Le nouveau master en sciences sociales

publicité
 2015-2016
Le nouveau master en sciences sociales Objectifs de la formation et spécialités
Le master s’organise désormais autour d’un Master 1 de tronc commun, dit de pré-­‐spécialisation qui offre un socle commun de connaissances et savoirs articulant enseignements théoriques et méthodologiques dans un suivi collectif mais également individualisé. Il prépare les étudiants à une spécialisation de M2 à orientation recherche ou professionnelle. L’ offre de formation en M2 se compose de 2 spécialités (1) « Enquêtes, terrains, analyses sociologiques » : ce parcours prolonge un point fort du département de sociologie de Paris 8. Il propose des enseignements théoriques spécialisés sur les questions d’inégalités et de vulnérabilités, de mutation des mondes du travail et professions mais aussi désormais sur la dimension du genre et les enjeux sociologiques de l’urbain. Y est mis oeuvre une formation originale articulant la dimension théorique et l’enquête de terrain, dans le cadre d’un travail à la fois individuel et collectif. (2) « Anthropologie de la mondialisation » : cette nouvelle spécialité à finalité recherche et professionnelle met en valeur la nouvelle dynamique de l’anthropologie à Paris 8. Elle forme aux enjeux de la mondialisation (questions urbaines, intersubjectivité culturelle, politiques du développement et de l'environnement, circulations culturelles, techniques et patrimonialisations) et aux problématiques liées à la ville monde (identités urbaines, conflits, cultures). Effectifs et répartition selon les parcours L’effectif attendu en M1 est de 45 étudiants L’effectif attendu en M2 est de 60 d’étudiants. La répartition est la suivante : -­‐ 30 inscrits dans le parcours « Enquêtes, terrains, analyses sociologiques », dont 5 à 10 étudiants extérieurs au M1 « Sciences sociales » ; -­‐ 30 inscrits dans le parcours « Anthropologie de la mondialisation » à partir de 2016 Trois pivots : l’enquête, les partenariats, les suivis
L’originalité et la cohérence de cette formation est liée à la présence d’une équipe de trente enseignants-­‐chercheurs dans un département de sociologie et d’anthropologie adossée à deux laboratoires de recherche, l’UMR CRESPPA et l’UMR LAVUE. 1. la mise en œuvre de savoirs théoriques et professionnels adossés à l’enquête de terrain en sociologie et en anthropologie. Le M1 se clôture par un mémoire de recherche ou un mémoire professionnel. Le contenu est organisé autour d’une problématisation et d’un traitement du sujet qui met en valeur les connaissances sociologiques mobilisées pour répondre au questionnement ou réaliser la mission. Les parcours de M2 recherche sont articulés autour d’un séminaire de laboratoire et d’un mémoire ; la dimension professionnelle devient également centrale avec la prise en charge d’un suivi de stages et de mémoires professionnels autour de stages. 2. Un master qui s’inscrit dans des partenariats ; Les complémentarités entre départements de Paris 8 sont actuellement encouragés, plusieurs cours sont offerts ou mutualisés avec Sciences Po, Géographie, Genre, l’Institut d’Etudes Européennes. La formation s’inscrit dorénavant dans des partenariats avec des associations, institutions publiques, Ong ou organismes de coopération internationale permettant de déboucher sur des stages et autres collaborations intéressant les étudiants. L’enquête collective hors les murs au sein du parcours « Enquêtes, terrains, analyses sociologiques » (partenaires : Plaine Commune, Mairie de Saint-­‐Denis, Maire de Pantin…) est un élément central de l’inscription dans des partenariats permettant de fournir un cadre de travail appliqué aux étudiants. 3. Un accompagnement méthodologique à la recherche et à l’étude en sciences sociales. L’ensemble du master accentue la dimension professionnalisante de la formation, en permettant aux étudiants de réfléchir, en M1, sur leur orientation, en favorisant la rencontre avec des chercheurs et des sociologues professionnels travaillant dans différents contextes, en tant que chargé d’études ou de mission, responsable de projets (enseignement, cabinets de conseil aux organisations, associations, ONG, organismes de coopération internationale entreprises, syndicats, collectivités territoriales, bureaux d’étude, etc.). Ce Master renforce des compétences par un accompagnement à la recherche ou à l’expertise professionnelle • Dans le parcours « Enquêtes », cours hors les murs menant à une enquête collective, encadrement spécifique associé à une restitution publique • En M1, stages encouragés (280h00) dans le parcours sociologie et 140h00 dans le parcours anthropologie • élaboration et à la rédaction du mémoire dans chacun des deux parcours : accompagnement individuel et suivi dans le cadre des séminaires de laboratoire (recherche) et suivi des stages  en master 1, le socle commun relève des cours-­‐TD dispensés par le département et les séminaires de laboratoire, le suivi individuel des mémoires de recherche par les enseignants-­‐chercheurs • en master 2, un séminaire d’inscription professionnelle (stages et conférences) et à la rédaction des mémoires de stage ; des séminaires de laboratoire et suivis de mémoires par des enseignants spécialisés Un master résolument tourné vers l’international.
Le département de sociologie a largement développé sa politique de coopération internationale notamment en master. Le Master encourage la mobilité étudiante et développe ainsi des collaborations avec des universités européennes et hors UE. Une convention de co-­‐diplômation avec l’Université de Vienne est ouverte. La possibilité offerte aux étudiants, en M1 et en M2, de réaliser des stages ou des semestres d’étude à l’étranger ancre et rend visible cette politique. Le parcours « Anthropologie de la mondialisation » renforce également cette perspective, tout comme la collaboration de plusieurs enseignants-­‐chercheurs du département à des programmes internationaux et à des programmes Erasmus intensifs avec des ateliers d’été (Naples 2014 sur la question des controverses), programme Erasmus + avec Rome. S’inscrire et suivre le Master
Le Master s’adresse à des étudiants salariés et non salariés désireux d’acquérir de solides compétences sur le plan théorique et méthodologique en sociologie et en anthropologie, afin de s’engager ensuite vers les métiers de l’étude, de la recherche et/ou de l’enseignement en articulation, notamment, avec l’Ecole Doctorale Sciences Sociales de l’Université Paris 8. Règles communes L’admission est possible en master 1 comme en master 2 : -­‐ en cas d’obtention d’une licence en France ou dans un pays de l’UE (180 Ects) ou d’un master dans un champ compatible avec celui du diplôme de master ou dans le même domaine, celui-­‐ci est évalué par un jury d’admission. Outre les licences en science politique, science de l’éducation, histoire, sociologie et anthropologie, les possibilités d’accès pour les titulaires d’autres licences (philosophie, études urbaines, communication…) seront examinées au cas par cas, en prévoyant si besoin une formation complémentaire en sociologie et en anthropologie. -­‐ par validation des acquis professionnels et personnels (VAPP -­‐ décret de 1985) : accès sans avoir le diplôme requis compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles ; -­‐ par validation des acquis de l’expérience (VAE – articles L. 613-­‐3 et s. du Code de l’Education) : accès par validation totale ou partielle d’un diplôme, à condition de faire la preuve de son expérience ; -­‐ par validation des études supérieures accomplies hors Union Européenne (voir le site Campus France ou contacter secrétariat du master). Pour les étudiants étrangers, le niveau en français sera évalué par les certifications (DELF niveau B2 ; TEF niveau 4) Déposer une candidature
Procédure d’accès au M1. L’étude des candidatures est réalisée par un jury d’enseignants chercheurs. Elle se déroule en 2 temps. 1/Examen des dossiers et du contenu d’un projet de recherche ou projet professionnel 2/ Entretien avec les étudiants retenus autour de leur projet, ceci afin de les engager précocement dans la formation. Les étudiants résidant à l’étranger seront auditionnés par visioconférence.  Procédure d’accès en M2. L’accès en M2 fait l’objet d’une sélection par un jury d’admission. Peuvent postuler les titulaires d’un Master 1 ou des 60 premiers ECTS d’un master compatible. Les masters 1 les plus valorisés et compatibles sont ceux d’anthropologie et de sociologie ; d’autres sont valorisés tels ceux de science politique, de genre, d’histoire, de sciences de l’éducation et de sciences économiques ou d’urbanisme. Toute autre candidature peut être déposée et sera examinés au cas par cas par le jury o Les étudiants titulaires du M1 de sciences sociales pourront choisir d’entrer dans le master 2 « Enquêtes, terrains et analyses sociologiques » ou de choisir l’entrée dans la spécialité Anthropologie de la mondialisation, à condition d’avoir effectué la pré-­‐spécialisation en UE4. o Pour les nouveaux entrants en M2 n’ayant pas fait le M1 de sciences sociales à Paris 8, le pré-­‐requis dépend de l’adéquation du dossier avec le projet du master. Pour l’entrée dans le parcours Enquêtes, terrains et analyses sociologiques, suivi préalable de 30 ECTS de cours de sociologie. Pour l’entrée dans le parcours Anthropologie de la mondialisation, suivi préalable de 30 ECTS en anthropologie. 
Voie professionnelle : une sélection en deux temps 1) Sélection sur dossier. Sont examinés : le parcours académique (diplôme, spécialité, résultats) ; CV (expériences antérieures salariées ou non) ; projet professionnel décrit dans une lettre de motivation. 2) Un entretien des personnes sélectionnées afin de mieux appréhender la motivation, les attentes du candidat, notamment en repérant les premières démarches effectuées et les contacts pris par le candidat pour réaliser un stage ou une alternance, en discutant des intérêts de la personne. Le recrutement pour l’alternance se fera en juin avec une deuxieme session en septembre. Voie recherche (sociologie et anthropologie) : 1) Examen des dossiers à partir de trois critères : parcours académique (diplôme, spécialité, résultats -­‐ la mention AB au niveau du M1 est requise pour accéder au niveau M2 recherche) ; le projet de recherche ; enfin, pour les étudiants étrangers, une certification pour évaluer le niveau de langue en français. 2) Entretien avex les étudiants retenus. Les étudiants résidant à l’étranger seront auditionnés par vidéoconférence. En M1 comme en M2, les étudiants devront proposer un projet de recherche argumenté de 5 pages (état des lieux sur la question, problématique, dispositif méthodologique). Ce projet sera examiné et discuté avec l’étudiant pour évaluation et précisions. L’audition conditionne l’entrée dans le master. Il sera fait une distinction entre le projet de mémoire à finalité recherche (problématique et méthodologie) et le mémoire à orientation professionnelle (lien entre sujet, lieu de stage pressenti et perspectives d’insertion métier). Le suivi en alternance est vivement encouragé. Dates d’inscription Session 1
Inscriptions au master de sciences sociales : Ouverture session pour les dossiers E-candidat : du vendredi 10
avril au mercredi 10 juin 2015 — Date limite d’envoi des dossiers de candidature : vendredi 12 juin 2015
Auditions des étudiants : mercredi 8 juillet et jeudi 9 juillet 2015
Session 2
Soutenance pour le Master 2 : jusqu’au jeudi 15 octobre 2015
Inscriptions au master de sciences sociales : Ouverture session pour les dossiers E-candidat : du jeudi 16 au
vendredi 24 juillet 2015 — Date limite d’envoi des dossiers candidature : vendredi 21 août 2015
Auditions des étudiants : jeudi 10 septembre 2015
Téléchargement
Explore flashcards