SVT-3ºESO - IES Las Canteras

publicité
(SVT-3ºESO)
La respiration est un échange gazeux entre le sang et l'air atmosphérique. Cet
échange a lieu dans les poumons. L'air y est amené par l'arbre respiratoire.
L’arbre respiratoire se subdivise successivement en :
-le nez est la partie visible de cet appareil, il renferme les fosses nasales
qui permettent de chauffer, humidifier et filtrer l’air.
-Le pharynx est un carrefour aéro-digestif qui fait communiquer la voie
aérienne avec le larynx et la voie digestive avec l’œsophage. Son rôle est la
protection des voies respiratoires par la présence des amygdales.
-Le larynx qui relie le pharynx à la trachée. Il est fermé par l’épiglotte et
contient les cordes vocales.
-la trachée est le tube qui relie le larynx aux bronches. Elle se termine au
niveau du thorax pour donner naissance aux deux bronches principales.
-les bronches sont des conduits qui permettent à l’air d’arriver aux
poumons. Chacune des bronches va dans l’un des poumons.
- les poumons, mous et spongieux, sont au nombre de deux. Le poumon droit
est plus grand en largeur et plus volumineux que le gauche. Il est divisé en 3
lobes. Le poumon gauche est divisé en 2 lobes et a une cavité réservée à
l’emplacement du cœur. Ils sont enveloppés par la plèvre.
-Les alvéoles situés dans les poumons, sont les zones où se produisent les
échanges gazeux. Elles sont recouvertes de capillaires pulmonaires. L’O2 va des
alvéoles vers le sang et le CO2 fait l’inverse, du sang vers les alvéoles.
La respiration est un phénomène automatique, présent même quand on est
inconscient. Au repos, le rythme respiratoire d’un adulte moyen est de 16
respirations par minute. Mais comment respire-t-on ?
 Le trajet de l’air :
L’air qui entre par le nez ou par la bouche dans la trachée, pénètre dans les
poumons. Il arrive aux bronches elles-mêmes se ramifient en plusieurs
bronchioles, qui se divisent en une demi-douzaine de canaux alvéolaires, qui sont
d'étroits conduits s'ouvrant dans les sacs alvéolaires. Une dizaine d'alvéoles sont
réunies en grappes sur chaque sac alvéolaire. C'est là, dans les milliers de
minuscules alvéoles présentes dans les poumons, que l'oxygène apporté par l'
inspiration traverse la membrane de la paroi alvéolaire pour être transféré vers
les globules rouges contenus dans les capillaires (petits vaisseaux sanguins situés
sur les alvéoles). Inversement, les déchets gazeux passent des globules rouges à
l'air des alvéoles, afin d'être éliminés par l'expiration.
 Les mouvements respiratoires :
La poitrine et le ventre sont animés de mouvements réguliers rythmiques
continuels (inspiration suivie d’expiration) dus à l’activité musculaire de la cage
thoracique (muscles intercostaux/diaphragme). Ce phénomène est appelé
ventilation pulmonaire.

Lors d’une inspiration, les muscles se contractent : Les côtes
se soulèvent, le diaphragme s’abaisse : le volume des poumons
augmente : l’air entre.

Lors d’une expiration, les muscles se relâchent, les côtes
s’abaissent, le diaphragme se soulève, l’air est expulsé des
poumons.
Téléchargement
Explore flashcards