10 bons points pour l`Europe

publicité
10 bons points pour l’Europe
Ce que veut la CDU
1. Nous voulons une Europe compétitive.
6. Nous voulons une Europe fiable.
L’Europe vit de la capacité d’innovation de ses citoyens et de la force de son économie. C’est
pour cela que nous investissons dans la recherche et la formation, pour de meilleures voies de
communication et pour des connexions Internet rapides. Nous voulons faire venir en Europe
les meilleurs scientifiques et chercheurs mondiaux. C’est à ces conditions seulement que nous
pourrons rendre notre bien-être durable.
Les épargnants et les investisseurs doivent pouvoir compter sur la sécurité de leurs placements. Avec l’union bancaire, l’Europe fixe des règles unitaires pour les grandes banques et
les marchés financiers. Des instances européennes communes doivent imposer ces règles et
surveiller leur application.
7. Nous voulons une Europe des consommateurs.
2. Nous voulons une Europe stable.
La croissance économique et des emplois durables dépendent de finances saines et d’une
monnaie forte. Aussi veillerons-nous au respect du pacte de stabilité dans toute l’Europe.
Nous nous opposons à l’émission d’Eurobonds et à la mutualisation de la dette : chaque état
doit être responsable de ses dépenses.
3. Nous voulons une Europe forte.
C’est dans chaque état européen que la crise doit être combattue. Nous voulons que les
pays les moins riches deviennent plus forts et plus compétitifs. La politique économique
européenne doit être définie en commun de manière plus rigoureuse. Tous les états sont
tenus d’appliquer les réformes exigées. L’Allemagne ne se porte bien que si l’Europe va bien
elle aussi.
4. Nous voulons une Europe des chances.
Nous voulons des formations de qualité dans toute l’Europe. Les diplômes qualifiants doivent
être reconnus dans tous les états membres. Lycéens, apprentis et étudiants doivent pouvoir
apprendre et travailler partout en Europe. Nous souhaitons ancrer en Europe le système
allemand de formation en alternance dont les performances sont reconnues. Un emploi doit
pouvoir être proposé à chaque jeune à la fin de sa formation.
5. Nous voulons une Europe de progrès.
L’Europe doit être le continent de l’économie et de la croissance numériques. Pour cela, nous
devons créer des conditions qui stimulent l’innovation et soutenir celle-ci. L’indépendance
technologique de l’Europe doit être assurée par une production propre de matériels et de
logiciels informatiques. De la programmation de lave-linge par téléphone portable jusqu’aux
produits de pointe, l’Europe doit avoir une longueur d’avance pour les nouvelles applications
et technologies.
Le niveau atteint par la protection des consommateurs allemands doit être étendu à toute
l’Europe. Nous exigeons des règles strictes pour les achats internationaux ou sur Internet.
L’étiquetage de la valeur nutritive et des ingrédients doit être obligatoire pour tous les
produits alimentaires. Les produits sûrs doivent être distingués par un nouveau sigle CE –
qu’il s’agisse de jouets, d’appareils électriques ou de machines destinées à l’industrie. Nous
nous prononçons pour la suppression des taxes d’itinérance, pour qu’en vacances chacun
puisse utiliser son téléphone portable au tarif habituel.
8. Nous voulons une Europe durable.
La transition énergétique doit être un projet européen, nous rendre indépendants des
importations d’énergie, et nous permettre de protéger l’environnement, d’agir contre le
réchauffement climatique tout en créant des emplois et en stimulant l’économie en
Allemagne. Elle associera une croissance stable et des emplois durables à la préservation
des ressources. Nous veillerons à ce que les prix de l’énergie restent modérés pour les
particuliers aussi bien que les entreprises industrielles.
9. Nous voulons une Europe tournée vers l’avenir.
Les régions doivent être aidées pour compenser les conséquences de la dénatalité. Les
financements européens ne doivent plus être accordés de manière dispersée, mais en
fonction de critères fixes. Nous voulons une coexistence harmonieuse entre générations
dans toute l’Europe.
10. Nous voulons une Europe proche des citoyens.
Nous voulons le moins de bureaucratie possible. Chaque tâche entreprise en Europe ne relève
pas nécessairement d’une mission pour l’Europe. Les règlementations exigées doivent être
transparentes et lisibles. Nous voulons une Europe dynamique, qui garantisse la qualité de vie
dans les régions en respectant la diversité des modes d’existence.
V.i.S.d.P.: CDU-Bundesgeschäftsstelle | Klingelhöferstraße 8 | 10785 Berlin | www.cdu.de/kontakt | Stand: 9. April 2014
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire