Réalisations

publicité
La direction des
services éducatifs
En 2001-2002, c’est une nouvelle équipe de la direction des études qui a
pris en charge l’ensemble des programmes d’études et l’ensemble des activités, des services et des ressources des services éducatifs.
Voici les points saillants de l’année 2001-2002 :

Les politiques institutionnelles et règlement
Après avoir apporté les modifications recommandées par la Commission d’évaluation de l’enseignement collégial à notre «Politique institutionnelle d’évaluation des programmes», celle-ci l’a acceptée suite à
son adoption au conseil d’administration du Collège.
La direction des études a produit, en collaboration étroite avec les intervenants de l’organisation scolaire et de la commission des études, le
«Règlement relié à la réussite scolaire» tel que prescrit par le ministère
de l’Éducation.

Le plan institutionnel de la réussite et de la diplomation
La Commission d’évaluation de l’enseignement collégial, après
l’analyse de notre plan institutionnel, a demandé plus de précisions sur
les obstacles à la réussite et sur les plans d’action des programmes suivants : Technologie de l’électronique industrielle, Techniques administratives, Techniques de l’informatique et Sciences humaines, opérations complétées.

La révision et l’implantation des nouveaux programmes
D’une part, le leadership pédagogique de la direction des études et la
mobilisation des enseignants de nos programmes de formation ont
permis de poursuivre l’évaluation des programmes révisés et implantés
depuis septembre 1999.
D’autre part, la direction des études a accompagné, dans l’élaboration
des plans de formation locaux, des plans cadres et des plans de cours,
le programme de sciences humaines dont l’implantation était obligatoire en septembre 2001.
29
Ces travaux s’effectuent dans la perspective d’intégration des disciplines qu’apporte l’approche-programme. Les décisions prises furent
le fruit de consensus entérinés par la direction des études ou la résultante d’un arbitrage de sa part.

Le recrutement
Au mois d’avril 2002, le ministère de l’Éducation annonçait la mise en
place de mesures particulières pour aider les collèges à contrer la
baisse de l’effectif scolaire. La direction des études, en collaboration
avec tous les comités de programmes concernés et les autres directions, a élaboré des plans d’action pour relancer et/ou consolider chacun des programmes, plans d’action soumis à la direction des programmes et du développement du MEQ.
Le service de la formation continue
Au cours de l’année 2001-2002, les activités du service se sont déroulées à
un bon rythme malgré les remplacements de personnel tant chez les conseillères pédagogiques que chez le personnel de soutien. Il va sans dire que
la situation vécue a présenté des défis importants quant à la continuité de
certains dossiers. La stabilité du personnel constitue une dimension majeure dans un secteur en constant changement. Par-delà cette conjoncture,
des développements ont été mis en œuvre grâce à l’ardeur et au dynamisme
de l’équipe.
Réalisations particulières

Programmes à temps plein
Le service de la formation continue a assuré la mise en œuvre et la réalisation des programmes d’attestations d’études collégiales en Techniques d’éducation en services de garde (2 groupes), en perfectionnement en bureautique, de même que la poursuite des programmes en
micro-édition et hypermédia et en génie mécanique.

Programmes à temps partiel
Les activités de formation à temps partiel sont moins nombreuses
qu’elles l’ont été par le passé. Le MEQ incite les collèges à ce qu’elles
soient en lien avec des AEC. Les cours dispensés sont issus des :



AEC en Conseils financiers;
AEC en Techniques d’accueil pour les familles d’accueil en
Chaudière-Appalaches;
AEC en Techniques d’éducation en services de garde.
30

Formation en entreprise








Développements




Réalisation de l’implantation d’une solution de commerce électronique auprès de huit entreprises de la région : Prolab, Biolab,
Mayatech, Club de golf de Thetford Mines, Fonderie de Thetford
Mines, DSD International, Fondation du Centre hospitalier de la
région de L’Amiante, Services financiers Opco.
Formation modulaire du travailleur minier.
Planification des activités de formation sur des logiciels utilisés
par les institutions de notre territoire reliées à la Régie de la santé
de Chaudière-Appalaches; les activités s’échelonneront de juin
2002 à décembre 2003.
Réalisation d’activités de formation en lien avec le génie mécanique, à la suite de la concertation avec les entreprises et la Commission scolaire de L’Amiante.
Participation à l’organisation et à la tenue du 5 à 7 destiné aux
employés des entreprises de la fabrication mécanique et de la plasturgie.
Participation à la tenue de la rencontre des entreprises du secteur
des plastiques et des matériaux composites.
Présentation de l’expertise et des réalisations de la formation continue en plasturgie au conseil d’établissement du Centre intégré de
Magog.
Reconnaissance des acquis :
dans l’AEC en Techniques
d’éducation en service de garde, 43 cours ont été réalisés en reconnaissance des acquis extrascolaires.
Démarches de sélection en vue de l’acquisition d’un système de
formation en ligne.
Familiarisation des conseillers pédagogiques et d’enseignants avec
la plate-forme de formation en ligne Plug’N Learn.
Développements des programmes


Pour l’AEC en hydrogéologie et géoenvironnement, les étapes
suivantes ont été franchies :
 demande et obtention d’une subvention de 60 000 $ pour le
développement, la promotion, le recrutement et les équipements;
 analyse de situation de travail, définition des compétences,
élaboration de la table de correspondance, détermination des
cours, logigramme des cours.
Pour l’AEC en conception et optimisation de moules, les étapes
suivantes ont été franchies :
 demande et obtention d’une subvention de 100 000 $ pour le
développement, la promotion, le recrutement et les équipements;
 recherche d’autres partenaires financiers pour les équipements;
 demande au MEQ d’une AEC «désignée».
31



Développement international






Exploration d’avenues de développement dans les granulats et en
oléochimie industrielle.
Développement d’une AEC en exploration du diamant avec la
communauté autochtone des cris de Mistassini.
Étapes franchies :
 financement;
 analyse de situation de travail (A.S.T.).
Tunisie : participation au Salon de l’éducation à Tunis; opportunité de développer une entente avec l’Université technologique
de Tunis pour l’exemption d’AEC; signature d’une entente de
collaboration entre le Collège et l’Iset de Gafsa; efforts pour le
recrutement d’étudiants tunisiens.
Chili : présence d’un conseiller technique au Centre Benjamin
Teplizky durant 27 semaines; formation de formateurs (approche
par compétence), mise en place d’un service aux entreprises. Recrutement d’un formateur en mécanique pour 7 semaines.
Pérou : réalisation de 2 missions dont la première a nécessité la
présence du conseiller afin de maintenir des contacts établis depuis 3 ans par le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue; la deuxième
faisait partie de la Mission-Québec et la représentation du Collège
et du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue a été faite par le directeur général et les résultats sont : la signature d’une entente de
coopération dans le secteur minier en vue de l’implantation d’une
mine-école; l’élargissement du partenariat à une entente intervenue entre l’Université nationale d’ingénierie de Lima; la possibilité d’envoyer des étudiants stagiaires au Pérou. Une entente entre
l’Université pontificale catholique du Pérou et les cégeps prévoyant la réalisation de formation en environnement et en santé et
sécurité.
Entente signée avec le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue pour
intervenir à l’international conjointement dans des projets liés au
secteur minéral.
Participation à des activités de perfectionnement sur le recrutement d’étudiants étrangers et les appels d’offre internationaux.
Réseau de la formation continue








Direction de la formation continue du MEQ.
Commission des affaires de la formation continue de la Fédération
des cégeps.
Regroupement des cégeps de la région 12.
Emploi-Québec local et régional.
Comité provincial des services aux entreprises.
TACEMO-RA (Table de concertation en éducation et en maind’œuvre de la région de L’Amiante).
Commission scolaire de L’Amiante (Concertation Éducationentreprises).
Commission scolaire de l’Or et des Bois (formation modulaire du
travailleur minier).
32

Centre intégré en plasturgie de Magog.






Régie régionale de la santé et des services sociaux de ChaudièreAppalaches.
Chambre de commerce de L’Amiante.
Club d’administration de la région de L’Amiante.
Comité aviseur des femmes de la région de L’Amiante.
Translab.
Réseau du développement international













Cégep international.
ACCC (Association des collèges communautaires du Canada).
Université Pierre Mendès France de Grenoble.
Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.
Centre collégial de Chibougamau.
Direction des affaires internationales du MEQ.
Centre Benjamin Teplizky de Copiapo, Chili.
Ambassades du Pérou, du Chili et de la Tunisie.
Université nationale d’ingénierie de Lima, Pérou.
Université pontificale catholique du Pérou.
Senati (Service national d’administration du travail industriel) du
Chili.
Université technologique de Tunis (UTECH).
Institut technologique d’études supérieures (ISET) de Gafsa.
Le service d’organisation scolaire
Contexte
Au service de l’organisation scolaire, l’année 2001-2002 a été marquée par
une période de remplacements successifs au poste de responsable à
l’organisation scolaire. Ce fut donc une période d’apprentissage et
d’intégration pour les nouveaux titulaires et une période d’adaptation et de
support pour ceux déjà en poste.
Ce sont le service aux élèves et l’appropriation des tâches quotidiennes et
des exigences ministérielles (nouveaux outils, nouvelles normes, nouvelles
contraintes) qui ont été au cœur des préoccupations du service de
l’organisation scolaire.
Réalisations particulières

Travail intense accompli toute l’année afin d’harmoniser le système
informatique de gestion pédagogique (SIGEP) du Cégep de Sainte-Foy
et celui du Collège pour que le premier prenne en main l’installation
des mises à jour du système à l’avenir.
33

Opérations reliées à la gestion de la clientèle : nouveau règlement sur la réussite scolaire, enrichissement
du nouveau programme
pour analyser les demandes
d’admission au SRAQ, suivi
de l’évolution des admissions sur Internet, gestion et
inscription des cours d’été
par Internet.

Opérations relatives aux programmes : révision des grilles de cours,
codification des nouveaux programmes par objectifs et standards
(soins infirmiers et sciences humaines) et utilisation du nouveau système pour valider les programmes d’études (SOBEC en ligne).

Mise en opération du système de suivi des cohortes incluant la récupération des résultats du secondaire des anciens élèves. Les cubes générés pour le système DE sont bâtis à partir des données cumulées depuis
l’automne 1994.

Plan d’action pour la mise en place du système OMNIVOX : système
en ligne modifiant les interactions de l’élève avec son dossier scolaire
(horaire, notes, choix de cours).

Mise sur pied des réunions de l’équipe des professionnels de
l’organisation et du cheminement scolaires et constitution d’un cahier
de procédures sur les différentes tâches reliées à l’organisation scolaire.

Analyse de certaines problématiques reliées à la gestion de la clientèle
(conditions d’admission et préalables, arrivée des nouveaux élèves,
procédures et opérations relatives à l’accueil d’étudiants étrangers,
commandites, nouveau règlement sur la réussite scolaire suite à
l’abolition de la taxe à l’échec, cours privés).
Le service d’animation et de
développement pédagogiques
Le service d’animation et de développement pédagogiques occupe une
position névralgique, au cœur des services éducatifs, dans tous les travaux
de conception, d’animation, de suivi des implantations de programmes qui
donnent de la profondeur à la pratique pédagogique, autant sous l’angle de
l’enseignement que de l’apprentissage.
Se trouvent présentés ici, succinctement, les principaux champs d’action du
service en 2001-2002 et les interventions menées.
Support pédagogique auprès des enseignants

Support individuel auprès des enseignants
34


Au plan formel (personnes référées), il s’est
présenté trois enseignants au bureau. Au
plan informel, selon les
hasards des besoins et
des événements, chaque
semaine de travail a
permis des échanges
productifs portant sur
tous les aspects de
l’enseignant (préparation, prestation, évaluation).
Évaluation
l’enseignement

de
Plusieurs départements
ont continué à se servir
du questionnaire «Infoentrée» pour cumuler
des informations sur les
nouvelles
cohortes
(Soins infirmiers, Technologies du génie électrique, Technologie minérale).





Analyse des opinions : le questionnaire «Opinion des élèves» a
été utilisé par les enseignants inscrits au premier cours du Mipec
ainsi que par plusieurs enseignants désireux d’ajuster leur pédagogie aux exigences des cours.
Bilan de formation : le service a procédé à la rédaction de questionnaires de bilan de formation pour les finissants des programmes. Certains questionnaires ont été passés et analysés
(Technologies du génie électrique, Sciences de la nature, Sciences
humaines), d’autres le seront la prochaine année. Se complète également la rédaction d’un questionnaire qui servira à analyser la
pertinence des stages dans chacun des programmes où sont prévus
des stages en milieu de travail.
Enfin, ont été évalués les plans-cadres et les plans de cours des
nouveaux programmes (Techniques de génie mécanique, Bureautique, Soins infirmiers, Techniques d’éducation spécialisée, Informatique, Arts et Lettres) et ceux des cours de Philosophie et
d’Anglais.
En Techniques de génie mécanique, on a réalisé le bilan de la
première année d’implantation. Quelques discussions annoncent
des changements mineurs dans les contenus de cours. Les planscadres de première année furent déposés et on analysera l’an prochain ceux de la deuxième année d’implantation.
En informatique, on a déposé le logigramme final. On a également
réalisé un bilan de l’implantation de la première année et fait une
analyse des plans-cadres de cours. Les professeurs se sont inscrits
35




à
des
formations
d’appoint pour mieux
intégrer la nouvelle approche décrite par le
programme.
En Techniques de soins
infirmiers, on a réalisé
le bilan de la première
année d’implantation.
Les professeurs ont également
produit
les
plans-cadres des cours
de première année.
En sciences humaines,
on a réalisé les premières
étapes
de
l’implantation du programme. Les professeurs produiront les
plans-cadres de la première
année
d’implantation pour l’an
prochain.
En Techniques administratives, on a amorcé le
processus de répartition
des ressources entre les
disciplines. On complétera la confection de la
grille de cours ainsi que
le tableau des correspondances et le logigramme au cours de la
prochaine année. L'implantation officielle est
prévue pour septembre
2003.
gial (CEEC), le comité de gestion pédagogique a suivi le dossier
jusqu’à son acceptation finale. En plus de l’appliquer dès cette
année aux deux programmes prévus, «Accueil et Intégration» et
«Technologies du génie électrique», il faut penser une stratégie de
sensibilisation de l’ensemble des programmes à la cueillette régulière d’informations au moyen d’outils prévus à cette fin. Cette
opération constituera une priorité du service pour l’année 20022003.
Évaluation de programme

Notre nouvelle politique
institutionnelle
d’évaluation des programmes (PIEP) a reçu
l’approbation finale de
la
Commission
d’évaluation
de
l’enseignement collégial (CEEC). Après une
rencontre avec M.
L’Écuyer, le président
de
la
Commission
d’éva-luation
de
l’enseignement collé36
Perfectionnement
Activités



Les deux programmes,
«Accueil et intégration»
et «Technologies du
génie électrique» ont
mis à l’épreuve la nouvelle PIEP dont s’est
dotée
le
Collège.
L’ensemble des étapes
d’évaluation ont été
réalisées depuis la convocation du comité de
programme
jusqu’au
dépôt des rapports de
chacun
des
programmes. L’essentiel
du travail fut réalisé par
l’adjoint, un représentant
du
service
d’animation et de développement
pédagogiques et un représentant de chacun des programmes concernés.
Il est prévu que le programme
«Arts
et
Lettres» procède à son
évaluation lors de la
prochaine année.















Stratégie d’évaluation des apprentissages.
Évaluation formative de l’enseignement I.
Tutorat I.
Tutorat didactique II.
Enseignement et apprentissage au collégial.
Tutorat en didactique III.
Rétroaction sur mon enseignement.
Photos et vidéos numériques.
Séquences d’enseignement et d’apprentissage.
Instrumentation et intervention pédagogique
É+/R+.
Méthode d’enseignement et utilisation
d’Internet.
Démarche émotivo-rationnelle dans la relation
maître-élève.
Analyse critique sur la «composante émotive»
dans la relation maître-élève.
Perfectionnement du département de français.
Perfectionnement des professeurs en informatique (réseau).
Total
Crédits
Nombre
d’inscriptions
2
1
2
1
2
1
1
1
2
1
18
3
3
4
4
18
1
10
10
5
1
13
2
6
2
15
3
5
4
22
119
Demande de subvention
Le service a également
rédigé une demande de subvention auprès de la Fédération des cégeps afin de
mettre à jour, aux plans pédagogique et informatique,
les
outils
d’aide
à
l’apprentissage que sont
«Étudiants Plus» et «Résultats Plus». Tout laisse croire
que ce projet se mettra en
marche dès la fin d’août. Le
service coordonnera les actions nécessaires à la réalisation de ce projet.
37
Pour soutenir l’élève dans ce processus «vocationnel» de connaissance de
soi, le counseling individuel et les tests psychométriques représentent les
principaux outils utilisés par la conseillère d’orientation. La connaissance
des programmes de formation de niveau secondaire, collégial et universitaire ainsi que la mise à jour régulière des possibilités d’emploi dans les
différents secteurs d’activités permettent une transmission d’information
pertinente et amènent l’élève à une prise de décision éclairée en relation
avec les facteurs de réalité inhérents à ce type de choix (ex. : contingentement de certains programmes, difficulté d’intégration sur le marché du
travail, etc.). À l’automne, les élèves vivent un délai d’attente de 4 à 6
semaines avant de rencontrer la conseillère d’orientation.
Dans le cadre du programme «Accueil et intégration», en plus de la démarche d’orientation habituelle, s’ajoutent des rencontres de groupe qui
supportent efficacement les rencontres individuelles. Cette démarche
d’orientation de groupe articulée et structurée en fonction, entre autres, des
besoins ponctuels des élèves, s’avère une approche très positive et efficace
pour cette clientèle indécise et incapable d’identifier le programme de
formation qui lui convient dès son arrivée au collégial.
La diffusion de l’information scolaire et professionnelle au niveau collégial
s’effectue avec la participation de toutes les universités du Québec à une
rencontre de nos élèves, par la mise sur pied de «kiosques-midi», par la
participation des élèves à des journées «portes ouvertes» organisées par les
universités et, finalement, la mise à jour régulière du centre de documentation.
Le
service
d’orientation scolaire
et professionnelle
L’information scolaire et professionnelle demeure une préoccupation constante pour notre future clientèle arrivant du secondaire. À cet effet, le service a porté une attention particulière à la conception et l’impression de
l’annuaire des programmes. Des changements majeurs apportés au document devraient permettre de le rendre plus attrayant et plus fonctionnel. Ce
nouveau concept permet de mieux renseigner nos futurs élèves et les professionnels en orientation et en information scolaire du secondaire, même
si ces derniers, dans notre région, ont bénéficié d’une journée complète
d’information.
De plus, le service d’orientation seconde le professionnel responsable des
activités d’information scolaire qui visent la clientèle de niveau secondaire.
La journée «portes ouvertes», la formule «étudiant d’un jour», les
«kiosques-midi», la tournée des classes et les ateliers d’information dans
les écoles secondaires de notre localité, de la région périphérique et
d’ailleurs au Québec, représentent l’essentiel de ces activités.
Le service d’orientation scolaire
et professionnelle a comme
mission première de permettre à
l’élève d’identifier un objectif
professionnel qui tienne compte
de ses intérêts, de ses aptitudes
et de ses valeurs en relation avec
les programmes de formation
existants et les exigences du
marché du travail.
38
Les années se suivent et se ressemblent
Nos principales préoccupations ont été la formation de la relève professionnelle, les modifications de tâches d’un A.P.I., la fabrication des
horaires avec une nouvelle équipe, le suivi des élèves admis sous conditions (article 5), l’implantation de nouveaux programmes par compétences et le suivi des élèves inscrits en «Accueil et intégration».
Réalisations
 Assurer un suivi serré des préalables et des normes de promotion
pour les élèves du Collège.
 La mise sur pied de réunions de service afin d’assurer la transmission écrite d’informations reliées au cheminement scolaire des
élèves et aux différentes procédures et politiques que nous avons à
appliquer au quotidien.
 Consolider une nouvelle façon de procéder à l’inscription des
élèves.
 Planifier et effectuer la tournée provinciale en information scolaire.
 Établir des liens plus serrés avec l’A.P.I. responsable du support à
la réussite scolaire.
 Participer à des comités axés sur la promotion et l’information
scolaire aussi bien à l’interne qu’à l’externe.
2- Le soutien pédagogique individuel ( AIDE À L’APPRENTISSAGE)

Le service d’aide
pédagogique individuelle
Tâches et activités variées
Au Collège de la région de L’Amiante, la tâche de l’«aide pédagogique individuelle à l’apprentissage – soutien à la réussite»
(api-a) est vaste et comporte plusieurs facettes : promotion, concertation, soutien, suivi, gestion. L’api-a, sous l’autorité de la direction des études, est impliquée dans une vaste part de la vie pédagogique du Collège, durant une période de 154 jours de travail.
1- Les A.P.I.
39
alisées en début de chaque session et, lettres et documentation
sont distribuées à l’ensemble des élèves nouvellement inscrits, à
chaque session, en classe de philosophie. Des publications de soutien à la réussite et d’incitation à la responsabilisation dans sa
formation sont émises dans les éditions du journal étudiant «Le
Crieur» et sous forme de tracts, dans la collectivité. Aussi, un
aménagement et une gestion d’activités d’un «salon de la réussite», petit espace tranquille de travail dans une atmosphère détendue, favorisent la consultation par les élèves et les interventions de soutien variées et ponctuelles.

Activités de concertation
Quant à la concertation, la participation de l’api-a aux rencontres
des services éducatifs, de la régie pédagogique, à certaines réunions des comités de programme et des réunions départementales
pour des interventions de groupe (Résultats Plus, Étudiants Plus),
tout comme les rencontres personnelles, dans le quotidien, avec
les enseignants à propos de leurs élèves, assurent dynamisme et
efficacité du service.

Activités de soutien
«Démarche Réussir Plus». Sont regroupées sous cette appellation l’ensemble des activités de soutien de l’api-a qui s’adressent
directement à l’élève.
Soutien de groupe

Formes d’actions
Des ateliers sont proposés aux
ments/enseignants selon leurs besoins.
programmes/départe-
Catégories d’ateliers : l’une concerne les méthodes de travail
et les facteurs nécessaires à la réussite scolaire et l’autre
s’appuie sur l’utilisation des outils «Résultats Plus» et «Étudiants Plus».

Évaluation et bonification
Le soutien de groupe et de sous-groupe est insuffisamment
exploité.

Activités de promotion
La promotion de ce type d’activités doit être intensifiée auprès des programmes/départements/enseignants de façon à
favoriser la réceptivité et l’implication des intervenants de
première ligne (enseignants).
Pour promouvoir le
service de l’api-a, des
visites de tous les
groupes-classes
de
première année sont ré40
grammes/départements/enseignants.
Il serait souhaitable que le service de l’organisation scolaire
prévoie, en fonction des programmes, l’utilisation de plages
horaires spécifiques au service d'aide à l'apprentissage et de
soutien à la réussite pour que l’élève puisse utiliser le service
«Réussir Plus».
Soutien individuel

Activité de soutien :
«Réussir Plus – Accompagnement personnel»
Résultats de réalisation
Répartition globale relativement aux élèves








Le nombre total de semaines de disponibilité à
l’«accompagnement personnel» à l’automne 2001 est de
17 semaines et en à l’hiver 2002, 19 semaines.
Des 107 élèves rencontrés, 56 l’ont été à l’automne 2001
et 51 à l’hiver 2002, soit une baisse de 5 (9 %). À
l’automne 2000, 52 rencontres ont été effectuées et à
l’hiver 2001, 38, pour un total de 90 élèves rencontrés.
Globalement, pour l’automne 2001 et l’hiver 2002, le
plus grand nombre d’élèves rencontrés est de la catégorie
«sur demande». Ensuite, c’est la catégorie «admission
conditionnelle» et la catégorie «sur référence».
Selon les proportions respectives du nombre global, à
l’automne 2001 et à l’hiver 2002, la demande a augmenté
de 20,0 % tandis que la «référence» a baissé d’environ
53,9 %.
L’«admission conditionnelle» a baissé d’environ 16,7 %.
Selon le sexe, globalement, à l’automne 2001 la plus
grande proportion d’élèves rencontrés est féminine. Par
contre, à l’hiver 2002, les proportions s’équivalent.
À l’automne 2001, 14 filles de plus que de garçons sont
rencontrées. À l’hiver 2002, une seule de plus que les
garçons l’est.
Pendant que les filles demandent plus d’aide que les garçons mais autant à l’automne 2001 qu’à l’hiver 2002
(20), les garçons eux demandent deux fois plus à l’hiver
2002 (10) qu’à l’automne 2001 (5). Ainsi, à l’automne
2001, 80 % des demandes concernent les filles tandis
qu’à l’hiver 2002, c’est 67 % des demandes. La proportion des demandes par les garçons passe de 20 % à 33 %.
La formule de
l’atelier-midi doit
être explorée avec
les
pro41

Évaluation et bonification







La baisse d’élèves référés indique la pertinence
d’intensifier la concertation avec les enseignants.
Trop peu de garçons font une demande d’aide, une
incitation particulière est à prévoir.
Par contre, l’évolution de la proportion des rencontres masculines, d’une session à l’autre, est à noter. Pour toutes les catégories, il y a augmentation de
la proportion des garçons. Globalement, à l’automne
2001, ils sont 38 % et à l’hiver 2002, ils représentent
49 % de la clientèle rencontrée. Des éléments de la
stratégie «Réussir Plus» semblent rejoindre les garçons.
En première session, la demande d’aide tarde (semaine 6) un peu plus qu’en deuxième session (semaine 4).
À l’automne 2001, la répartition du temps de rencontre est moins uniforme qu’à l’hiver 2002.
À l’automne 2001 et l’hiver 2002, vers les semaines
5 et 6, une première vague de résultats d’évaluation
sont disponibles. Il en est de même au retour de la
relâche.
Profiter de l’effet de la tombée des premiers résultats
pour sensibiliser à l’aide disponible et inciter à consulter tôt.
Moyenne globale de rencontres par élève.

Évaluation et bonification





Globalement, d’une session à l’autre, le nombre
moyen de rencontres par élève a augmenté, avec des
écarts-types presque équivalents.
Il est satisfaisant de noter que le nombre moyen de
rencontres «sur référence» à l’hiver 2002 (5,504,19)
est légèrement supérieur à celui de l’automne 2001
(5,50), bien que la variation soit un peu plus grande
(3,39) d’un élève à l’autre. Certains élèves «sur référence» sont plus persistants dans leur démarche.
Le rôle privilégié de l’enseignant comme incitant
majeur semble s’illustrer ici; il faudrait donc poursuivre et intensifier la concertation avec les enseignants.
Le nombre moyen de rencontres par élève «sur demande» augmente à l’hiver 2002 (4,27) par rapport à
l’automne 2001 (3,40), de même que la variation
d’un élève à l’autre.
Cette cadence de rencontres semble s’approcher
d’un seuil de saturation.
42

Résultats de réalisation





À l’automne 2001, 4 programmes mettent œuvre le
tutorat par les pairs.
De ces programmes, sont impliqués 4 enseignants
superviseurs, 14 élèves tuteurs, 37 élèves aidés par
92 rencontres pour un total de rencontre de 117
heures.
À l’hiver 2002, 2 programmes mettent œuvre le tutorat par les pairs.
De ces programmes, sont impliqués 2 enseignants
superviseurs, 2 élèves tuteurs, 4 élèves aidés par 11
rencontres pour un total de rencontre de 23 heures.
Évaluation et bonification


Cette activité de soutien doit être promue pour pouvoir rejoindre le plus grand nombre.
Afin d’en favoriser l’appropriation par les programmes, il est souhaitable de modéliser et de documenter l’activité. Plus de temps devra être
consacré à la concertation et au soutien des superviseurs par l’api-a, surtout pendant la phase
d’implantation.
Le Centre des médias :
bibliothèque,audiovisuel
Bibliothèque

Traitement des médias audiovisuels
L’an dernier, le poste de technicienne en documentation était rehaussé,
en fin d’année, à 100 % au lieu des 70 % auxquels il avait été ramené
deux ans auparavant. Ce rétablissement à la situation antérieure, en
plus de l’ajout d’une aide technique pour la saisie de certaines informations relatives au traitement documentaire des disques laser et des
vidéocassettes nous valut, tout au cours de l’année, de récupérer environ 80 % du retard sur le plan du travail.

Volet municipal
Suite au regroupement des municipalités de Black Lake, Thetford Sud,
Pontbriand et Robertsonville avec Thetford Mines en décembre dernier, le nombre d’abonnés est passé de quelque 1 500 à 2 250, soit une
croissance de 700 nouveaux clients en six mois.
43
Le nombre de prêts de documents s’est accru, pour le public, de
15 500 par rapport à l’an dernier soit une majoration de 29,1 % de
l’achalandage.
Suite à cette croissance subite de la clientèle, nous avons dû ajouter du
personnel le dimanche et à l’occasion certains soirs, mais à l’automne
prochain, il faudra prévoir systématiquement deux employés certains
soirs et les fins de semaine, car à certains moments, l’attente pour
l’emprunt de documents est beaucoup trop longue.
Tout au long de l’année, la bibliothèque a offert dix-sept ateliers de
formation de groupe pour le public désireux de bien connaître le fonctionnement des outils de repérage de la documentation. Chaque atelier
variait entre 60 et 90 minutes et environ quelque 250 clients s’y sont
intéressés.

Développement des collections
L’achat de documents a dû être réduit cette année dans le cadre du
programme de bibliothèque municipale. Une diminution de 11 % de la
subvention du ministère de la Culture et des Communications associée
à des compressions locales imprévues ont fait en sorte que moins de
documents ont pu être mis en circulation même si l’achalandage de la
clientèle était croissant. Par ailleurs, un nouveau créneau a été ajouté à
notre collection de volumes soit celui relié au bricolage du bois, au
mobilier de même qu’à l’utilisation d’outils spécialisés en ce domaine,
les usagers demandant de plus en plus d’ouvrages spécialisés en ce
domaine.
Il faut mentionner que la demande continue de croître en ce qui a trait
aux films et documentaires sur DVD et ce, même au niveau de
l’enseignement. En 2002-2003, la Ville de Thetford Mines et le Collège de la région de L’Amiante devront prendre le virage DVD.
Des mises à jour importantes ont été faites avec des fournisseurs libraires spécialisés notamment dans le domaine des technologies minérales, des arts et lettres, de la biologie et des plastiques.
Finalement, le développement de la collection des revues depuis deux
ans a fait en sorte que les emprunts se sont accrus de 33 %.

Rajeunissement des lieux
Des travaux de rajeunissement des aires de circulation à la bibliothèque ont été prévus par le Collège. Couvre-plancher, nouvelles couleurs sur les murs et revêtement sur les pare-vitres feront en sorte que
la bibliothèque sera à la fois plus salubre et plus accueillante dès
l’automne.
44
Audiovisuel
Ce service du Centre des médias continue de connaître une grande sollicitation de la part des élèves, des enseignants et du public. De nouveaux équipements ont été acquis cette année afin de s’ajuster aux nouvelles technologies numériques, d’autant plus que ces appareils deviennent des périphériques de l’ordinateur et offrent davantage de possibilités aux élèves et aux
professeurs qui les appliquent dans leur travaux et dans leurs enseignements.

Salle interactive
Depuis qu’elle fonctionne au Collège, la salle interactive n’a pas toujours été à la hauteur des attentes du point de vue technologique; mais
cette année, l’ajout de liens RNIS a rendu beaucoup plus fiables les
communications, tellement qu’on peut conclure que taux de satisfaction a augmenté.
Afin de générer le maximum de revenus, des activités de type conférences sont organisées par les responsables.

Utilisation des ressources documentaires
Si l’on fait abstraction des statistiques relatives à l’utilisation des
postes Internet, les élèves, le personnel et le public ont emprunté 11
559 documents de plus que l’an dernier pour une croissance globale de
12,8 %; c’est la hausse la plus forte jamais connue.
45
STATISTIQUES SUR L'UTILISATION DES RESSOURCES
a) Emprunts des documents (1er juillet au 30 juin)
Écart
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
Volumes
72 998
71 334
69 265
64 345
68 824
4 479
7%
Disques lasers
12 438
9 690
11 233
8 566
14 982
6 416
74,9 %
Vidéocassettes
11 116
9 990
10 176
11 067
10 870
- 197
- 1,8 %
3 685
3 439
3 374
4 165
5 551
1 386
33,3 %
Oeuvres d’art
148
151
122
139
139
0
0%
Audiolivres
145
335
297
208
190
- 18
- 8,6 %
Logiciels et documents
d’accompagnement
2 365
2 637
1 812
1 759
1 252
- 507
- 28,8 %
Accès à Internet
2 153
4 017
5 361
5 266
3 098
- 2 168
- 41,2 %
105 048
101 593
101 640
95 515
104 906
9 391
9,8 %
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
34 933
33 879
32 051
30 282
23 877
- 6 405
- 21,2 %
Élèves secteur adulte
3 046
2 814
1 573
2 936
3 467
531
18,1 %
Professeurs
7 460
7 135
6 735
5 985
5 711
- 274
- 4,6 %
Personnel non enseignant
3 402
3 857
4 385
3 038
3 077
39
1,3 %
54 054
53 908
56 896
53 274
68 774
15 500
29,1 %
102 895
101 593
101 640
95 515
104 906
9 391
9,8 %
Médias
Revues
TOTAL
b)
Emprunts selon les clientèles
Clientèles
Élèves secteur régulier
Public
TOTAL
Écart
c) Services de l’audiovisuel
Prêts d’équipement
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2 567
2 580
4 139
3 846
3 646
Écart
- 200
- 5,5 %
46
Le programme
Alternance travail-études
En 2001-2002, le service en alternance travail-études (ATÉ) a poursuivi
ses activités, soit le placement des stagiaires dans les programmes impliqués. Nous pouvons qualifier cette année de succès puisque tous les étudiants en alternance travail-études ont eu accès à un stage, le service ainsi
que les enseignants impliqués ayant déniché un nombre de postes de stages
supérieur au nombre de stagiaires. Nous avons même permis l’accès au
stage à quelques étudiants qui étaient initialement classés inadmissibles (6
cas en technologie minérale). De plus, nous avons été dans l’obligation de
refuser quelques offres de stages, étant donné le manque de candidats en
techniques de transformation des matières plastiques et particulièrement en
technologie minérale (surtout en géologie).
Le succès dans le placement des stagiaires résulte entre autres de la bonne
collaboration des enseignants dans les programmes en alternance travailétudes ainsi que du personnel de secrétariat. Ce travail d’équipe a permis
l’atteinte de nos objectifs ainsi qu’une bonne atmosphère de travail. Les
rencontres, les contacts réguliers et les suivis téléphoniques et par courrier
électronique entre les enseignants et la coordonnatrice, et ce, jusqu’à la mijuin, ont exigé du temps et de l’énergie mais ont entraîné des résultats très
positifs.
Stagiaires placés en 2002-2002
Programmes
Stage 1
Techniques de génie mécanique
Stage 2
Total
12
20
32
des
8
15
23
Technologie de l’électronique industrielle
13
7
20
Techniques administratives
11
8
19
Technologie minérale
25
18
43
Totaux
69
68
137
Techniques de transformation
matières plastiques
Les cahiers de stage ont été mis dans le site du Collège dans la section
alternance travail-études. Ainsi, les étudiants en stage peuvent aller le consulter directement en ligne, remplir à l’écran les fiches de stage et les retourner à l’enseignant qui les supervise par courrier électronique. Cette
façon de faire est généralisée, sauf dans les cas particuliers où ce n’est pas
applicable, par exemple un étudiant qui travaille sur le terrain et qui n’a pas
accès à un ordinateur et à Internet. La mise à jour de la section alternance
travail-études dans le site du Collège devra être faite à chaque automne.
47
Le service de recherche d’emploi a pour mandat de conseiller les élèves
dans la recherche d’un emploi, de les encourager dans leurs démarches et
d’aider les employeurs qui recrutent des candidats au Collège. Il offre une
gamme de services dont les plus importants ont trait à l’information, au
«counseling» et à la formation en matière de techniques de recherche
d’emploi.

Analyse et évaluation
L’utilisation d’un babillard central pour l’affichage des offres d’emploi
fonctionne toujours aussi bien.
Nous avons poursuivi les envois des offres d’emploi par courrier électronique. Nous envisageons la possibilité d’utiliser les adresses de
courrier électronique en provenance des demandes d’admission du
SRAQ.
La tournée des classes concernant l’information sur les techniques de
recherche d’emploi favorise toujours des échanges et fait en sorte que
plusieurs élèves prennent rendez-vous afin de faire analyser leur curriculum vitae et leurs lettres de présentation.
L’utilisation du journal «Le Crieur» a encore une fois cette année très
bien fonctionné, la responsable a énormément collaboré au montage
d’une édition spéciale sur les emplois d’été.
L’affichage des offres d’emploi au babillard des programmes concernés doit être maintenu et, en plus, les offres d’emploi doivent continuer
d’être envoyées par courrier électronique au responsable de la coordination départementale du programme concerné.
La relance des diplômés s’est très bien déroulée avec un taux de participation de près de 80 %. Depuis trois ans, nous observons une augmentation constante du nombre d’appels des employeurs, probablement parce que l’alternance travail-études est de plus en plus connue
par ceux-ci. Le programme de techniques de transformation des matières plastiques est présentement le programme dont les diplômés sont
les plus en demande. Le prochain site Internet sera sûrement une excellente vitrine pour nos diplômés et pour les employeurs cherchant
des candidats.

Le service de recherche d’emploi
et de placement
Préoccupations
Il s’avérerait fort intéressant d’avoir la possibilité de rejoindre tous les
élèves du Collège par courrier électronique, mais cela semble encore
ardu. Ce serait très profitable pour les élèves lors de l’envoi ou lors du
transfert d’une offre d’emploi et sûrement fort apprécié de la part des
employeurs. Le service devra avoir une section sur le nouveau site Internet du Collège.
48
Le service de santé du Collège est dirigé par une infirmière du CLSC Frontenac, selon une entente de services entre les deux établissements.
L’infirmière est présente au collège pour répondre aux besoins des étudiants et des membres du personnel tous les jours de 8 h 15 à 12 h 15. La
mission du service de santé demeure la promotion de la santé et de saines
habitudes de vie.
À l’automne 2001, une campagne de vaccination massive contre la méningite fut organisée et connut un franc succès. En effet, lors de ces deux journées de vaccination au collège, soit les 6 et 7 novembre 2001, 659 étudiants ont été vaccinés, soit 87 % des étudiants éligibles à recevoir ce vaccin.
Diverses activités ont eu lieu au cours de l’année au regard de la promotion
de la santé au collège. En décembre 2001, un kiosque d’information et de
sensibilisation à la consommation modérée d’alcool fut mis en place par
l’infirmière du Collège avec la participation d’un policier. Un questionnaire était remis aux étudiants et servait de bulletin de participation pour un
tirage. Soixante-douze étudiants ont participé au concours et des prix de
participation ont été remis d’une valeur de 200,00 $.
En janvier 2002, un kiosque d’information sur le tabagisme a été préparé
dans le cadre de la «Semaine québécoise pour un avenir sans tabac». La
participation fut faible et aucun étudiant ne s’est inscrit au défi des 24
heures sans fumer. Par contre, quelques étudiants se sont renseignés auprès
de l’infirmière sur les méthodes de cessation tabagique, ainsi que sur les
ateliers «Oui, j’arrête» offerts par le CLSC Frontenac.
En février 2002, un kiosque d’information sur les MTS et la contraception
fut tenu et annexé aux activités de la «Semaine de l’amitié» avec la participation du comité de pastorale.
En février 2002, dans le cadre de la «Semaine provinciale de la prévention
du suicide», une activité de sensibilisation a été réalisée avec la participation d’une travailleuse sociale au CLSC Frontenac, d’une éducatrice spécialisée et représentante du groupe d’entraide S.O.S. onde-amitié et d’une
professeure du Collège. Un kiosque d’information, un vidéo avec «Power
Point» et un tirage de prix de participation d’une valeur de 250,00 $ ont
attiré l’attention de 87 étudiants du Collège. Une conférence a été offerte
par une auteure locale, mais la participation fut faible : seulement neuf
personnes y ont assisté. Les étudiants pouvaient aussi s’inscrire à la formation sur la prévention du suicide et au comité de pairs aidants nouvellement
mis sur pied au collège.
Au cours de l’année, les activités régulières du service de santé se sont
maintenues. La vaccination des stagiaires de Techniques d’éducation spécialisée et de Techniques de service de garde a été faite sur place, au bureau de l’infirmière. Les consultations individuelles ont été dispensées à
256 reprises aux étudiants et membres du personnel. La participation à des
suivis particuliers d’ordre psychosocial a été faite pour trois étudiants avec
référence au CLSC, au besoin.
Le service de santé
49
rier des collégiens. Elle collabore à la formation en prévention du suicide
offerte aux étudiants par une intervenante du CLSC Frontenac.
À deux reprises en cours d’année, l’infirmière a collaboré, par le prêt de
documents du service de santé, à des travaux académiques à la demande
des étudiants.
L’infirmière produit régulièrement des articles d’information pour le journal «Le crieur». Elle assiste aux réunions des services aux étudiants et de la
régie pédagogique et assiste à l’accueil des nouveaux étudiants inscrits au
mois de mai.
L’infirmière du Collège doit être accessible et visible. Après un premier
contact pour diverses raisons, il est fréquent qu’un étudiant qui consulte
reviendra au service de santé pour d’autres difficultés ou besoins. En 20012002, le but premier de l’infirmière nouvellement en poste était de se faire
connaître des étudiants et du personnel. Étant donné qu’un nombre important de dossiers relève de l’infirmière du Collège (exemple : premiers
soins, postvention du suicide, tabagisme, etc.), il aura fallu plusieurs semaines de travail pour en prendre connaissance et peu de réunions ont été
faites sur la majorité des comités présidés par l’infirmière. Il sera prioritaire
de réactiver ces divers comités au cours de l’année 2002-2003, ainsi que
des rencontres dans les classes pour aborder divers sujets, dans la mesure
du possible.
Pour la prochaine année scolaire, la mise en place d’un ordinateur avec
accès réseau à certains logiciels du CLSC Frontenac, à partir du bureau de
l’infirmière à l’école, facilitera grandement le travail de celle-ci. Dès septembre 2002, l’infirmière souhaite occuper ses locaux du collège une trentaine d’heures par semaine et travailler sur les projets portant sur les maladies cardiovasculaires et le tabagisme les après-midi, tout en demeurant
présente à l’école. À ce sujet, nous comptons évidemment sur la collaboration de la direction du Collège et du CLSC Frontenac.
Le service socioculturel
Le service socioculturel a pour objectif de développer chez l’étudiant son
potentiel créateur, son initiative, son dynamisme, son sens des responsabilités, son esprit d’équipe et certaines valeurs fondamentales par la pratique
d’activités socioculturelles. Le service a mis sur pied, encore cette année,
des ateliers, des comités, des concours et des projets communautaires qui
font partie de la tâche habituelle. L’animateur est aussi responsable d’une
partie de promotion du Collège à raison de 20 % de sa tâche.
L’infirmière du service de santé
est aussi impliquée dans
l’élaboration du projet de formation de pairs aidants et du cour50
Activités
Participants
Finale locale du concours « Cégeps en spectacle »
Finale régionale de « Cégeps en spectacle »
Concours de poésie et le recueil intercollégial
Concours « Sciences on tourne »
Concours « Chapeau les filles »
Expo-sciences (régionale et provinciale)
Théâtre étudiant (3 représentations)
Festival de théâtre (1 représentation)
Journée d’intégration
Rentrée scolaire
Bureau voyage
Présentation et conférence sur le film «BACON»
Journées interculturelles
Journée du français
Spectacles midi (2)
Soutien technique de différents spectacles (Laser)
Gestion de la salle P.-É.-Bonneville (technique)
Gestion du mail 3000
Gestion de l’affichage et des babillards
Collaboration à différentes activités départementales
28
1
22
3
10
1
16
16
520
882
140
4
45
Spectacles
250
700
320
250
100
320
200
350
7
1695
2490
BUDGET PROMOTIONNEL 2001-2002
COLLÈGE DE LA RÉGION DE L’AMIANTE
Date
21 novembre 2001
12 décembre 2001
22 novembre 2001
10 novembre 2001
01 décembre 2002
01 décembre 2002
27 novembre 2002
14 décembre 2001
26 décembre 2002
11 janvier 2002
20 janvier 2002
18 janvier 2002
20 janvier 2002
01 février 2002
11 février 2002
4 avril 2002
8 avril 2002
12 avril 2002
12 avril 2002
01 avril 2002
Média et entreprise






















Description






Journal L’Étoile du Lac (St-Félicien) 
Journal Le Réveil (Jonquière)

Radio 097,3

Radio 105,5

Radio 097,3

Courrier Frontenac

Radio Mégantic

Journal Beauce Média

Journal La Nouvelle de Victoriaville 
Journal Hebdo Régional de Beauce

L’Écho de Frontenac

Courrier Frontenac

Numérique

Journal Hebdo Régional de Beauce

Journal La Nouvelle de Victoriaville 
L’Écho de Frontenac

Courrier Frontenac

Courrier Frontenac

O’Max communication
Pro Design
Géomatique
Pro Design
5000 sacs de plastique
Maquette pour la Tunisie
Panneaux centraux du kiosque et réparation
Affiche pour la Tunisie
Présentation Power Point pour la Tunisie
Présentation Power Point pour l’information scolaire
Publicité pour l’information scolaire
Publicité pour l’information scolaire
Publicité radio de 30 secondes
Publicité radio de 30 secondes
Publicité portes ouvertes
Publicité pour inscription au premier tour
Publicité pour inscription au premier tour
Publicité pour inscription au premier tour
Publicité pour inscription au premier tour
Publicité pour inscription au premier tour
Publicité pour inscription au premier tour
Publicité pour inscription au premier tour
Envoi d’une «news letter» électronique pour Bureautique
Publicité pour inscription au premier tour
Publicité pour inscription au premier tour
Publicité pour inscription au premier tour
Publicité pour inscription au premier tour
Cahier économique numéro spécial
Poste budgétaire 359 01 août 2001

Chemise d’accueil
Coût
1 065,63 $
10,65 $
1 459,92 $
127,88 $
0,00 $
0,00 $
270,14 $
432,28 $
662,53 $
317,47 $
575,13 $
779,06 $
158,73 $
340,47 $
372,68 $
506,11 $
207,05 $
253,60 $
172,54 $
323,95 $
345,26 $
191,82 $
465,54 $
1 124,25 $
10 162,69 $
1 439,13 $
51
Le service des activités
physiques et sportives
Ce rapport annuel vient une fois de plus porter un regard synthétique et
analytique sur le vécu des activités du service des activités physiques et
sportives. Il est toujours pertinent et éclairant de faire cet exercice, car il
permet des constats intéressants qui nous aident à mieux orienter le service
à travers les différents concepts de pratique sportive et les différentes activités qu’il peut être possible d’offrir aux élèves.

Bilan de l’année scolaire 2001-2002











Maintien des activités intercollégiales et intramurales à un niveau
de participation très intéressant.
Ajout d’une activité intercollégiale masculine : le rugby.
Belle réussite du festival étudiant.
Mise sur pied par le technicien d’une partie de hockey professeurs-étudiants, par le biais du programme intramural.
Mise sur pied d’un tournoi de hockey en gymnase par des étudiants en collaboration avec le technicien.
La clarification des tâches des différents intervenants du service a
amélioré le rendement de celui-ci.
Amélioration de la concertation au niveau des intervenants du service.
Élaboration d’un projet d’aménagement de terrains sportifs extérieurs.
Suivi du projet d’un mur d’escalade intérieur.
Concertation CAPS-SAPS-Éducation physique.
Perspectives pour l’année scolaire 2002-2003










Nouvelle équipe de rugby féminin.
Maintien de l’activité de natation le matin à la piscine de la polyvalente (intercollégial et intramural).
Accentuer la concertation avec le technicien en loisir.
Tenter de créer un comité étudiant.
Maintenir des activités intercollégiales et intramurales.
Trouver de nouvelles sources de financement.
Répondre le plus possible aux demandes des étudiants pour de
nouvelles activités.
Faire avancer le projet d’aménagement de terrains sportifs extérieurs.
Suivi du projet du mur d’escalade.
Concertation CAPS-SAPS-Éducation physique.
Le service des activités physiques et sportives a pour mandat d’organiser et
de superviser un ensemble d’activités qui répondent aux besoins individuels et collectifs des élèves et qui contribuent à développer leur santé
globale. Ces activités sont offertes dans deux programmes; l’intercollégial
et l’intramural qui se divisent en quatre niveaux d’engagement : le récréatif, l’éducatif, le compétitif et le plein air.
52
Le tableau qui suit décrit la nature des activités qui ont été offertes au collège au cours de l’année et fait état de la participation des élèves.

Programme compétition
Niveau
Activité
Badminton A
1- Intercollégial
Basket-ball A
Natation AA
Rugby
Soccer extérieur A
Soccer intérieur
Volley-ball A
Volley-ball A
(G)
(G)
(F)
(F)
(M)
Total
Participants
8
15
5
13
17
17
10
9
94

Programme intramural
Niveau
Activité
Hockey en gymnase
1- Compétition
Soccer intérieur
Volley-ball mixte
Basket-ball
Kinball
Rugby masculin et féminin
2- Récréation
Total
3- Éducation
Total
4- Plein air
Total
Badminton
Soccer sur table
Bains libres
Conditionnement physique
Tennis sur table
Festival étudiant
Billard
Escalade intérieur
Participants
40
100
15
250
50
450
100
175
1180
Step
Tae Kwan do
Natation
Tennis
Work out
Yoga
Aquaforme
Tai chi
Canot camping
Parachutisme
Ski alpin
Glissades à Valcartier
30
30
7
40
10
87
53
Le service de la pastorale
Les activités pastorales pour l’année scolaire 2001-2002 ont connu, pour la
plupart, un succès intéressant. Certaines, par contre, ont intérêt à être repensées, revues ou abandonnées.

Journée d’inscription
Faire connaître le service de pastorale auprès de la clientèle étudiante.
Présence utile pour faire connaître le service.

Séjour au monastère à l’hiver
Prendre un temps de silence, de réflexion et de partage pour soi, avec
d’autres, faire connaître la vie monastique à des élèves. À l’automne,
trois élèves sur les huit prévus se sont présentés. La fin de semaine
s’est bien déroulée. Les élèves étaient très satisfaits.

Paniers de Noël
Venir en aide aux élèves en difficulté. L’activité a été cette année une
belle réussite. Sept élèves et membres du personnel ont participé de
près à la préparation et à la réalisation de l’activité.

Fonds d’entraide aux étudiants
Fournir une aide de dernier recours à des élèves éprouvant de graves
difficultés économiques afin de permettre la poursuite de leurs études.
En tout, environ 2 000 $ ont été ramassés et distribués en cours
d’année.

Comité de pastorale
Formation d’un comité de pastorale pour la session d’hiver. Le responsable compte rebâtir un comité de pastorale dans les premiers mois de
l’année scolaire prochaine.

Semaine de l’amitié
Faire partager les valeurs de l’amitié aux élèves par le biais d’un service de courrier interne. Cette année, la semaine de l’amitié a été une
belle réussite pour le service de pastorale. En tout, plus de 825 lettres
ont été postées. Également, 12 bénévoles se sont affairés avant, pendant et après la semaine de l’amitié. Cet événement a été mobilisateur.
La semaine de l’amitié a été amplement «publicisée» cette année par
toutes sortes d’affiches, d’articles de journaux et de napperons. Finalement, le responsable et les bénévoles ont organisé un souper pour
souligner les efforts de tous et la réussite de la semaine de l’amitié.
54

Séjour au monastère
Sept participants ont profité de cette fin de semaine avec les moines.
Les élèves ont très bien participé et ont apprécié la démarche proposée.

Souper spectacle bénéfice aux profits du fonds d’entraide aux
élèves
Un autre franc succès pour le service de pastorale cette année. Il a été
possible de réaliser l’événement et d’en faire une belle soirée, et pour
les participants et pour le public. Une trentaine de personnes, élèves et
personnel du collège ont été impliqués dans la préparation et la réalisation de l’événement.
Le service de support
aux personnes handicapées

Clientèle supportée par le service en 2001-2002
La clientèle supportée par le service fut au nombre de cinq élèves.

Types de services offerts




Un interprète à temps plein.
Deux accompagnatrices (1 temps plein et 1 temps partiel).
Principaux dossiers en 2001-2002





2 élèves.
2 élèves.
1 élève.
Ressources humaines au service (3 personnes)



Accompagnement constant :
Accompagnement ponctuel :
Interprétariat :
Établissement de principes et de valeurs régissant le fonctionnement du service.
Évaluation des ressources humaines.
Échanges avec le Cégep de Sainte-Foy (porteur de dossier) concernant le dossier de la rémunération des ressources accompagnatrices et les plans d’intervention.
Résolution de problématiques liées au remboursement des frais de
transport des élèves.
Perspectives
Avec le resserrement des conditions de travail de nos accompagnatrices faisant suite aux échanges avec les intervenants du Cégep de
55
Sainte-Foy, le défi sera de
maintenir la qualité du support aux élèves malgré les
limites
budgétaires
actuelles.
Le service de l’entrepreneurship
Le projet d’entrepreneurship des élèves techniciens du Collège de la région
de L’Amiante a démontré encore une fois tout son dynamisme. En effet,
tous les mois nous ont gardés occupés tant il y a eu d’activités diverses.
Nous pouvons donc confirmer que l’année 2001-2002 fut elle aussi une
réussite. En voici les principales réalisations et les éléments quantitatifs s’y
rattachant.

Journal étudiant
Plus de 35 élèves impliqués durant l’année.
Les élèves impliqués provenaient de secteur non traditionnel (Sciences
de la nature, Techniques de transformation des matières plastiques,
Techniques d’éducation spécialisée).

Club d’entrepreneurs étudiants







Treize élèves ont participé au colloque de l’ACEE du Québec.
Seize kiosques ont été présentés durant la semaine de la PME.
Quatre conférenciers ont pris la parole lors du souper-conférence
de la semaine de la PME.
Plus d’une soixantaine de visiteurs ont été accueillis lors de la tenue des kiosques.
Plus de quatre-vingts élèves, professeurs et gens d’organismes
d’aide de la région ont assisté au souper-conférence.
Plusieurs habiletés liées au monde des affaires furent acquises par
les membres de ce comité.
Élaboration de plans d’affaires et bourses






Cinq membres du comité-aviseur ont effectué l’évaluation des
plans d’affaires remis à deux reprises.
Dix plans d’affaires ont été remis aux membres du comité-aviseur
à l’automne et six d’entre eux ont été sélectionnés pour l’obtention
d’une bourse d’une valeur de 400 $.
Une étudiante du journal étudiant s’est mérité la bourse de développement des habiletés entrepreneuriales en janvier.
Vingt-trois pré-projets ont été remis en avril dernier et dix d’entre
eux se sont mérité une bourse d’une valeur de 200 $.
Quatre plans d’affaires complets ont été sélectionnés pour
l’obtention d’une bourse de 500 $.
Martin Gagné, un étudiant finissant en Technique de
l’informatique, s’est vu octroyé une participation à l’école internationale d’été des jeunes entrepreneurs de Sherbrooke d’une valeur
de 2 000 $.
56

Arrimages groupes-classes

Cinquante-et-un élèves
ont pu bénéficier de ces
arrimages
groupesclasses.

Sensibilisation en classe



Concours québécois en entrepreneurship





Accueil de deux stagiaires de l’organisme Jeunesse Canada
Monde.
Accueil d’une stagiaire dans le cadre du projet «Solidarité Jeunesse».
Étude d’impact du projet d’entrepreneurship



Quarante-sept projets provenant du Collège ont été déposés au
concours québécois en entrepreneurship.
Quatre cent soixante-quinze élèves étaient impliqués dans ces projets ainsi que quinze professeurs et professionnels nonenseignants.
Trois projets se sont mérité des prix à l’échelon local du concours.
Accueil de stagiaires


Huit cent quatre-vingt-deux élèves ont été rencontrés à la session
d’automne et huit cent soixante-douze élèves à la session d’hiver
pour la sensibilisation.
Trente-et-un élèves en Techniques de génie mécanique et vingtneuf élèves en Techniques d’éducation spécialisée ont participé
aux activités de laboratoire.
Accueil d’une stagiaire française pour l’étude d’impact du projet
d’entrepreneurship.
La conclusion du rapport de l’étude d’impact du projet
d’entrepreneurship est la suivante : «le projet est novateur et
même si le projet connaît quelques freins à son développement,
les résultats obtenus sont positifs et très prometteurs.»
Démarrage d’entreprise
Une entreprise a ouvert ses portes en mai dernier. Celle-ci a remporté
une bourse de démarrage de 2 000 $ de la Ville de Thetford Mines
conformément à l’entente entre la MRC de L’Amiante et le projet
d’entrepreneurship du Collège de la région de L’Amiante.
57
Le service socioéconomique
Les principales données 2001-2002 en relation avec les prêts et bourses
ainsi que les prêts accordés au fonds de dépannage se résument dans le
tableau suivant. La comparaison avec l’année 2000-2001 éclaire
l’évolution de ces dossiers.
a) Statistiques « prêts et bourses »
Nombre de demandes
Prêts accordés
Moyenne des prêts
Bourses accordées
Moyenne des bourses
2000-2001
2001-2002
507
436
1 586 $
148
2 759 $
443
388
1 557 $
158
2 756 $
Aide totale pour le Collège
1 098 989 $
b) Statistiques « fonds de dépannage »
2000-2001
2001-2002
89
18 030 $
202 $
66
17 015 $
300 $
Nombre de prêts accordés
Somme totale prêtée
Moyenne des prêts
58
Téléchargement
Explore flashcards