LES FEMMES DANS LES MEDIAS

publicité
LES FEMMES DANS LES MEDIAS
Victoria Silvtedt, dans la Roue de la fortune. (TF1)
La femme, un stéréotype ?
Les femmes sont apparues dans les émissions, au début de la télévision, pour divertir.
Dans les médias elles sont souvent associées à de jeunes femmes à la peau blanche, à la
chevelure blonde platine et aux formes généreuses. Elles sont toutes plus minces que la
moyenne des femmes. Elles ont un rôle de séduction et sont sensées charmer la population
masculine.
Dans certaines émissions elle semble même être de simples « potiches » (comme Victoria
dans « la Roue de la fortune », sur TF1)
Selon, corpus GMM , dans la presse féminine, 85,75% des femmes sont jeunes, 92% sont
minces, 92% ont la peaux blanches, et près de 50% sont blondes, pour seulement 10% de la
population mondiale !
Image ou réalité ?
D’après plusieurs études il a été montré que les femmes sont secondaires par rapport aux
hommes et que leur temps de présence est bien inférieur : par exemple sur NRJ, les hommes
parlent pendant 1h53 et les femmes 9min ! D’après l’Observatoire pour la parité, quand
l’activité des femmes est mentionnée dans les médias, il s’agit majoritairement d'activités
domestiques ou parentales (81%) ; 45% concernent les célébrités, 10 à 12% seulement des
responsabilité, politiques , économiques , scientifiques ou technologique. Elles jouent aussi
très souvent le rôle de victimes ou de témoins.
Les femmes sont aussi bien moins payées que les hommes pour le même emploi.
Et dans la publicité ?
Aussi bien dans la rue que chez soi, cette image de la femme revient en permanence. Les
marques se servent du charme et de l’attrait sexuel des femmes dans leur publicité. Dolce &
Gabbana, a d’ailleurs fait polémique avec une publicité, montrant une femme totalement
soumise à plusieurs hommes. La marque a été contrainte de retirer l’image.
De plus même pour des produits du quotidien ou bon marché, une belle femme est, la plupart
du temps présentée sur les images publicitaires qui n’ont rien avoir avec elle : il y a quelques
années par exemple l'entreprise Monsieur Bricolage exposait une femme en maillot de bain
rouge, pour vendre du matériel plutôt destiné à des hommes ! Les marques n’hésitent
d’ailleurs pas à montrer des femmes dénudées ou bien plus jeunes que l’âge déclaré.
Certaines sont aussi très sexiste, comme le slogan de la crème Babette : « Babette, je la lie, je
la fouette et parfois elle passe à la casserole » qui apparaît sur le tablier d’une femme dont on
ne voit pas le visage.
Le sexisme a donc encore de beaux jours devant lui dans les médias.
Publicité de D&G, interdite de diffusion.
Sources : L’Observatoire ; le Monde ; auféminin.com
Camille, Cynthia, Noémie
Téléchargement
Explore flashcards