1.3. Les ligaments du foie

publicité
1
LE FOIE
1. ANATOMIE
Le foie est le viscère le plus volumineux de l’organisme, de forme ovoïde
Il est situé au niveau de l’hypocondre droit intra-thoracique sous-diaphragmatique.
Le foie droit et le foie gauche sont divisés par une ligne allant de la vésicule biliaire à la veine
cave inférieure.
1.1. En configuration externe,
le foie possède :
- une face supérieur
- une face postérieure
- une face inférieure constitué du hile hépatique en son centre qui contient la veine
porte, l’artère hépatique et la voie biliaire.
1.2. La segmentation hépatique (cf annexe1)
Elle se constitue de 4 lobes :
- Le lobe Droit ( le plus volumineux)
- Le lobe gauche
- Le lobe carré (face antérieure)
- Le lobe de Spiegel (face postérieure)
1.3. Les ligaments du foie
Le foie est uni aux organes environnants par des replis du péritoine qui constituent des
ligaments :
- le ligament arciforme ou suspenseur
- le ligament coronaire et les ligaments triangulaires qui relient le foie au diaphragme et
à la paroi abdominale postérieure
- le petit épiploon contient le pédicule hépatique ( A. hépatique, V. porte, Voie biliare)
dans son bord libre, relient le foie à l’estomac et au duodénum.
1.4. Vascularisation, Innervation
Le foie est un organe très richement vascularisé, son débit constitue 1/5 du débit cardiaque.
La double vascularisation du foie dépend de l’artère hépatique et de la veine porte. Elles y
pénètrent par le pédicule hépatique :
Vascularisation nourricière :
L’artère hépatique et ses branches assurent la circulation nutritionnelle du foie. Elle apporte
aux cellules hépatiques 25% d’un sang très riche en O2 et prend son origine dans le tronc
cœliaque.
Vascularisation fonctionnelle :
La veine porte hépatique draine la totalité du sang veineux provenant du tube digestif. Les
nutriments absorbés au niveau de la muqueuse intestinale sont acheminés jusqu’aux
cellules hépatiques (hépatocytes) qui vont les stocker et les transformer.
La veine porte et ses branches forment le réseau porte qui assure la circulation fonctionnelle
du foie.
2
Organisation des deux circulations :
Le sang provient dans le foie par 2 entrés la veine porte et l’artère hépatique.
A sa sortie du foie, il est drainé par les veines sus-hépatiques qui s’unissent dans la veine
cave inférieure.
Les nerfs :
Le foie est innervé par des branches du plexus solaire et du plexus diaphragmatique.
1.5. Histologie
Les hépatocytes sont les cellules spécifiques du foie et joue un rôle dans la fonction de
stockage et de transformation des nutriments.
Les hépatocytes sont entourés des sinusoïdes vasculaires.
2. PHYSIOLOGIE
C’est une glande exocrine digestive.
2.1. Les fonctions métaboliques
Le foie peut être comparé à une vaste usine avec deux fonctions principales :
- production d’éléments biologiques indispensables à l’organisme (protéines, lipides,
glucides) ; cette fonction peut nécessiter plusieurs étapes : réception, stockage,
fabrication ou transformation et redistribution
- le rejet des déchets biologiques et toxiques assurant une détoxication et une
protection de l’organisme
Fonction métabolique pour les protéines :
- transforme les acides aminés provenant de l’alimentation en protéines complexes
ensuite secrétées dans la circulation générale : protéines plasmatiques, albumine
- synthétise les protéines glycosylées tel le fibrinogène, l’haptoglobine et la protéine créactive qui jouent toutes trois un rôle important dans la réaction inflammatoire.
- le foie peut aussi permettre la dégradation des acides aminés transformés alors en
acide aminé
Fonction métabolique pour les lipides :
- cholestérol et triglycérides synthétisés par le foie ; une partie reste stockée par le
foie, une partie est secrétée dans le sang et une partie participe à l’excrétion biliaire.
- destruction de certains acides gras
Fonction métabolique pour les glucides :
- le foie est un régulateur du stockage et de la régulation des glucides
Fonction métabolique pour les vitamines liposolubles :
- vitamine A transformée dans le foie pour être mise en réserve
- vitamine D hydroxylée par le foie en 25 hydroxy-vitamine D (ajout d’ions hydrogène)
et contribue donc à la synthèse de la vitamine D active
- vitamine K : indispensable à la formation de certains facteurs de coagulation
Métabolisme des médicaments : 3 étapes
- captation hépatocytère : les cellules du foie absorbent 30 à 70 % des substances
médicamenteuses
3
-
la biotransformation dans les hépatocytes rendant les molécules hydrosolubles
élimination vers le sang ou vers la bile, induite par la transformation dans les
hépatocites
2.2 fonction biliaire et excrétion
La bile produite par le foie est une solution hydrique composée de bilirubine conjuguée, de
cholestérol, de phospholipides et de sels biliaires.
Elle est secrétée par le foie, stockée dans la vésicule biliaire et excrétée dans le tube
digestif au moment des repas.
Son rôle est la mise en suspension des lipides alimentaires dans le tube digestif afin que
ceux ci puissent être correctement digérés par les enzymes pancréatiques.
La bilirubine est un produit de la dégradation de l’hémoglobine issu des globules rouges
détruits. L’ictère représente un taux de bilirubine libre (Non conjugué avec un transporteur
qui la rend hydrosoluble) trop élevé dans le sang.
4
LA VESICULE BILIAIRE ET LES VOIES BILIAIRES
1. Voie biliaire principale
Longueur : 11 cm
Forme globalement un Y
Constitué des canaux hépatiques droit et gauche, qui s’unissent en un canal hépatique
(partie verticale du Y), et qui se prolongent par le canal cholédoque. Entre canal hépatique et
canal cholédoque vient s’aboucher le canal cystique.
2. Voies biliaires accessoires
- vésicule biliaire : réservoir membraneux appliqué sur la face inférieure du foie,
allongée, piriforme ; mesure 8 à 10 cm de long sur 4 cm de large. On lui distingue un
fond, un corps et un col.
- Le canal cystique : fait communiquer la vésicule biliaire avec le canal cholédoque ; sa
longueur moyenne est de 3 cm.
(cf annexe 2)
3. Le pancréas
Rétro péritonéal.
Organe de couleur blanc rosé, long de 15 à 20 cm et d’un poids d’environ 80 grammes.
4 parties : tête, isthme, corps, queue
canaux pancréatiques : voies principales au canal Wirsung ; après s’être jointes au
cholédoque, elles s’ouvrent dans le duodénum au niveau de la papille. Voies accessoires
également au canal Santorini et se termine dans le duodénum.
5
Annexe 1
6
Annexe 2
Téléchargement
Explore flashcards