mutations de l`économie française.

advertisement
Sixième puissance mondiale, la France est malgré sa taille de 550 000
km2 un pays important dans l’Europe et le monde.
Economie : la population « active » est répartie dans trois « secteurs
économiques » :
o secteur tertiaire (Les services : tourisme, enseignement police,
justice,administrations… )
o secteur second (industries, activités de transformation…)
o secteur primaire (agriculture)
L’économie française connaît de profondes Mutations
Changement ?
o baisse de l’agriculture (4,3 % de population active)
o légère baisse du secteur secondaire (21,5 % de la population active)
o très forte augmentation du secteur tertiaire (74 ,3 % de la
population active ) .
Séance 1 : les « services » moteurs de l’économie.
Services non marchands ( 40 % )
o administration
o éducation etc. …
Ces services sont répartis en France suivant l’importance des
agglomérations.
Les « Services marchands » ( 60%)
o transport
o commerce
o services aux particuliers
ex : tourisme.
Les zones rurales et même les petites villes rencontrent des
difficultés avec les services de proximité qui sont parfois suprimés.
Les grandes villes concentrent les services spécialisés : universités ,
aéroports.
Les grandes métropoles concentrent le « tertiaire supérieur », elles
attirent la population et organisent les transports à leur avantage :
c’est la métropolisation.
Les voies de communications convergent toutes vers Paris.
Travailler un exemple d’activité de « secteur tertiaire : le tourisme.
Séance 2 : Comment la France maintient- elle sa puissance
industrielle ?
Puissance de l’industrie française, des mutations importantes
(disparition d’industries anciennes ).
Ex : Nord pas de Calais, Lorraine (grave crise économique).
Fermeture des mines de charbon et de fer,crise des industries lourdes
(métallurgie) et du textile (délocalisations)
Une importante reconversion des activités.
o Disparition des industries anciennes
o Délocalisations
o Modernisation
Naissance de nouvelles industries à haute valeur ajoutée
( biotechnologie, micro-informatique), aéronautique,
pharmacie. )
Actuellement reconversion automobile  en difficultés.
Départ des industries vers les zones industrialo portuaires ( Fos / mer,
Nantes, le Havre) pour travailler le pétrole ( lieu d’importation) .
En France les grandes régions industrielles ( autour de Paris) jusqu'à
l’embouchure de la seine, la région Rhône- alpes et l’alsace) .
Modernisation avec plus de robotisation… (perte d’emplois)
Les industries récentes sont orientées vers des produits à haute valeur
ajoutée ( biotechnologie, micro- informatique ….) elles se trouvent dans
les régions PACA, Bretagne, vallée de la Garonne, l’ouest.
Ex : les technopoles ( nouveaux espaces industriels)
Il y a un technopôle (construction artificielle), une technopôle (dans la
ville de haute technologie)
Ex : Sophia Antipolis et Montpellier.
Technopôles : un parc où se concentrent des activités de haute technologie
( tertiaire et industrielle) .
Une technopôle est une ville concentrant beaucoup d’activités de haute
technologie.
La ville de Montpellier a vraiment développé, les hautes technologues
( euro médecine ,agropolis. )
Séance 3 : la première agriculture d’Europe
1ère agriculture d'Europe : betterave à sucre , vin , lait , orge ...
rang mondiale : 1er vins, 4ème orge, 5ème lait , 7ème maïs.
1ere agriculture de l'union européenne. 6ème rang mondial.
Second exportateur mondial derrière les Etats Unis
Importance du secteur agro-alimentaire.
Ce succès est du : En dehors des conditions naturelles très favorables :
climats variés, importante S.A.U (Surface Agricole Utile) la France a
considérablement augmenté sa production agricole avec la modernisation :
machines outils, tracteurs, sélection des semences utilisation de pesticides
d’engrais…tout cela a permis l’augmentation des rendements et de la
productivité.
Le nombre d'agriculteurs a considérablement chuté alors que la
production a augmenté.
Les régions agricoles en France : Le bassin parisien et le bassin
aquitain sont les grandes régions de production de céréales (Blé ,
Maïs…) dans le nord : la betterave à sucre. En Normandie, en
Bretagne : grandes productions de lait (élevage bovin) en Bretagne :
élevage intensif des porcs. Dans les vallées des fleuves : Loire, Garonne,
Rhône : cultures des légumes en « primeurs » production florale et
vignobles(citez et localisez les grands vignobles : Champagne, bordelais,
bourgogne, côtes de Provence….)
Les Problèmes
--> Environnement ( pollution des nappes phréatiques en Bretagne du
fait du lisier de l’élevage intensif porcin, suppression des haies du bocage
ce qui provoque une augmentation de l’érosion des sols et la disparition
de nombreuses espèces animales, disparition des abeilles à cause de
l’utilisation des pesticides …)
--> risques sanitaires : problème de la « maladie de la vache folle »…
--> Assèchement des nappes d'eau : par une utilisation trop intense avec
gaspillage.
--> Modification des paysages.
Entretenir les paysages : un rôle nouveau pour les agriculteurs.
Les agriculteurs jouent un rôle de plus en plus grand dans la
réhabilitation des anciennes techniques agricoles, le retour à l’utilisation
d’anciennes races de bovins (Les « vaches normandes ») le soucis d’une
production allant vers la qualité.
Ainsi : succès de la filière bio, ou de l’agriculture dite : « raisonnée ».
Les agriculteurs jouent un rôle important dans l’entretien des sentiers de
randonnées pour les touristes, la construction de gîtes ruraux, chambres
d’hôtes, tables d’hôtes pour dynamiser le tourisme de leurs régions.
Téléchargement