Cytospin

publicité
APPEL OFFRE COMPLEMENTAIRE - JUIN 2010
EQUIPEMENT
COMPOSANTE : Département Licence Sciences et Technologies (DLST)
INTITULE DU PROJET:
Cytospin : préparation de matériel cellulaire
Objectifs qualitatifs du projet :
Dans le cadre de formation d’excellence des étudiants (réforme du LMD), le développement du CUBE
(Centre Universitaire de Biologie Expérimentale) a été soutenu depuis plusieurs années par différents
financements de la part de l’Université (demande d’équipements, financements CQ …) et de la Région
Rhône-Alpes (SRESR 2007-2010). Cette démarche a permis d’initier avec succès d’une part le
développement des interfaces entre approches expérimentales et utilisation des TICE, et d’autre part
l’acquisition de matériels lourds plus spécifiques à certaines disciplines, notamment la biologie cellulaire,
l’optique (microscopes optiques et stéréomicroscopes), la physiologie animale et humaine ou encore la
protéomique.
Le CUBE concerne tous les étudiants qui intègrent des UE de la biologie à l’Université Joseph Fourier en
Licence et Master. Le CUBE est aussi un centre de ressources pour la préparation aux concours de
l’enseignement (CAPES/AGREG) ainsi que pour la découverte de la formation expérimentale à
l’Université par des lycéens de l’Académie de Grenoble.
Ce projet concerne les enseignements de Travaux Pratiques de Biologie dispensés en L1 et L2 au
Département Licence Sciences et Technologies (DLST), partiellement des TP de L3 à l’UFR de
BIOLOGIE. Ces TP sont importants dans la formation des étudiants à l'expérimental dans le sens où ils
sont un des premiers contacts à ce type d'enseignement à l'Université. En effet, ils sont pour un grand
nombre d'étudiants une première étape dans l'acquisition de savoir-faire très utiles dans la poursuite de
leurs études en Sciences. Parmi ces savoir-faire, les manipulations sous hotte à flux laminaire, lors de
séances de culture cellulaire, a été introduit depuis peu dans les travaux pratiques en L1 et L2. Une
nouvelle salle de culture est en effet en cours de création au DLST, grâce au financement obtenu avec la
Région (SRESR 2008 : 10 k€ et SRESR 2009 :10 k€) ou le Plan Réussite Licence (PRL 2010 : 10 k€).
Le projet présenté ici a pour but l’acquisition d’un système de centrifugation « Cytospin » matériel
équipant classiquement des salles de culture cellulaire.
A l’heure actuelle, il n’existe pas de tel équipement au DLST. Cet appareil existe déjà au CUBE (UFR
Biologie) mais il est « surutilisé » et sa manutention (appareil lourd et fragile) et son transfert au DLST ne
sont donc pas envisageables, même de façon temporaire.
Cette centrifugeuse est utilisée dans les étapes en aval de la culture cellulaire et représente un outil
indispensable à la préparation de matériel cellulaire préalable à toutes analyses ultérieures. Elle est
classiquement utilisée pour centrifuger des échantillons liquides à une vitesse bien spécifique qui n’altère
l’intégrité des éléments de l’échantillon mais qui permet tout de même de « plaquer » ces mêmes
éléments sur un support, une lame de verre par exemple. Cet appareillage est très utilisé dans les
laboratoires d’analyse médicale.
Les applications d’un tel système sont donc très nombreuses :
- Microbiologie : avec des bactéries, on peut envisager de réaliser après utilisation du Cytospin des
colorations (Gram par exemple)
- Biologie cellulaire : avec des cellules animales en culture ou des cellules végétales, la localisation
d’éléments intracellulaires par immunohistochimie ou immunofluorescence.
769776974 – Le 17/04/2017
Vice-Présidence Formation
Au niveau technique, aucun autre appareillage ne peut remplacer cette centrifugeuse et les séances de
travaux pratiques (en culture cellulaire notamment) peuvent donc vite être sans intérêt sans Cytospin. Cet
appareil permet de préparer en grande quantité des lames qui pourront ensuite être distribués aux
étudiants comme matériel de travail pour des TP de courtes durées (4H) comme cela est le cas en L1 et
L2. Ces lames sont également distribuées aux Lycéens qui viennent réaliser une séance de TP à
l’université et qui ne disposent pas d’un créneau horaire étendu.
Au niveau pédagogique, il est important que les étudiants, qui vont découvrir les bonnes pratiques de
laboratoires liés à la culture de cellules in vitro, apprécient la qualité de leur travail et leur application, par
des tests fonctionnels, qui ne peuvent se réaliser sans Cytospin.
Enfin, disposer de plateformes de TP dotées des outils les plus utilisés dans les milieux professionnels
(laboratoires, industries …) contribuera à augmenter le niveau de professionnalisation de nos
étudiants. Cela devrait permettre leur meilleure insertion dans la vie active, dans des secteurs d'emploi en
rapport avec leur formation initiale.
Grâce à la formation par l'expérimental, la réussite de ce projet devrait se manifester essentiellement par :
- une amélioration du taux de réussite des étudiants dans les matières concernées;
- le développement d'une plus grande autonomie des étudiants ;
- un attrait plus grand pour les filières scientifiques.
Descriptif du projet :
Ce projet est en quelque sorte une continuation d'une opération débutée en 2009 avec la création
d’une salle de culture au Département Licence Sciences et Technologies. Cette opération a permis
l'acquisition de hottes à flux laminaire et de microscopes inversés. Le projet consiste donc pour cette
année à compléter l’équipement de cette salle avec l'acquisition d’un Cytospin, centrifugeuse
spécialement adaptée pour les cellules.
Introduire la culture cellulaire dès le L1 ou L2 est en quelque sorte un challenge pour les
enseignants, tant les pratiques de laboratoires liées à ce domaine de la biologie sont délicates. Néanmoins
maitriser ces techniques particulières dès leur arrivée à l’Université peut permettre aux étudiants
d’acquérir une plus grande aisance et une grande confiance vis-à-vis de la culture cellulaire durant tout
leur cursus universitaire. Au-delà de cet apprentissage, il est donc important de réaliser les étapes en aval
de ces techniques délicates (avec l’utilisation du Cytospin) afin d’encourager et de motiver les étudiants à
poursuivre leurs efforts.
L’acquisition de ce nouveau matériel peut également permettre d’envisager des modifications des
séances de travaux pratiques, avec par exemple l’introduction de coloration afin de visualiser différents
769776974 – Le 17/04/2017
2
Vice-Présidence Formation
constituants cellulaires ou encore différents types de bactéries. Le Cytospin est donc l’outil indispensable
pour appréhender la connaissance de la structure et du fonctionnement cellulaire.
Enfin, il pourra être utilisé lors de certains TP à l’UFR Biologie, où la présence d’un appareil est parfois
trop juste. En cas de panne également, disposer d’un second Cytospin évite de devoir annuler certaines
thématiques des séances puisqu’il n’existe pas de techniques de substitution à cette technologie.
L’équipement prévu doit être un équipement moderne, en liaison avec la réalité technologique du moment
ainsi qu’avec le matériel déjà existant. Cet équipement est destiné à un public très diversifié ; la priorité
doit être mise sur du matériel performant, de qualité, fiable et répondant à toutes les normes de sécurité en
vigueur.
Le projet ne nécessitant pas de travaux particuliers, la mise en place consistera essentiellement à
commander et réceptionner le matériel nécessaire.
Public concerné, bénéficiaires :
L’utilisation de ce système de centrifugation Cytospin concerne principalement les étudiants inscrits en
L1 et L2 au DLST, soit environ 1000 étudiants.
Ce nouveau matériel pourra aussi être utilisé par des Unités d’Enseignement incluant dans leurs séances
de travaux pratiques de la culture cellulaire ou des observations des cellules après colorations :
- observation de la biologie des organismes (BIO 122)
- observation de cellules et tissus animaux et végétaux (BIO231)
- observation de lames histologiques (BIO242)
-observation de cellules végétales (BIO243-244)
- préparation de matériel pour les TP lycéens (environ 35 classes de 16 lycéens en moyenne cette
année.
Par ailleurs, de façon occasionnelle, cet appareil concerne les étudiants de l’UFR Biologie en :
L3 (filières Biologie Générale, Biologie Chimie) : UE MBC (Bio 351) : effectif : 200 étudiants
M1 (filière BMC) : UE DEB (Bio 410) : effectif : 60 étudiants.
Responsable du projet :
Le projet est coordonné par :
Muriel JACQUIER-SARLIN (MC UFR Biologie) – [email protected]
Tel : 04.56.52.06.50.
Le suivi est assuré par le CUBE :
Patrick MERESSE (Ingénieur CUBE) – [email protected]
Tel : 04.76.63.53.92 ou 06.08.25.73.63
Descriptif chiffré des moyens nécessaires :
Coût total du projet : 10 k€
769776974 – Le 17/04/2017
3
Vice-Présidence Formation
A TITRE EXCEPTIONNEL
Libellés
Cytospin
TOTAL 2010
Ressources
Propres 2010
EQUIPEMENT
JUIN 2010
FONCTIONNEMENT
PERSONNEL
TOTAL
10 k€
10 k€
10 k€
10 k€
10 k€
10 k€
Eventuellement
Financement année s)
antérieure(s)
COUT TOTAL DU
PROJET
769776974 – Le 17/04/2017
4
Téléchargement
Explore flashcards