Variété de chenille facile à identifier car se déplaçant à la suite les

publicité
CHENILLES PROCESSIONNAIRES
Attention DANGER!!
Information du rédacteur (Synthèse de différentes documentations)
Depuis quelques années, des traitements phytosanitaires sont effectués
régulièrement sur toute la Commune par épandage aérien par hélicoptère d’un
insecticide biologique respectueux de l’environnement, et ce, afin d’éradiquer la
prolifération de ces chenilles processionnaires du pin (Thaumetopoea pityocampa).
Pendant un certain temps, elles avaient disparu.
Cette année quelques nids (ou cocons) et chenilles ont réapparu.
Comment les identifier
Variété de chenilles faciles à identifier, car se déplaçant à la suite les unes des
autres ce qui leur a valu leur nom. Chacune de ces chenilles donne un papillon qui,
contrairement à sa larve, est inoffensif.
Reconnaître une chenille processionnaire est très simple : elle est recouverte d'une
multitude de poils dont chacun est relié à une glande contenant du venin.
Nid ou cocon à la cime des pins
Chenilles au sol
Le danger des chenilles processionnaires provient de leur manipulation qui
entraîne la libération du venin après que les poils se sont rompus. Ce venin a la
capacité de détruire les tissus (on parle de nécrose tissulaire).
Il faut également préciser que le simple fait de se tenir au-dessous d'un nid de
chenilles processionnaires est suffisant pour présenter les signes suivants :
Symptômes
- Irritation accompagnée d'un prurit (démangeaison) plus ou moins important
- Présence de lésions oculaires parfois très graves (généralement chez l’enfant
en bas âge).
- Survenue d'un oedème au niveau de la langue (oedème lingual), signe
d'asthme.
- Pour un chien ou un chat, le fait d'avaler une chenille processionnaire peut
être mortel. En effet ce geste est parfois à l'origine d'une nécrose (destruction) de la
langue à l'origine d'une impossibilité de boire.
Évolution de la maladie
La réaction, heureusement rare, mais susceptible de survenir après contact ou
réaction allergique grave, due à la proximité d'un nid de chenilles, est susceptible
d'évoluer vers un état de choc se traduisant par l'impossibilité pour les principaux
organes d'assurer leur fonction vitale. Il est alors nécessaire de réagir très
rapidement, car la vie du patient est en danger.
Traitement
En cas de lésions buccales, et particulièrement chez les jeunes enfants, il est
nécessaire de pratiquer un nettoyage immédiat de la bouche (avec un gant humide),
et de demander une consultation en urgence. Le spécialiste, lors d'un examen
soigneux, va rechercher un éventuel développement d'une lésion à l'origine d'une
destruction de tissu. Un traitement par corticoïdes (cortisone) est indiqué dans
certains cas, en particulier en présence d'un oedème lingual. Le contact du venin de
la chenille processionnaire avec l’œil exige un rinçage immédiat à l'eau claire,
pendant quelques minutes. Chez un asthmatique, le médecin prescrira des
antihistaminiques.
Prévention
Les nids souvent au sommet de pins sont à supprimer afin d’éviter tout risque.
- Si vous arrivez à accéder, couper la branche (en prenant des précautions) et la
brûler.
Note du rédacteur :
- Si vous ne pouvez accéder à la branche et si vous êtes chasseur, tirez sur le nid
(astuce d’anciens), sous réserve du droit d’utiliser cette méthode.
- Pour les chenilles au sol (c’est un peu barbare) les asperger d’un produit
inflammable et les brûler.
Informations complémentaires
Si vous souhaitez avoir des informations plus pointues, cherchez sur ces liens actifs
de sites spécifiques: INRA-Avignon ou
Futura-Environnement
Téléchargement
Explore flashcards