Proposition de correction - Archives Départementales Allier

advertisement
Proposition de correction
1 - Dans quel contexte et par qui a été publié le document ?
L’année 1917 est marquée par l’enlisement et la mondialisation du conflit.
La diffusion de l’affiche s’inscrit dans un contexte de lassitude généralisée.
2- Comment est présentée l’Allemagne ? Quels moyens graphiques sont utilisés ?
L’image de l’Allemagne
 Un pays dominateur et expansionniste (pangermaniste).
 Un pays militariste.
 Une menace pour la sécurité de l’Europe.
Moyens utilisés :
 Des moyens iconographiques : l’Allemagne est représentée sous les traits d’une pieuvre
hideuse qui correspond à un processus d’animalisation et de déshumanisation de l’ennemi.
 Des moyens graphiques : le graphique à droite de l’affiche représentant des soldats allemands
de différentes époques montre un développement disproportionné des moyens militaires de
l’Allemagne qui représente une menace pour la sécurité de l’Europe.
 Des citations de Mirabeau et de «l’association pangermaniste Alldeutscher Verband » sont
présentées comme des preuves qui renforcent cette représentation.
3- Comment est présentée la France ? En quoi le document justifie-t-il les prétentions de la France à
mener une guerre du droit ?
La France est présentée comme un pays agressé qui ne fait que se défendre et qui combat pour des
valeurs justes (« au nom de la liberté et pour défendre [son] existence »).
4- En quoi cette affiche est-elle un document de propagande ?
 Elle cherche à mobiliser l’opinion et à donner un sens au conflit. Il s’agit de montrer à la
population la France se bat pour le droit, la justice, la liberté.
 Elle vise à entretenir la haine de l’ennemi. en présentant le conflit comme une lutte de la
civilisation contre la barbarie, un combat du Bien contre le mal.
« La propagande se rapproche de la publicité en ce qu'elle cherche à créer, transformer ou
confirmer des opinions et qu'elle use en partie de moyens qu'elle lui a empruntés ; elle s'en
distingue en ce qu'elle vise un but politique et non commercial. Elle suggère ou impose des
croyances et des réflexes qui modifient souvent le comportement, le psychisme et même les
convictions religieuses ou philosophiques. La propagande influence donc l'attitude fondamentale
de l'être humain […] ».
Jean-Marie Domenach, La propagande politique, PUF, réédition 1979
Bilan : La mobilisation des esprits est un facteur essentiel de la victoire finale.
Document élaboré par Michel Durif, Professeur correspondant culturel
Téléchargement