La régulation de la glycémie

publicité
La régulation de la glycémie
1. La glycémie et le foie
1.1. Définition
Taux de glucose plasmatique (1g/l)
1.2. Existence d’un système de régulation
1.3. TP :L’expérience du foie lavé (Claude Bernard 1855)
Glycogène : insoluble, donne naissance au glucose, soluble
Le foie est l’effecteur de la régulation de la glycémie.
2. Les rôles du pancréas
2.1. Etude expérimentale (doc.2)
a. ablation du pancréas
b. ligature du canal pancréatique : dégénérescence des acini, donc les acini ont la
fonction de produire le suc pancréatique (fonction digestive).
c. Pancréatectomie puis greffe dans la région mammaire : exclut la commande
nerveuse, donc voie humorale ou hormonale
d. Confirme voie sanguine et rôle hypoglycémiant
e. Voie humorale
f. Idem
g. Alloxane : détruit les cellules béta des îlots de Langerhans ; diabète, donc les
cellules béta sont hypoglycémiantes
2.2. Structure du pancréas : gl exocrine et endocrine (images microscopiques, poly 5)
2.3. L’insuline et son mode d’action
a. Histoire et nature
L’insuline est produite par les cellules bêta des ilots de Langerhans
Elle est hypoglycémiante
1923 : Le prix Nobel de Médecine est décerné à Banting et Mac Leod pour son isolation
1958 : le prix Nobel est décerné à Frédéric Sanger pour sa description de la structure
chimique de l’insuline
Polypeptide de 51 acides aminés, voir poly 6 et rastpop
C’est en 1905 que le britannique Ernest Starling inventa et utilisa, en public, le mot « hormone » pour la
première fois, pour désigner « les messagers chimiques, qui, se déplaçant rapidement d’une cellule à l’autre par
l’intermédiaire du flux sanguin, pourraient coordonner les activités de croissance des différentes parties du
corps » Radical :« ormao », verbe grec signifiant exciter ou éveiller. La première hormone fut la secrétine.
déf. : Une hormone est une substance produite par une glande (dite endocrine) ou un
groupe de cellules, transportée par le sang et qui agit sur des organes ou cellules cibles.
(voir p. point)
b. Effets de l’insuline sur les cellules cibles (schéma de synthèse)
Hypoglycémiante :
Sur les cellules hépatiques et musculaires : Augmente la glycogénogénèse, inhibe la
glycogénolyse
Sur les cell. adipeuses : augmente le stockage sous forme de graisse
Augmente la perméabilité membranaire au glucose de toutes les cell.
Inhibe la néoglucogénèse (production, par les c. hépatiques, de glucose à partir de
substrats non glucidiques)
c. Mode d’action de l’insuline
Récepteurs membranaires qui ont une activité enzymatique quand l’insuline y est
fixée. Les substances produites agissent sur les enzymes et la production de ces
enzymes (au niveau du DNA).
Les cellules cibles possèdent des récepteurs à l’hormone. Il existe des récepteurs
membranaires et des récepteurs cytoplasmiques. Les stéroïdes sont liposolubles : ils
ont des récepteurs cytoplasmiques.(P. point et doc)
2.4. Vue d’ensemble de la régulation de la glycémie
a. La sensibilité à la glycémie (doc. 4).
Le pancréas est sensible à la quantité de glucose dans le liquide de perfusion. Il réagit
en sécrétant de l’insuline. La quantité d’insuline augmente en fonction de la quantité
et de l’augmentation de la quantité de glucose. Les cellules se vident, cela explique la
baisse à la 4ème minute. La deuxième expérience prouve que ce sont les îlots qui sont
sensibles à la glycémie (en fait, ce sont les cellules  elles-mêmes, ce qui n’exclut pas
d’autres récepteurs, encéphaliques notamment ).
b. Les hormones hyperglycémiantes
- Le glucagon : cell.  des îlots (second messager AMP cyclique)
- L’adrénaline est produite par la médullosurrénale ; elle est
libérée par commande nerveuse (nerf splanchnique)
- GH : hormone de croissance
- Glucocorticoïdes
Conclusions :
- vue d’ensemble (poly)
- un système autoréglé (poly)
- les deux voies de communication
3. Les types de diabètes et leurs traitements
3.1. Les deux types de diabète
- a. diabète de type I, diabète insulino-dépendant DID, maigre NOD, juvénile
- Symptômes : hyperglycémie, glycosurie, soif, maigreur
Maladie auto immune : le système immunitaire détruit les cell. Béta des îlots, donc
pas d’insuline sécrétée.
- b. diabète de type II, diabète NID, gras, d’âge
du à la défaillance des récepteurs de l’insuline
3.2. Les traitements, le dépistage
Téléchargement
Random flashcards
TEST

2 Cartes Enrico Valle

Chapitre 1

11 Cartes Sandra Nasralla

Créer des cartes mémoire