Télécharger (doc

publicité
Approche pédagogique.
Quels outils, quelles pistes pédagogiques ? (Question 230).
-a) Classes concernées : CM2.
-b) Objectifs.
. Objectifs notionnels :
- Construire le concept de révolution, qui détermine
un avant et un après. Montrer la spécificité de la
Révolution Française qui est fondatrice de la France
contemporaine.
- Rupture dans le domaine politique (fin de la
monarchie absolue) et social (égalité et liberté).
- La notion d’évènement : certains sont symboliques
(le 14 juillet), d’autre marquent une rupture (le Serment du Jeu de Paume, le 20 juin 1789).
- Définition des notions de citoyen, de droits de
l’homme.
- La philosophie des lumières, qui critique la monarchie absolue de droit divin.
- La crise de la monarchie et la convocation des Etats
généraux : les cahiers de doléances.
- Une révolution politique : de la monarchie absolue
à la République.
- Une révolution sociale : des privilèges à l’égalité
des Droits.
- Une France transformée.
- Napoléon Bonaparte rétablit une monarchie autoritaire mais réorganise durablement la France et consolide les principes de la Révolution.
. Objectifs factuels :
- Voltaire, Condorcet, Robespierre, Napoléon,
- l’ Assemblée Nationale : 17 juin 1789,
- le serment du Jeu de Paume : 20 juin 1789,
- la prise de la Bastille : 14 juillet 1789,
- l’abolition des privilèges : 4 août 1789,
- la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen :
26 août 1789,
- la 1 ère République : 22 septembre 1792,
- l’exécution de Louis XVI : 21 janvier 1793,
- le Coup d’Etat de Napoléon : 1799.
- le 1 er Empire : 1804.
-c) Compétences. Etre capable de :
- comprendre et restituer la logique de l’enchaînement
des évènements révolutionnaires,
- associer des personnages et des situations,
historiques : Louis XVI, Robespierre, Bonaparte,
Bernard MALCZYK / André JANSON
- associer les événements, les textes et les mesures
de la Révolution,
- reconnaître les symboles républicains (drapeau
tricolore, marseillaise, etc.),
- rattacher une caricature à une situation historique.
-d) Vocabulaire actif :
- Monarchie absolue, philosophie des lumières,
ordres, Crises, Etats généraux, cahiers de doléances,
- assemblée nationale, déclaration des droits de
l’homme et du citoyen, liberté, égalité, constitution,
département, maire, terreur, coup d’état.
- Empire, préfet, code civil, légion d’honneur, Banque
de France, Franc, lycée.
-e) Activités possibles :
- La remise en cause de l’absolutisme s’organisera
autour des caricatures présentant les inégalités de la
société d’Ancien Régime.
- Le graphique du budget de 1788, un texte évoquant
les difficultés économiques, des extraits des cahiers
de doléances permettent de relever les aspirations des
Français.
- Pour l’année 1789, la mise en perspective du tableau
de David et du texte du serment fait découvrir les
enjeux.
- La prise de la Bastille et la nuit du 4 août à travers
des iconographies et des textes permettent d’apercevoir les changements.
- La déclaration des droits de l’homme et du citoyen
nécessite une séance qui associe l’histoire, l’éducation civique et la maîtrise de la langue. Description
d’une iconographie représentant cette déclaration,
l’élucidation des principaux concepts. Cette séance
trouvera des prolongements en éducation civique.
- Des textes et des iconographies présenteront la 1ère
République : ses principes, sa remise en cause par la
guerre, ses dérives terroristes.
- Des œuvres d’art, des gravures, des textes présenteront l’œuvre paradoxale de Napoléon : il rétablit un
pouvoir personnel autoritaire qui réduit les libertés,
mais apporte à la France l’organisation qui lui manquait.
- Le maître peut achever ce thème par une leçon de
synthèse qui fera le bilan de la Révolution.
2
280 Questions d'histoire et de géographie
Confusions à éviter
1. Etats Généraux (assemblée des représentants des trois
ordres convoquée par le roi quand il le juge bon. Ce sont
les difficultés financières et les échecs des tentatives pour
y remédier qui entraînent la convocation des Etats.
Généraux en 1789 - ils n’avaient pas été réunis depuis
1614) et Parlement (cour de justice qui apparaît au 12 ème
siècle, mais il intervient dans l’administration par le droit
d’enregistrement. Un acte du pouvoir souverain ne devient
exécutoire qu’après vérification et enregistrement par le
Parlement. Il est composé de membres qui ont acheté leur
charge. Il représente les privilégiés).
2. Souveraineté nationale (système politique dans lequel
le pouvoir est aux mains de la nation), suffrage universel
(droit de vote accordé aux citoyens et qui, en France, de
1792 à 1944, ne concerne que les hommes) et suffrage
censitaire (qui accorde le droit de vote à ceux qui ont un
certain revenu ou qui paient un impôt : un cens).
3. L’Assemblée Nationale Constituante (qui siège de
1789 à 1791), l’Assemblée Législative (en 1791-1792)
et la Convention (de 1792 à 1795).
4. Ancien Régime, Monarchie constitutionnelle et République.
- L’Ancien Régime est le nom donné au régime politique
et social de la France avant la Révolution.
- La Monarchie constitutionnelle est un régime politique
dans lequel le roi doit respecter une constitution.
- La République a deux sens : le gouvernement dans
l’intérêt de tous (la « chose publique »), un régime
politique dans lequel le gouvernement n’est pas aux mains
d’un roi héréditaire.
5. Girondins, Montagnards et Sans-Culottes.
- Les Girondins sont un groupe de députés ainsi appelés
car certains viennent de la Gironde. Ils défendent les
principes de 1789 mais se méfient du peuple. Ils sont
exécutés en 1793.
- Les Montagnards sont un groupe de députés ainsi
appelés car ils siègent en haut de l’hémicycle
(Robespierre, Danton). Ils sont plus proches du peuple.
Ils sont exécutés en 1794.
- Les Sans-Culottes portent un pantalon et non la culotte
comme les nobles. Ils représentent le petit peuple des
villes (artisans, ouvriers).
6. Directoire (qui succède à la Convention. 5 Directeurs
tentent de 1795 à 1799 de rétablir l’ordre en France),
Consulat (mis en place de 1799 à 1804. Il a l’apparence
d’une République, mais Bonaparte 1 er Consul a tous les
pouvoirs) et Empire (de 1804 à 1815 : régime autoritaire
où Bonaparte est désigné par l’appellation d’empereur)
3
Téléchargement
Explore flashcards